Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707165749
Code sériel : 641
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

La sociologie de la littérature

Collection : Repères
Date de parution : 28/08/2014
Conditions matérielles de production des œuvres et mode de fonctionnement du champ littéraire ;  sociologie des œuvres, des représentations qu’elles véhiculent aux modalités de leur production par leurs auteurs ; conditions de leur réception et de leur appropriation, usages qui en sont faits. Tels sont les grands domaines de ce champ en pleine expansion, présenté ici par l'une des meilleures spécialistes, à partir d’enquêtes empiriques, d'entretiens, d'observations, d'analyses textuelles.
Qu’est-ce qui explique la création littéraire ? La biographie de l’auteur ? Les œuvres contemporaines ? L’histoire littéraire nationale ? Ou les attentes du public ?
La sociologie de la littérature, dont le présent ouvrage propose un état des lieux, est un domaine en pleine expansion. Visant à dépasser le clivage...
Qu’est-ce qui explique la création littéraire ? La biographie de l’auteur ? Les œuvres contemporaines ? L’histoire littéraire nationale ? Ou les attentes du public ?
La sociologie de la littérature, dont le présent ouvrage propose un état des lieux, est un domaine en pleine expansion. Visant à dépasser le clivage entre analyse interne et analyse externe, elle explore les médiations entre les œuvres et les conditions sociales de leur production sous trois angles : les enjeux politico-économiques et le mode de fonctionnement du champ littéraire ; la sociologie des œuvres ; les conditions de leur réception. Des exemples tirés d’enquêtes empiriques illustrent les méthodes utilisées, qu’elles soient qualitatives (analyse textuelle, entretiens, observation) ou quantitatives (prosopographie, analyse de réseaux). Sans oublier les perspectives transnationales.
Inscrit dans un dialogue interdisciplinaire avec l’histoire de la littérature et les études littéraires, ce livre aborde aussi les intersections entre la sociologie de la littérature et d’autres spécialités comme la sociologie de l’art, de la culture, des rapports de classe, de sexe et de « race », du genre, des professions, des médias, de l’édition, de la traduction et de la mondialisation.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707165749
Code sériel : 641
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Ils en parlent

Après avoir étudié les traductions puis la responsabilité de l'écrivain, Gisèle Sapiro s'intéresse aux conditions matérielles de production des oeuvres et au fonctionnement du champ littéraire. Elle synthétise son travail et les recherches actuelles dans un volume de la collection "Repères", publié par La Découverte ce 28 août, sous le titre La sociologie de la littérature, un domaine en pleine expansion. "Cette discipline a pour but d'étudier les conditions sociales de production des oeuvres à travers le mode de fonctionnement  du champ littéraire, les oeuvres elles-mêmes ainsi que leur réception", précise la directrice de recherche au CNRS qui note: "La sociologie des professions s'est longtemps désintéressée des métiers de création. Des théories comme le marxisme se sont penchées sur la vision du monde véhiculée par les oeuvres, plus que sur les conditions d'exercice du métier d'écrivain." Cet ouvrage pédagogique consacre un long chapitre au recrutement social des écrivains, citant l'enquête de 2006 de Bernard Lahire et Géraldine Bois sur les écrivains de la région Rhône-Alpes, qui montrait qu'un tiers des auteurs de la population étudiée étaient enfants de cadres et de professions intellectuelles supérieures. Par ailleurs, la chercheuse détaille les instances de diffusion (revues et éditeurs) et de consécration, qui jouent le rôle de "gatekeepers" en l'absence d'une validation par un titre ou un diplôme des conditions d'accès au métier d'écrivain. Elle ouvre enfin la réflexion sur la réception des oeuvres via les festivals qui constituent, selon elle, un nouvel objet pour la sociologie de la littérature.
Anne-Laure Walter / Livres Hebdo
La littérature en tant que « fait social », voilà l’objet que se donne la sociologie de la littérature. Aujourd’hui déjà bien structuré, avec son histoire et sa généalogie, ses méthodes et ses paradigmes propres, ce champ de la recherche sociologique en pleine expansion appelait moins selon Gisèle Sapiro une synthèse de qualité déjà produite qu’un état de l’avancée actuelle des recherches qui mette l’accent « sur l’angle sociologique et sur la méthodologie » ainsi que sur les « intersections » avec d’autres domaines de recherche : sociologies « de l’art, de la culture, des médias, de l’édition, de la traduction, des professions, des rapports sociaux (de classe, de genre et de race), de la mondialisation », mais aussi études de genre et études postcoloniales. À charge enfin à un tel ouvrage de présenter le dialogue entre cette discipline et les études littéraires, souvent ardu, mais « qui tend à s’élargir par-delà les crispations disciplinaires », et d’ouvrir « des voies de collaboration prometteuses que cet ouvrage vise à encourager »
Maxime Triquenaux / Liens socio
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION MENSUELLE DE LA COLLECTION REPÈRES
Pour connaître toutes les nouveautés et les nouvelles éditions de la collection !