Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377359325
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 864
Format : 10,8 x 17,7 mm

La vallée du Lotus rose

Date de parution : 14/01/2021
Une passionnante saga, dans la lignée des grands romans de Sarah Lark (Le Pays du nuage blanc) et de Tamara McKinley (La Dernière valse de Mathilda).
Amour et émotions aux Indes britanniques1918. A 16 ans, Jezebel Tyler, orpheline issue de l'aristocratie anglaise, part aux Indes rejoindre son tuteur, un archéologue de renom. Ce dernier compte la marier au baron von Rosenheim, qui financera en échange ses recherches liées à une cité disparue.
A bord du luxueux paquebot...
Amour et émotions aux Indes britanniques1918. A 16 ans, Jezebel Tyler, orpheline issue de l'aristocratie anglaise, part aux Indes rejoindre son tuteur, un archéologue de renom. Ce dernier compte la marier au baron von Rosenheim, qui financera en échange ses recherches liées à une cité disparue.
A bord du luxueux paquebot qui la mène à Calcutta, Jezebel se lie d'amitié avec Olga Obolenski, duchesse russe fantasque, qui lui enseigne les usages du monde, tout en l'encourageant à prendre en main sa destinée. Durant la traversée, elle fait aussi la connaissance de Jan Lukas, un aventurier dont le charme la subjugue.
Au Bengale, elle découvre, prise au piège, que son futur époux est un trafiquant d'opium notoire, au caractère tyrannique. Et malgré la délicatesse du prince Charu, qui la courtise, elle ne parvient pas à oublier Jan...
Des jardins de Darjeeling aux mangroves des Sundarbans, ce premier volume de la trilogie du Lotus rose met en scène une héroïne attachante, déterminée à échapper au carcan de son éducation pour vivre sa vie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377359325
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 864
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • opheliedms Posté le 22 Septembre 2021
    Ce fut un coup de cœur, à croire que j’ai quelque chose avec les sagas familiales et les voyages. 1918, l’histoire porte sur Jezabel Tyler, 16 ans, issue d’une vieille famille d’aristocrates britanniques. Orpheline et élevée dans un pensionnat pour y recevoir une éducation moderne, son parrain la fait venir en Inde afin qu’elle épouse un riche homme d’affaires. Lors de son épopée, elle y fait la rencontre d’Olga, qui la prend sous son aile. Elle va aussi y rencontrer Jan, un américain. Elle va se retrouver embarquer dans une incroyable aventure pleine de rebondissements, de peur, de trahison. S’ensuit aussi des histoires d’amour aussi belles que compliquées. ¤ J’ai beaucoup aimé le personnage de Jezabel qui est une jeune fille innocente mais qui avec le temps va finir par s’endurcir. Elle va faire face à des situations difficiles à supporter, aux révoltes naissantes du peuple indien contre la présence britannique et découvrir cette culture à l’opposé de la sienne. Elle m’a complètement captivée.🌟 Les épreuves et les rebondissements s'enchaînent et nous tiennent en haleine tout le long. Je ne me suis absolument pas ennuyée une seule fois ! J'ai frémi avec elle, j'ai pleuré et j'ai espéré. Le fait qu’elle fasse... Ce fut un coup de cœur, à croire que j’ai quelque chose avec les sagas familiales et les voyages. 1918, l’histoire porte sur Jezabel Tyler, 16 ans, issue d’une vieille famille d’aristocrates britanniques. Orpheline et élevée dans un pensionnat pour y recevoir une éducation moderne, son parrain la fait venir en Inde afin qu’elle épouse un riche homme d’affaires. Lors de son épopée, elle y fait la rencontre d’Olga, qui la prend sous son aile. Elle va aussi y rencontrer Jan, un américain. Elle va se retrouver embarquer dans une incroyable aventure pleine de rebondissements, de peur, de trahison. S’ensuit aussi des histoires d’amour aussi belles que compliquées. ¤ J’ai beaucoup aimé le personnage de Jezabel qui est une jeune fille innocente mais qui avec le temps va finir par s’endurcir. Elle va faire face à des situations difficiles à supporter, aux révoltes naissantes du peuple indien contre la présence britannique et découvrir cette culture à l’opposé de la sienne. Elle m’a complètement captivée.🌟 Les épreuves et les rebondissements s'enchaînent et nous tiennent en haleine tout le long. Je ne me suis absolument pas ennuyée une seule fois ! J'ai frémi avec elle, j'ai pleuré et j'ai espéré. Le fait qu’elle fasse par moment le mauvais choix la rend encore plus crédible. La plume de l’auteure est simple, fluide et précise rendant la lecture très agréable. Elle arrive à nous faire voyager à travers les yeux de Jezabel, découvrant les paysages et les nombreuses richesses de ce pays.🖋 J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture qui m’a permise de m’évader, me faisant passer par toutes sortes d’émotions. Je n'ai qu'une hâte lire le tome 2 !
