Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266288552
Code sériel : 17373
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
La Note américaine
Cyril Gay (traduit par)
Date de parution : 04/04/2019
Éditeurs :
Pocket

La Note américaine

Cyril Gay (traduit par)
Date de parution : 04/04/2019
1921, Oklahoma. Dépossédés de leurs terres, les Indiens Osages ont été parqués dans une réserve aride. Mais sous leurs pieds coule un océan de pétrole. De quoi rameuter, en quelques... 1921, Oklahoma. Dépossédés de leurs terres, les Indiens Osages ont été parqués dans une réserve aride. Mais sous leurs pieds coule un océan de pétrole. De quoi rameuter, en quelques mois, les vautours blancs assoiffés d’or noir. Bientôt, les membres les plus riches de la tribu disparaissent, l’un après l’autre.... 1921, Oklahoma. Dépossédés de leurs terres, les Indiens Osages ont été parqués dans une réserve aride. Mais sous leurs pieds coule un océan de pétrole. De quoi rameuter, en quelques mois, les vautours blancs assoiffés d’or noir. Bientôt, les membres les plus riches de la tribu disparaissent, l’un après l’autre. Balle dans la tête, empoisonnement, incendie…
L’État fédéral n’a d’autre choix que d’ouvrir une enquête. À sa tête : le futur directeur du FBI, l'ambitieux John Edgar Hoover, bien décidé à faire de ce dossier brûlant son marchepied vers la gloire… Il lui faudra s’associer aux Indiens s’il veut réussir à élucider l’une des affaires criminelles les plus fascinantes de l’histoire américaine.

« Une enquête époustouflante. » David Caviglioli – L’Obs

 « La Note américaine tient moins de la symphonie que du requiem pour un pays encore tenu par les lois du Far West et la violence des hommes. À la baguette, David Grann secoue les fantômes du passé pour mieux réveiller cette mémoire oubliée. » Julien Bisson – revue America (sélection des meilleurs livres de l’année)
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266288552
Code sériel : 17373
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une part sombre de l’histoire américaine décryptée dans un récit captivant. » Alain Frachon, Le Monde des Livres
 
« La Note américaine se lit comme l’un des grands romans vrais sur les fondements de la société américaine. En plus illustré de dizaines de photos noir et blanc absolument géniales, comme celle de la couverture, étrange et fascinante. » Bernard Poirette, RTL
 
 « Vertu documentaire, rigueur de l’investigation, intensité de l’interrogation morale, efficacité du suspense : on ne sait trop comment hiérarchiser les qualités de ce récit. » Nathalie Crom, Télérama
 
« L'auteur de Lost City of Z, star du roman-documentaire, publie une enquête époustouflante sur les Indiens Osage. » David Caviglioli – L’Obs
 
« La Note américaine de David Grann revient de façon saisissante sur un épisode sombre et véridique de l'histoire américaine vis-à-vis des Amérindiens. » L’Express
 
« La Note américaine tient moins de la symphonie que du requiem pour un pays encore tenu par les lois du Far West et la violence des hommes. À la baguette, David Grann secoue les fantômes du passé pour mieux réveiller cette mémoire oubliée. » Julien Bisson, revue America (sélection des meilleurs livres de l’année)
 
« Les amateurs de “true crime” vont se faire plaisir. Cette fabuleuse enquête, sorte de roman noir hanté de shérifs véreux, de détectives vendus, d’aventuriers vénaux et de rudes Texas Rangers, est un modèle du genre. Mais le livre de David Grann est bien plus qu’un palpitant western. À travers un chapitre délibérément occulté de l’histoire américaine, cet ouvrage hallucinant illustre également l’avènement d’un monde moderne bâti, une fois de plus, dans la violence et le sang. »  Philippe Blanchet – Rolling Stones
 
« Un livre passionnant de bout en bout. » Pierre Maury - Le Soir
 
« On peut lire La Note américaine comme un thriller, et ce serait déjà suffisamment passionnant. Mais c'est d'abord et avant tout un grand livre politique sur ce sur quoi les États-Unis sont fondés : le meurtre, la discrimination. » Nelly Kaprielian – Les Inrockuptibles
 
