Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266272902
Code sériel : 16874
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1088
Format : 108 x 177 mm

Là où rêvent les étoiles

Date de parution : 18/05/2017
Au XIXe siècle, il y eut une nouvelle génération de bâtisseurs. Ils travaillaient l’acier, le fer, le cuivre ou la pierre, partaient à l’assaut du ciel et vénéraient tous le même dieu, qu'ils nommaient Progrès.
Juin 1863, deux hommes aux tempéraments opposés mais unis par la même passion vont se rencontrer...
Au XIXe siècle, il y eut une nouvelle génération de bâtisseurs. Ils travaillaient l’acier, le fer, le cuivre ou la pierre, partaient à l’assaut du ciel et vénéraient tous le même dieu, qu'ils nommaient Progrès.
Juin 1863, deux hommes aux tempéraments opposés mais unis par la même passion vont se rencontrer dans l’immensité désertique de la plaine d’Andalousie. L’un, Gustave Eiffel, jeune ingénieur ambitieux, veut s’établir à son compte comme constructeur. L’autre, Clément Delhorme, pionner des vols d’altitude en ballon, à la tête d’une famille bohème établie à l’Alhambra de Grenade, est à l’origine des premiers modèles de prévision météorologique. À partir de ce jour, les deux génies vont lier leurs vies et leurs envies de records, et se façonner un destin à la hauteur de leurs rêves.

« Un énorme travail de documentation et d’érudition. C’est riche, bien écrit. » Pascal Salciarini – L’Est républicain

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266272902
Code sériel : 16874
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1088
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un énorme travail de documentation et d'érudition. C'est riche, bien écrit. » Pascal Salciarini - L'Est Républicain
« Un tourbillon de découvertes, d'inventions et de grandes réussites. » Bruno d'Epenoux - Télé Z

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lulu8723 Posté le 26 Juin 2021
    Éric MARCHAL. Là où rêvent les étoiles. De juin 1863, à juin 1918, Éric MARCHAL nous entraine dans un monde où se mêle le romanesque et la conquête de la technicité, les progrès de la médecine, l'industrialisation, la naissance des communications modernes et surtout les nouvelles techniques de la construction apportées par Gustave Eiffel. Nous faisons la navette entre Paris, Porto, Grenade, les Etats-Unis. Avec plus de 1000 pages, l'auteur nous plonge avec délices et nous fait participer à la restauration des salles de l'Alhambra, à Grenade, à la construction du pont Maria Pia sur le Douro, à Porto. à l'édification de la Tour Eiffel, à la mise en place de la statue de la Liberté de Bartholdi qui se dresse à l'entrée du port de New York. Les familles Delhorme et Eiffel nouent des liens indéfectibles. Clément Delhorme est un précurseur dans son domaine, il étudie la météorologie et participe activement à l'envoi de sonde dans l'atmosphère afin d'affiner les prévisions météorologiques, étudier les courants naturels de l'air, construit des nacelles pour conquérir l'espace . Pendant ce temps, son épouse, Alicia, autodidacte restaure les salles de l'Alhambra. Et Gustave Eiffel étudie la résistance du fer, du ciment et... Éric MARCHAL. Là où rêvent les étoiles. De juin 1863, à juin 1918, Éric MARCHAL nous entraine dans un monde où se mêle le romanesque et la conquête de la technicité, les progrès de la médecine, l'industrialisation, la naissance des communications modernes et surtout les nouvelles techniques de la construction apportées par Gustave Eiffel. Nous faisons la navette entre Paris, Porto, Grenade, les Etats-Unis. Avec plus de 1000 pages, l'auteur nous plonge avec délices et nous fait participer à la restauration des salles de l'Alhambra, à Grenade, à la construction du pont Maria Pia sur le Douro, à Porto. à l'édification de la Tour Eiffel, à la mise en place de la statue de la Liberté de Bartholdi qui se dresse à l'entrée du port de New York. Les familles Delhorme et Eiffel nouent des liens indéfectibles. Clément Delhorme est un précurseur dans son domaine, il étudie la météorologie et participe activement à l'envoi de sonde dans l'atmosphère afin d'affiner les prévisions météorologiques, étudier les courants naturels de l'air, construit des nacelles pour conquérir l'espace . Pendant ce temps, son épouse, Alicia, autodidacte restaure les salles de l'Alhambra. Et Gustave Eiffel étudie la résistance du fer, du ciment et il introduit dans la construction d'ouvrages d'art dans le monde entier, le fer, l'acier. Nous côtoyons d'autres scientifiques célèbres, Koechlin, Camille Flammarion, etc .... Ces deux familles vivent sous nos yeux et nous connaissons tous les problèmes que les une et les autres vont rencontrer. Nous sommes curieux de connaître le devenir de leurs enfants. Dans la famille Delhorme les triplés ont chacun une personnalité bien affirmé. Nyssia décevra ses parents.... Mais je ne vous en dit pas plus. Et dans la famille Eiffel les cinq enfants ne cesseront d'entourer leur père, et plus particulièrement Claire, après le décès prématuré de l'épouse du grand inventeur, constructeur et industriel. Nous vivons tous ces évènements scientifiques, modernes avec un grand plaisir. Je recommande ce roman à tous ceux qui sont curieux et qui désirent connaître l'évolution de la météo, des moyens de communications, de la naissance du phonographe, du téléphone; , etc. .... Même les personnages secondaires ont une grande importance dans cette immense fresque romanesque. Merci aussi à Éric de nous avoir joint un plan de l'Alhambra. J'apprécie beaucoup cet auteur. J'ai déjà lu et adoré "Le soleil sous la soie" et "La part de l'aube. ( 26/06/2021)
    Lire la suite
    En lire moins
  • RedPanda Posté le 10 Avril 2021
    Ce livre est un grand roman-fleuve qui nous transporte à la fin du 19ème siècle, à l'époque des inventeurs et où les limites de la raison ont été repoussées. On embarque pour Grenade, avec l'envoutante Alhambra, et l'aventure se poursuit à Porto, et à Paris, dans les pas d'une famille hors norme et à la suite d'un grand nom de l'histoire architecturale française : Gustave Eiffel. C'était assez fascinant de vivre aussi frontalement les chantiers d'Eiffel et la conquête qu'a représenté chacune de ses oeuvres, défiant les croyances communément admises de ce qui relevait du Beau et de l'Art. On ne s'ennuie pas dans ce roman, et pourtant la longueur pourrait en rebuter plus d'un... toutefois, je regrette qu'assez paradoxalement, l'accent soit parfois mis sur des éléments de détails, de décor, pour délaisser le développement des caractères des personnages, au profit d'ellipses parfois bien frustrantes. Le style est très clair, très descriptif, on croirait vivre dans le roman tellement les images s'imposent d'elles-mêmes grâce au sens du détail de l'auteur, mais j'aurais bien aimé suivre plus longuement les aventures des enfants Delhorme et leurs ramifications...
  • mimipinson Posté le 10 Septembre 2020
    Surtout, ne vous fiez pas au titre pouvant laisser penser à une bluette ! Non, il s’agit d’un roman historique, abondement documenté, dans lequel Eric Marchal convoque à la fois de réels personnages et d’autres plus fictifs, et respectant rigoureusement le fil des évènements. A l’heure où beaucoup s’affolent sur les nouveautés, j’ai souhaité fouiller dans mes vieilleries, et tirer un trait sur quelques lectures vraiment pas convaincantes (à mes yeux, bien entendu). Restant sur l’excellent souvenir à propos de Le soleil sous la soie, un retour vers une lecture plaisir s’imposait. Durant ces mille pages, Eric Marchal nous entraine dans les pas de Gustave Eiffel, l’industriel bien connu pour sa tour, mais pas que, qui va croiser le chemin d’un aérostier (fictif celui-là), passionné de vols en altitude de ballons à des fins de mesures qui donneront naissance à la météorologie moderne. Gustave Eiffel et Clément Delorme, se