Lisez! icon: Search engine

La Vallée des oranges

Pocket
EAN : 9782266291446
Code sériel : 17464
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm
La Vallée des oranges

Date de parution : 25/04/2019
Marseille, 2016. C’est en démontant les faux-plafonds d’un hôtel en rénovation qu’un ouvrier découvre, entre deux morceaux de plâtre, une vieille boîte rouillée. Dedans, une photo jaunie, un vieux cahier de recettes, une médaille et une balle de fusil. Le contenu est remis à Anaïs, l’héritière de ce qui ne... Marseille, 2016. C’est en démontant les faux-plafonds d’un hôtel en rénovation qu’un ouvrier découvre, entre deux morceaux de plâtre, une vieille boîte rouillée. Dedans, une photo jaunie, un vieux cahier de recettes, une médaille et une balle de fusil. Le contenu est remis à Anaïs, l’héritière de ce qui ne semble pas être un trésor, de prime abord…
Majorque, 1935. Magdalena vit paisiblement sur cette île ensoleillée. La jeune pâtissière régale chaque jour ses clients de brioches saupoudrées de sucre glace et parfumées à la fleur d’oranger. Mais bientôt, la guerre civile espagnole frappe aux portes de son village…
De Marseille, à Majorque, d’aujourd’hui à hier, Anaïs va se lancer sur les traces des secrets de sa grand-mère et découvrir une histoire familiale enfouie il y a bien longtemps sur une autre rive de la Méditerranée…

 « Des héroïnes attachantes, un passé fascinant, de la passion et des parfums enivrants. Une lecture gourmande, irrésistible ! » Maxi

« Amour, transmission, secret de famille et pâtisserie, une recette infaillible ! » Nous Deux
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266291446
Code sériel : 17464
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« L’histoire de Béatrice Courtot, en plus d’être divinement bien écrite et documentée, va vous faire larguer les amarres et vous emporter sur une île à la beauté enchanteresse ! » Histoire du Soir
« L’écriture de ce roman, c’était vraiment un pari fou » Ouest France
« Plein de souffle, ce roman a tout pour nous plaire : des héroïnes attachantes, un passé fascinant, de la passion et des parfums enivrants. Une lecture gourmande, irrésistible ! » Maxi
« Un roman tendre et nostalgique, mettant au jour les secrets de Magdalena… Amour, transmission, secret de famille et pâtisserie, une recette infaillible ! » Nous Deux