« Dans un exceptionnel ouvrage de "narrative non-fiction", David Grann fait la lumière sur les meurtres d’Amérindiens osages au XIXe siècle. » Pascal Ruffenach - La Croix
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • laurentloisel Posté le 31 Mars 2022
    Lecture glaçante sur l’enquête menée sur pas moins de 24 meurtres, liés à la spoliation de la tribu indienne Osage, dont les terres arides qui leur avaient été attribuées de force ont finalement révélé un sous-sol gorgé de pétrole. La fortune générée pour ces indiens faisant beaucoup de jaloux, dans un premier temps ces derniers se sont vu attribuer des curateurs (blancs) chargés de gérer cette manne. Bien entendu, chacun voulait sa part du gâteau et tout ce beau monde s’est entendu pour se servir et se couvrir mutuellement. L’auteur a mené un travail documentaire minutieux pour reconstituer les faits au sujet de ces 24 meurtres, autour des années 1920, mais a également mené sa propre enquête au sujet de centaines d’autres décès suspects des osages. Il y aurait ainsi de forts doutes sur l’origine de ces morts, mettant au jour une immense machination pour s’approprier la fortune des indiens. Glaçant je vous dit ! On peut être rebuté par le style journalistique et très factuel du récit, ou au contraire penser qu’il est très bien adapté aux horreurs décrites, qui n’ont guère besoin de pathos pour nous atteindre au cœur.
  • ThierryLD Posté le 6 Mars 2022
    Ce livre, fruit d’une enquête longue et rigoureuse, apporte un éclairage surprenant, mais surtout terrifiant, sur ce qui pouvait encore se passer aux Etats-Unis il y a moins d’un siècle, dans un pays qui était déjà l’une des plus grandes démocraties du monde. La vérité, c’est que dans les années 1920, dans ce vaste pays à la pointe de la modernité, certaines zones de non-droit subsistaient, où ceux qui étaient censés faire appliquer la loi étaient, en fait, des criminels de la pire espèce qui pouvaient encore exercer leur pouvoir en toute impunité. Les mécanismes admirablement décrits dans ce livre, qui ont conduit à l’extermination méthodique de familles entières d’Indiens Osages par de nombreux et puissants complices, dans le seul but de s’approprier leur fortune, sont sidérants. Et le portrait de celui qui va y mettre un terme, un certain John Edgar Hoover, qui n’est encore qu’un très jeune et très ambitieux responsable d’une nouvelle agence de renseignement qui ne s’appelle pas encore le FBI, est, lui aussi, fort intéressant.
  • JCdu41 Posté le 14 Janvier 2022
    Un vrai régal. On entre rapidement dans ce livre ultra documenté. Une histoire captivante pour laquelle David Grann a du ingurgiter une quantité de données impressionnantes. L'auteur a réussi l'exercice avec brio à mon sens, il à fait de ce livre un plaidoyer pour la cause indienne bafouée de tout temps aux États-Unis. On comprends que Martin Scorsese qui s'intéresse à l'histoire de ce pays ai sélectionné celui-ci pour l'un de ses prochains films. Je recommande vivement.
  • MissAlfie Posté le 27 Octobre 2021
    Les jours filent et je n'ai pas encore pris le temps de vous parler de cet excellent livre de David Grann, "La note américaine". C'est, comme souvent en matière d'histoires de Far West et d'indiens, mon dealer qui me l'a mis entre les mains, mais pour une fois, ce n'est pas un roman... Dans cet ouvrage, David Grann se penche sur le mystère qui plane autour de nombreuses morts dans la tribu Osage dans les années 1920. A l'époque, les Osages était l'une des tribu indienne les plus riches grâce à leur réserve située sur des nappes de pétrole. Et évidemment, cela n'était pas pour plaire à tout le monde, à commencer par les Blancs... Dans cette enquête, David Grann revient sur l'enquête autour des morts touchant l'une des familles Osages les plus fortunées. Il nous plonge dans une époque et un monde qui avait décrété que les Indiens ne pouvait gérer seuls leurs biens et leur imposait des curateurs, un monde dans lequel le FBI naissant dut mettre son nez pour trouver l'origine de cette surmortalité étonnante... A la fois livre sur les Indiens et sur la naissance du FBI, on y croise notamment Hoover à ses débuts, des hommes de l'ouest... Les jours filent et je n'ai pas encore pris le temps de vous parler de cet excellent livre de David Grann, "La note américaine". C'est, comme souvent en matière d'histoires de Far West et d'indiens, mon dealer qui me l'a mis entre les mains, mais pour une fois, ce n'est pas un roman... Dans cet ouvrage, David Grann se penche sur le mystère