Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264064691
Code sériel : 4908
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

La position

Madeleine NASALIK (Traducteur)
Date de parution : 05/03/2015
Découvrir un Kâma-Sûtra signé par ses parents est loin d’être une partie de plaisir. Surtout s’ils ont aussi posé pour les illustrations… Trente ans plus tard, les quatre enfants Millow cherchent tant bien que mal à se remettre du choc. Addictions, militantisme, impuissance sexuelle ou mariage illusoire, chacun se fraie... Découvrir un Kâma-Sûtra signé par ses parents est loin d’être une partie de plaisir. Surtout s’ils ont aussi posé pour les illustrations… Trente ans plus tard, les quatre enfants Millow cherchent tant bien que mal à se remettre du choc. Addictions, militantisme, impuissance sexuelle ou mariage illusoire, chacun se fraie une voie à sa manière dans les gravats laissés par les seventies, entre mal de repères et quête d’émancipation.

« De révélations jouissives en rebondissements croustillants se construit la saga d'une famille attachante. […] un "feel good book" que l'on savoure... au lit ! » Hélèna Villovitch, Elle

« Le talent comique de Meg Wolitzer ne faiblit jamais. Rarement on aura lu un livre qui cerne aussi bien comment la libération d'une génération pèse sur la suivante. » The New Yorker

