En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Part des ombres

            Pocket
            EAN : 9782266285131
            Code sériel : 7251
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 352
            Format : 108 x 177 mm
            La Part des ombres

            Stéphane DESA (Direction de collection)
            Date de parution : 12/04/2018
            La Goranie était un royaume florissant avant de tomber aux mains des Traceurs. Cette peuplade barbare des montagnes fait régner la terreur et pille le pays sans vergogne. Les Traceurs ont cependant accepté d'alléger le joug de la servitude des peuples conquis, en autorisant la procession, une célébration traditionnelle lors... La Goranie était un royaume florissant avant de tomber aux mains des Traceurs. Cette peuplade barbare des montagnes fait régner la terreur et pille le pays sans vergogne. Les Traceurs ont cependant accepté d'alléger le joug de la servitude des peuples conquis, en autorisant la procession, une célébration traditionnelle lors d'un mariage populaire. Mais la fête religieuse tourne au bain de sang.
            L'époux, survivant du massacre, ivre de vengeance, profite de l'indignation qui se répand pour embraser la révolte. Les Traceurs dépêchent alors leur plus grand chef de guerre pour mater l'insurrection. Des heures sombres s'abattent sur la Goranie...

            « Chaque roman de Gabriel Katz offre la promesse d'une lecture délicieuse et intense. Jeux de pouvoir, manipulations, dissimulations... une intrigue parfaitement ciselée, qui nous entraîne dans les hautes sphères du pouvoir d'un royaume occupé ! » Sens critique
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266285131
            Code sériel : 7251
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 352
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • mauriceandre Posté le 13 Septembre 2018
              Salut les Babelionautes j'ai découvert Gabriel Katz avec sa trilogie Le puits des mémoires, que j'ai beaucoup aimé, donc j'ai emprunté les deux tomes de La part des ombres. L'Histoire est classique, un pays conquis, des rebelles, des mercenaires qui sont la avant tout pour l'argent. Ce n'est que vers le milieu de ce livre que je me suis souvenu que d'Olen, le séducteur invétéré du Puits des mémoires. Par contre les deux autres, le gladiateur Desmeon et Kaelyn la Maîtresse de guerre je ne les ai jamais rencontrés. Pour cela si j'en crois vos avis il m'aurait fallu lire « Aeternia » et « Maîtresse de guerre ». Ce n'est que partie remise car ils sont maintenant dans ma PAL. J'ai aussi bien aimé Akken Mekhnet, Chef de Guerre des Traceurs, même si il est dans le camp des oppresseurs. Le dernier épisode, ou l'on suit la Princesse donnée en Mariage a celui qui est responsable du Massacre de la Noce, ce termine par un coup de théâtre auquel je ne m'attendais pas. j'ai lu dans la foulée le tome deux.
            • Hillel Posté le 6 Août 2018
              J'avais particulièrement aimé "La maîtresse de Guerre", j'avais encore plus aimé la trilogie "Le Puits des mémoires" et m'étais attachée aux personnages de "Aeternia" de Gabriel Katz. Là, l'auteur nous offre une nouvelle série de deux tomes, un dyptique, et la joie de retrouver un personnage de chacuen de ses autres histoires. Trois personnages issus de ses romans vont se rencontrer pour former un trio de héros. Ainsi nous retrouvons Olen (Le Puits des mémoires) le prince déchu, Daesmon (Aéternia) le gladiateur, et Kaelyn la maîtresse de guerre. Tous trois ont échoué en ce pays de Goran. Tous trois semblent vouloir y trouver une nouvelle vie, un nouveau défi pour tourner la page de leurs anciennes aventures. Ils vont trouver ce défi en devenant Des mercenaires et organiser une rébellion. Au pays de Goran le pouvoir a été usurpé par le violent peuple des Traces. Ces derniers ont imposé une discipline, une censure et pour cela n'hésitent pas à corrompre, voler ou tuer un peuple désormais soumis. Une poignée de paysans vont trouver le courage de s'élever lorsque apparaît un leader du nom du Fantôme. Un homme rescapé de la violence des Traces, bien