En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Reine du tango

        Pocket
        EAN : 9782266272544
        Code sériel : 16837
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 272
        Format : 108 x 177 mm
        La Reine du tango

        Date de parution : 28/06/2018
        Professeur de tango dans un petit cours parisien, Suzanne croule sous le poids d’un lourd héritage. Car sur la piste de sa vie plane toujours l’ombre de sa mère – la plus grande, la plus flamboyante tanguera de l’histoire. Une reine disparue dans les flammes, la laissant orpheline très jeune... Professeur de tango dans un petit cours parisien, Suzanne croule sous le poids d’un lourd héritage. Car sur la piste de sa vie plane toujours l’ombre de sa mère – la plus grande, la plus flamboyante tanguera de l’histoire. Une reine disparue dans les flammes, la laissant orpheline très jeune et rongée par le doute. Qui était son père ? Comment se libérer de ses fantômes pour danser le tango avec le même feu que celui de sa mère ? Et, si le tango se danse à deux, se pourrait-il qu’un jeune voyou aux yeux jaunes, rencontré par hasard, soit le partenaire qu’elle attend ?

        Cet ouvrage a reçu le Prix Nice Baie des Anges

        « Roman trépidant et léger, mais empreint d'une certaine mélancolie, qui est un hymne au tango, sa sensualité et sa glorieuse geste. » L'Obs
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266272544
        Code sériel : 16837
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 272
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • isabelleisapure Posté le 31 Août 2017
          Je ressors étourdie par cette lecture. Pourquoi ai-je tellement aimé ce roman ? Parce qu’il parle de tango, de musique, d’amour, d’amitié, d’entraide, de fraternité, de Buenos Aires, de Paris et tellement plus encore, le tout dans une langue somptueuse. Suzanne est professeur de tango, une passion qui lui vient de sa mère, une tanguera adulée de tous, elle était « La reine du tango ». « Lorsqu’elle danse, ses enchaînements sont si fluides qu’elle devient complice du sol, de la musique, et son corps se fond dans celui de son partenaire. On croirait que le tango a été créé pour elle. » Suzanne partage sa vie entre son métier, et les visites qu’elle rend régulièrement à un ami de sa mère, en train de mourir d’un cancer avec l’espoir d’obtenir du vieil homme, avant qu’il ne soit trop tard, quelques clés pour arrêter de se poser des questions sur son passé lourd de non-dits : qui est son père dont on lui a jamais parlé ? Comment sa mère est-elle morte dans un théatre en feu un soir de gala ? Akli Tadjer signe un très joli roman à la fois nostalgique et rythmé en nous immergeant à merveille dans le monde... Je ressors étourdie par cette lecture. Pourquoi ai-je tellement aimé ce roman ? Parce qu’il parle de tango, de musique, d’amour, d’amitié, d’entraide, de fraternité, de Buenos Aires, de Paris et tellement plus encore, le tout dans une langue somptueuse. Suzanne est professeur de tango, une passion qui lui vient de sa mère, une tanguera adulée de tous, elle était « La reine du tango ». « Lorsqu’elle danse, ses enchaînements sont si fluides qu’elle devient complice du sol, de la musique, et son corps se fond dans celui de son partenaire. On croirait que le tango a été créé pour elle. » Suzanne partage sa vie entre son métier, et les visites qu’elle rend régulièrement à un ami de sa mère, en train de mourir d’un cancer avec l’espoir d’obtenir du vieil homme, avant qu’il ne soit trop tard, quelques clés pour arrêter de se poser des questions sur son passé lourd de non-dits : qui est son père dont on lui a jamais parlé ? Comment sa mère est-elle morte dans un théatre en feu un soir de gala ? Akli Tadjer signe un très joli roman à la fois nostalgique et rythmé en nous immergeant à merveille dans le monde singulier du tango avec une héroïne un brin fuyante, insaisissable, qui se voue à la danse comme elle est en amour, sans retenue ni calcul, avec un appétit immense. Les personnages secondaires habitent le récit en le colorant d’une touche de fantaisie. Je pense notamment à ce jeune et beau cambrioleur aux yeux jaunes qui va peu à peu devenir par amour un séduisant tanguero. J’ai été emportée par cette belle histoire dont j’avais vraiment besoin après une lecture particulièrement éprouvante.
          Lire la suite
          En lire moins
        • cecille Posté le 19 Mai 2017
