Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266197526
Code sériel : 7026
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

La Roue du Temps

,

Simone HILLING (Traducteur), Bénédicte LOMBARDO (Direction de collection)
Date de parution : 13/01/2011

Après avoir réussi à fuir Caihrien avec Min, Rand al'Thor poursuit et élimine les traîtres Ashaman, à Far Madding. Il devra pourtant résoudre un problème plus épineux encore : ses relations amoureuses avec Min, Elayne et Aviendha !

Mat est, quant à lui, toujours prisonnier. Il monte un plan pour s'échapper, mais la chance semble l'avoir quitté. Pourtant, son destin va enfin prendre un tournant décisif...

EAN : 9782266197526
Code sériel : 7026
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Grecie Posté le 10 Juillet 2013
    Cela fait un ou deux ans que j'ai acheté les tomes suivant celui-là et, quoique j'ai dévoré les quinze premiers à la file, je n’ai pas réussi à me replonger dans la saga une fois la suite éditée… Pourtant, je trouve l’histoire passionnante ; le monde extrêmement fouillé et superbement décrit ; les héros (mâles) très attachants… Car, voilà, voilà, il y a une chose qui, si elle m’a amusé au début, a commencé à m’ennuyer ensuite pour finir par franchement m’horripiler : pourquoi, je vous le demande, toutes les femmes de ce roman sont-elles des harpies ? Pourquoi considèrent-elles toutes que les hommes sont des abrutis congénitaux incapables de se débrouiller tout seuls et de marcher droit sans faire les pires bêtises ? Il n’est que Nynaeve que j’apprécie, car chez elle ce trait de caractère paraît être véritablement ancré. Toutes les autres me donnent l’impression d’être de fades copies… J’ai bien compris que la plupart des sociétés de ce monde étaient matriarcales mais faut-il en conclure que les femmes deviennent des dragons dès qu’elles accèdent au pouvoir ? Je continuerai quand même la série un jour, je l’aime trop… Mais en espérant que Rand, Perrin et Matt arriveront à... Cela fait un ou deux ans que j'ai acheté les tomes suivant celui-là et, quoique j'ai dévoré les quinze premiers à la file, je n’ai pas réussi à me replonger dans la saga une fois la suite éditée… Pourtant, je trouve l’histoire passionnante ; le monde extrêmement fouillé et superbement décrit ; les héros (mâles) très attachants… Car, voilà, voilà, il y a une chose qui, si elle m’a amusé au début, a commencé à m’ennuyer ensuite pour finir par franchement m’horripiler : pourquoi, je vous le demande, toutes les femmes de ce roman sont-elles des harpies ? Pourquoi considèrent-elles toutes que les hommes sont des abrutis congénitaux incapables de se débrouiller tout seuls et de marcher droit sans faire les pires bêtises ? Il n’est que Nynaeve que j’apprécie, car chez elle ce trait de caractère paraît être véritablement ancré. Toutes les autres me donnent l’impression d’être de fades copies… J’ai bien compris que la plupart des sociétés de ce monde étaient matriarcales mais faut-il en conclure que les femmes deviennent des dragons dès qu’elles accèdent au pouvoir ? Je continuerai quand même la série un jour, je l’aime trop… Mais en espérant que Rand, Perrin et Matt arriveront à se faire davantage respecter et rabattront le caquet à toutes ces péronnelles…
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.