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Madeleine Nasalik
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264064691
Code sériel : 4908
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Histoiresdenlire Posté le 20 Octobre 2019
  • Pluume_Lectures Posté le 14 Avril 2019
    Résumé : 1975. En plein dans le mouvement qui prône la libération sexuelle, un couple publie sa propre version du Kâma-Sûtra. Petite particularité : ils sont les modèles qui illustrent les positions. Lorsque leurs quatre enfants – alors âgés de 6 à 15 ans - tombent sur le livre, chacun restera marqué à sa façon. Les images vont s'imprégner dans leur esprit pour les hanter encore 30 ans plus tard. On pourrait s'attendre à un roman léger et déjanté, mais il n'en est rien. Au contraire, il est question de maladie, de dépression, de rébellion, de séparation. Et surtout des répercussions que peuvent avoir les comportements d'une génération sur la suivante. ••• On aime : • Découvrir ce que sont devenus les six membres de la famille en 2005. Chacun dissimule une souffrance et a quelque chose à nous révéler. • La construction du récit est si limpide qu'on est emporté par les mots de l'auteur. Les histoires sont imbriquées les unes dans les autres avec un fil rouge bien pensé. Quelle fluidité ! • Les personnages sont complexes, chacun a sa part d'ombre et d'aspérité. On apprécie moins : • Les phrases toutes faites et expressions à répétition qui alourdissent la narration.
  • sweetie Posté le 10 Mars 2019
    C'est un roman typiquement américain, de la lignée de Joyce Carol Oates ou de Jonathan Franzen, mais sans le souffle et l'émotion qui caractérisent ces grands écrivains. Le récit débute en 1975, au moment où la fratrie Mellow, Holly, Michael, Dashiell et Claudia découvrent, dans les hauteurs de la bibliothèque familiale, le livre écrit par leurs parents, intitulé « Le plaisir : voyage d'un couple au bout de la volupté ». Paul et Roz Mellow l'ignorent à ce moment, mais ce sera le commencement du lent délitement de leur famille. Les enfants, dont on suivra l'évolution sur plusieurs décennies, connaîtront de nombreuses difficultés personnelles qu'ils relieront toujours à cette enfance « vécue sous l'aile immense de la sexualité » de leurs parents. Je dois dire que j'attendais beaucoup de ce roman bien reçu par la critique, ce qui a sûrement contribué à mon léger sentiment de déception. L'auteure a survolé la psychologie de chacun des protagonistes sans vraiment jamais s'y attarder mais a réussi à me fidéliser jusqu'à la fin. Cette histoire familiale aurait sûrement bénéficié d'un plus grand nombre de pages à l'analyse plus poussée.
  • lagier Posté le 1 Décembre 2017
    J’ai eu un peu de mal à m’adapter au style de Meg Wolitzer, et je dois dire que jusqu’à la dernière ligne, il y a eu régulièrement des phrases où j’ai accroché, relisant deux ou trois fois un passage pour en comprendre le sens. Cela m’a vraiment dérangé au début, puis petit à petit je me suis laissé entraîner par l’histoire. C’est une belle tranche de vie familiale. Les enfants sont représentatifs de ce que peut devenir une fratrie, chacun avec son caractère et sa façon de subir l’héritage conscient (il y a du concret avec ce fameux livre) ou non que nous laisse nos parents. Je n’ai vu l’humour dont parlent les critiques, mais le ton est finalement assez léger et on suit avec plaisir les relations entre les membres de la famille Mellow, ainsi que l’impact des choix de vie fait par les parents Paul et Roz sur les enfants. La sexualité y est abordé d’une manière originale, avec comme base la libération des mœurs des années 75 et l’impact que cela a pu avoir sur les générations suivantes. Une sexualité tour à tour sensuelle, érotique, mais aussi mécanique où il est question de corps qui s’emboîtent et... J’ai eu un peu de mal à m’adapter au style de Meg Wolitzer, et je dois dire que jusqu’à la dernière ligne, il y a eu régulièrement des phrases où j’ai accroché, relisant deux ou trois fois un passage pour en comprendre le sens. Cela m’a vraiment dérangé au début, puis petit à petit je me suis laissé entraîner par l’histoire. C’est une belle tranche de vie familiale. Les enfants sont représentatifs de ce que peut devenir une fratrie, chacun avec son caractère et sa façon de subir l’héritage conscient (il y a du concret avec ce fameux livre) ou non que nous laisse nos parents. Je n’ai vu l’humour dont parlent les critiques, mais le ton est finalement assez léger et on suit avec plaisir les relations entre les membres de la famille Mellow, ainsi que l’impact des choix de vie fait par les parents Paul et Roz sur les enfants. La sexualité y est abordé d’une manière originale, avec comme base la libération des mœurs des années 75 et l’impact que cela a pu avoir sur les générations suivantes. Une sexualité tour à tour sensuelle, érotique, mais aussi mécanique où il est question de corps qui s’emboîtent et s’ajustent. La mécanique du couple Mellow est très bien décrite. L’amour trop fort peut étouffer. Tout savoir de l’autre et ne plus avoir de jardin secret peut tuer l’amour. J’ai trouvé intéressant comment est disséqué l’éclatement du couple Mellow, qui au début semble avoir tout pour durer, et pouvait même faire envie dans sa complicité sexuelle, mais où Paul ne se rend finalement pas compte qu’il étouffe sa compagne sous regard trop adorateur. Et que cette complicité des corps ne laisse finalement (peut-être) pas assez de place à la part animale et non réfléchi de la sexualité. On ne peut en général pas se représenter ses parents en train de faire l’amour. Mais qu’en est-il quand des enfants tombent sur un livre où leurs parents sont peint en actions sous tous les angles. La question a dû se poser bien plus de fois de nos jours, où finalement la sexualité s’affiche beaucoup plus que dans ces années 75 pudiques ou les Mellow était des précurseurs. Je vous conseille de vous laisser embarquer dans cette aventure familiale. C’est un bon moment assuré.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sea Posté le 27 Février 2017
    La position Meg Wolitzer 8/10http://short-edition.com/fr/mon-compte/mes-oeuvres Famille nord-américaine dans la tourmente J'ai aimé l'histoire des Mellows grâce au style très fluide de Meg Wolitzer. Chaque membre de la famille à quelque chose à nous révéler. Chaque personnage a sa dose de déformations, névroses, problèmes à régler. Chaque personnage nous ressemble un peu. Ils sont tous en devenir, et en proie avec la nécessité d'exister. Ils veulent tous dépasser leurs problèmes existentiels. Ils ont besoin de se montrer les uns les autres que des solutions existent. Roz, la mère, veut absolument ré-édité le livre du kama-sutra revisité qui a fait sa gloire dans les années soixante-dix. Elle a refait sa vie avec l'artiste qui a aussi contribué au succès du livre. Paul, le père, est échoué mais essaye de revivre le bonheur conjugal avec une troisième femme et passe du temps avec un de ses fils. Dashiel, le fils cadet, se bat contre un cancer. Michaël, le fils ainé, n'atteint pas l'extase souhaité au lit. Holly Mellow, la fille ainée, continue à tous les fuir et à se réfugier dans de mauvaises addictions. Claudia la petite dernière retourne dans la maison familiale pour y trouver un garçon tendre et charmant. Et toujours dans le fond il... La position Meg Wolitzer 8/10http://short-edition.com/fr/mon-compte/mes-oeuvres Famille nord-américaine dans la tourmente J'ai aimé l'histoire des Mellows grâce au style très fluide de Meg Wolitzer. Chaque membre de la famille à quelque chose à nous révéler. Chaque personnage a sa dose de déformations, névroses, problèmes à régler. Chaque personnage nous ressemble un peu. Ils sont tous en devenir, et en proie avec la nécessité d'exister. Ils veulent tous dépasser leurs problèmes existentiels. Ils ont besoin de se montrer les uns les autres que des solutions existent. Roz, la mère, veut absolument ré-édité le livre du kama-sutra revisité qui a fait sa gloire dans les années soixante-dix. Elle a refait sa vie avec l'artiste qui a aussi contribué au succès du livre. Paul, le père, est échoué mais essaye de revivre le bonheur conjugal avec une troisième femme et passe du temps avec un de ses fils. Dashiel, le fils cadet, se bat contre un cancer. Michaël, le fils ainé, n'atteint pas l'extase souhaité au lit. Holly Mellow, la fille ainée, continue à tous les fuir et à se réfugier dans de mauvaises addictions. Claudia la petite dernière retourne dans la maison familiale pour y trouver un garçon tendre et charmant. Et toujours dans le fond il y a les conséquences de cette découverte à l'adolescence du livre illustré traitant de sexualité, réalisé par leurs parents La position de Meg Wolitzer parle de la sexualité dans la famille, de la place qu'elle occupe, des relations parents-enfants et de leurs évolutions, de la place du couple qui évolue, ainsi que des familles recomposé et du malheur d'un mari délaissé, du temps qui passe, des dépressions passagères de chacun, des recherches et névroses de chacun pour exister. C'est le portrait d'une époque et le portait générationnel allant du milieu des années soixante-dix à nos jours. Meg Wolitzer opère des allers et venues entre le présent et le passé des personnages à la perfection. Je me suis beaucoup attaché à chaque personnage, ce qui facilite une lecture rapide. Meg Wolitzer est le talent du moment à découvrir. Lisez la position si vous aimez les personnages dans la tourmente.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…