    Lire la suite
    En lire moins
  • pollylit Posté le 1 Juillet 2021
    Jezebel est une jeune orpheline anglaise. Lorsque ses parents meurent, son parrain, une imminent archéologue la place dans une institution progressiste pour assurer son éducation d'héritière. Parti en Inde pour des recherches sur une civilisation disparue il l'invite à le rejoindre pour lui présenter son futur époux! Lors de la traversée sur un immense paquebot, Jezebel va rencontrer 2 personnes qui vont changer sa vie : Olga, jeune aristocrate russe aux mœurs très libres pour l'époque et Jan dont elle tombe immédiatement amoureuse. De quoi ébranler les plans que son parrain a imaginé pour elle ! Ce que j'ai le plus aimé dans ces 860pages c'est l'immersion dans l'inde de l'après 1ère guerre mondiale. La cohabitation des anglais et des maharajah et surtout les descriptions des paysages qui derrière la pauvreté et la misère semblent juste sublimes (même sous la mousson ^^) L'héroïne comme apparemment souvent dans les romans d'amour est niaise au possible et ne prends que les mauvaises décisions mais on l'excuse un peu aux vues de son jeune âge et de la place de la femme dans la société de l'époque ! Elle s'améliore sur la fin et ca augure du bon pour le tome suivant !
  • Marie-Nel Posté le 22 Juin 2021
    Je viens de faire un formidable voyage en Inde grâce à ce roman de Kate McAlistair que je découvre en même temps. Et je suis ravie de cette découverte. J'ai toujours eu un faible pour ce pays, j'aime ses couleurs, ses odeurs, ses rites, ses multiples divinités. Je suis bien entendu consciente aussi de leurs conditions de vie souvent très dures, de leurs pauvretés, mais j'aime tellement leurs visages avec un beau sourire bien souvent greffé dessus. J'ai fait, grâce à ce roman, une immersion totale dans ce pays.   Tout commence avec le départ d'Angleterre en bateau en destination de Calcutta. On y fait la connaissance de Jezebel, elle est toute jeune, 16 ans, est malheureusement orpheline. Elle fait partie de l'aristocratie anglaise, son tuteur, Michael Deckard, vit en Inde où il décide de la faire venir car il l'a promise en mariage à un baron allemand, Otto von Rosenheim. Ce mariage devrait amener des fonds nécessaires à Michael Deckard pour financer ses recherches archéologiques en Inde au sujet d'une cité disparue. On est au début du vingtième siècle, en 1918, et à cette époque, les jeunes femmes étaient encore mariées pour des arrangements financiers et on ne leur demandait... Je viens de faire un formidable voyage en Inde grâce à ce roman de Kate McAlistair que je découvre en même temps. Et je suis ravie de cette découverte. J'ai toujours eu un faible pour ce pays, j'aime ses couleurs, ses odeurs, ses rites, ses multiples divinités. Je suis bien entendu consciente aussi de leurs conditions de vie souvent très dures, de leurs pauvretés, mais j'aime tellement leurs visages avec un beau sourire bien souvent greffé dessus. J'ai fait, grâce à ce roman, une immersion totale dans ce pays.   Tout commence avec le départ d'Angleterre en bateau en destination de Calcutta. On y fait la connaissance de Jezebel, elle est toute jeune, 16 ans, est malheureusement orpheline. Elle fait partie de l'aristocratie anglaise, son tuteur, Michael Deckard, vit en Inde où il décide de la faire venir car il l'a promise en mariage à un baron allemand, Otto von Rosenheim. Ce mariage devrait amener des fonds nécessaires à Michael Deckard pour financer ses recherches archéologiques en Inde au sujet d'une cité disparue. On est au début du vingtième siècle, en 1918, et à cette époque, les jeunes femmes étaient encore mariées pour des arrangements financiers et on ne leur demandait surtout pas leur avis. Pendant son voyage en bateau, elle va rencontrer un jeune homme américain, Jan Lukas qui part lui aussi en Inde avec son ami, tous deux sont des aventuriers. Jezebel va vite tomber sous son charme, et ceci sera réciproque. Ils vont passer leur temps à se chercher mutuellement. Jezebel se liera aussi d’amitié avec une aristocrate russe, la duchesse Olga Obolenski, qui va l'aider sur le bateau, mais aussi en Inde. Une fois arrivée dans ce pays, Jezebel va rencontrer son futur époux et elle va se rendre compte que celui-ci est violent, un rustre, il trafique de l'opium avec ses plantations. Elle se rend compte qu’un mariage avec cet homme est pour elle impossible. Surtout qu'entre deux elle fait la connaissance d'un jeune Indou d'une grande gentillesse et sensibilité. Le cœur de Jezebel est divisé entre Jan et Charu, elle les aime tous deux, peut-être différemment, mais elle s'en rendra compte assez tard. Jezebel va vivre de nombreuses aventures, avoir beaucoup de désillusions, vivre des drames, elle a cette force en elle qui fait qu'elle se relève à chaque fois.   Suivre cette jeune fille a été très enrichissant. Je sais en commençant ce roman qu'il va s'agir d'une saga puisque c’est une trilogie, je me suis dit que je verrai en lisant le premier tome si je continue, et je peux vous dire que je vais vite lire le second tome. J'ai beaucoup aimé Jezebel, je me suis très vite attachée à elle. Elle est toute jeune, je me sentais un peu comme une mère pour elle, et j'avais très envie de l'aider ou de la réconforter. J’avais parfois envie de la réprimander lorsqu'elle prenait des décisions un peu loufoques où je voyais qu'elle allait se mettre dans le pétrin. Elle peut sembler parfois naïve, mais il ne faut pas oublier qu'elle n'a que 16 ans, qu'on est au début des années 20, qu'elle n'a plus de parents et donc plus personne pour l'aider, et qu'elle va changer de pays, de culture. Quand on réalise tout ça, on se dit plutôt qu'elle est bien courageuse. On voit ça, nous, avec notre regard de femme moderne, avec un siècle supplémentaire qui a vu la libération et beaucoup de changements dans la vie des femmes. Il ne faut pas oublier et toujours remettre dans le contexte des années et social.   Jezebel est une jeune fille que l'on va voir grandir et se transformer en femme, j'ai vraiment eu envie qu'elle s'en sorte. Il va lui arriver plein de péripéties et d’aventures, elle n'est pas au bout de ses peines. L'homme à qui elle est promise est un être odieux, que j'ai tout de suite détesté, lui n'a aucune circonstance atténuante. C’est le seul personnage que je n'ai pas aimé. Et je pense qu'il a fait cet effet chez beaucoup de lectrices. Par contre, j'ai beaucoup aimé les deux autres personnages masculins, différents dans leur origines, mais tous deux très sensibles et pleins de charme. L'attachement à Jezebel se fait dès les premières pages et ce malgré une narration à la troisième personne qui n'est pas celle que je préfère habituellement, mais j’ai toutefois ce choix très judicieux car il m'a permis aussi de garder une certaine distance avec les émotions qui sont parfois très fortes. Je me suis sentie comme un personnage assistant Jezebel dans sa vie de tous les jours. J'ai vraiment eu l'impression que ces personnages existaient réellement, je les voyais évoluer devant mes yeux, ceci grâce au très bon style de Kate McAlistair. On alterne entre des moments remuants et des plus calmes, des phases d'action et de descriptions. Celles-ci sont nécessaires et je n'ai pas trouvé qu'elles amenaient de longueurs dans le récit. C’est important pour ressentir l'ambiance de l'Inde, pour montrer ses couleurs, ses odeurs, j'ai trouvé que l’autrice le faisait  avec beaucoup de délicatesse. Moi en tout cas, j'ai adoré et j'ai trouvé que l'autrice avait une façon de décrire très visuelle, et je verrais très bien cette saga adaptée au grand écran.   En plus de tout cela, l'autrice a également très bien su mettre son récit dans son contexte historique. C’est une période que j'aime beaucoup, c’est le début des révoltes des Indous pour leur indépendance face au colonisateur anglais. On commence à entendre parler de Gandhi. C’est un personnage que j'admire, j’ai étudié ses actions pendant mes années de lycée, j'ai lu plusieurs biographies de lui, et j’ai fortement apprécié de le retrouver ici. Je ne peux d'ailleurs que féliciter Kate McAlistair pour sa précision et sa grande rigueur dans les faits, elle a dû effectuer un travail de recherches en amont considérable. Elle en parle d'ailleurs dans ses remerciements, elle a pu avoir accès à la bibliothèque de l’ambassade de l'Inde à Paris, ses grands-parents ont vécu en Orient, elle a grandi avec leurs récits de voyage, avec les photos qu'ils ont ramenées, je pense qu'elle était prédestinée pour écrire un beau roman avec ce pays en toile de fond.   Je pense que vous l'aurez compris avec la taille de cette chronique, mais j'ai vraiment adoré ma lecture, je pense qu’on peut parler de coup de cœur. Je n'ai pas vu passer les 850 pages, je les ai lues dans le cadre d'un challenge où on lisait quelques chapitres par jour, j'avais hâte d’être le jour suivant pour lire les prochains chapitres. L’histoire est très immersive, et ce dès le début. J'ai eu d'ailleurs beaucoup de mal à quitter tout ce petit monde et cette ambiance. Heureusement, j'ai le second tome dans ma bibliothèque, je vais très vite pouvoir rejoindre Jezebel et voir ce qu’il va lui arriver ensuite. La fin est très jolie et pleine d'espoir, mais j’ai peur qu’il y ait à nouveau plein d’embûches sur son chemin dans la suite. Car je ne vous l'ai pas encore dit, mais l'autrice ne ménage pas ses lecteurs, elle fait souffrir ses personnages, les fait disparaître, à un certain moment, j'ai été très surprise et triste, je crois que j'ai râlé après elle ! C’est une lecture très vivante.   