RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La méthode simple pour en finir avec la cigarette

            Pocket
            EAN : 9782266211222
            Code sériel : 11895
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 120 x 180 mm
            La méthode simple pour en finir avec la cigarette

            Jean-François PIET (Traducteur)
            Collection : Évolution
            Date de parution : 06/01/2011

            En 1983, Allen CARR a conçu La Méthode simple pour en finir avec la cigarette, qui deviendra un best-seller vendu à plus de 14 millions d'exemplaires dans le monde. Il est considéré comme l’expert n°1 de l’assistance aux fumeurs et a adapté sa méthode à de nombreux autres domaines.
            Retrouvez les...

            En 1983, Allen CARR a conçu La Méthode simple pour en finir avec la cigarette, qui deviendra un best-seller vendu à plus de 14 millions d'exemplaires dans le monde. Il est considéré comme l’expert n°1 de l’assistance aux fumeurs et a adapté sa méthode à de nombreux autres domaines.
            Retrouvez les méthodes de l’auteur sur : www.allencarr.com

            Voici LA méthode pour arrêter de fumer. Une méthode douce éprouvée qui a déjà permis à des millions de fumeurs à travers le monde d’écraser leur dernière cigarette.
            Vous aussi, vous pouvez vous débarrasser du tabac, définitivement. Et cela, sans médicaments, sans substituts, ni prise de poids grâce aux conseils avisés du spécialiste du tabagisme : Allen Carr. Stop smoking, lisez ce livre !