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lesrevesdemymy Posté le 2 Octobre 2019
    J'ai commencé à lire ce roman avec grande envie car j'en avais énormément entendu parlé en bien. J'ai beaucoup aimé l'histoire de Magdalena qui nous replonge dans les années 30 avec les circonstances de l'époque (guerre...). Ce que j'ai beaucoup aimé aussi c'est que l'on apprends à connaitre son personnage et à l'apprécier de par son courage, sa volonté, sa passion et son histoire. Autre chose qui m'a plu durant ma lecture c'est que ce livre m'a fait voyager! Autant culturellement que de manière gustative! J'ai eu plus d'une fois envie de me mettre aux fourneaux en tournant les pages du roman! Vous l'aurez compris, beaucoup de choses m'ont plu dans ce roman. Malgré tous ces points positifs, ce roman n'a pas été un coup de coeur car je n'ai pas accroché avec le personnage d'Anaïs qui est l'arrière petite fille de Magdalena. On connait peu de choses sur elle. Je l'ai trouvée sans saveurs. Un comble pour un roman qui pourtant est plein de saveurs! Je n'ai ressenti aucune attache pour elle ou pour son histoire avec Miquel. La seule chose que j'ai trouvé intéressante chez Anaïs c'est sa recherche du passé qui nous a amené à Magdalena. Malgré ça et pour... J'ai commencé à lire ce roman avec grande envie car j'en avais énormément entendu parlé en bien. J'ai beaucoup aimé l'histoire de Magdalena qui nous replonge dans les années 30 avec les circonstances de l'époque (guerre...). Ce que j'ai beaucoup aimé aussi c'est que l'on apprends à connaitre son personnage et à l'apprécier de par son courage, sa volonté, sa passion et son histoire. Autre chose qui m'a plu durant ma lecture c'est que ce livre m'a fait voyager! Autant culturellement que de manière gustative! J'ai eu plus d'une fois envie de me mettre aux fourneaux en tournant les pages du roman! Vous l'aurez compris, beaucoup de choses m'ont plu dans ce roman. Malgré tous ces points positifs, ce roman n'a pas été un coup de coeur car je n'ai pas accroché avec le personnage d'Anaïs qui est l'arrière petite fille de Magdalena. On connait peu de choses sur elle. Je l'ai trouvée sans saveurs. Un comble pour un roman qui pourtant est plein de saveurs! Je n'ai ressenti aucune attache pour elle ou pour son histoire avec Miquel. La seule chose que j'ai trouvé intéressante chez Anaïs c'est sa recherche du passé qui nous a amené à Magdalena. Malgré ça et pour toutes les bonnes raisons que j'ai évoqué plus haut, j'ai passé des bons moments de lecture et je conseil ce livre pour tous ses bons aspects!
    Lire la suite
    En lire moins
  • mireillew Posté le 18 Septembre 2019
    Mon avis: J'ai beaucoup aimé ce roman qui nous fait voyager entre Paris, Marseille et l'île de Majorque. C'est une belle histoire d'amour qui m'a emportée jusqu'à la vallée des oranges en quête des origines d'Anaïs. Celle-ci nous fait également découvrir sa passion pour la pâtisserie et la cuisine espagnole, d'où une recette à chaque nouveau chapitre. On remonte jusqu'en 1935 durant la guerre civile en Espagne sous le régime Franquiste. Un roman comme je les aime avec des retours dans le temps et bien documenté. Une lecture gourmande qui nous enivre avec ses bonnes odeurs d'oranges!
  • chaussettelis Posté le 31 Juillet 2019
    J’ai adoré le voyage dans le temps entre avais et magdalena, ainsi que le voyage entre la France et Majorque! Le livre est bien écrit, l’héroïne est attachante! Le petit plus: des recettes à tester
  • Rustycat Posté le 23 Juillet 2019
    Anaïs a repris la pâtisserie familiale à Paris, le « Café de l’Ensaïmada ». La recette de cette spécialité majorquine date de son arrière grand mère, Magdalena, qu‘elle a connu et dont elle garde un bon souvenir, mais sait bien peu de choses en fait.... A Marseille un ouvrier va retrouver dans le faux plafond d’un hôtel en rénovation une boite contenant des souvenirs de Magdalena. Dès lors Anaïs va se mettre en quête du passé de son arrière grand mère. Béatrice Courtot nous emmène par un parcours parsemé de délicieuses saveurs , de magnifiques paysages et de senteurs, découvrir les origines de Magdalena à Majorque. La vie de Magdalena passera par la guerre civile en Espagne , l’exil en France, les débuts difficiles d’une exilée à Marseille et la fuite à Paris. Simultanément nous vivons l’expérience d’Anaïs à la découverte de Majorque et de l’amour. Quel plaisir de lire ce livre ! Ecrit dans un style fluide, avec de belles descriptions, agrémenté de recettes majorquines... On voudrait être avec Anaïs, profiter des beaux paysages et des succulentes recettes….du coup j’ai testé celle du « Tombet »….c’est délicieux…mais je voudrais bien goûter une « ensaïmada » ou une « orange... Anaïs a repris la pâtisserie