Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266309943
Code sériel : 17961
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

La Sirène et le Scaphandrier

Date de parution : 18/06/2020
New York. Zach est enfermé dans une cellule. Il paie sa dette à la société.
Londres. Hanna est enfermée elle aussi. Elle vit recluse dans son appartement, incapable d’en franchir le seuil.
Poussée par son psychologue, elle s’inscrit à un programme de correspondance avec des prisonniers et fait la connaissance de Zach,...
New York. Zach est enfermé dans une cellule. Il paie sa dette à la société.
Londres. Hanna est enfermée elle aussi. Elle vit recluse dans son appartement, incapable d’en franchir le seuil.
Poussée par son psychologue, elle s’inscrit à un programme de correspondance avec des prisonniers et fait la connaissance de Zach, qui attire son attention dès les premiers mots. Et s’il lui offrait une liberté qu’elle pensait hors de portée ?

« Ce récit d’une rencontre qui sauve va vous émouvoir. » Femme actuelle

« Avant tout une réflexion sur l’enfermement. » La Voix du Nord
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266309943
Code sériel : 17961
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Présider un prix qui offre la possibilité de réaliser ce rêve si prégnant a été un honneur et une joie. J’ai passé un très bon moment avec le texte de Samuelle. » Virginie Grimaldi
XXX

