En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Voix des vagues

        Pocket
        EAN : 9782266276801
        Code sériel : 17002
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 108 x 177 mm
        La Voix des vagues

        Freddy MICHALSKI (Traducteur)
        Date de parution : 01/03/2018
        Lorsque par un froid matin d’hiver, un homme défiguré frappe à la porte d’Amaterasu Takahashi et lui annonce qu’il est son petit-fils, elle ne peut le croire…
        Tout le passé de la vieille dame pénètre à sa suite. Celui d’avant l’Amérique. Celui d’avant ce 9 août 1945, à Nagasaki, où le...
        Lorsque par un froid matin d’hiver, un homme défiguré frappe à la porte d’Amaterasu Takahashi et lui annonce qu’il est son petit-fils, elle ne peut le croire…
        Tout le passé de la vieille dame pénètre à sa suite. Celui d’avant l’Amérique. Celui d’avant ce 9 août 1945, à Nagasaki, où le feu du ciel lui prit sa fille, son petit-fils – cherchés sans répit dans les ruines, et jamais retrouvés.
        Quarante ans plus tard, l’inconnu au visage brûlé ravive les plaies qu’elle a tant voulu oublier. La culpabilité. Le mensonge. Les secrets. Qu’a-t-il à lui dire ? Qu’a-t-elle encore à lui offrir ?