décidé à se venger. Sauf que ces pauvres... J'avais particulièrement aimé "La maîtresse de Guerre", j'avais encore plus aimé la trilogie "Le Puits des mémoires" et m'étais attachée aux personnages de "Aeternia" de Gabriel Katz. Là, l'auteur nous offre une nouvelle série de deux tomes, un dyptique, et la joie de retrouver un personnage de chacuen de ses autres histoires. Trois personnages issus de ses romans vont se rencontrer pour former un trio de héros. Ainsi nous retrouvons Olen (Le Puits des mémoires) le prince déchu, Daesmon (Aéternia) le gladiateur, et Kaelyn la maîtresse de guerre. Tous trois ont échoué en ce pays de Goran. Tous trois semblent vouloir y trouver une nouvelle vie, un nouveau défi pour tourner la page de leurs anciennes aventures. Ils vont trouver ce défi en devenant Des mercenaires et organiser une rébellion. Au pays de Goran le pouvoir a été usurpé par le violent peuple des Traces. Ces derniers ont imposé une discipline, une censure et pour cela n'hésitent pas à corrompre, voler ou tuer un peuple désormais soumis. Une poignée de paysans vont trouver le courage de s'élever lorsque apparaît un leader du nom du Fantôme. Un homme rescapé de la violence des Traces, bien décidé à se venger. Sauf que ces pauvres paysans sont loin d'être des guerriers, il leur faut de l'aide. Ils vont la trouver dans les plus fameuses lames d'une maîtresse de guerre et d'un ancien gladiateur ainsi que dans les talent d'espion d'un vendeur de légumes habitué aux intrigues de palais. Et voilà qu'on a un peu de chaque roman de Gabriel Katz dans cette nouvelle histoire. On retrouve l'ambiance des arènes et l'humour du Danceur. On retrouve la force féministe de Kaelyn capable de tuer un homme un balais à la main, et on retrouve les frasques sentimentales de Olen. Sans oublier un petit chien, des méchants très méchants, des palais somptueux et des combats à l'épée. De quoi vous embarquer une fois de plus. je n'ai pas lâcher le roman, et je suis avide de connaître la suite. Seul bémol, si l'univers est bien tissé il manque le côté imaginaire, fantasy à un roman qui se dit du genre. De plus j'ai véritablement aimé retrouver ces personnages attachants, et j'aurai aimé que l'auteur nous en offre davantage. Que Gabriel Katz pousse un peu en profondeur dans leurs personnalités, leurs parcours, leurs motivations et leurs failles. C'est ébauché, mais pas assez à mon goût. En tout cas une aventure à la Gabriel Katz qui se lit avec un sacré plaisir!
              Lire la suite
              En lire moins
            • thimiroi Posté le 26 Avril 2018
              Le lecteur a plaisir à retrouver dans ce roman des personnages qu'il a déjà rencontrés dans les oeuvres précédentes de Gabriel Katz, notamment Kaelyn, la maîtresse de guerre, et Desméon, le gladiateur virtuose surnommé « le Danseur » ; mais cette oeuvre de fantasy peut se lire de façon tout à fait indépendante. La Part des Ombres est l'histoire d'une vengeance qui prend la forme d'une rébellion. Le royaume de Goranie est occupé depuis une dizaine d'années par un peuple de guerriers venus des montagnes du nord, les Traceurs. Ils ont laissé en place un roi fantoche, mais la réalité du pouvoir est exercée par un gouverneur qui laisse libre à ses penchants hédonistes ; malheureusement pour lui, une groupe de soldats commandés par son ignoble rejeton massacre toute la population d'un village à l'occasion d'un mariage : le seul rescapé n'aura de cesse de se venger et de grouper autour de lui les révoltés, qui deviendront aussi insaisissables que des ombres… Ce premier tome est en fait constitué de deux parties : la première procède à la mise en place de la rébellion et donne une certaine impression de déjà-vu ; la seconde, beaucoup plus captivante, relance l'action en faisant intervenir un personnage particulièrement impressionnant, à la... Le lecteur a plaisir à retrouver dans ce roman des personnages qu'il a déjà rencontrés dans les oeuvres précédentes de Gabriel Katz, notamment Kaelyn, la maîtresse de guerre, et Desméon, le gladiateur virtuose surnommé « le Danseur » ; mais cette oeuvre de fantasy peut se lire de façon tout à fait indépendante. La Part des Ombres est l'histoire d'une vengeance qui prend la forme d'une rébellion. Le royaume de Goranie est occupé depuis une dizaine d'années par un peuple de guerriers venus des montagnes du nord, les Traceurs. Ils ont laissé en place un roi fantoche, mais la réalité du pouvoir est exercée par un gouverneur qui laisse libre à ses penchants hédonistes ; malheureusement pour lui, une groupe de soldats commandés par son ignoble rejeton massacre toute la population d'un village à l'occasion d'un mariage : le seul rescapé n'aura de cesse de se venger et de grouper autour de lui les révoltés, qui deviendront aussi insaisissables que des ombres… Ce premier tome est en fait constitué de deux parties : la première procède à la mise en place de la rébellion et donne une certaine impression de déjà-vu ; la seconde, beaucoup plus captivante, relance l'action en faisant intervenir un personnage particulièrement impressionnant, à la mesure de Kaelyn, un Traceur maître de guerre. Les péripéties concerneront désormais aussi bien les affrontements des occupants avec les résistants que les rivalités sans merci au sein du pouvoir en place. Enfin, ce premier tome se termine par un formidable coup de théâtre qui donne à un personnage souvent cantonné aux seconds rôles une importance insoupçonnée… Et comme la suite vient de paraître, je m'y mets aussitôt !
              Lire la suite
              En lire moins
            • gayane Posté le 10 Avril 2018
              Fut un temps où la Goranie était une nation de conquérants, redoutés et redoutable. Aujourd'hui, le royaume n'est plus qu'un pays occupé, asservi et humilié par les Traceurs, peuple de guerriers des montagnes, qui fait régner la terreur et la corruption. Cela fait 10 ans qu'une paix relative est maintenu tant bien que mal jusqu'au jour fatidique où le Gouverneur décide montrer un peu de clémence en envoyant en réintroduisant la Procession. Cependant rien ne se déroule comme prévu. Les mariés ainsi que tout le village où se trouvait la Procession sont massacrés. Ce dérapage est étouffé jusqu'à ce qu'un groupe de rebelle se manifeste : les Ombres, dirigés par le Fantôme, revenu d'entre les morts pour libérer le peuple de l’oppression des Traceurs. Une agréable surprise que cette lecture !! Ca faisait un bout de temps que j'avais dans l'idée de commencer à lire Gabriel Katz. Je n'arrivais cependant pas à me décider pour une série pour commencer. Comme La part des Ombres rassemble 3 personnages de 3 séries de cet auteur, je me suis dit que ça serait parfait ! Grand bien m'en fasse parce que maintenant je veux lire la suite (qui n'est pas encore sortie). Je me retrouve donc... Fut un temps où la Goranie était une nation de conquérants, redoutés et redoutable. Aujourd'hui, le royaume n'est plus qu'un pays occupé, asservi et humilié par les Traceurs, peuple de guerriers des montagnes, qui fait régner la terreur et la corruption. Cela fait 10 ans qu'une paix relative est maintenu tant bien que mal jusqu'au jour fatidique où le Gouverneur décide montrer un peu de clémence en envoyant en réintroduisant la Procession. Cependant rien ne se déroule comme prévu. Les mariés ainsi que tout le village où se trouvait la Procession sont massacrés. Ce dérapage est étouffé jusqu'à ce qu'un groupe de rebelle se manifeste : les Ombres, dirigés par le Fantôme, revenu d'entre les morts pour libérer le peuple de l’oppression des Traceurs. Une agréable surprise que cette lecture !! Ca faisait un bout de temps que j'avais dans l'idée de commencer à lire Gabriel Katz. Je n'arrivais cependant pas à me décider pour une série pour commencer. Comme La part des Ombres rassemble 3 personnages de 3 séries de cet auteur, je me suis dit que ça serait parfait ! Grand bien m'en fasse parce que maintenant je veux lire la suite (qui n'est pas encore sortie). Je me retrouve donc à la case départ, à savoir, quelle série lire ensuite ? Mais ça, c'est une autre histoire.... J'ai adoré découvrir l'univers de l'auteur ainsi que ses personnages. Je me suis beaucoup attaché à Desmeond et Kaelyn. Ce sont des personnages forts, durs et indépendants. J'ai bien aimé Olen également mais moins, que j'ai trouvé un peu passif dans ce premier volume. L'atmosphère est très présente et contribue au gros page turner que j'ai subit (c'est bien le mot). Le rythme étant assez lent das le tome, j'ai été surprise d'avoir du mal à arrêter ma lecture. L'écriture de Katz est agréable, imagée, même si j'ai eu besoin d'un petit temps pour m'habituer. Bref, je n'ai ressenti que du positif pour ce diptyque qui m'a donné encore plus envie de lire ses précédentes séries !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Thanatos Posté le 27 Mars 2018
              Moyen, si je devais résumer ce premier tome en un terme, c'est celui que j'utiliserais. Parce qu'on ne va pas se mentir, cette histoire n'a pas grand chose d'original : un ennemi (?) gamin capricieux qui est juste très méchant, un autre ennemi qui est aussi juste très méchant (et très super fort aussi), une rébellion et une histoire de cul sortie un peu de nulle part parce qu'il fallait en caser une quelque part. En soi, je ne vois pas vraiment ça comme un problème d'utiliser des scénarios bateaux tant que la manière des les raconter est divertissante, à défaut d'être innovante. Et sur ce point, Gabriel Katz s'en sort encore. Je ne sais pas si le plaisir de retrouver des personnages qui m'avaient beaucoup plu (plus Kaelyn et Olen que Desmeon par contre) me teinte de partialité, mais ça se laisse lire avec plaisir. Au passage, bien qu'il soit préférable d'avoir lu les autres oeuvres de Gabriel Katz avant d'entamer la part des ombres, je ne pense pas que ce soit vraiment indispensable (sauf peut-être pour Olen). En tous cas, Gabriel Katz n'a pas perdu la capacité de terminer ses oeuvres par une situation dont le suspens est... Moyen, si je devais résumer ce premier tome en un terme, c'est celui que j'utiliserais. Parce qu'on ne va pas se mentir, cette histoire n'a pas grand chose d'original : un ennemi (?) gamin capricieux qui est juste très méchant, un autre ennemi qui est aussi juste très méchant (et très super fort aussi), une rébellion et une histoire de cul sortie un peu de nulle part parce qu'il fallait en caser une quelque part. En soi, je ne vois pas vraiment ça comme un problème d'utiliser des scénarios bateaux tant que la manière des les raconter est divertissante, à défaut d'être innovante. Et sur ce point, Gabriel Katz s'en sort encore. Je ne sais pas si le plaisir de retrouver des personnages qui m'avaient beaucoup plu (plus Kaelyn et Olen que Desmeon par contre) me teinte de partialité, mais ça se laisse lire avec plaisir. Au passage, bien qu'il soit préférable d'avoir lu les autres oeuvres de Gabriel Katz avant d'entamer la part des ombres, je ne pense pas que ce soit vraiment indispensable (sauf peut-être pour Olen). En tous cas, Gabriel Katz n'a pas perdu la capacité de terminer ses oeuvres par une situation dont le suspens est à son comble. Bref, ça passe et c'est divertissant mais le fait de connaître et d'apprécier déjà les héros de cette aventure favorise peut-être cette impression. Et pas le meilleur Gabriel Katz, loin de là, peut-être a-t-il du mal à se renouveler ?
              Lire la suite
              En lire moins

            Ils en parlent

            « Gabriel Katz revient pour nous proposer un nouveau diptyque synthétisant à merveille ses œuvres précédentes. La fin du diptyque ne devrait pas se faire attendre longtemps, mais en contrepartie, il faut se résigner à un des ces cliffhangers impitoyables dont Katz est coutumier. Mais les révolutions ne s’écrivent pas en un tome, surtout lorsque trois têtes d’affiche se disputent le devant de la scène. »
            Elbakin

            « Chaque roman de Gabriel Katz offre la promesse d’une lecture délicieuse et intense. Le premier tome de La part des ombres ne fait pas exception à la règle. Jeux de pouvoir, manipulations, dissimulations… on retrouve, une fois encore, une intrigue parfaitement ciselée, qui nous entraîne dans les hautes sphères du pouvoir d’un royaume occupé ! »
            Sens critique
             
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com