RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La nuit n'est jamais complète

            Pocket
            EAN : 9782266269018
            Code sériel : 16712
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 108 x 177 mm
            La nuit n'est jamais complète

            Date de parution : 13/04/2017
            La route à perte de vue au milieu d’un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place, tout dérape… Ils se... La route à perte de vue au milieu d’un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place, tout dérape… Ils se réveillent seuls, abandonnés, naufragés de l’asphalte. À quelques kilomètres de là, deux immenses tours métalliques se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps. Quelques maisons en tôle froissée se serrent pour se protéger du vent. Cette ancienne mine sera leur refuge. Ou leur pire cauchemar…
            Mais ce voyage au cœur des ténèbres est-il vraiment un hasard ?
             
            « Des chapitres courts et intenses, une écriture fluide, l’auteur mène la danse au fil des pages, ne laissant aucun répit. » Le Havre-Presse
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266269018
            Code sériel : 16712
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            6.70 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Des chapitres courts, une écriture cinématographique, un style efficace, le lecteur se laisse vite prendre au piège. » Vincennes informations

            « Des chapitres courts et intenses, une écriture fluide, l’auteur mène la danse au fil des pages, ne laissant aucun répit aux acteurs de ce huis clos angoissant qui explore les (dé)connexions du cerveau humain avec une précision surprenante. » Le Havre-Presse

