Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266293983
Code sériel : J2648
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 640
Format : 108 x 177 mm

La Voleuse de livres

Marie-France GIROD (Traducteur)
Date de parution : 07/03/2019
1939, en Allemagne nazie. Alors que le pays retient son souffle, une petite fille apprend à lire et à résister, pendant que la mort rôde.... Venez découvrir ce roman grandiose dans cette édition collector à tirage limité !
C’est la Mort elle-même qui raconte cette histoire. Dotée d’un humour noir, sarcastique, mais compatissant, elle est témoin de la folie des hommes. Tout semble perdu d’avance, sauf quand se distinguent des enfants rebelles et des Allemands qui n’obéissent pas aux règles…
EAN : 9782266293983
Code sériel : J2648
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 640
Format : 108 x 177 mm
Pocket jeunesse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Livrepassion16 Posté le 8 Novembre 2020
    Le style d'écriture et la construction de l'histoire sont très originaux. C'est la première fois que je lis un livre sur la deuxième guerre mondiale en ayant le point de vue du peuple allemand qui a aussi beaucoup souffert. Faire parler la mort n'est pas banal au point que parfois j'oubliais qui était le narrateur. La fin était terrifiante, je ne m'attendais pas à ça. Je n'oublierai pas de sitôt ce livre qui m'a beaucoup marquée.
  • Camil_lectures Posté le 1 Novembre 2020
    Ce livre est un petit bijou de poésie à ne pas manquer. Les personnages sont attachants, la plume de l’auteur est extraordinaire, le roman est très original, et les thèmes abordés sont très intéressants.
  • loul15 Posté le 20 Octobre 2020
    Une des plus belles histoires que j'ai lu. De par son originalité avec pour narratrice la Mort en personne; sa franchise; sa vérité sur la folie humaine; son cadre spatio-temporelle, la seconde Guerre mondiale est trop peu vue du point de vue allemand; et ses personnages si attachant, touchants, si humain, remplis de défauts et de qualités. L'histoire de Liesel Meminger restera une des plus belles que j'ai lu.
  • Delivresmoi Posté le 19 Octobre 2020
    "La voleuse de livres" est un roman à la forme narrative originale et à l'histoire très touchante. On comprend aisément pourquoi il connaît un succès international et a même eu droit à une adaptation cinématographique. Commencé une première fois, il y a plusieurs années, j avais alors abandonné ma lecture. Il faut dire que la narration est un peu particulière, puisque c est la mort, qui nous livre cette histoire, en s adressant parfois directement à nous, lecteur. Sur la forme, ce roman a des allures de théâtre, comme l annonce le rideau présent sur la couverture. Des petits bandeaux/annonces agrémentent le texte. Chaque chapitre s ouvre sur l énoncé des "éléments" qui seront présents. Liesel est une petite fille qui vit à Molching, un village allemand. La guerre a bousculé sa vie mais elle peut compter sur Papa et Maman, Rudy, Max et ses livres. Les livres deviennent pour elle une source d évasion. Elle découvre le pouvoir des mots dans ce contexte de guerre difficile. J ai été touchée par l histoire de cette fillette. Je m y suis attachée, de même, qu à plusieurs personnages , que j ai trouvé très empathiques, tendres. J ai même versé quelques larmes.... "La voleuse de livres" est un roman à la forme narrative originale et à l'histoire très touchante. On comprend aisément pourquoi il connaît un succès international et a même eu droit à une adaptation cinématographique. Commencé une première fois, il y a plusieurs années, j avais alors abandonné ma lecture. Il faut dire que la narration est un peu particulière, puisque c est la mort, qui nous livre cette histoire, en s adressant parfois directement à nous, lecteur. Sur la forme, ce roman a des allures de théâtre, comme l annonce le rideau présent sur la couverture. Des petits bandeaux/annonces agrémentent le texte. Chaque chapitre s ouvre sur l énoncé des "éléments" qui seront présents. Liesel est une petite fille qui vit à Molching, un village allemand. La guerre a bousculé sa vie mais elle peut compter sur Papa et Maman, Rudy, Max et ses livres. Les livres deviennent pour elle une source d évasion. Elle découvre le pouvoir des mots dans ce contexte de guerre difficile. J ai été touchée par l histoire de cette fillette. Je m y suis attachée, de même, qu à plusieurs personnages , que j ai trouvé très empathiques, tendres. J ai même versé quelques larmes. Encore une fois, c est un roman sur la 2e guerre mondiale qui aborde l Histoire avec un angle original et intéressant. C est un livre qui contient de nombreux thèmes, tels que l amitié, l amour, l humanité, la solidarité, abordés avec beaucoup de délicatesse. Je vous le recommande vivement!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Hanahok Posté le 7 Octobre 2020
