Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377353286
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 614
Format : 113 x 180 mm

La nuit des cafards

Martine Leroy-battistelli (Traducteur), Gerard Coisne (Traducteur)
Collection : Suspense
Date de parution : 04/09/2019
« SINGULIER. HALLUCINANT. TERRIFIANT. » Publishers Weekly
Depuis trente-cinq ans, Bruno Frye vit dans l’ombre de sa mère, qui lui inspire une sainte terreur. Morte depuis cinq ans, elle continue à lui murmurer à l’oreille... et lui intime de tuer. Sa prochaine victime est toute désignée : Hilary Thomas.

Peut-être parce qu’elle est scénariste à Hollywood, la police...
Depuis trente-cinq ans, Bruno Frye vit dans l’ombre de sa mère, qui lui inspire une sainte terreur. Morte depuis cinq ans, elle continue à lui murmurer à l’oreille... et lui intime de tuer. Sa prochaine victime est toute désignée : Hilary Thomas.

Peut-être parce qu’elle est scénariste à Hollywood, la police ne croit pas la jeune femme, qui se dit en grand danger. Hilary n’a alors d’autre choix que de se défendre elle-même lorsque Frye l’agresse de nouveau. Et, par accident, elle le tue.

Elle commence à peine à se remettre de cet horrible cauchemar que Bruno Frye réapparaît ! Pourtant, c’est bien connu, les morts ne ressuscitent pas...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377353286
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 614
Format : 113 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bfauriaux Posté le 13 Novembre 2020
    Un suspense a couper le souffle avec cette histoire de tueur en serie qui terrorise les femmes californiennes.Un livre bien ciselé, prenant,qui nous fait passer un bon moment de lecture.
  • Overbooks Posté le 31 Mars 2020
    J’étais surexcitée quand j’ai découvert dans ma boite aux lettres la nouvelle publication des éditions de l’Archipel : La nuit des cafards de Dean Koontz. J’aime beaucoup cet auteur, et j’avais très envie de découvrir le roman culte du maître. Plusieurs fois édité en France, il était devenu introuvable en librairie. Je remercie donc Les éditions de l’Archipel de lui accorder une petite place dans son catalogue. Après Dark Web en début d’année me voilà donc parti dans un second roman de Dean Koontz. Avec 580 pages, La nuit des cafards est un beau pavé. Mais pas de panique ! Il se lit tout seul. Le style de Dean Koontz est tel qu’on ne voit pas les pages tourner. Dans ce roman, nous faisons la connaissance d’Hilary Thomas une jeune scénariste à succès à Hollywood. Un soir, elle échappe de peu à une tentative de meurtre. Elle ne doit son salut qu’à son farouche instinct de survie. Face à cette femme au caractère bien affirmé, la police est perplexe et met en doute la véracité de ses propos. Elle ne pourra donc compter que sur elle-même lorsque son agresseur décide de frapper une seconde fois. J’ai littéralement dévoré ce roman. J’y ai... J’étais surexcitée quand j’ai découvert dans ma boite aux lettres la nouvelle publication des éditions de l’Archipel : La nuit des cafards de Dean Koontz. J’aime beaucoup cet auteur, et j’avais très envie de découvrir le roman culte du maître. Plusieurs fois édité en France, il était devenu introuvable en librairie. Je remercie donc Les éditions de l’Archipel de lui accorder une petite place dans son catalogue. Après Dark Web en début d’année me voilà donc parti dans un second roman de Dean Koontz. Avec 580 pages, La nuit des cafards est un beau pavé. Mais pas de panique ! Il se lit tout seul. Le style de Dean Koontz est tel qu’on ne voit pas les pages tourner. Dans ce roman, nous faisons la connaissance d’Hilary Thomas une jeune scénariste à succès à Hollywood. Un soir, elle échappe de peu à une tentative de meurtre. Elle ne doit son salut qu’à son farouche instinct de survie. Face à cette femme au caractère bien affirmé, la police est perplexe et met en doute la véracité de ses propos. Elle ne pourra donc compter que sur elle-même lorsque son agresseur décide de frapper une seconde fois. J’ai littéralement dévoré ce roman. J’y ai retrouvé tous les éléments qui font que j’adore Dean Koontz : un style cinématographique, un rythme effréné, des descriptions très visuelles et une intrigue captivante qui m’a tenu en haleine de bout en bout et surtout un personnage féminin crédible ! Hillary Thomas est une femme forte et très intelligente. Elle s’est fait sa place à Hollywood toute seule et elle ne compte que sur elle-même. Avec elle, Bruno Frye, l’assassin trouve une adversaire à sa hauteur. Il est lui aussi un personnage très intéressant à découvrir. Dean Koontz explore bien la psychologie de ce personnage. Bien qu’il soit un psychopathe, l’auteur arriverait presque à nous faire ressentir de l’indulgence pour lui. En conclusion, La nuit des cafards de Dean Koontz est un thriller haletant avec une intrigue maligne et prenante. Impossible de le lâcher ! Encore merci aux éditions de l’Archipel de nous faire redécouvrir cette pépite
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sami33 Posté le 18 Février 2020