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266211222
            Code sériel : 11895
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 120 x 180 mm
            Pocket
            8.30 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Hugo Posté le 6 Mars 2019
              « Putain tu pues la clope, c’est une infection, dégages… » Y sont relous ces non-fumeurs, toutes ces petites bites qui trouvaient ça dégueu au collège, ou quand pour la première fois ils tiraient un peu sur le bout d’une tige pour inhaler le poison des beaux gosses, des bad boy qui la clope au bec, le regard plissé par je ne sais quel rayon de luminosité, lunette sur le bout du nez à se taper les nanas classouilles qui crachaient leur fumé du bout des lèvres : « Putain c’est dégueulasse… » qu’ils disaient ces trouducs Faut s’entrainer pour en apprécier toute la mort qui s’irrigue dans nos poumons, ça se fait pas en une taff ou deux la dépendance… faut que t’en fumes quelques-unes pour te faire au gout de cendrier, ça sent pas la rose du printemps pour sûr , mais la virilité à pleine toux grasse et dégueulasse qui s’irritera d’une voix rauque d’années en années ou esclave d’un plaisir malsain qui fera de toi quelqu’un dans le coup de la convivialité sociale, lobotomisé par le puissant lobby du tabac qui éduquera ton subconscient depuis tellement longtemps, à aimer crever lentement : « Un petit verre de... « Putain tu pues la clope, c’est une infection, dégages… » Y sont relous ces non-fumeurs, toutes ces petites bites qui trouvaient ça dégueu au collège, ou quand pour la première fois ils tiraient un peu sur le bout d’une tige pour inhaler le poison des beaux gosses, des bad boy qui la clope au bec, le regard plissé par je ne sais quel rayon de luminosité, lunette sur le bout du nez à se taper les nanas classouilles qui crachaient leur fumé du bout des lèvres : « Putain c’est dégueulasse… » qu’ils disaient ces trouducs Faut s’entrainer pour en apprécier toute la mort qui s’irrigue dans nos poumons, ça se fait pas en une taff ou deux la dépendance… faut que t’en fumes quelques-unes pour te faire au gout de cendrier, ça sent pas la rose du printemps pour sûr , mais la virilité à pleine toux grasse et dégueulasse qui s’irritera d’une voix rauque d’années en années ou esclave d’un plaisir malsain qui fera de toi quelqu’un dans le coup de la convivialité sociale, lobotomisé par le puissant lobby du tabac qui éduquera ton subconscient depuis tellement longtemps, à aimer crever lentement : « Un petit verre de vin chaque jour et c’est la bonne santé assurée… » avec une petite clope, hummmm… J’en ai le gosier et les poumons qui s’affolent, la petite bête réclame son dû, elle s’est installée sournoisement, elle a pris ses petites habitudes, caler ses petites heures, et nous voilà des drogués… Mouais, bon c’est bon la clope, enfin pas la première hein, soyons clair dès le début, ensuite le mimétisme, l’habitude, elle finie par tromper l’ennui, le stress, et puis ça fait pépère de tenir sa cigarette entre le pouce et l’index ou l’index et le majeur, on a l’impression de ressembler à la cool, de faire partie d’un truc d’ouf… Mouais mais non, je commençais à me sentir exclu, sur une bande de 14, on est 3 à fumer, super l’ambiance à se cailler les burnes en plein mois de janvier, tu vois par la fenêtre fermée de l’intérieur que les autres y se marrent, peut-être bien qu’ils se foutent de notre gueule, peut-être pas, j’entends que dalle avec le double vitrage… Puis merde ça me coute une blinde pour de la fumée même qui te fait du bien… ceux qui fument pas, ça n’a pas l’air de leur manquer, toi t’es en stress post traumatique quand t’as plus qu’une clope dans le paquet, eux ils se rendent même pas compte de l’importance d’une petite après manger, c’est dire les deux mondes qui nous séparent… J’avais déjà arrêté quelques années, avant de lire ce bouquin, au bout de 3 semaines, plus de réel manque, juste une envie, et puis ça s’estompe…jusqu’au jour ou t’as la vie qui se barre en couille de la mort, t’es tellement dans la déchéance qui tu veux atténuer la souffrance qui te ronge le bonheur, t’en reprend une petite, puis deux, puis un paquet, une cartouche, c’est la merde je vous le dis-moi… Mais là entre ma nana, ma môme, mon odeur, mon épargne, ma santé, j’ai acheté ce bouquin de charlatan made In USA, genre gourou, qui t’écrit des évidences les unes après les autres, le mec se créé un profil de marathonien de la clope, genre 100 par jour, te pousse le vice jusqu’à 35 ans non-stop, te fait le coup des nombreuses tentatives échouées… Et puis un jour tadam, le mec il jette sa clope, et plus rien du tout… partant de là en tant qu’expert-comptable, il se dit : « je vais écrire un bouquin sur ma méthode, mais je vais rappeler et rabâcher quelques évidences absolues, je vais te tourner ça de la bonne façon, tu verras que tu vas les perdre tes kilos en surpoids… Ah non la clope d’abord…. » Le bouquin c’est pour les gens bien motivés, pas de recette magique, des trucs qui font sourire, il a bien regardé ses prochains, on voit qu’il a recueilli plein de beaux témoignages qui font rentrer les gens dans des stéréotypes, ils stigmatisent un peu les fumeurs... ouais bon les gens font bien ce qu’ils veulent, moi je trouvais pas ça trop dégueulasse, alors illusion ou pas, lavage de cerveau ou pas, je suis devenu dépendant d’une drogue. Parfois c’était plaisant, parfois carrément le dégout à plein nez , ça reste une merde de la société comme beaucoup d’autre, faut-il tout arrêter, à chacun d’y voir son bonheur et son bien-être, pour sur que ce n’est pas bénéfique pour la santé, ton corps il en veut pas, la nicotine fait son taff, mais elle disparait vite, en trois semaines déjà ya plus rien, il en parle aussi, pourtant je le connaissais pas il y une semaine… On a tous peur de manquer de quelque chose, on en a tous besoin pour combler quelque chose, on a crée ce besoin de, et puis ce n’est jamais le bon moment, le bon jour, le bon endroit, on a toujours la meilleur excuse, mais la réussite ne tient pas à ce bouquin qui permet de faire un déclic seulement pour les plus décidés… En fait on a juste à écraser sa dernière clope, et ne pas replonger, ça passe ou ça casse… Tu pourras bouffer tous les patchs du monde, c’est pour moi des conneries, tu jettes ta dernière clope et tu réhabitues ton corps et ton cerveau à se passer d’un truc dont il n’a jamais eu besoin finalement pour vivre et s’épanouir dans le stress, l’ennui, la dépression, la colère et les fins des repas… Après t’as l’air moins cool c’est sûr, les mains dans les poches, mais au moins t’es richou, et t’as plus la voix de « Jeanne Moreau » et tu sens bon la fraicheur… Ouais je sais je suis redevenu un looser… A plus les copains
              Lire la suite
              En lire moins
            • Aelurus Posté le 14 Août 2018
              Ce n'est pas une méthode miracle mais plus une manière de procéder qui peut permettre aux personnes motivées d'arrêter et de se dire qu'il faut continuer dans cette voix.
            • dipsydel Posté le 5 Août 2018
              Méthode efficace
            • Ludovic73400 Posté le 4 Novembre 2017
              Très bon livre qui permet de bien comprendre l'addiction à la cigarette pour mieux la combattre. Il m'a aidé à prendre une décision ferme et à renforcer mon envie d'arrêter. Sans pour autant crier victoire trop vite, je dirais que je me sens maintenant bien plus fort et déterminé face à ce fléau.
            • Eleonore Posté le 24 Décembre 2016
              Le livre a fonctionné sur moi je pense donc qu'il est plutôt pas mal!
            Vivez mieux avec Pocket
            Inscrivez-vous à la newsletter pour découvrir des conseils qui répondent aux grandes et petites questions que chacun peut se poser.