Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266287258
Code sériel : 17362
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

La Petite amie

Antoine GUILLEMAIN (Traducteur)
Date de parution : 10/10/2019
Elle aime votre fils...
Laura a tout pour elle : un beau mariage, une situation enviable et un fils, Daniel, qu'elle adore. Quand ce dernier, étudiant en médecine de vingt-trois ans, rencontre Cherry, superbe jeune femme issue d'un milieu modeste, Laura l'accueille à bras ouverts.
Elle veut votre mort !
Mais...
Elle aime votre fils...
Laura a tout pour elle : un beau mariage, une situation enviable et un fils, Daniel, qu'elle adore. Quand ce dernier, étudiant en médecine de vingt-trois ans, rencontre Cherry, superbe jeune femme issue d'un milieu modeste, Laura l'accueille à bras ouverts.
Elle veut votre mort !
Mais elle va bientôt découvrir sa future belle-fille sous un tout autre jour, bien plus sombre. Et si Cherry n'en voulait qu'à l'argent de son fils ? Les deux femmes vont dès lors se livrer une guerre sans merci. Un jeu qui pourrait se révéler fatal...

« Si vous souhaitez vous embarquer dans une machiavélique histoire de famille qui vous happera, ce livre est fait pour vous ! » anaisseriallectrice

« Palpitant et poignant. » L’Alsace
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266287258
Code sériel : 17362
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • NoemieTrnr Posté le 18 Mai 2020
    La petite amie est un livre que j'ai bien aimé, mais en le refermant je suis un peu déçue. Ce livre avait un énorme potentiel mais il n'a pas était exploité selon moi. Ce que j'ai le plus aimé dans le livre, c'est l'atmosphère. Mensonges, rivalité, jalousie, manipulation, harcèlement. Le cocktail réunit tous les éléments pour avoir une lecture explosive. Dès le début, la tension est là. Les cartes sont sur la table, les dès sont lancés et la perversion se met en marche. L'histoire se déroule, la lecture est agréable, fluide, ça se lit très rapidement malgré les 500 pages. Un coup-bas par ici, un coup-bas par là, j'aime beaucoup se genre de livre, un peu comme "Un mur entre nous" où la tension est palpable. Tout était très bien, même si parfois j'ai trouvé le rythme un peu lent, et en plus milieu du livre, tout est en stand by... À ce moment là, la lecture s'arrête réellement, plus rien ne se passe, tout est au point mort et cela dure pendant un petit moment... Je ne comprend pas le choix de l'auteur d'avoir introduit cet élément dans le récit.... J'aurai aimé vous en dire un peu plus mais... La petite amie est un livre que j'ai bien aimé, mais en le refermant je suis un peu déçue. Ce livre avait un énorme potentiel mais il n'a pas était exploité selon moi. Ce que j'ai le plus aimé dans le livre, c'est l'atmosphère. Mensonges, rivalité, jalousie, manipulation, harcèlement. Le cocktail réunit tous les éléments pour avoir une lecture explosive. Dès le début, la tension est là. Les cartes sont sur la table, les dès sont lancés et la perversion se met en marche. L'histoire se déroule, la lecture est agréable, fluide, ça se lit très rapidement malgré les 500 pages. Un coup-bas par ici, un coup-bas par là, j'aime beaucoup se genre de livre, un peu comme "Un mur entre nous" où la tension est palpable. Tout était très bien, même si parfois j'ai trouvé le rythme un peu lent, et en plus milieu du livre, tout est en stand by... À ce moment là, la lecture s'arrête réellement, plus rien ne se passe, tout est au point mort et cela dure pendant un petit moment... Je ne comprend pas le choix de l'auteur d'avoir introduit cet élément dans le récit.... J'aurai aimé vous en dire un peu plus mais je ne veux pas vous spoiler. Mais un fois cette période terminée, on s'attend à ce que ça reprenne de plus belle, mais le rythme reste le même et c'est bien dommage. Globalement une bonne lecture. L'atmosphère est intense et c'est ce que j'aime. C'est un bon livre d'été à lire sur la plage ou au bord de la piscine.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Shan_Ze Posté le 25 Novembre 2019