qui plane autour de nombreuses morts dans la tribu Osage dans les années 1920. A l'époque, les Osages était l'une des tribu indienne les plus riches grâce à leur réserve située sur des nappes de pétrole. Et évidemment, cela n'était pas pour plaire à tout le monde, à commencer par les Blancs... Dans cette enquête, David Grann revient sur l'enquête autour des morts touchant l'une des familles Osages les plus fortunées. Il nous plonge dans une époque et un monde qui avait décrété que les Indiens ne pouvait gérer seuls leurs biens et leur imposait des curateurs, un monde dans lequel le FBI naissant dut mettre son nez pour trouver l'origine de cette surmortalité étonnante... A la fois livre sur les Indiens et sur la naissance du FBI, on y croise notamment Hoover à ses débuts, des hommes de l'ouest tout droit sortis d'un roman de Larry McMurtry, et des hommes et femmes Indiens qui périrent pour une histoire de pétrole et d'argent... Un ouvrage passionnant illustré de photos d'époque qui devrait d'ailleurs être porté à l'écran prochainement par Martin Scorsese !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sydola Posté le 5 Septembre 2021
    Ce livre retrace l'enquête diligentée à la suite des nombreux meurtres d'indiens Osage dans les années 20 après qu'ils ont été "parqués" dans une réserve semi aride très inhospitalière dans l'Etat de l'Oklahoma et qui s'avérera être source de grande richesse puisque pétrolifère au grand dam des blancs. Enquête qui va durer de longues années, non seulement en raison d'un manque d'intérêt évident de certains shérifs pour ces meurtres mais aussi une nette volonté à ne pas trop creuser ce type d'affaires. Enquête qui sera reprise par le FBI, où le nouveau directeur John Edgar Hoover va mettre en place de nouvelles méthodes d'investigation. Et avec la ténacité de l'agent Tom White, texan, qui tente par tous les moyens a sa disposition d'appréhender les meurtriers tout en travaillant sur des techniques scientifiques afin d'avoir des preuves irréfutables pour le tribunaux. Ce livre est impressionnant par la quantité et la qualité de la documentation que l'auteur a accumulée. Il retrace l'évolution de l'enquête tout en nous expliquant l'histoire des USA et démontre que les indiens n'étaient pas forcément les plus belliqueux ni les plus sauvages. L'histoire des USA ne s'est pas fait sans discriminations, racisme, violence. Et nous explique que le pouvoir blanc n'a pas hésité à considérer, et ce jusqu'en 1931, les... Ce livre retrace l'enquête diligentée à la suite des nombreux meurtres d'indiens Osage dans les années 20 après qu'ils ont été "parqués" dans une réserve semi aride très inhospitalière dans l'Etat de l'Oklahoma et qui s'avérera être source de grande richesse puisque pétrolifère au grand dam des blancs. Enquête qui va durer de longues années, non seulement en raison d'un manque d'intérêt évident de certains shérifs pour ces meurtres mais aussi une nette volonté à ne pas trop creuser ce type d'affaires. Enquête qui sera reprise par le FBI, où le nouveau directeur John Edgar Hoover va mettre en place de nouvelles méthodes d'investigation. Et avec la ténacité de l'agent Tom White, texan, qui tente par tous les moyens a sa disposition d'appréhender les meurtriers tout en travaillant sur des techniques scientifiques afin d'avoir des preuves irréfutables pour le tribunaux. Ce livre est impressionnant par la quantité et la qualité de la documentation que l'auteur a accumulée. Il retrace l'évolution de l'enquête tout en nous expliquant l'histoire des USA et démontre que les indiens n'étaient pas forcément les plus belliqueux ni les plus sauvages. L'histoire des USA ne s'est pas fait sans discriminations, racisme, violence. Et nous explique que le pouvoir blanc n'a pas hésité à considérer, et ce jusqu'en 1931, les indiens comme citoyens de seconde zone au point de les mettre systématiquement sous la curatelle d'individus escrocs agissant en toute impunité puisque les autorités ont fermé casi systématiquement les yeux sur leurs agissements quand elle ne les confortait pas. J'ai beaucoup aimé cet ouvrage qui est écrit à la façon d'un polar et qui m'a fait découvrir la conquête des USA sous un autre angle et qui me laisse perplexe quant à la nature de l'homme quand il y a des questions d'argent en jeu. De même, que ce sentiment d'impunité et de supériorité de l'homme blanc est toujours présent et qu'il est même revendiqué et accepté par les autorités. Et cela me désole.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.