        « Un premier roman magnifiquement construit. » The New York Times

        « Ce roman attachant salue le courage des survivants en quête de compassion. » Version femina
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266276801
        Code sériel : 17002
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • majolo Posté le 8 Juin 2018
          Ne pas s'arrêter au titre (traduit) et à la couverture un peu kitsch !!! Ce beau roman raconte l'histoire d'Amaterasu, japonaise ayant émigré aux Etats Unis après la deuxième guerre mondiale. Sa fille et son petit-fils y ont trouvé la mort. Mais quarante ans plus tard, un homme, portant les stigmates de graves brûlures, frappe à sa porte en prétendant être son petit-fils. Amaterasu doute, mais les souvenirs reviennent, et avec eux la peine et la culpabilité de tout survivant. Très joli coup pour ce premier roman, très bien construit, très bien écrit, qui m'a appris beaucoup de choses sur l'horreur subie par Nagasaki, et qui m'a profondément émue.
        • mogador83 Posté le 8 Mai 2018
          Très beau roman qui m'a permis de découvrir un peu plus la culture et la sensibilité japonaise .On suit les destinées d'une famille de Nagasaki avant et après le drame de la bombe nucléaire. C'est un livre à plusieurs voix avec des aller retour entre passé et présent. Malgré le sujet délicat, J'ai passé un très bon moment de lecture avec beaucoup d'intérêt pour le personnage très solaire de Yuko. Un beau roman d'amour, de famille, de vie malgré les épreuves.
        • CathR Posté le 5 Mai 2018
          C'est un roman à la fois tout en retenu mais aussi tout en passion qui s'enroule et se déroule autour de Nagasaki et Pikadon. Un peu comme un cyclone qui happe certaines choses sur son passage, en rejette, en garde. Une vieille dame trouve sur le pas de sa porte un homme marqué par de terribles brûlures alors qu'elle affronte seule, avec l'alcool, la solitude de sa vieillesse et sa fille disparue avec la bombe. C'est donc autour de ces deux personnages que se noue et se dénoue cette histoire. Pas envie d'en dire plus tant l'écriture est subtile et renvoie à des émotions parfois bien douces, parfois volcaniques.
        • Levant Posté le 30 Avril 2018
          La voix des vagues murmure à l'oreille de celui qui l'aurait oublié ce que la pudeur d'un peuple retient dans sa mémoire silencieuse. 1945, après Hiroshima, Nagasaki est fondue dans le creuset de la folie humaine. Folie pour laquelle les Américains s'étaient pris de désinvolture en baptisant leur bombe du nom de Fat Man. La mémoire irradiée des survivants lui en avait donné un autre : Pikadon, "un éclair et un bang, un mot nouveau pour le monde nouveau qui les accueillait." 40 ans plus tard, dans la solitude qui l'étreint après la mort de son mari, Amateratsu Takahashi n'a rien oublié de ce passé de l'épouvante qui a fait se volatiliser sa fille et son petit fils. Du moins le croit-elle pour ce dernier. Car un homme qui porte encore sur sa peau les stigmates de ce qui n'a pu être qu'abominable supplice frappe à sa porte. Il se présente comme celui qu'elle avait accompagné à l'école, quelques minutes avant que Pikadon ne le plonge dans l'anonymat des chairs brûlées qui remplissaient les hôpitaux de fortune. Comment reconnaître dans les traits de cet homme meurtri, un enfant de sept ans dont l'innocence s'est évaporée dans l'éclair de la bombe. Les culpabilités... La voix des vagues murmure à l'oreille de celui qui l'aurait oublié ce que la pudeur d'un peuple retient dans sa mémoire silencieuse. 1945, après Hiroshima, Nagasaki est fondue dans le creuset de la folie humaine. Folie pour laquelle les Américains s'étaient pris de désinvolture en baptisant leur bombe du nom de Fat Man. La mémoire irradiée des survivants lui en avait donné un autre : Pikadon, "un éclair et un bang, un mot nouveau pour le monde nouveau qui les accueillait." 40 ans plus tard, dans la solitude qui l'étreint après la mort de son mari, Amateratsu Takahashi n'a rien oublié de ce passé de l'épouvante qui a fait se volatiliser sa fille et son petit fils. Du moins le croit-elle pour ce dernier. Car un homme qui porte encore sur sa peau les stigmates de ce qui n'a pu être qu'abominable supplice frappe à sa porte. Il se présente comme celui qu'elle avait accompagné à l'école, quelques minutes avant que Pikadon ne le plonge dans l'anonymat des chairs brûlées qui remplissaient les hôpitaux de fortune. Comment reconnaître dans les traits de cet homme meurtri, un enfant de sept ans dont l'innocence s'est évaporée dans l'éclair de la bombe. Les culpabilités refont surface. Celle de ne pas avoir cherché suffisamment longtemps dans le chaos d'une ville rayée de la carte ce petit garçon arraché à l'amour des siens par le souffle diabolique. Celle d'avoir été complice du destin en l'accompagnant vers son école, sans présager que ce lieu était promis à un avenir funeste. Au même titre que la cathédrale dans laquelle elle devait retrouver sa fille un peu plus tard. Celle encore, plus irrationnelle, d'avoir survécu quand tant d'autres ont été dissous dans un chapitre de l'histoire du Japon : un nom de ville attaché à une date : Nagasaki 9 août 1945. Point zéro, chaleur et lumière, 76 000 morts en une fraction de seconde. Les radiations qui l'avaient épargnée, elle, ont d'insidieuses réminiscences au fond de son coeur. C'est ce passé qui précède et prépare cette date de sinistre mémoire qu'Amateratsu va revivre sous la plume de Jackie Copleton. Un roman d'une émotion rare. Et quant à la culpabilité des survivants de n'avoir su présager d'un destin aussi néfaste, que dire de celle des habitants de Kokura, ville qui était la cible initiale. C'est la météo défavorable qui a détourné l'avion vers Nagasaki. Défavorable... On s'étonnera toujours de l'insignifiance des mots au regard des conséquences que cela peut avoir.
          Lire la suite
          En lire moins
        • davegahandm Posté le 24 Avril 2018
          J'ai beaucoup aimé l'atmosphère et l'écriture de ce roman. C'est très plaisant à lire, dès les premières pages j'ai été embarquée par l'histoire, les personnages, on visualise parfaitement le Japon grâce au style ciselé de l'auteur. J'ai beaucoup appris sur le pikadon ce qui m'a donne envie d'en savoir plus sur cerre tragédie. Une bonne histoire bien ecrite, un bon moment de lecture tout ce j'attends d'un livre.

        Ils en parlent

        "Une pure merveille." Gérard Collard, Le Magazine de la Santé

        "Ce roman attachant restitue l'horreur des bombes atomiques à travers une famille déchirée et salue le courage des survivants en quête de compassion." Version femina

        "Un premier roman magnifiquement construit qui ne tombe jamais dans l'absurde dans son exploration du chagrin et du remord quand il révèle des secrets de famille profondément enfouis, des liaisons destructrices et bien plus encore." The New York Times

        "À lire absolument ! Accrocheur dès la première page, vous aurez du mal à vous en séparer ... un premier roman magnifique." Marie Claire

         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com