            « Une histoire passionnante, consumante même, à l’image de la chaleur aride du récit. » Pleine Vie
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • lyoko Posté le 7 Mars 2019
              Un début qui nous emmène sur une atmosphère a la Walking Dead… ce qui franchement n'est pas pour me déplaire , mais je suis restée (toujours pour ce début de roman) un peu perplexe parce que peu d'affinité avec les personnages.. et puis je trouvais la mise en place un peu longuette. Et puis tout a coup le miracle opère.. et là plus moyen de lâcher le bouquin. Les personnages deviennent des amis intimes, on vit parmi eux. Et le final arrive en apothéose.. et on s'attend a tout sauf a ça. Et là, le lecteur est bouleversé… Je pleurais comme une Madeleine, il faut bien l'avouer. Avec le nombre d'années de lecture et de bouquins engrangés je ne pensais pas qu'un auteur puisse encore me berné aussi facilement. Le suspens est bien présent et puis je crois que cet auteur a l'art de nous rouler dans la farine… et c'est un énorme talent. Le tout avec un style d'écriture agréable et fluide. Comme c'est mon premier roman de Niko Tackian, il est bien évident que je vais le suivre de près , voir de très près car franchement il me semble plus que prometteur
            • kahy Posté le 17 Février 2019
              Un COUP DE CŒUR. j'ai passé un moment merveilleux, le désert, les endroits Abandonnés, et les histoires à "La colline a des yeux" c'est mon truc. J'ai été à fond dedans, impossible d'arrêter, en plus j'écoutais deux vidéos sur youtube (Le bruit du vent dans le désert, ambiance nocturne et l'autre le désert en plein jour) au moment de ma lecture, ça m'a mis dans l'ambiance, je vous assure que ça m'a donner l'impression de regarder un film. J'étais un peu déçu par la fin, qui était triste pour ma part, mais je ne regrette pas de lire ce petit livre où il se passe plein de choses mystérieuses...A lire...
            • Choupinoushka Posté le 7 Février 2019
              Un thriller très surprenant qui m'a rappelé Désolation de Stephen King en certains points. J'ai eu une nuit blanche avec ce livre et j'ai adoré retrouver cette angoisse en lisant, en espérant une fin heureuse.
            • acchamp2001 Posté le 16 Décembre 2018
              La nuit n'est jamais complète de Niko Tackian, est un thriller très bien mené ! Nous suivons Jimmy et sa fille qui font un road trip pour rendre hommage à leur femme/maman décédée. Mais ils se retrouvent coincés dans le désert avec 3 autres personnes. La route est fermée par un flic. Lorsqu'ils vont vouloir repartir, rien ne va se passer comme prévu.... et ils vont devoir survivre dans une mine abandonnée, ou pas ! L'écriture est efficace, on est tout de suite avec les personnages, dans ce désert et on ne peut sortir du livre sans en avoir lu la fin. Les chapitres sont très courts ce qui permet d'éviter des longueurs pénibles dans ce genre de huis clos (à ciel ouvert). Le livre ne fait que 250 pages mais c'est parfait ! Pas de passages qui traînent, et pas de fin bâclée. Juste ce qu'il faut ! L'intelligence de Tackian a été de placer son histoire dans une atmosphère assez intemporelle (on finit par déduire une fourchette) et géographiquement implaçable : seule la fin nous éclaire complètement sur tous ces éléments. Mais finalement, la mort est universelle, intemporelle elle aussi, frappant n'importe où. Ce thriller est particulièrement intéressant car il est dédié à Elisabeth... La nuit n'est jamais complète de Niko Tackian, est un thriller très bien mené ! Nous suivons Jimmy et sa fille qui font un road trip pour rendre hommage à leur femme/maman décédée. Mais ils se retrouvent coincés dans le désert avec 3 autres personnes. La route est fermée par un flic. Lorsqu'ils vont vouloir repartir, rien ne va se passer comme prévu.... et ils vont devoir survivre dans une mine abandonnée, ou pas ! L'écriture est efficace, on est tout de suite avec les personnages, dans ce désert et on ne peut sortir du livre sans en avoir lu la fin. Les chapitres sont très courts ce qui permet d'éviter des longueurs pénibles dans ce genre de huis clos (à ciel ouvert). Le livre ne fait que 250 pages mais c'est parfait ! Pas de passages qui traînent, et pas de fin bâclée. Juste ce qu'il faut ! L'intelligence de Tackian a été de placer son histoire dans une atmosphère assez intemporelle (on finit par déduire une fourchette) et géographiquement implaçable : seule la fin nous éclaire complètement sur tous ces éléments. Mais finalement, la mort est universelle, intemporelle elle aussi, frappant n'importe où. Ce thriller est particulièrement intéressant car il est dédié à Elisabeth Kübler-Ross, la psychiatre qui a théorisé les 5 paliers de la fin de vie, spécialiste des soins palliatifs. Et je vous recommande de jeter un oeil à sa page Wikipédia avant de vous lancer dans ce livre car la lecture à travers ce prisme est particulièrement enrichissante ! Si je n'avais pas creusé avant de me lancer, cela m'aurait fait l'effet d'un truc que j'aurais loupé, un peu à la "Sixième sens" de Shyamalan : on se sent obligé de relire pour tout saisir, trouver les pistes semées tout au long du roman (mais pourquoi pas) ! Le titre du livre est tiré d'un poème de Paul Eluard. Il est à la fin du livre et l'idée d'un poème si riche d'espoir dans un tel roman est sublime !
              Lire la suite
              En lire moins
            • QuandOpheLit Posté le 28 Novembre 2018
              Quand j’ai rencontré Niko Tackian la toute première fois il m’avait indiqué que « La Nuit n’est jamais complète » était un thriller psychologique. Je n’ai pas hésité une seconde… En même temps, un auteur que j’apprécie beaucoup m’avait dit la veille de cette rencontre : « tu ne peux pas passer à côté, tu dois le lire, c’est exceptionnel ». J’ai donc entamé « La nuit n’est jamais complète » un après midi, et l’ai terminé le soir même… Je n’ai pas su le lâcher. Pendant quelques heures, j’ai été seule au monde avec Jimmy et Arielle. Jamais un livre ne m’avait fait ressentir une telle peur, un tel sentiment d’angoisse et d’oppression, au point de devoir sortir plusieurs fois m’aérer sur mon balcon. Il y avait l’adaptation de Shining avec Jack Nicholson et il y a maintenant « la nuit n’est jamais complète » de Niko Tackian. Dans ce thriller psychologique, Niko nous entraîne entre l’Argentine et le Chili, sur les pas de Jimmy et Arielle. Alors qu’ils roulent depuis des heures sur une route désertique, père et fille tombent sur un barrage de police. Ils ne peuvent pas le franchir et devront passer la nuit sur place. À leur réveil, plus rien... Quand j’ai rencontré Niko Tackian la toute première fois il m’avait indiqué que « La Nuit n’est jamais complète » était un thriller psychologique. Je n’ai pas hésité une seconde… En même temps, un auteur que j’apprécie beaucoup m’avait dit la veille de cette rencontre : « tu ne peux pas passer à côté, tu dois le lire, c’est exceptionnel ». J’ai donc entamé « La nuit n’est jamais complète » un après midi, et l’ai terminé le soir même… Je n’ai pas su le lâcher. Pendant quelques heures, j’ai été seule au monde avec Jimmy et Arielle. Jamais un livre ne m’avait fait ressentir une telle peur, un tel sentiment d’angoisse et d’oppression, au point de devoir sortir plusieurs fois m’aérer sur mon balcon. Il y avait l’adaptation de Shining avec Jack Nicholson et il y a maintenant « la nuit n’est jamais complète » de Niko Tackian. Dans ce thriller psychologique, Niko nous entraîne entre l’Argentine et le Chili, sur les pas de Jimmy et Arielle. Alors qu’ils roulent depuis des heures sur une route désertique, père et fille tombent sur un barrage de police. Ils ne peuvent pas le franchir et devront passer la nuit sur place. À leur réveil, plus rien ne sera jamais pareil… Difficile de vous en dire plus sans spoiler le livre et il est hors de question de vous gâcher le plaisir de la découverte. Je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans la lecture de ce huit-clos hautement angoissant, des chapitres courts, un rythme qui jamais ne faiblit, une écriture particulièrement fluide mais surtout un roman qui, au final, vous montrera , une fois n’est pas coutume, que le thriller, le noir ou le polar ne sont pas que de « simples histoires ». Ils sont vecteurs de messages aussi, apportent souvent un enrichissement personnel. Je meurs d’envie d’en dire plus mais non… juste lisez-le, vous n’en sortirez pas indemne.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.