Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377353286
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 614
Format : 113 x 180 mm

La nuit des cafards

Martine Leroy-battistelli (Traducteur), Gerard Coisne (Traducteur)
Collection : Suspense
Date de parution : 04/09/2019
« SINGULIER. HALLUCINANT. TERRIFIANT. » Publishers Weekly
Depuis trente-cinq ans, Bruno Frye vit dans l’ombre de sa mère, qui lui inspire une sainte terreur. Morte depuis cinq ans, elle continue à lui murmurer à l’oreille... et lui intime de tuer. Sa prochaine victime est toute désignée : Hilary Thomas.

Peut-être parce qu’elle est scénariste à Hollywood, la police...
Depuis trente-cinq ans, Bruno Frye vit dans l’ombre de sa mère, qui lui inspire une sainte terreur. Morte depuis cinq ans, elle continue à lui murmurer à l’oreille... et lui intime de tuer. Sa prochaine victime est toute désignée : Hilary Thomas.

Peut-être parce qu’elle est scénariste à Hollywood, la police ne croit pas la jeune femme, qui se dit en grand danger. Hilary n’a alors d’autre choix que de se défendre elle-même lorsque Frye l’agresse de nouveau. Et, par accident, elle le tue.

Elle commence à peine à se remettre de cet horrible cauchemar que Bruno Frye réapparaît ! Pourtant, c’est bien connu, les morts ne ressuscitent pas...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377353286
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 614
Format : 113 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • gilles777 Posté le 24 Juin 2021
    Hilary est une jeune femme séduisante, brillante et sa carrière va bien. Elle s'est fait un nom comme scénariste de films et prépare son passage à la réalisation. Mais, voilà qu'une vague connaissance, un colosse, avec un couteau à la main, la surprend chez elle dans le but avoué de la violer et de la tuer. Elle réussit à lui échapper, mais elle le connaît et prévient la police. Mais voilà que la police semble mettre en doute les événements et, le comble, le suspect a un alibi en béton. Mais ça ne va pas s'arrêter là. Pour la suite, il faut lire le livre. Un thriller qui frôle avec le fantastique, avec une tension soutenue tout le long du livre. Malgré quelques ficelles assez grosses, Koontz réussit, grâce à ses talents de conteur à suspendre l'incrédulité. J'ai beaucoup aimé, comme c'est souvent le cas avec Koontz.
  • cascasimir Posté le 26 Avril 2021
    "L'homme émergea de la penderie de l'entrée..." Vous avez été agressée déjà par le monstre et voilà qu'Il revient! Cette fois, vous avez réussi à le tuer. Il est mort et enterré, mais alors qui vous téléphone et vous surveille? "Un mort qui marche." Un cadavre peut-il sortir de sa tombe et surgir de nouveau dans votre maison ? "Les murs se refermaient sur elle... Alors, elle ouvrait la porte et butait sur un énorme cafard...qui avait l'intention de la dévorer vivante." Bruno Frye était un colosse, avec une voix rude, rocailleuse et il était mort... Et voilà qu'il revient dans la maison d'Hilary Thomas. "Il lui fallut quelques secondes pour réaliser que tout avait été saccagé..." Sans l'inspecteur Tony Clemenza, la jeune femme aurait été violentée et tuée. Pour ne pas devenir folle, Hilary va devoir aller dans la bourgade de son agresseur... - NON, s'il vous plaît ! Empêchez-la d'ouvrir la porte! Supplie Bruno Frye... "La Bête est parmi nous... Si le démon devait vous révéler son vrai visage... Il dévorait avidement votre coeur, vous déchirerait les membres un à un et précipiterait votre âme immortelle dans l'abîme."
  • Paul_Clement Posté le 13 Avril 2021
    Il y a des romans qui, partant d'une bonne idée, réussissent à bâtir une intrigue haletante, capable d'exploiter à merveille cette même bonne idée de départ. Il y en a d'autres qui démarrent sur les chapeaux de roues, proposent quelque chose d'accrocheur pour finalement s'emmêler, faute de pouvoir compter sur une idée centrale assez forte. C'est dans cette catégorie que je place La Nuit des Cafards car, si on écarte la romance mielleuse du couple de héros principaux, le roman débute très bien avec une ambiance bien pesée et un rythme agréable pour finalement se perdre dans de longs dialogues de déductions faciles de la part des héros le tout jusqu'à un final quelque peu expédié. Avec des révélations moins attendues, moins bateaux - un peu plus de folie peut-être - Koontz aurait tenu un très bon thriller, plutôt qu'on roman qui sera vite oublié.