    Il est des livres qui, lorsque nous avons le bonheur de les croiser (ah ! et si la réciprocité était possible...), peuvent nous bouleverser. Ce roman m’a émue. C’est, au-delà du thème, au-delà de l’histoire et de l’Histoire, déchirant, tragique, poétique, sensible… En franchissant la porte de ce roman, en y pénétrant, je l’ai vécu "de l’intérieur", j’y ai espéré, j’y ai désespéré, j’ai été affligée, écœurée, j’y ai éprouvé et ressenti tous les sentiments vécus par chacun des personnages, toutes leurs émotions, ce qu’ils ont pu subir, ce qu’ils ont pu endurer (la peur, la faim, la souffrance physique et psychologique…). Et pourtant… on continue à croire en l’Homme et en l’Humanité et on s’imprègne de toute l’immense saveur qu’il contient. Ce n’est pas tous les jours que je découvre une "pépite". Faire parler "La Mort", actrice et narratrice de tous ces événements est atypique. Elle suit les personnages, elle attend, elle voit mais jamais ne juge, elle soulage, elle entend, elle comprend, elle est parfois attendrie, elle est compatissante, ressentant de la sympathie envers cette humanité si souvent fragile… elle est parfois plus humaine que l’humain… "La Mort" est une anticonformiste née ! Faire parler "Les Mots", les mots destructeurs, qui peuvent soumettre, conditionner, tuer,... Il est des livres qui, lorsque nous avons le bonheur de les croiser (ah ! et si la réciprocité était possible...), peuvent nous bouleverser. Ce roman m’a émue. C’est, au-delà du thème, au-delà de l’histoire et de l’Histoire, déchirant, tragique, poétique, sensible… En franchissant la porte de ce roman, en y pénétrant, je l’ai vécu "de l’intérieur", j’y ai espéré, j’y ai désespéré, j’ai été affligée, écœurée, j’y ai éprouvé et ressenti tous les sentiments vécus par chacun des personnages, toutes leurs émotions, ce qu’ils ont pu subir, ce qu’ils ont pu endurer (la peur, la faim, la souffrance physique et psychologique…). Et pourtant… on continue à croire en l’Homme et en l’Humanité et on s’imprègne de toute l’immense saveur qu’il contient. Ce n’est pas tous les jours que je découvre une "pépite". Faire parler "La Mort", actrice et narratrice de tous ces événements est atypique. Elle suit les personnages, elle attend, elle voit mais jamais ne juge, elle soulage, elle entend, elle comprend, elle est parfois attendrie, elle est compatissante, ressentant de la sympathie envers cette humanité si souvent fragile… elle est parfois plus humaine que l’humain… "La Mort" est une anticonformiste née ! Faire parler "Les Mots", les mots destructeurs, qui peuvent soumettre, conditionner, tuer, condamner, porter le tragique et la douleur, mais aussi transporter et apporter douceur, amour, amitié, bonté, beauté... acheminer rêve, réconfort, consolation et surtout libérer et élever l’âme… Découvrir la puissance des livres, des mots… leur force de transmission, leur impact sur l’esprit. Encore faut-il, pour certains, les aborder avec une grande ouverture d’esprit et conserver, toujours, sens critique et discernement. J’ai donc refermé la porte de ce roman en éprouvant une douce mélancolie à devoir quitter ces personnages et leur univers.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    16 livres qui parlent de livres pour le plus grand plaisir des bibliophiles

    Ils n'ont jamais les mêmes goûts, peuvent s'affronter pendant des heures sur des détails, mais s'il y a bien une chose sur laquelle les lecteurs se rejoignent c'est que rien ne vaut un bon livre. La seule exception ? Les livres qui parlent de littérature, qui mettent en scène auteurs et lecteurs, dont l'intrigue plante son décor dans une librairie ou dans une bibliothèque. Ces livres-là sont de véritables pépites et les cadeaux parfait à offrir aux bibliophiles de son entourage, ou à s'offrir évidemment.

    Lire l'article