          Un roman qui fait du bien, chaud au cœur..des personnages attachant comme dans tous les romans d'Akli Tadger avec l'humour qui lui est propre, les moments intenses pendant lesquels il est impossible de lâcher le livre tant l'histoire nous tient en haleine..Amusant dans ce tout dernier roman de retrouver des noms connus comme celui d'Adèle, héroïne de son roman précédent...joli clin d'oeil au passage ! A la dernière page, on a envie de reprendre sa vie en main, de se dire qu'il faut OSER, j'apprécie l'optimisme de l'auteur malgré les souffrances portées par ces personnages..la vie nous réserve tout de même de belles surprises à nous de savoir les saisir !!
        • Dridjo Posté le 3 Mai 2017
          Voilà un livre très intimiste sur l’amour pour la danse, le tango, l’amour d’une fille pour sa mère, pour l’amour tug-life envers le sémillant Yan, et la tragédie qu’apporte Diego, l’ami-père Diego. Bien qu’il y ait un côté un peu gnian-gnian dans cette histoire d’amour, bien que l’on eut souhaité plus de noir polar sur le fil du flic, limite psychopathe, amoureux (ça se termine vraiment trop banalement) ; il n’en reste pas moins que ce fut un beau moment de lecture. Un très beau roman. Bravo au prix Ethiophile pour ce livre que j’ai pioché dans la sélection 2017. (Chronique complète: http://loumeto.com/mes-lectures/article/la-reine-du-tango-de-akli-tadjer)
        • SophieLesBasBleus Posté le 6 Avril 2017
          Etre fille unique d'une mythique danseuse de tango ne porte pas forcément à l'ambition. Suzanne, la narratrice, le sait bien, elle qui a reçu le virus du tango dès l'enfance mais préfère donner de modestes cours plutôt que de briller sur scène. Celle qui brillait, celle qui flamboyait de flamme, de feu et d'incendie, c'était sa mère, la Reine du tango. C'est d'ailleurs dans un incendie qu'elle a disparu, laissant Suzanne orpheline très jeune. Le sentiment d'abandon, ressenti tout au long de son enfance puis de son adolescence, ne l'autorise pas à s'attacher sauf au vieux Diego qui fut en quelque sorte son père de substitution et l'image de perfection inaccessible attachée à sa mère l'empêche d'imaginer être autre chose qu'une amatrice. Mais sa rencontre avec Yan, un élégant voyou, les encouragements de ses amis du Maquereau magique, les révélations tardives de Diego lui donnent peu à peu le sentiment d'exister par elle-même et de pouvoir vivre le tango aussi passionnément que sa mère. Akli Tadjer nous entraîne dans une danse magnétique, parfois dangereuse à force de trop embraser, où les pas et les figures s'enchaînent et dessinent les trajectoires complexes des relations humaines. Amours, amitiés, jalousies, rejets... c'est toute... Etre fille unique d'une mythique danseuse de tango ne porte pas forcément à l'ambition. Suzanne, la narratrice, le sait bien, elle qui a reçu le virus du tango dès l'enfance mais préfère donner de modestes cours plutôt que de briller sur scène. Celle qui brillait, celle qui flamboyait de flamme, de feu et d'incendie, c'était sa mère, la Reine du tango. C'est d'ailleurs dans un incendie qu'elle a disparu, laissant Suzanne orpheline très jeune. Le sentiment d'abandon, ressenti tout au long de son enfance puis de son adolescence, ne l'autorise pas à s'attacher sauf au vieux Diego qui fut en quelque sorte son père de substitution et l'image de perfection inaccessible attachée à sa mère l'empêche d'imaginer être autre chose qu'une amatrice. Mais sa rencontre avec Yan, un élégant voyou, les encouragements de ses amis du Maquereau magique, les révélations tardives de Diego lui donnent peu à peu le sentiment d'exister par elle-même et de pouvoir vivre le tango aussi passionnément que sa mère. Akli Tadjer nous entraîne dans une danse magnétique, parfois dangereuse à force de trop embraser, où les pas et les figures s'enchaînent et dessinent les trajectoires complexes des relations humaines. Amours, amitiés, jalousies, rejets... c'est toute une chorégraphie littéraire qui se met en place sous nos yeux avec un entrelacs de légèreté et de gravité, de drame et d'humour. Je suis sortie de cette histoire à regret, avec une furieuse envie d'écouter Carlos Gardel et Astor Piazzolla et d'apprendre à danser le tango !
          Lire la suite
          En lire moins
        • 13Nanou Posté le 20 Octobre 2016
          Un livre fantastique qui m'a fait découvrir un univers que je ne connaissais pas. Une histoire drôle, émouvante et touchante. Dés la dernière page lue, je me suis inscrite à un cours de tango. Merci pour ce beau roman monsieur Tadjer. A LIRE ABSOLUMENT !

        Ils en parlent

        « Roman trépidant et léger, mais empreint d’une certaine mélancolie, qui est un hymne au tango, sa sensualité et sa glorieuse geste. » L’Obs
        « Un roman plus que recommandable. » Style
        « Ouvrez La Reine du Tango, fermez à demi les persiennes et laissez-vous guider dans une traversée de la vie mélancolique et pétillante. » Le Parisien
        « Un réalisme saisissant, une poussée sensuelle. » Nice-Matin
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com