Si vous aimez être dépaysés dans vos lectures, que vous aimez voyager, que vous aimez être emportés dans un récit romanesque avec des personnages forts, alors n’hésitez pas à lire et découvrir ce début de saga. Je me suis régalée et je vous le recommande chaudement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • rugi Posté le 1 Juin 2021
    1918, Jezebel Tyler, une jeune orpheline issue de l'aristocratie anglaise part aux Indes rejoindre son tuteur, un grand archéologue. Celui-ci compte la marier au baron Von Rosenheim. Mais le furur époux est un trafiquant d'opium au caractère tyrannique. Voilà les bases du 1er tome de la trilogie du Lotus. J'ai A. DO. RÉ. Un vrai coup de cœur. C'est magnifiquement bien écrit. Les personnages sont (presque tous) attachants. Les descriptions des paysages sont sublimes (on s'y croirait presque). Les mésaventures de l'héroïne se succèdent à un rythme effréné. Bref, pour les inconditionnelles des sagas je ne peux que conseiller ce 1er volume. Vous ne serez pas déçu...
  • AnaThs Posté le 8 Mai 2021
    🌸 La vallée du lotus rose 🌸 Pour des envies d'évasion, de voyage au cœur de l'Inde, de mille et une couleurs, de senteurs exotiques, de bijoux et autres accessoires grandioses, de jungle et d'animaux sauvages... Embarquez avec Jézébel sur l'Albatros, ce magnifique paquebot qui, à l'image du Titanic, éblouit par sa grandeur, et file vers l'Inde... Vous ferez la connaissance d'Olga, l'originale aristocrate russe qui a le rôle de chaperon et, avec elle, vous tenterez de remonter le moral de notre jolie Lady qui, malheureusement, a embarqué contre son gré... son parrain a effectivement décidé de la faire venir afin de la marier.. Une fois que vous serez à Calcutta, vous vivrez d'incroyables aventures car, vous pouvez me croire sur parole, la vie de notre jolie Jézébel est tout sauf ennuyeuse. Entre son fiancé effrayant, son parrain si lâche, sa découverte de l'Inde et de sa culture, ses amis, ses amours... Vous vivrez avec elle intensément durant ces quelques 800 pages. Ce roman m'a faite voyager et j'ai été happée par cette histoire. Péripéties après péripéties, nous faisions nos pronostics avec Cindy @_enlivresque_ tout en adorant commenter certaines actions, certains comportements.. Cette saga est captivante et je lirai bien... 🌸 La vallée du lotus rose 🌸 Pour des envies d'évasion, de voyage au cœur de l'Inde, de mille et une couleurs, de senteurs exotiques, de bijoux et autres accessoires grandioses, de jungle et d'animaux sauvages... Embarquez avec Jézébel sur l'Albatros, ce magnifique paquebot qui, à l'image du Titanic, éblouit par sa grandeur, et file vers l'Inde... Vous ferez la connaissance d'Olga, l'originale aristocrate russe qui a le rôle de chaperon et, avec elle, vous tenterez de remonter le moral de notre jolie Lady qui, malheureusement, a embarqué contre son gré... son parrain a effectivement décidé de la faire venir afin de la marier.. Une fois que vous serez à Calcutta, vous vivrez d'incroyables aventures car, vous pouvez me croire sur parole, la vie de notre jolie Jézébel est tout sauf ennuyeuse. Entre son fiancé effrayant, son parrain si lâche, sa découverte de l'Inde et de sa culture, ses amis, ses amours... Vous vivrez avec elle intensément durant ces quelques 800 pages. Ce roman m'a faite voyager et j'ai été happée par cette histoire. Péripéties après péripéties, nous faisions nos pronostics avec Cindy @_enlivresque_ tout en adorant commenter certaines actions, certains comportements.. Cette saga est captivante et je lirai bien entendu les deux autres tomes de celle-ci car une chose est sûre... je suis impatiente de connaître la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Archipoche

    Opération grands romans à petit prix chez Archipoche

    Nos 15 grands romans best-sellers à partir de 5,99€ ! De grandes auteures d'évasions étrangères comme Tamara Mckinley, Sarah Lark et Anna Jacobs. Nos chouchous de 2020 Kate McAlistair et Elisabet Benavent (adaptation en série, Valeria sur Netflix)

    Lire l'article