    Quand son fils Daniel leur présente Cherry, sa copine, Laura est ravie de faire sa connaissance. Mais elle sent quelque chose d'étrange chez cette Cherry... pourquoi ce séjour subitement prolongé dans leur maison de vacances dans le Sud de la France ? et toutes ses petites choses qui font qu'elle n'apprécie pas vraiment sa belle-fille. La petite amie est un thriller, j'ai aimé la montée de l'intrigue même si elle stagne un peu au milieu mais on ne s'attarde pas tellement si la naissance du sentiment amoureux entre Daniel et Cherry mais on assiste aux confrontations à distance entre belle-mère et belle-fille. Chacune juge l'autre à distance et même si Laura n'est pas blanche comme neige dans sa relation avec sa belle-fille, Cherry remporte la palme de la plus chieuse. Son comportement avec sa mère et belle-mère est assez odieux. Je suis peut-être assez naïve mais comment peut-on avoir autant de haine en soi ? Sauf peut-être pour arriver à son objectif...? La dernière partie ne se lâche pas avant d'être arrivée à la dernière page. Final qui m'a d'ailleurs un peu déçue par son brouillon, sa brièveté et sa facilité. Ca reste tout de même un bon roman... Quand son fils Daniel leur présente Cherry, sa copine, Laura est ravie de faire sa connaissance. Mais elle sent quelque chose d'étrange chez cette Cherry... pourquoi ce séjour subitement prolongé dans leur maison de vacances dans le Sud de la France ? et toutes ses petites choses qui font qu'elle n'apprécie pas vraiment sa belle-fille. La petite amie est un thriller, j'ai aimé la montée de l'intrigue même si elle stagne un peu au milieu mais on ne s'attarde pas tellement si la naissance du sentiment amoureux entre Daniel et Cherry mais on assiste aux confrontations à distance entre belle-mère et belle-fille. Chacune juge l'autre à distance et même si Laura n'est pas blanche comme neige dans sa relation avec sa belle-fille, Cherry remporte la palme de la plus chieuse. Son comportement avec sa mère et belle-mère est assez odieux. Je suis peut-être assez naïve mais comment peut-on avoir autant de haine en soi ? Sauf peut-être pour arriver à son objectif...? La dernière partie ne se lâche pas avant d'être arrivée à la dernière page. Final qui m'a d'ailleurs un peu déçue par son brouillon, sa brièveté et sa facilité. Ca reste tout de même un bon roman page-turner même si j'ai ressenti un peu de malaise avec cette relation tendue entre ces deux femmes... Merci à Masse Critique et aux éditions Pocket pour m'avoir permis de découvert cette auteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ramavirginie Posté le 16 Novembre 2019
    Mon avis : Le résumé était très tentant. Malgré quelques longueurs sans lesquelles le rythme aurait été plus incisif et un dénouement sans grande surprise, j'ai passé un très bon moment à l'écoute. Et le roman me laisse une bonne impression. Et l'histoire ? Laura est contente d'accueillir la petite amie de son fils. Jolie, aimable, elle pense qu'elle pourra s'en faire une complice voir une amie. Cherry a-t-elle les mêmes projets qu'elle ? La part belle est faite aux femmes. Les personnages masculins sont plutôt absents et insignifiants. Mis à part le twist de milieu de roman, les événements sont plutôt prévisible. Je pense qu'il ne faut pas le lire en y attendant le roman du siècle. La narration de ma version audio est parfaite. J'ai beaucoup aimé la voix féminine. Si le résumé vous plaît, laissez-vous tenter par ce thriller psychologique. Lu avec Audible
  • Kabook Posté le 11 Novembre 2019
    Bon thriller domestique ! Malgré certaines longueurs, il se lit facilement.
  • Analire Posté le 31 Octobre 2019
    Daniel fait la rencontre de Cherry, qui jeune femme qui travaille dans une agence immobilière. Laura, la mère de Daniel, est d’abord très enthousiaste par l’arrivée de cette jeune femme dans la vie de son fils, et se fait une joie de la rencontrer. Mais elle va vite déchanter quand elle va s’apercevoir que cette dernière en a après l’argent de son fils. Vexée de ces accusations qu’elle juge comme mensonger, Cherry va tout faire pour éloigner Laura de Daniel et prouver que la relation qu’elle entretient avec son petit ami est dénué de tout intérêt financier. Dans l’imaginaire populaire, la relation belle-mère/belle-fille n’est jamais aisée. Les mères se sentent souvent dépossédées de leur fonction maternelle, et on peur de perdre l’amour de leurs fils. Naissent alors des tensions et de la jalousie avec leurs belles-filles, qui deviennent leurs principales rivales. C’est exactement ce qui transparaît dans La petite amie : une mère possessive, qui souhaite à tout prix protéger son fils, qui n’hésite pas à s’immiscer dans sa vie privée, au détriment de son intimité. Et d’un autre côté, nous avons Cherry, la petite amie bafouée, qui ne supporte plus ces intrusions incessantes et souhaite garder son chéri pour elle... Daniel fait la rencontre de Cherry, qui jeune femme qui travaille dans une agence immobilière. Laura, la mère de Daniel, est d’abord très enthousiaste par l’arrivée de cette jeune femme dans la vie de son fils, et se fait une joie de la rencontrer. Mais elle va vite déchanter quand elle va s’apercevoir que cette dernière en a après l’argent de son fils. Vexée de ces accusations qu’elle juge comme mensonger, Cherry va tout faire pour éloigner Laura de Daniel et prouver que la relation qu’elle entretient avec son petit ami est dénué de tout intérêt financier. Dans l’imaginaire populaire, la relation belle-mère/belle-fille n’est jamais aisée. Les mères se sentent souvent dépossédées de leur fonction maternelle, et on peur de perdre l’amour de leurs fils. Naissent alors des tensions et de la jalousie avec leurs belles-filles, qui deviennent leurs principales rivales. C’est exactement ce qui transparaît dans La petite amie : une mère possessive, qui souhaite à tout prix protéger son fils, qui n’hésite pas à s’immiscer dans sa vie privée, au détriment de son intimité. Et d’un autre côté, nous avons Cherry, la petite amie bafouée, qui ne supporte plus ces intrusions incessantes et souhaite garder son chéri pour elle seule. Leur but est pourtant le même : rendre heureux Daniel, mais elles n’arrivent pas à s’entendre, à communiquer et à trouver de solutions probantes pour aller de l’avant. Va alors naître progressivement une haine réciproque, qui va aller grandissante entre les deux femmes, qui vont se faire les pires crasses qui puissent exister. Sans aucune pitié, sans penser aux conséquences, elles vont dire et faire des choses qui dépassent l’entendement. J’avoue avoir particulièrement détesté le personnage de Cherry. Tout, dans son attitude envers Laura, en vers Daniel, envers Wendy, sa propre mère, dans ses paroles, dans sa manière d’être, m’ont fait horreur. C’est une femme condescendante, manipulatrice, égoïste, qui m’a agacée dès les premières pages, et ce, jusqu’à la fin du livre. Mais elle n’est pas la seule à m’être antipathique, puisqu’Howard, le père de Daniel, mari de Laura, est un personnage qui m’a également énervé. C’est un homme marié, mais qui trompe sa femme depuis des années avec sa partenaire de golf, sans jamais avoir eu le courage de mettre un terme définitif à son mariage pour suivre la voie de son coeur. Sa lâcheté, doublée de son manque d’intérêt pour la vie de Daniel ou pour celle de Laura, en fait un personnage haïssable et odieux. Le récit en lui-même est intéressant, l’écriture est fluide et l’intrigue bien menée, mais j’ai trouvé qu’il manquait quand même un peu de rythme dans l’histoire. Ce roman fait plus de 500 pages, et en définitive, il ne se passe quasiment rien, les actions sont infimes, distillées avec parcimonie, si bien qu’on ressent presque un sentiment de vide en fermant le livre. D’autant plus que le dénouement, que j’aurais pensé peut-être surprenant, ne l’est pas spécialement. On le devine facilement, et on quitte l’histoire avec un goût d’inachevé dans la bouche. Michelle Frances nos dépeint une relation belle-mère/belle-fille qui dépasse les limites de la bienséance. Une histoire agréable à découvrir, mais pas inoubliable. Si j'avais un conseil à vous donner : méfiez-vous de votre belle-mère !
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.