En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Vendée et la Révolution

        Perrin
        EAN : 9782262025977
        Code sériel : 166
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 108 x 177 mm
        La Vendée et la Révolution

        Date de parution : 08/03/2007

        Un livre de plus sur les malheurs de la Vendée ? Non. Mais une synthèse accessible au plus vaste public, qui aborde tous les sujets délicats : y a-t-il eu ou non génocide ? Etait-ce une guerre civile et, si oui, de quelle nature ? Quel fut le rôle de Turreau, le général éradicateur ? Combien y eut-il de victimes et comment la mémoire locale et nationale en a-t-elle tenu compte ?

        La "Vendée"  est  le premier "orage" idéologique qui s'abat sur la France contemporaine et dont certaines traces sont toujours repérables. La dénonciation du complot, la peur des ruraux, la crainte des populations maritimes, la volonté de ruiner le pouvoir des Girondins, tant de nuées idéologiques, historiques et sociales ont cristallisé...

        La "Vendée"  est  le premier "orage" idéologique qui s'abat sur la France contemporaine et dont certaines traces sont toujours repérables. La dénonciation du complot, la peur des ruraux, la crainte des populations maritimes, la volonté de ruiner le pouvoir des Girondins, tant de nuées idéologiques, historiques et sociales ont cristallisé dans un événement qui a frappé comme la foudre et qui semblait né d'une logique inéluctable. Son déroulement l'a confirmé : rejet de l'"ennemi", recours à la violence débridée de la "guerre civile" et des "machines de guerre". Le travail a été achevé par la mémoire : la "Vendée" a compté par l'échec de son action, plus que par sa reconnaissance. La région est née de sa défaite. Et la mémoire nationale de la Révolution s'est fabriquée autour de ce conflit emblématique autant qu'autour de la Terreur.

        Jean-Clément Martin, professeur à Paris I-Sorbonne, a notamment publié Violence et Révolution, essai sur la naissance d'un mythe national Contre-Révolution, Révolution et Nation, France 1789-1799.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782262025977
        Code sériel : 166
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 108 x 177 mm
        Perrin
        8.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Raeghar Posté le 15 Août 2012
          Jean-Clément Martin est une référence de l'histoire de la Révolution Française. Mais il ne faut pas croire que ce livre est consacré à la Vendée ou plutôt à la Guerre de Vendée. L'historien part de cet exemple pour mener une réflexion sur l'histoire, son évolution et ses rapports avec la mémoire. L'atout de cet essai historique (c'est ainsi que je le considère) est de présenter une historiographie large sur l'histoire de la guerre de Vendée. Bien qu'il affiche un partis pris entre génocide et guerre civile, il n'hésite pas à consacrer un chapitre aux deux points de vue qui partagent les historiens. Martin multiplie les références, affichant dans les notes du livre, une bibliographie dense et efficace sur la guerre de Vendée et la Terreur révolutionnaire. Cependant, il faut avoir un minimum de connaissances sur cette période et sur le déroulement des événements militaires en Vendée. De plus, le style de l'auteur n'est pas abordable pour n'importe qui. Il faut s'accrocher pour pouvoir arriver au bout de sa lecture. Pourtant, la réflexion de l'auteur sur sa discipline, effleurant la « philosophie historique », est à plus d'un titre intéressante. En plus de réfléchir sur le lien et les différences entre histoire et... Jean-Clément Martin est une référence de l'histoire de la Révolution Française. Mais il ne faut pas croire que ce livre est consacré à la Vendée ou plutôt à la Guerre de Vendée. L'historien part de cet exemple pour mener une réflexion sur l'histoire, son évolution et ses rapports avec la mémoire. L'atout de cet essai historique (c'est ainsi que je le considère) est de présenter une historiographie large sur l'histoire de la guerre de Vendée. Bien qu'il affiche un partis pris entre génocide et guerre civile, il n'hésite pas à consacrer un chapitre aux deux points de vue qui partagent les historiens. Martin multiplie les références, affichant dans les notes du livre, une bibliographie dense et efficace sur la guerre de Vendée et la Terreur révolutionnaire. Cependant, il faut avoir un minimum de connaissances sur cette période et sur le déroulement des événements militaires en Vendée. De plus, le style de l'auteur n'est pas abordable pour n'importe qui. Il faut s'accrocher pour pouvoir arriver au bout de sa lecture. Pourtant, la réflexion de l'auteur sur sa discipline, effleurant la « philosophie historique », est à plus d'un titre intéressante. En plus de réfléchir sur le lien et les différences entre histoire et mémoire, l'auteur définit l'événement en Histoire. Encore une fois, ce livre ne raconte pas l'histoire de la guerre de Vendée. A bon entendeur !
          Lire la suite
          En lire moins
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
        Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.