familiale à Paris, le « Café de l’Ensaïmada ». La recette de cette spécialité majorquine date de son arrière grand mère, Magdalena, qu‘elle a connu et dont elle garde un bon souvenir, mais sait bien peu de choses en fait.... A Marseille un ouvrier va retrouver dans le faux plafond d’un hôtel en rénovation une boite contenant des souvenirs de Magdalena. Dès lors Anaïs va se mettre en quête du passé de son arrière grand mère. Béatrice Courtot nous emmène par un parcours parsemé de délicieuses saveurs , de magnifiques paysages et de senteurs, découvrir les origines de Magdalena à Majorque. La vie de Magdalena passera par la guerre civile en Espagne , l’exil en France, les débuts difficiles d’une exilée à Marseille et la fuite à Paris. Simultanément nous vivons l’expérience d’Anaïs à la découverte de Majorque et de l’amour. Quel plaisir de lire ce livre ! Ecrit dans un style fluide, avec de belles descriptions, agrémenté de recettes majorquines... On voudrait être avec Anaïs, profiter des beaux paysages et des succulentes recettes….du coup j’ai testé celle du « Tombet »….c’est délicieux…mais je voudrais bien goûter une « ensaïmada » ou une « orange de Sollers ». Et pourquoi pas me promener à Majorque…. Merci pour ces beaux moments de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Labibliothequedemarjorie Posté le 30 Juin 2019
    "La vallée des oranges" a reçu le Prix du livre romantique 2018 des lectrices Charleston. Comme habituellement s'agissant de cette maison d'édition, ce nouveau roman conduit le lecteur sur les traces de femmes courageuses aux destins d'exceptions. Béatrice Courtot a indiqué, lors d'une interview, être tombée en amour pour l'île de Majorque lors de son premier voyage. Et c'est donc naturellement que l'histoire de son premier ouvrage s'y déroule. Le point de départ du récit se situe dans la ville de Soller, une commune de la chaîne de montagnes de la Serra de Tramuntana. On y trouve des fermes, des paysages à perte de vue, des oliveraies et des orangeraies. J'ai aimé découvrir l'histoire de l'île à travers celle de Magdalena, et notamment durant la période de la guerre civile et de ses conséquences sur la vie des habitants, de la déclaration de l'état de guerre, aux conflits entre républicains et nationalistes espagnols, un pan de l'histoire qui m'était totalement méconnu. Après avoir vu disparaître ses amis les uns après les autres, ainsi que son jeune époux, Magdalena fuit l'île pour la France. Là, tout ne sera pas facile. Son courage et son fort tempérament l'aideront à supporter les dangers et les... "La vallée des oranges" a reçu le Prix du livre romantique 2018 des lectrices Charleston. Comme habituellement s'agissant de cette maison d'édition, ce nouveau roman conduit le lecteur sur les traces de femmes courageuses aux destins d'exceptions. Béatrice Courtot a indiqué, lors d'une interview, être tombée en amour pour l'île de Majorque lors de son premier voyage. Et c'est donc naturellement que l'histoire de son premier ouvrage s'y déroule. Le point de départ du récit se situe dans la ville de Soller, une commune de la chaîne de montagnes de la Serra de Tramuntana. On y trouve des fermes, des paysages à perte de vue, des oliveraies et des orangeraies. J'ai aimé découvrir l'histoire de l'île à travers celle de Magdalena, et notamment durant la période de la guerre civile et de ses conséquences sur la vie des habitants, de la déclaration de l'état de guerre, aux conflits entre républicains et nationalistes espagnols, un pan de l'histoire qui m'était totalement méconnu. Après avoir vu disparaître ses amis les uns après les autres, ainsi que son jeune époux, Magdalena fuit l'île pour la France. Là, tout ne sera pas facile. Son courage et son fort tempérament l'aideront à supporter les dangers et les difficultés rencontrées pour une jeune femme seule, dans un pays étranger, dans lequel elle ne maîtrise ni la langue, ni la culture. L'arrivée de la guerre mondiale en 1939 l'obligera encore une fois à être sur ses gardes et à fuir. Anaïs va partir à la recherche du passé de son aïeule grâce aux objets trouvés dans la vieille boîte à souvenirs. C'est avec l'aide de Miguel, aujourd'hui propriétaire de la "finca", l'ancienne demeure de la famille de Magdalena, qu'elle partira sur ses traces. La culture de l'orange est toujours d'actualité et la découverte des lieux et de ses habitants ne finiront pas d'émerveiller la jeune parisienne. Mêlant deux époques, entre Marseille et Majorque, "La vallée des oranges" est un roman que j'ai pris plaisir à lire. J'ai beaucoup aimé découvrir le destin de deux femmes libres, indépendantes et déterminées dans leur quête, avec pour passion commune la pâtisserie.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.