  • Nicolad Posté le 25 Février 2021
    Plus un thriller qu’un véritable livre de terreur. Les quelques passages sanglants ne se veulent pas foncièrement gores. Le but de l’auteur n’est pas simplement de faire peur à son lectorat et les multiples digressions le prouvent. Dean Koontz s’intéresse particulièrement à la psychologie de ses personnages et sa peinture du Los Angeles des 80’s est un régal. Sympathique lecture particulièrement prenante.
  • nathalou93 Posté le 21 Février 2021
    Un récit qui commence tranquillement, mais j'ai ressenti qu'on a affaire a un déséquilibré obséder par l'image de la mère, et après l'agression d'Hilary Thomas, tout s'enchaîne, déjà un côté romance qui allège cette narration assez tragique, cela fait toujours du bien dans une histoire comme celle-ci. L'intrigue est vraiment bien construite, et on à faire à une histoire avec des multiples rebondissements, avec d'un côté le parcours et la folie de Bruno, avec des moments de lucidités perturbants, et puis la chasse-poursuite de Hilary et Tony, qui décide de comprendre la vérité de l'histoire de Bruno. Et j'avoue que c'est vraiment un livre au premier abord banal, mais en fin de compte, c'est vraiment un bon roman, avec une histoire qui mêle le thriller, un récit d'amour et une pincée d'horreur avec les obsessions de Bruno. Cela se lit bien, et plus on avance, plus cela en devient addictif, et la conclusion est vraiment effrayante, et j'ai compris l'obsession de ce meurtrier, c'est tellement intéressant et enrichissant de comprendre pourquoi un homme lambda en arrive jusqu'à tuer pour enfouir ses obsessions. Je trouve que les personnages sont bien travaillés, autant le meurtrier que Hilary qui as une personnalité très complexe et que cette... Un récit qui commence tranquillement, mais j'ai ressenti qu'on a affaire a un déséquilibré obséder par l'image de la mère, et après l'agression d'Hilary Thomas, tout s'enchaîne, déjà un côté romance qui allège cette narration assez tragique, cela fait toujours du bien dans une histoire comme celle-ci. L'intrigue est vraiment bien construite, et on à faire à une histoire avec des multiples rebondissements, avec d'un côté le parcours et la folie de Bruno, avec des moments de lucidités perturbants, et puis la chasse-poursuite de Hilary et Tony, qui décide de comprendre la vérité de l'histoire de Bruno. Et j'avoue que c'est vraiment un livre au premier abord banal, mais en fin de compte, c'est vraiment un bon roman, avec une histoire qui mêle le thriller, un récit d'amour et une pincée d'horreur avec les obsessions de Bruno. Cela se lit bien, et plus on avance, plus cela en devient addictif, et la conclusion est vraiment effrayante, et j'ai compris l'obsession de ce meurtrier, c'est tellement intéressant et enrichissant de comprendre pourquoi un homme lambda en arrive jusqu'à tuer pour enfouir ses obsessions. Je trouve que les personnages sont bien travaillés, autant le meurtrier que Hilary qui as une personnalité très complexe et que cette agression va tout remettre en cause, sa petite vie tout établie, malgré un passé chaotique, et cette rencontre avec Tony, va l'embarquer dans une enquête hors norme. Je ne connaissais pas cet auteur, je n'ai jamais entendu ce livre, je l'ai trouvée dans une boite a livres quand j'étais en vacances, je me suis dit comme un souvenir de la belle ville de CIOTAT, et en fin de compte c'est une excellente lecture, je suis très heureuse d’avoir découvert cet auteur, et pourquoi pas regarder ce qu'il as fait d'autres et si c'est peut me plaire.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés