Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266300704
Code sériel : 7287
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm

La Part des ombres - tome 2

Date de parution : 13/02/2020
Dans le royaume de Goranie déchiré par l’occupation, la nasse se resserre autour de la rébellion naissante. Sous la poigne du redoutable chef de guerre Akhen Mekhnet, les Traceurs sont en chasse, et la fragile résistance menée par celui qu’on appelle « le Fantôme » semble vivre ses dernières heures.
Mais...
Dans le royaume de Goranie déchiré par l’occupation, la nasse se resserre autour de la rébellion naissante. Sous la poigne du redoutable chef de guerre Akhen Mekhnet, les Traceurs sont en chasse, et la fragile résistance menée par celui qu’on appelle « le Fantôme » semble vivre ses dernières heures.
Mais rien n’est encore joué. La lutte se poursuit sur tous les fronts, par le sang, la diplomatie ou la trahison, de forêts en marécages, de chaumières en palais. Une lutte qui entraînera les trois mercenaires Kaelyn, Desmeon et Olen jusqu’aux montagnes interdites de la Trace, ce royaume inconnu, tribal et sauvage, où les villes culminent au-dessus des nuages.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266300704
Code sériel : 7287
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Bref, un excellent roman d'aventures où l'on retrouve les qualités habituelles de l'auteur concernant les personnages et la conduite du récit : des personnages attachants et bien caractérisés, un rythme particulièrement alerte, de nombreux rebondissements. Merci monsieur Katz… et effectivement, comme l'écrit un autre lecteur, vivement le prochain ! », Babelio
Babelio

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • XS Posté le 30 Août 2020
    Ce deuxième tome confirme mon impression : La part des ombres est ma deuxième série préférée de Gabriel Katz, après Le puits des mémoires qui reste en tête dans mon panthéon personnel. Ce deuxième tome joue sur plusieurs tableaux : Desmeon se retrouve en plein pays Trace, Olen dans le nid de vipère du château et Kaelin à la tête d’une armée à la motivation malmenée par un héros plus trouble qu’il n’y parait. Trois axes narratifs qui ne se recoupent pas vraiment. Ils sont équilibrés ; aucun protagoniste ne prend le pas sur l’autre, et chacune de leurs aventures est prenante. Efficace et plaisant, mais pas inoubliable.
  • TheWind Posté le 10 Août 2020
    C'est une blague ? C'est déjà fini ? A peine commencé, déjà terminé. Argghh..je venais tout juste de me remémorer le premier tome et je commençais à me faire une joie de retrouver les trois compères : Kaelyn, Olen et Desmeon que déjà ma liseuse m'annonçait le compte à rebours d' 1 seule heure de lecture ! Je me sens toute frustrée. Heureusement La maîtresse de guerre et Aeternia m'attendent sur ma table de chevet ! Vous vous en doutez, ce fut tout, sauf une lecture laborieuse. J'aime décidément bien le ton léger et ironique que Gabriel Katz donne à ses romans. Rien n'est compliqué chez Gabriel Katz. Ça passe crème, comme disent les jeunes. On est plongé dans un univers de fantasy médiévale cohérent et fluide. Les personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires ont tous un rôle à jouer dans un scénario qui pourrait paraître un peu trop simplet mais qui reste malgré tout bien accrocheur. La preuve, ce roman se lit comme on boit son petit lait. Si ce n'est qu'à la fin, on en redemande encore !
  • cassie56 Posté le 10 Juin 2020
    J'ai lu ces deux livres d'affilé, tellement c'était prenant! J'adore Gabriel Katz, je ne m'en cache pas et c'est toujours un plaisir de retrouver ses personnages. Ici on croise des anciens personnages de ses autres romans et c'est un régal de les voir réunis et de voir l'alchimie entre eux! J'ai un faible pour Desmeon, qu'est-ce qu'il me fait marrer!! Impossible de ne pas rire à la majorité de ses sorties, c'est vraiment un personnage à ne pas manquer. Pour l'intrigue, quand on connait un peu l'auteur, on sait qu'il ne va pas forcément nous emmener là où on l'attend et c'est encore clairement le cas ici! Certains rebondissements sont vraiment inattendus, certaines révélations le sont par contre (mais très peu)! On a encore une fois des personnages intéressants, j'ai beaucoup aimé la princesse Miljena, qui réserve quelques suprises!
  • AnaisBesson Posté le 18 Mars 2020
    Gabriel Katz, pour la fantasy, est un génie, un (futur, actuel pour moi) grand maître du genre ! Ses personnages sont tous soit attachants, soit détestables, enfin en tout cas provoquent une réaction épidermique. Son humour me fait hurler de rire, toute seule. Son style et sa narration sont marquants, piquants, fluides et surtout imprévisibles et déroutants. A tel point que je dois me faire violence pour fermer le livre et aller me coucher. Ce deuxième tome n'échappe pas à la règle. A la fin du premier tome, je me suis dit: "mais comment va t'il terminer cette histoire en seulement deux volumes ?" Eh bien Gabriel Katz réussi ce tour de force, nous seulement il la termine (l'histoire), avec brio, mais en plus il laisse la porte ouverte à de nouvelles aventures pour les trois héros principaux.
  • culturevsnews Posté le 17 Mars 2020
    La part des ombres se déroule dans le même univers que les précédentes œuvres de Gabriel Katz, continuant ainsi à explorer son monde et les nombreux royaumes qui le compose. L'histoire se déroule cette fois en Goranie, un ancien royaume autrefois prestigieux que l'on découvre occupé par un peuple de montagnards ayant profité de sa faiblesse pour l'envahir. Après dix ans d'occupation, alors que le pays semble bien être maté par les méthodes brutales de l'envahisseur, un mystérieux mouvement de résistance commence à voir le jour. C'est dans ce contexte que le lecteur découvre les trois protagonistes principaux de ce récit : Olen, l'un des trois héros du puits des mémoires ; Kaelyn, la maîtresse de guerre du roman éponyme ; et Desmeon du cycle Aeternia. Et voilà l'idée de départ : reprendre des héros précédemment rencontré dans ses autres romans  et les remettre en scène dans une aventure commune. Il n'est cependant pas nécessaire d'avoir lu les autres romans pour s'y retrouver, Gabriel Katz prenant soin de nimber de mystères ou d'en révéler juste assez sur chacun des protagonistes pour que le lectorat s'y retrouve. Les nouveaux venus dans l'univers de Katz ne seront pas perdus, et les "vétérans" apprécieront les clin d'œil... La part des ombres se déroule dans le même univers que les précédentes œuvres de Gabriel Katz, continuant ainsi à explorer son monde et les nombreux royaumes qui le compose. L'histoire se déroule cette fois en Goranie, un ancien royaume autrefois prestigieux que l'on découvre occupé par un peuple de montagnards ayant profité de sa faiblesse pour l'envahir. Après dix ans d'occupation, alors que le pays semble bien être maté par les méthodes brutales de l'envahisseur, un mystérieux mouvement de résistance commence à voir le jour. C'est dans ce contexte que le lecteur découvre les trois protagonistes principaux de ce récit : Olen, l'un des trois héros du puits des mémoires ; Kaelyn, la maîtresse de guerre du roman éponyme ; et Desmeon du cycle Aeternia. Et voilà l'idée de départ : reprendre des héros précédemment rencontré dans ses autres romans  et les remettre en scène dans une aventure commune. Il n'est cependant pas nécessaire d'avoir lu les autres romans pour s'y retrouver, Gabriel Katz prenant soin de nimber de mystères ou d'en révéler juste assez sur chacun des protagonistes pour que le lectorat s'y retrouve. Les nouveaux venus dans l'univers de Katz ne seront pas perdus, et les "vétérans" apprécieront les clin d'œil très discrets aux événements passés qui seront à peine évoqué, mais qui lui reviendront en mémoire, mais en apprendront aussi un peu plus sur ce que sont devenus nos héros depuis la fin de "leur" roman. On retrouve ce qui fait à mon sens la force de l'écriture de Gabriel Katz : un ton juste pour chacun de ses personnages, qui donne un côté très vivant aux dialogues et aux scènes. Peu de temps morts dans le récit, on passe de chapitres en chapitres presque sans s'en apercevoir. À l'image de ses autres récits, La part des ombres dépeint un monde cruel et parfois même brutal, où les petites gens ne sont clairement pas à la fête face aux brutalités des soldats ou à la morgue des puissants. La justesse de ces hommes et femmes de peu que l'on croise le temps de quelques pages contribue pour beaucoup au plaisir de lecture. Chaque chapitre se dévore, jonglant entre la perfection de certains personnages et l'horreur des autres. Entre ceux que l'on aime, ou que l'on a apprit à aimer, et ceux qui nous horripilent sans avoir dit un mot.  Un magnifique final, Note : 9,5/10
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.