    Bruno Frye hante la Californie un couteau à la main. Le nombre de ses victimes grandit plus les jours passent. Un soir, il va décider de s'attaquer à Hilary, une jeune scénariste de vingt-neuf ans travaillant à Hollywood sauf que voilà, elle va réussir à s'échapper. La police ne croît pas l'histoire de la jeune femme, pour elle, Hilary leur raconte l'un des potentiels scénarios qu'elle aurait très bien pu écrire ! Pourtant, Hilary n'a pas eu une vie fantasque, si elle en est arrivée là où elle en est, c'est à force de travail. Elle vit seule, dans une magnifique demeure à Beverly Hills où elle passe le plus clair de son temps dans son jardin qu'elle chérie tant. Comment peut-on inventer qu'un homme ait tenté de vous violer et de vous tuer ?! Heureusement qu'elle a réussi à le mettre en fuite grâce à l'arme qu'elle cache dans le tiroir de sa table de chevet. En tout cas, Hilary est un nouveau challenge pour ce serial killer. Elle a réussi à se défendre ! Ou alors elle le trouble parce qu'elle est belle, talentueuse, séduisante ? Une chose est sûre, il n'a pas l'intention d'en rester là ! Hilary a vécu... Bruno Frye hante la Californie un couteau à la main. Le nombre de ses victimes grandit plus les jours passent. Un soir, il va décider de s'attaquer à Hilary, une jeune scénariste de vingt-neuf ans travaillant à Hollywood sauf que voilà, elle va réussir à s'échapper. La police ne croît pas l'histoire de la jeune femme, pour elle, Hilary leur raconte l'un des potentiels scénarios qu'elle aurait très bien pu écrire ! Pourtant, Hilary n'a pas eu une vie fantasque, si elle en est arrivée là où elle en est, c'est à force de travail. Elle vit seule, dans une magnifique demeure à Beverly Hills où elle passe le plus clair de son temps dans son jardin qu'elle chérie tant. Comment peut-on inventer qu'un homme ait tenté de vous violer et de vous tuer ?! Heureusement qu'elle a réussi à le mettre en fuite grâce à l'arme qu'elle cache dans le tiroir de sa table de chevet. En tout cas, Hilary est un nouveau challenge pour ce serial killer. Elle a réussi à se défendre ! Ou alors elle le trouble parce qu'elle est belle, talentueuse, séduisante ? Une chose est sûre, il n'a pas l'intention d'en rester là ! Hilary a vécu cette agression, cette irruption dans sa vie comme d'une terrible tragédie. Malgré tout, la police va mettre deux flics sur l'enquête, Franck et Tony qui vont venir constater les dégâts le soir-même chez la victime. Tony va littéralement tomber sous le charme de la victime tandis que Franck va se montrer un poil glacial surtout quand il apprend que Bruno Frye n'a jamais quitté son domicile qui se trouve être à plus de huit cents kilomètres de celui de la prétendue victime... Frye va tergiverser pendant un bon bout de temps avant de se résoudre à terminer le travail qu'il a commencé à savoir tuer Hilary ! Alors que la jeune femme commençait à peine à s'en remettre, le voilà qu'il remet le couvert ! Heureusement qu'Hilary a pu compter sur Tony qui l'a cru, qui la protège et la protégera contre Bruno Frye jusqu'au jour où il va réapparaître chez elle... Ce livre est un petit bijou du suspense, de la peur et de la terreur ! Pour ma part, tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment livresque, l'auteur touche à tous les genres et cela a ravi la lectrice que je suis. Entre amour, sentiment, émotion, du morbide, j'ai kiffé ma lecture. Les personnages sont très complexes, très bien travaillés. J'ai aimé la tournure qu'a pris les évènements dans ce roman, j'ai aimé la façon dont l'auteur a eu de nous faire tourner en bourrique. Bruno Frye est un personnage complexe que vous adorerez détester. Les voix qui le hantent, les images qu'il voit le pousse à commettre l'impensable. Le roman est coupé en deux grandes parties bien distinctes. La première partie concerne l'intrigue, l'histoire d'amour qui pointe son nez entre Tony et Hilary mais je vous rassure, l'ambiance sombre et glauque est omniprésente, tout le long du roman. Dans la seconde partie, nous avons toute l'action et les réponses à nos questions. Dean Koontz aborde plusieurs sujets dans son roman dont les phobies que les personnes peuvent avoir. La plume de l'auteur est fluide, entraînante et très agréable à lire. Tout ça pour vous dire que je vous recommande vivement la lecture de ce livre qui plaira aux amateurs du genre mais pas que !
    Lire la suite
    En lire moins
  • terror77 Posté le 1 Octobre 2019
    Vous comprendrez le titre de ce livre presque arrivé à la fin de ce thriller magistral que j'ai lu dans cette réédition sortie en septembre dernier et que je vous conseille vraiment . Pourtant ce livre date du début des années 80 et pour moi il fait parti des meilleurs thrillers avec une histoire de dingue, des personnages excellents et bien plus encore . Un excellent Dean Koontz .
  • brinvilliers Posté le 29 Septembre 2019
    Merci à Myléne des Editions Archipel pour l'envoi du livre. Hilary Thomas est agressée chez elle, elle connaît son agresseur : Bruno Frye, mais la police ne la croît pas, pour eux c'est plus une petite vengeance. De plus Frye la présence de celui-ci à des kilomètres est confirmé par un policier. Seul Tony a des doutes et ceux se confirment lorsque Hilary est une nouvelle fois agressée et dit avoir blessé mortellement Frye. Le corps de Frye est retrouvé mais alors pourquoi Hilary dit qu'elle a encore vu. Tony est le seul à la croire, mais comment prouver qu'un mort peut revenir. Ce livre se lit avec avidité, il nous emmène dans les douleurs que l'humain que peut avoir dans sa jeunesse et qui rejaillissent sur le futur. Un livre qui a bien mérité sa réédition.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés