Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266269681
Code sériel : 16751
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 608
Format : 108 x 177 mm
La Porte des ténèbres
Diniz Galhos (traduit par)
Date de parution : 11/05/2017
Éditeurs :
Pocket

La Porte des ténèbres

Diniz Galhos (traduit par)
Date de parution : 11/05/2017
Au MAAC, un centre scientifique secret, John Camp a une spécialité : la sécurité. Cet ancien militaire ne connaît la science qu’à travers Emily, la responsable des recherches et, depuis... Au MAAC, un centre scientifique secret, John Camp a une spécialité : la sécurité. Cet ancien militaire ne connaît la science qu’à travers Emily, la responsable des recherches et, depuis peu, sa petite amie. Mais une expérience tourne mal : sous les yeux de John, Emily disparaît, remplacée par un... Au MAAC, un centre scientifique secret, John Camp a une spécialité : la sécurité. Cet ancien militaire ne connaît la science qu’à travers Emily, la responsable des recherches et, depuis peu, sa petite amie. Mais une expérience tourne mal : sous les yeux de John, Emily disparaît, remplacée par un inconnu qui se révèle être un tueur en série mort il y a plus de cinquante ans. Un portail entre les dimensions aurait-il été ouvert ? Pour en avoir le cœur net, John décide de tenter lui aussi l’expérience. Son voyage le mènera tout droit en enfer…

« Glenn Cooper manipule l'intangible et déforme le réel pour proposer un divertissement d'une rare qualité. » Babelio
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266269681
Code sériel : 16751
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 608
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Glenn Cooper manipule l'intangible et déforme le réel pour proposer un divertissement d'une rare qualité.» Babelio

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ellexa Posté le 28 Novembre 2021
    Le laboratoire du MAAC se prépare pour une expérience inédite, visant à prouver l'existence d'une particule. Emily et son équipe sont fin prêts... mais un des scientifiques décide de passer outre une règle de sécurité élémentaire, et grille une étape. De tous les scénarios catastrophiques énoncés par un chercheur, celui auquel ils vont faire face dépasse toutes leurs estimations : Emily a disparue. Envolée. La vidéo de l'incident n'explique rien et pire... il y a un parfait inconnu à la place de la scientifique... qui dit venir tout droit de l'enfer ! Tout est mis en œuvre pour récupérer Emily et renvoyer l'homme là d'où il vient, mais le temps est compté. John va donc suivre la trace de la scientifique jusqu'en enfer. Un régal à lire ! Les personnages sont très contrastés et malgré le TIC TAC continuel de l'horloge, l'horreur pure et simple et la peur qui les tient au corps, ils arrivent toujours à rire. Si l'espoir et la religion ont été oubliés en enfer, l'humour est toujours bien présent et apaise certaines situations délicates. Les règles de cet endroit sont différentes. et tout est bon pour adoucir l'éternité à passer là bas. Nous voyageons dans toute l'Europe... Le laboratoire du MAAC se prépare pour une expérience inédite, visant à prouver l'existence d'une particule. Emily et son équipe sont fin prêts... mais un des scientifiques décide de passer outre une règle de sécurité élémentaire, et grille une étape. De tous les scénarios catastrophiques énoncés par un chercheur, celui auquel ils vont faire face dépasse toutes leurs estimations : Emily a disparue. Envolée. La vidéo de l'incident n'explique rien et pire... il y a un parfait inconnu à la place de la scientifique... qui dit venir tout droit de l'enfer ! Tout est mis en œuvre pour récupérer Emily et renvoyer l'homme là d'où il vient, mais le temps est compté. John va donc suivre la trace de la scientifique jusqu'en enfer. Un régal à lire ! Les personnages sont très contrastés et malgré le TIC TAC continuel de l'horloge, l'horreur pure et simple et la peur qui les tient au corps, ils arrivent toujours à rire. Si l'espoir et la religion ont été oubliés en enfer, l'humour est toujours bien présent et apaise certaines situations délicates. Les règles de cet endroit sont différentes. et tout est bon pour adoucir l'éternité à passer là bas. Nous voyageons dans toute l'Europe et rencontrons de nombreuses têtes connues et c'est un réel plaisir de connaître un peu mieux certains personnages. Les scènes de combat sont très intenses, mais les rencontres le sont encore plus. Une très bonne surprise qui promet une belle suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tristale Posté le 16 Octobre 2021
    4ème de couv': "2015. John Camp, ancien militaire, est responsable de la sécurité de l'accélérateur de particules anglo-américain situé sous l'autoroute M25 de Londres. Il vient d'entamer une liaison avec Emily Loughty, la brillante scientifique écossaise qui dirige les recherches. Mais, lors d'un essai dans le laboratoire, les choses tournent mal et Emily disparaît, laissant sa place à un homme mystérieux. Bien vite identifié, il se révèle être un tueur en série anglais condamné et exécuté… en 1949. Pour savoir ce qui est arrivé à Emily, John décide de renouveler l'expérience en s'offrant lui-même comme cobaye. Mauvaise surprise ! Le voici tombé dans un monde jumeau du nôtre mais… uniquement peuplé de criminels, de tous les morts ayant commis les pires atrocités au cours de leur vie sur Terre ! Dès lors, ce qu'il va découvrir dépasse tout ce qu'on peut imaginer." MON AVIS: Tout est dit sur la trame de cette histoire tout à fait surprenante. Sauf sur le lieu réel où se trouvent Emily et John...Et franchement quand vous saurez ce qu'est cet endroit, vous n'aurez pas envie d'y aller non plus. L'idée est vraiment originale et Glen Cooper décrit parfaitement ce monde étrange et flippant et ses habitants. Tous... 4ème de couv': "2015. John Camp, ancien militaire, est responsable de la sécurité de l'accélérateur de particules anglo-américain situé sous l'autoroute M25 de Londres. Il vient d'entamer une liaison avec Emily Loughty, la brillante scientifique écossaise qui dirige les recherches. Mais, lors d'un essai dans le laboratoire, les choses tournent mal et Emily disparaît, laissant sa place à un homme mystérieux. Bien vite identifié, il se révèle être un tueur en série anglais condamné et exécuté… en 1949. Pour savoir ce qui est arrivé à Emily, John décide de renouveler l'expérience en s'offrant lui-même comme cobaye. Mauvaise surprise ! Le voici tombé dans un monde jumeau du nôtre mais… uniquement peuplé de criminels, de tous les morts ayant commis les pires atrocités au cours de leur vie sur Terre ! Dès lors, ce qu'il va découvrir dépasse tout ce qu'on peut imaginer." MON AVIS: Tout est dit sur la trame de cette histoire tout à fait surprenante. Sauf sur le lieu réel où se trouvent Emily et John...Et franchement quand vous saurez ce qu'est cet endroit, vous n'aurez pas envie d'y aller non plus. L'idée est vraiment originale et Glen Cooper décrit parfaitement ce monde étrange et flippant et ses habitants. Tous ne sont pas foncièrement mauvais d'ailleurs et heureusement pour Emily et John qui désespèrent d'arriver à partir de là sans encombre. Vous y croiserez des personnages très connus voire célèbres et c'est assez plaisant le brassage incongru qu'en a fait Glen Cooper. Du suspense, des batailles étonnantes et la détermination de ces 2 personnages à se tirer de ce mauvais pas coute que coute, font de ce roman un bon page turner, captivant et assez réjouissant dans le fond et la forme. Me reste plus qu'à lire les suites de cette trilogie .
    Lire la suite
    En lire moins
  • delfina Posté le 5 Décembre 2018
    La porte des ténèbres est un roman qui se lit bien mais qui peut laisser un sentiment mitigé une fois la dernière page tournée. L’idée de départ, deux vivants qui se retrouvent en Enfer après une expérience scientifique mal contrôlée, est très prometteuse. Cependant, le fait que les morts en enfer puisse avoir la même vie que les vivants nous fait se poser quelques questions. En effet, l’enfer décrit même s’il est très moyenâgeux, reste semblable à notre monde : les morts peuvent manger, boire, se déplacer, se faire la guerre et les animaux sont aussi présents (ont-ils « fauté », eux aussi ?) …. Et bien sûr, les morts ont recréé une société du même type que celle que nous connaissons avec une hiérarchie. Donc, dans un premier temps, le lecteur se dit que l’enfer n’est pas si terrible que cela… Mais au fil des pages, on note quelques différences comme les chambres de pourrissement qui permettent de punir un mort à une agonie lente… Un mort ne pouvant mourir une deuxième fois, une solution devait être trouvée… Ce qui m’a le plus intéressé dans ce roman, c’est l’apparition des certains hommes connus qu’ils soient politiques, rois, scientifiques ou... La porte des ténèbres est un roman qui se lit bien mais qui peut laisser un sentiment mitigé une fois la dernière page tournée. L’idée de départ, deux vivants qui se retrouvent en Enfer après une expérience scientifique mal contrôlée, est très prometteuse. Cependant, le fait que les morts en enfer puisse avoir la même vie que les vivants nous fait se poser quelques questions. En effet, l’enfer décrit même s’il est très moyenâgeux, reste semblable à notre monde : les morts peuvent manger, boire, se déplacer, se faire la guerre et les animaux sont aussi présents (ont-ils « fauté », eux aussi ?) …. Et bien sûr, les morts ont recréé une société du même type que celle que nous connaissons avec une hiérarchie. Donc, dans un premier temps, le lecteur se dit que l’enfer n’est pas si terrible que cela… Mais au fil des pages, on note quelques différences comme les chambres de pourrissement qui permettent de punir un mort à une agonie lente… Un mort ne pouvant mourir une deuxième fois, une solution devait être trouvée… Ce qui m’a le plus intéressé dans ce roman, c’est l’apparition des certains hommes connus qu’ils soient politiques, rois, scientifiques ou bien artistes dans l’histoire : Henri VIII, Himmler, le Duc de Guise, Staline, Robespierre…. Cela nous permet de réviser un peu notre histoire et bien sûr de voir si les « hommes » peuvent changer dans la mort…. On se laisse porter par l’imagination de Gleen Cooper et la réécriture de l’Histoire en Enfer. Les personnages sont intéressants grâce à leur tempérament assez fort même si parfois ils se sortent de situations très compliquées de manière surprenante. De plus, le lecteur suit les faits du point de vue de chaque personnage et cela est appréciable. Donc, même si La porte des ténèbres est un roman d’aventure assez plaisant à lire, il reste parfois superficiel à cause de certaines incohérences.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeParfumdesMots Posté le 30 Décembre 2017
    Avant de me lancer dans l’avis de ce « chef-d’oeuvre », il est important pour moi de vous apporter quelques précisions de ma relation avec Glenn Cooper. J’ai découvert sa première trilogie totalement par hasard « Le livre des Morts ». En effet, je voulais absolument lire un roman des Editions Cherche Midi. J’ai pris le premier ouvrage qui me tombait sous la main. Cela a été un véritable coup de foudre, supérieur à Harry Potter et toute la saga. Encore aujourd’hui !!! J’ai essayé de contacter Glenn Cooper via Twitter pour lui faire part de mon souhait de le rencontrer pour une dédicace de ses romans. Il m’a proposé de lui envoyer tous les romans à son domicile aux USA, rien que ça. Ajoutons qu’il m’a également envoyé en avant-première l’un de ses romans quelques années plus tard (et en français). Depuis lors, je n’hésite pas à le contacter via mes Tweets (ou emails). Il ne manque jamais de répondre à l’un de ses seuls fans francophones, car peu d’entre-vous le connaissent, n’est-ce pas ? J’espère que cette chronique vous aidera à mieux le connaître. Mon avis : En quelques pages seulement, Glenn Cooper arrive à nous plonger dans l’intrigue principale : Emily disparait pour... Avant de me lancer dans l’avis de ce « chef-d’oeuvre », il est important pour moi de vous apporter quelques précisions de ma relation avec Glenn Cooper. J’ai découvert sa première trilogie totalement par hasard « Le livre des Morts ». En effet, je voulais absolument lire un roman des Editions Cherche Midi. J’ai pris le premier ouvrage qui me tombait sous la main. Cela a été un véritable coup de foudre, supérieur à Harry Potter et toute la saga. Encore aujourd’hui !!! J’ai essayé de contacter Glenn Cooper via Twitter pour lui faire part de mon souhait de le rencontrer pour une dédicace de ses romans. Il m’a proposé de lui envoyer tous les romans à son domicile aux USA, rien que ça. Ajoutons qu’il m’a également envoyé en avant-première l’un de ses romans quelques années plus tard (et en français). Depuis lors, je n’hésite pas à le contacter via mes Tweets (ou emails). Il ne manque jamais de répondre à l’un de ses seuls fans francophones, car peu d’entre-vous le connaissent, n’est-ce pas ? J’espère que cette chronique vous aidera à mieux le connaître. Mon avis : En quelques pages seulement, Glenn Cooper arrive à nous plonger dans l’intrigue principale : Emily disparait pour laisser placer à un assassin, mort il y a plus de 60 ans !!! Alors que l’on pouvait s’attendre à du déjà-vu, ou encore à une histoire banale où l’on remonte le temps, ce roman met en scène un scénario incroyable. Notre héros (John Camp) se rend délibérément dans l’endroit le plus dangereux de la terre, celui qui recense toutes les personnes (sans exception) qui ont été mauvaises au cours de leur vie (en gros, nous sommes en Enfer). Au fur et à mesure de l’histoire, nous rencontrons des personnages historiques bien connus et qui m’ont fait rêver pendant mes cours d’histoire à l’école, aussi bien en primaire qu’en secondaire. Nous vivons ici une grande histoire d’amour (ce que je n’apprécie pas du tout dans les romans). Mais l’action étant omniprésente, cette dernière passe au second plan et c’est tant mieux. De nombreux sentiments au cours de cette lecture : - peur - tendresse - inquiétude - empathie - soulagement - dégoût (comme on peut vivre comme ça, BEURK) - remise en question de nos croyances - … Les points positifs - Un roman à la fois historique, d’amour, de science-fiction, d’aventure. Il plaira à n’importe qui, à moins d’être difficile… - Une écriture très intuitive, très simple et donc très proche du lecteur. - Le lecteur vit l’histoire. - Un scénario « fictif » mais plausible (dans la mesure où l’on est croyant). - Des héros attachants. Le point négatif – La fin. Il s’agit d’un roman en trois tomes et non pas de trois romans qui forment une série. Lire le deuxième tome sera donc impossible sans avoir lu le premier. Ma note pour cette lecture : 20/20 Pour terminer une question : Préfériez-vous le paradis où votre deuxième vie sera « courte mais idéale » ou bien vivre éternellement dans le pire endroit qu’il puisse exister ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • clamil Posté le 1 Juin 2017
    Imaginez qu'une expérience scientifique tourne mal, et hop ! Vous vous retrouvez tous en Enfer, car une porte entre ce monde mortifère et le nôtre est ouverte ! L'horreur ! Surtout que vous allez retrouver Staline, Henri VIII et bien d'autres monstres de cet acabit ! Un récit captivant ! A lire absolument !
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.