Lisez! icon: Search engine
La Note américaine
Cyril Gay (traduit par)
Date de parution : 04/04/2019
Éditeurs :
Pocket

La Note américaine

Cyril Gay (traduit par)
Date de parution : 04/04/2019
1921, Oklahoma. Dépossédés de leurs terres, les Indiens Osages ont été parqués dans une réserve aride. Mais sous leurs pieds coule un océan de pétrole. De quoi rameuter, en quelques... 1921, Oklahoma. Dépossédés de leurs terres, les Indiens Osages ont été parqués dans une réserve aride. Mais sous leurs pieds coule un océan de pétrole. De quoi rameuter, en quelques mois, les vautours blancs assoiffés d’or noir. Bientôt, les membres les plus riches de la tribu disparaissent, l’un après l’autre.... 1921, Oklahoma. Dépossédés de leurs terres, les Indiens Osages ont été parqués dans une réserve aride. Mais sous leurs pieds coule un océan de pétrole. De quoi rameuter, en quelques mois, les vautours blancs assoiffés d’or noir. Bientôt, les membres les plus riches de la tribu disparaissent, l’un après l’autre. Balle dans la tête, empoisonnement, incendie…
L’État fédéral n’a d’autre choix que d’ouvrir une enquête. À sa tête : le futur directeur du FBI, l'ambitieux John Edgar Hoover, bien décidé à faire de ce dossier brûlant son marchepied vers la gloire… Il lui faudra s’associer aux Indiens s’il veut réussir à élucider l’une des affaires criminelles les plus fascinantes de l’histoire américaine.

« Une enquête époustouflante. » David Caviglioli – L’Obs

 « La Note américaine tient moins de la symphonie que du requiem pour un pays encore tenu par les lois du Far West et la violence des hommes. À la baguette, David Grann secoue les fantômes du passé pour mieux réveiller cette mémoire oubliée. » Julien Bisson – revue America (sélection des meilleurs livres de l’année)
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266288552
Code sériel : 17373
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266288552
Code sériel : 17373
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une part sombre de l’histoire américaine décryptée dans un récit captivant. » Alain Frachon, Le Monde des Livres
 
« La Note américaine se lit comme l’un des grands romans vrais sur les fondements de la société américaine. En plus illustré de dizaines de photos noir et blanc absolument géniales, comme celle de la couverture, étrange et fascinante. » Bernard Poirette, RTL
 
 « Vertu documentaire, rigueur de l’investigation, intensité de l’interrogation morale, efficacité du suspense : on ne sait trop comment hiérarchiser les qualités de ce récit. » Nathalie Crom, Télérama
 
« L'auteur de Lost City of Z, star du roman-documentaire, publie une enquête époustouflante sur les Indiens Osage. » David Caviglioli – L’Obs
 
« La Note américaine de David Grann revient de façon saisissante sur un épisode sombre et véridique de l'histoire américaine vis-à-vis des Amérindiens. » L’Express
 
« La Note américaine tient moins de la symphonie que du requiem pour un pays encore tenu par les lois du Far West et la violence des hommes. À la baguette, David Grann secoue les fantômes du passé pour mieux réveiller cette mémoire oubliée. » Julien Bisson, revue America (sélection des meilleurs livres de l’année)
 
« Les amateurs de “true crime” vont se faire plaisir. Cette fabuleuse enquête, sorte de roman noir hanté de shérifs véreux, de détectives vendus, d’aventuriers vénaux et de rudes Texas Rangers, est un modèle du genre. Mais le livre de David Grann est bien plus qu’un palpitant western. À travers un chapitre délibérément occulté de l’histoire américaine, cet ouvrage hallucinant illustre également l’avènement d’un monde moderne bâti, une fois de plus, dans la violence et le sang. »  Philippe Blanchet – Rolling Stones
 
« Un livre passionnant de bout en bout. » Pierre Maury - Le Soir
 
« On peut lire La Note américaine comme un thriller, et ce serait déjà suffisamment passionnant. Mais c'est d'abord et avant tout un grand livre politique sur ce sur quoi les États-Unis sont fondés : le meurtre, la discrimination. » Nelly Kaprielian – Les Inrockuptibles
 
« Dans un exceptionnel ouvrage de "narrative non-fiction", David Grann fait la lumière sur les meurtres d’Amérindiens osages au XIXe siècle. » Pascal Ruffenach - La Croix
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cxym16 01/05/2024
    same writer as the shipwreck. but in totally different style of writing.
  • phenny 12/04/2024
    Inspiré d'un fait réel, ce roman est glaçant. On réalise que des meurtres d'indiens pouvaient être commis par des blancs en Amérique, pour toucher les loyers de terres à pétrole d'une tribu. On apprend beaucoup sur la qualité de sous-hommes réservées aux indiens qui ne pouvaient disposer librement de leur ressources. Ils devaient en effet passer par des curateurs souvent malhonnêtes.
  • PhilibertLeS 28/03/2024
    Une formidable enquête mise en lumière par le non moins formidable film de Scorsese. C'est du journalisme novateur, qui fait de son récit un véritable thriller au rythme effréné. Je n'ai jamais lu un tel ouvrage, qui mêle aussi bien le talent d'écrivain à celui de journaliste.
  • Riz-Deux-ZzZ 25/03/2024
    En bref, un documentaire parfaitement réalisé avec de la documentation et un travail de recherche remarquable ! David Grann nous livre une histoire qu'il maîtrise d'une main de maître. Des tonnes d'archives lui ont permis de mettre à jour une partie historique des U.S.A. que je ne connaissais pas et qui reste, à mon avis, oubliée de la majorité du monde. On a entendu parler de l'assimilation culturelle des Colons sur les Autochtones nord-américains, on sait qu'ils n'ont cessé de vouloir chasser les "sauvages" de leurs propres terres... mais saviez vous qu'en les "parquant" sur une terre aride pour les mettre de côté, les Américains blancs les avaient en fait rendus riches ? C'est ce que nous apprend David Grann à travers ce true crime, riche mais particulièrement bien écrit et accessible au plus grand nombre grâce à une plume fluide que l'on pense romancée au départ mais qui s'avère coller le plus possible à la réalité du début du XXe siècle. L'ouvrage est parsemé de nombreuses photos des différents protagonistes de l'affaire, nombreux.
  • Roxanne78 23/03/2024
    Une enquête extrêmement fouillée sur un pan de l’histoire américaine méconnu, le Règne de la terreur. De nombreux amérindiens sont assassinés pour des motifs crapuleux, les autorités ferment les yeux et la corruption mène la danse. Très documenté, c’est vraiment un travail journalistique mais les nombreuses photos permettent de mettre de la chair sur les personnages. Il en a été tiré un film (Killers of the Flower Moon), le titre est superbe, Di Caprio est à l’affiche et c’est signé Scorsese, je file le visionner.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Babelio

    Le True Crime : quand la réalité dépasse la fiction

    C’est une passion à laquelle s’adonnent de plus en plus de lecteurs à la recherche d’un grand frisson : lire des faits divers criminels racontés sous la forme de polars. Ces récits hybrides ont pour nom le « true crime » et empruntent autant à la fiction qu’aux documentaires. Qu’ils s’agisse de crimes, d’enquêtes en cours ou encore d’affaires non élucidées, les récits de true crime associent donc le vertige du réel aux atouts du roman que l’on dévore en quelques jours.

    Le genre a fait les beaux jours de la littérature américaine avec des œuvres phares comme De sang froid de Truman Capote ou Le Chant du bourreau de Norman Mailer même si l’on trouve déjà des traces de récits similaires au XVIIe siècle.

    Lire l'article