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Elodiedaire Posté le 1 Octobre 2021
    Entre le feel-good et la romance, "La sirène et le scaphandrier" est un magnifique roman sur la résilience et la notion de seconde chance. On débute sur un roman épistolaire qui va dériver légèrement afin de suivre chacun des deux personnages dans leur quotidien malgré les lettres qu'ils s'échangent mutuellement. Les deux personnages ont un point commun, celui d'être emprisonné. L'une dans une cage dorée et pourtant tellement paralysante, et lui dans une cage tout court. Mais l'un et l'autre va tenter de briser leur chaîne grâce au lien qui se créer peu à peu à travers leurs échanges épistolaires. Un magnifique roman des plus bouleversant.
  • Aa2liiinee Posté le 11 Septembre 2021
    A mi chemin entre le roman et le genre épistolaire c'est un roman touchant que j'ai découvert avec La sirène et le scpahandrier de Samuelle Barbier. Hanna est agoraphobe. Zac est en prison. Tous deux prisonniers. Séparés par des milliers kilomètres. Ils vont apprendre à se découvrir à travers des lettres. Une rencontre qui va peut-être chambouler leur vie. Je me suis laissée attendrir par ce roman aux allures très doux et à l'écriture très fluide. Une pointe d'optimisme née de ses deux personnages. Même si la difficulté est grande, il faut toujours commencer par un premier pas. Ce pas qui permet de voir une lueur d'espoir à laquelle se raccrocher. Peut-être un peu naïf pour certains moi je me réjouis de temps en temps de ces romans qui apportent une dose d'espoir et de bons sentiments.
  • MaudetManon Posté le 11 Septembre 2021
    A chacun ses barreaux, ceux de Zach sont physiques alors que ceux d’Hanna sont psychologiques. Il est détenu, elle est agoraphobe. A des milliers de kilomètres l’un de l’autre, rien ne prédestinait leur rencontre et pourtant … A travers un échange épistolaire, ils vont apprendre à se connaître et fournir à l’autre l’aide dont il a besoin. Hanna apporte de la couleur dans l’univers morose de Zach tandis qu’il l’aide à travers divers défis à vaincre ses peurs. C’est un roman qui se veut optimiste où chaque problème a rapidement sa solution. Il pourrait être une illustration de l’appui que l’on prend au fond du gouffre pour rejoindre la surface. Certains diront que le déroulé et la fin étaient courus d’avance. Oui, sûrement, mais ça fait parfois du bien de lire un écrit dans lequel flotte une certaine légèreté. Les deux personnages principaux sont touchants. D’abord timides, ils finiront par se livrer l’un à l’autre ce qui nous permettra de comprendre l’étiologie de leurs situations respectives. Je me suis surprise à ne pas être curieuse concernant la raison de l’incarcération de Zach. J’ai considéré le personnage pour ce qu’il était au moment de l’écrit et non ce qu’il a... A chacun ses barreaux, ceux de Zach sont physiques alors que ceux d’Hanna sont psychologiques. Il est détenu, elle est agoraphobe. A des milliers de kilomètres l’un de l’autre, rien ne prédestinait leur rencontre et pourtant … A travers un échange épistolaire, ils vont apprendre à se connaître et fournir à l’autre l’aide dont il a besoin. Hanna apporte de la couleur dans l’univers morose de Zach tandis qu’il l’aide à travers divers défis à vaincre ses peurs. C’est un roman qui se veut optimiste où chaque problème a rapidement sa solution. Il pourrait être une illustration de l’appui que l’on prend au fond du gouffre pour rejoindre la surface. Certains diront que le déroulé et la fin étaient courus d’avance. Oui, sûrement, mais ça fait parfois du bien de lire un écrit dans lequel flotte une certaine légèreté. Les deux personnages principaux sont touchants. D’abord timides, ils finiront par se livrer l’un à l’autre ce qui nous permettra de comprendre l’étiologie de leurs situations respectives. Je me suis surprise à ne pas être curieuse concernant la raison de l’incarcération de Zach. J’ai considéré le personnage pour ce qu’il était au moment de l’écrit et non ce qu’il a été. J’aurais peut-être souhaité qu’il soit un peu plus hirsute au départ pour pouvoir proposer une évolution de sa personnalité au cours du récit. La lecture du roman est rythmée par des chapitres courts, chacun constitué d’une lettre et du ressenti engendré à la lecture. Cette construction m’a complètement happée, je n’ai pas su poser le roman avant de le finir. J’avais envie de connaître la réponse de l’autre, de m’assurer de la bonne évolution de leur relation. Un roman que je conseille si vous avez besoin de sourire, de garder foi en l’humanité ou de voyager.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cestecrit Posté le 31 Août 2021
    Entre deux gros romans, j’ai pris ce livre dans ma PAL. Il s’agit ici d’un roman épistolaire, un échange entre deux personnes que tout semble opposer. Zach est en prison, Hanna, quant à elle, est libre. Libre, certes, mais agoraphobe. Sortir de son appartement est pour elle une épreuve. Alors, lorsque son thérapeute lui propose d’entamer une correspondance avec quelqu’un, elle se dit que cela lui permettrait d’entrouvrir une première porte vers la guérison. Très vite, un lien se tisse entre Hanna et Zach. Peut-être, trop vite pour moi. Je suis restée un peu sceptique, de par la rapidité des sentiments éprouvés par les deux personnages. Si cela m’a perturbé pour cette première partie de l’histoire, j’avoue m’être malgré tout laissé porter dans la seconde partie du roman. Les personnages sont attachants, leur histoire atypique et ils nous délivrent tous les deux un message d’espoir, fort. La tolérance et la bienveillance permettent la rédemption, la tendresse et l’écoute, la guérison. Cela nous donne un roman impossible à lâcher jusqu’au dénouement.
  • Ambre34 Posté le 24 Juillet 2021
    Ce petit roman est très agréable à lire !! J'ai beaucoup aimé le principe de l'échange de lettre entre 2 inconnus et de voir leur relation évoluer au fil du temps. Il y a de la narration qui vient compléter le tout et qui permet de s'attacher aux personnages. En revanche, j'ai trouvé un peu facile d'évolution des sentiments telle qu'elle est car Hannah est une femme un peu perdue dans sa vie sociale depuis son accident qui l'a rendue agoraphobe mais elle plonge les pieds joints dans cette aventure tandis qu'elle était hyper dubitative au début. Voilà c'est le seul point négatif que j'ai trouvé mais sinon j'ai trouvé que c'était bien écrit, le livre se lit rapidement (4 jours parce que je n'ai pas eu trop le temps d'avancer, sinon en 2 jours il se dévore) et c'est un rayon de soleil ! Parfait en lecture d'été !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.