Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266259927
Code sériel : 16407
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1024
Format : 108 x 177 mm

La Reine aux pieds nus

Marie VILA CASAS (Traducteur)
Date de parution : 06/06/2019
1748. Une femme noire marche dans les rues de Séville, laissant derrière elle son passé d’esclave à Cuba. Caridad est affranchie mais démunie. Recueillie chez des Gitans, elle se lie d’amitié avec Milagros Carmona, une adolescente fière et passionnée de danse et de musique. Bientôt, celle-ci lui confesse son amour... 1748. Une femme noire marche dans les rues de Séville, laissant derrière elle son passé d’esclave à Cuba. Caridad est affranchie mais démunie. Recueillie chez des Gitans, elle se lie d’amitié avec Milagros Carmona, une adolescente fière et passionnée de danse et de musique. Bientôt, celle-ci lui confesse son amour pour un jeune homme appartenant à un clan ennemi. De son côté, Caridad s’efforce de dissimuler ses sentiments naissants pour Melchor Vega, le grand-père de Milagros, crapuleux et séducteur mais fervant défenseur des siens.
C’est alors qu’un mandat royal bannit les Gitans d’Espagne. La vie déjà précaire des deux femmes prend un tour périlleux. Parviendrontelles à déjouer les coups du sort et à triompher du destin ?

« Envoûtant. » Historia
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266259927
Code sériel : 16407
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1024
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Envoûtant. » Historia

« Un parcours du combattant haletant, mêlant violence, passion et espoir. » Femina

« Une fresque épique et dramatique, des personnages pittoresques, une intrigue à couper le souffle ! » L’Éveil

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nadeau9 Posté le 19 Mai 2020
    ardu a lire au depart mais apres impossible d'arreter de lire.
  • LPV Posté le 12 Novembre 2017
    Enfin, j'en ai mis du temps !! Pile poil pour être à l'heure pour le nouveau qui arrive !! Oui, parce que Falcones, quelle que soit la densité du texte, la dureté du récit, on n'en a jamais assez. Fascinée par La Cathédrale de la Mer et épuisée par les Révoltés de Cordoue, je me suis lancée dans La Reine aux pieds nus. Et c'est avec un plaisir inavouable que j'ai retrouvé cette Andalousie dont ce Barcelonais pur jus parle si bien. Et pour ne rien gâcher, on sort du trio espagnol habituel et fatigant du juif-chrétien-arabe. Ici, c'est esclave cubaine-gitans de Triana (ah, Triana...)-haute société madrilène. Ici, pas de guéguerre de religion, juste du bon vieux trafic de tabac. Et ça nous fait des vacances. Il nous en faut, parce que pour le reste, Falcones est fidèle à lui même. Bon gros pavé hyper bien documenté, il ne nous épargne aucun détail, La Reine est aux pieds nus est captivant, émouvant, déchirant, visuel. On sent Triana, on voit Caridad danser et trier le tabac, on entend Milagros chanter. Encore une fois, une œuvre magistrale, qui nous rassasie (parce qu'il prend son temps encore chaque livre), mais qui nous ouvre aussi l’appétit pour le... Enfin, j'en ai mis du temps !! Pile poil pour être à l'heure pour le nouveau qui arrive !! Oui, parce que Falcones, quelle que soit la densité du texte, la dureté du récit, on n'en a jamais assez. Fascinée par La Cathédrale de la Mer et épuisée par les Révoltés de Cordoue, je me suis lancée dans La Reine aux pieds nus. Et c'est avec un plaisir inavouable que j'ai retrouvé cette Andalousie dont ce Barcelonais pur jus parle si bien. Et pour ne rien gâcher, on sort du trio espagnol habituel et fatigant du juif-chrétien-arabe. Ici, c'est esclave cubaine-gitans de Triana (ah, Triana...)-haute société madrilène. Ici, pas de guéguerre de religion, juste du bon vieux trafic de tabac. Et ça nous fait des vacances. Il nous en faut, parce que pour le reste, Falcones est fidèle à lui même. Bon gros pavé hyper bien documenté, il ne nous épargne aucun détail, La Reine est aux pieds nus est captivant, émouvant, déchirant, visuel. On sent Triana, on voit Caridad danser et trier le tabac, on entend Milagros chanter. Encore une fois, une œuvre magistrale, qui nous rassasie (parce qu'il prend son temps encore chaque livre), mais qui nous ouvre aussi l’appétit pour le prochain. Vite, vite !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Equilivriste Posté le 8 Septembre 2016
    Une autre histoire de l'Andalousie, (après 'Les révoltés de Cordoue') celle des Gitans de Séville, mi 18eme siècle, avec ce que l'on devine être là naissance du Flamenco ... On s'immerge dans ce milieu d'hommes et de femmes, privés de liberté de se déplacer, qui vivent chichement, orgueilleux, avec ce sens de l'honneur chevillé au corps ... Et le chant, la danse en trame. Jusqu'à la rafle, les trahisons et la vengeance ... Que je me suis mise à attendre devant l'abjection de ce Pedro! Une tranche d'histoire parfaitement interprétée dans ce très beau roman. Je l'ai lu en préparation d'un futur séjour là bas et j'aimerais trouver d'autres lectures de ce type! Si vous avez des titres en tête, je suis preneuse!
  • lyoko Posté le 6 Septembre 2016
    Ce roman est tout simplement un hymne à la liberté. Une négresse et son maitre traverse l'atlantique afin de rejoindre l'Espagne, mais le voyage ne se passe pas comme prévu, le maître meurt lors de la traversée et fait de son esclave une femme libre. Libre mais seule dans un monde qui lui est inconnu. Caridad croisera la route de gitans , qui se battent aussi pour leur liberté. Un roman historique très documenté , qui nous fait vivre à cette époque , qui nous fourni une multitude de sentiments aux travers des pages : de l'amour, de la haine , du dégout et bien d'autres... L'auteur est un merveilleux conteur. Il sait avec ses mots, nous emmener dans une machine a remonter le temps. mais en plus de cela il arrive a nous faire entendre les musiques et a nous faire ressentir toute la force des chants qui hurlent la douleur de ces peuples persécutés. Néanmoins il m'a manqué une tout petit truc pour que ce roman devienne une perle.. mais je le conseille quand même plus que vivement.
  • Mllernestine Posté le 7 Novembre 2015
    préparez votre voyage: – installez vous dans un jardin, près d’un oranger en fleur… – dégustez une orange à la cannelle – mettez en fond sonore du flamenco voilà, vous êtes prêts!mais attention, peut être ne reviendrez vous pas… Encore un livre qui laisse des souvenirs , resurgissant à la faveur d’une promenade, de la lecture d’un autre livre… Les personnages sont attachants , tout particulièrement Milagro et Melchor… J’aime particulièrement ce livre pour le passionnant destin des personnages,les références historiques, les paysages , les éléments de culture espagnole( l’alimentation à base de fleur d’oranger, les délicieuses oranges gorgées de soleil) Dans ce roman souvent dur,qui révolte… il est aussi question de se réchauffer entre humains sensibles , de partager les espoirs comme les souffrances, des rencontres humaines qui nous bouleversent ainsi que de l’Amour. Le moteur principal des différents protagonistes de ce magnifique roman est la force qui anime un être humain défendant sa liberté. Ce roman est tres instructif d’un point de vue historique et il met en évidence l’universalité et l’intemporalité des relations humaines.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.