rencontrent à Grenade, où vit se dernier avec sa famille, et dont l’épouse, Alicia, est affairée à la rénovation de l’Alhambra, autre personnage important de ce roman passionnant. Nous sommes dans la seconde moitié du 19ème siècle, une nouvelle génération de bâtisseurs est en marche. On se met à travailler de nouveaux matériaux. Les hommes ont... Surtout, ne vous fiez pas au titre pouvant laisser penser à une bluette ! Non, il s’agit d’un roman historique, abondement documenté, dans lequel Eric Marchal convoque à la fois de réels personnages et d’autres plus fictifs, et respectant rigoureusement le fil des évènements. A l’heure où beaucoup s’affolent sur les nouveautés, j’ai souhaité fouiller dans mes vieilleries, et tirer un trait sur quelques lectures vraiment pas convaincantes (à mes yeux, bien entendu). Restant sur l’excellent souvenir à propos de Le soleil sous la soie, un retour vers une lecture plaisir s’imposait. Durant ces mille pages, Eric Marchal nous entraine dans les pas de Gustave Eiffel, l’industriel bien connu pour sa tour, mais pas que, qui va croiser le chemin d’un aérostier (fictif celui-là), passionné de vols en altitude de ballons à des fins de mesures qui donneront naissance à la météorologie moderne. Gustave Eiffel et Clément Delorme, se rencontrent à Grenade, où vit se dernier avec sa famille, et dont l’épouse, Alicia, est affairée à la rénovation de l’Alhambra, autre personnage important de ce roman passionnant. Nous sommes dans la seconde moitié du 19ème siècle, une nouvelle génération de bâtisseurs est en marche. On se met à travailler de nouveaux matériaux. Les hommes ont des idées, des ambitions ; les femmes veulent sortir de leur routine. C’est avec Nyssia, une des triplés de Clément et Alicia, que nous suivrons ces désirs d’émancipation, ses hauts et ses bas. Etroitement associé à Eiffel, nous accompagnerons Bartholdi dans sa réalisation de Miss Liberty… Ce bon gros livre, comme je les aime, m’aura diverti, passionné et surtout détendu tout en étant très bien construit, bourré d’érudition et abondement documenté.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cat81 Posté le 26 Janvier 2020
    Une fresque historique ; de la restauration de l’alambra à la construction de la Tour Eiffel , un magnifique récit portés par des personnages , certains vrais et d’autres inventés mais tous intéressants ; la famille Delorme et ses triplés vont tour à tour explorer les nouvelles sciences ; la météorologie , la photographie , et la construction ferroviaire, ils vont aussi côtoyer les hommes illustres de cette période ; Victor Hugo , Gustave Eiffel , le prince youssoupov et d’autres
  • Zazaboum Posté le 23 Décembre 2019
    J'ai failli le lâcher plusieurs fois ! Il est très long et souvent pour pas grand-chose, il n'est vraiment pas au niveau de ses précédents « du Soleil sur la soie » et « La Part de l'aube ». Il s'agit de l'histoire d'une famille française vivant dans l'Alhambra à Grenade car la mère est restauratrice non diplômée mais talentueuse, en 1863 les femmes n'ayant pas l'autorisation d'étudier ces métiers réservés aux hommes. Le livre débute en mai 1918, date à laquelle une des triplés qui avait quitté sa famille sans jamais la revoir revient pour enquêter sur son père qu'elle croyait disparu. Des chapitres reviennent à cette date pour aller vers la fin mais la plus grande partie est bien évidemment leurs vies avant cette période. Le fil conducteur est le père, météorologue réputé qui travaille à battre le record d'ascension dans l'espace avec un ballon météorologique. Des triplés naissent et la famille s'élargit avec 2 autres garçons nés le même jour. L'histoire de cette famille est le prétexte pour découvrir de grands hommes de cette époque tels Gustave Eiffel, Bartholdi, Thomas Edison, Victor Hugo ou encore Camille Flammarion. La rencontre du père et d'Eiffel se fait le jour de la naissance... J'ai failli le lâcher plusieurs fois ! Il est très long et souvent pour pas grand-chose, il n'est vraiment pas au niveau de ses précédents « du Soleil sur la soie » et « La Part de l'aube ». Il s'agit de l'histoire d'une famille française vivant dans l'Alhambra à Grenade car la mère est restauratrice non diplômée mais talentueuse, en 1863 les femmes n'ayant pas l'autorisation d'étudier ces métiers réservés aux hommes. Le livre débute en mai 1918, date à laquelle une des triplés qui avait quitté sa famille sans jamais la revoir revient pour enquêter sur son père qu'elle croyait disparu. Des chapitres reviennent à cette date pour aller vers la fin mais la plus grande partie est bien évidemment leurs vies avant cette période. Le fil conducteur est le père, météorologue réputé qui travaille à battre le record d'ascension dans l'espace avec un ballon météorologique. Des triplés naissent et la famille s'élargit avec 2 autres garçons nés le même jour. L'histoire de cette famille est le prétexte pour découvrir de grands hommes de cette époque tels Gustave Eiffel, Bartholdi, Thomas Edison, Victor Hugo ou encore Camille Flammarion. La rencontre du père et d'Eiffel se fait le jour de la naissance des triplés. Depuis les deux hommes auront une amitié qui ne se défera pas au fil du temps. Nous voyons ainsi s'ériger, entre autres, le Pont du Douro au Portugal, la Statue de la Liberté de Bartholdi puis la Tour Eiffel pour l'exposition de 1889 ainsi que quantité d'autres découvertes de cette époque. La restauration du Palais de l'Alhambra tient aussi une grande part puisque c'est le lieu de vie de la famille. Tout ce qui a trait à la réalité historique est rédigé de manière intéressante mais c'est la partie familiale qui pêche le plus avec parfois des longueurs que je n'ai pas appréciées car même si c'est une famille atypique je n'ai pas eu d'intérêt particulier pour aucun d'entre eux ! Je suis malgré tout déçue par cette lecture je m'attendais à retrouver un peu de la magie des 2 autres livres où les personnages étaient plus charismatiques. CHALLENGE PAVES 2020
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.