En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'Abbaye des cent péchés

            Pocket
            EAN : 9782266277198
            Code sériel : 16986
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 448
            Format : 108 x 177 mm
            L'Abbaye des cent péchés

            Serge FILIPPINI (Traducteur)
            Date de parution : 22/03/2018
            Août 1396. Le Lapis Exilii, une précieuse relique dont le pouvoir est susceptible de faire basculer l'Europe dans un chaos plus destructeur encore que les guerres qui la consument, attise les convoitises du puissant Karel de Luxembourg et du cardinal d'Avignon, prêts à tout pour s'en emparer.
            Lorsque le valeureux chevalier...
            Août 1396. Le Lapis Exilii, une précieuse relique dont le pouvoir est susceptible de faire basculer l'Europe dans un chaos plus destructeur encore que les guerres qui la consument, attise les convoitises du puissant Karel de Luxembourg et du cardinal d'Avignon, prêts à tout pour s'en emparer.
            Lorsque le valeureux chevalier Maynard de Rocheblanche reçoit la lourde tâche de le retrouver afin d'empêcher qu'il ne tombe entre de mauvaises mains, il s'élance sur les routes de France et d'Italie.
            Mais il ne saurait y avoir de quête sans danger, et celle-ci est loin de faire exception...
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266277198
            Code sériel : 16986
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 448
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • MonCharivariLitteraire Posté le 26 Mai 2018
              L'Europe est à feu et à sang, les batailles se succèdent, les rois envoient leurs chevaliers à la guerre et à la mort. Au coeur de ces jeux de pouvoir une énigme, une relique le Lapis Exilii. Karel de Luxembourg et le cardinal d'Avignon sont prêts à tout pour se l'approprier tandis que Maynard de la Rocheblanche reçoit la tache de la sauver et se lance sur les route de France et d'Italie pour percer ses mystères et éviter l'embrasions de l'Europe. Ce thriller historique est très bon. On suit les aventure, de Meynard, de sa soeur avec plaisir. l'auteur introduit d'autres visages que l'on va avoir plaisir à retrouver. Car il faut le savoir quand vous commencer ce livre, il n'est que le premier tome! Assure vous d'avoir le second à porter de main car lorsque vous l'aurez terminé l'abbaye des 100 péchés vous voudrez assurément connaître la suite dans les plus brefs délais.
            • Aelynah Posté le 8 Janvier 2017
              J'ai découvert Marcello Simoni au travers de sa trilogie ésotérique "Le marchand de livres maudits" et ce grâce aux EDITIONS Michel Lafon. Auteur italien plébiscité, il a été en concurrence avec un auteur français que j'adore aussi (Mallock) pour un prix littéraire reconnu en Italie : le prix Bancarella. Sa plume nous transporte sans aucune difficulté dans l'Histoire mais aussi son histoire et ses personnages. Cette fois nous suivrons un homme presque anachronique, Maynard de Rocheblanche. Ce chevalier est empli d'amertume face à la perte de valeurs tel le courage et l'honneur et ce même dans les plus hautes sphères du royaume. Il garde cependant foi en ses idéaux et en ces serments échangés sur l'honneur. C'est d'ailleurs cette foi et ce genre de serment, qui vont le mener dans une aventure hors du commun.Le danger sera son quotidien mais hélas sa quête va en faire aussi celui de ses proches. Marcello Simoni signe là encore un roman empli de belles phrases et d'actions dignes d'un roman d'aventure ou de chevalerie. Sous sa plume les évènements prennent vie et les frissons se propagent au lecteur au travers des pages tournées. Nous allons suivre avec bonheur la quête du chevalier Maynard... J'ai découvert Marcello Simoni au travers de sa trilogie ésotérique "Le marchand de livres maudits" et ce grâce aux EDITIONS Michel Lafon. Auteur italien plébiscité, il a été en concurrence avec un auteur français que j'adore aussi (Mallock) pour un prix littéraire reconnu en Italie : le prix Bancarella. Sa plume nous transporte sans aucune difficulté dans l'Histoire mais aussi son histoire et ses personnages. Cette fois nous suivrons un homme presque anachronique, Maynard de Rocheblanche. Ce chevalier est empli d'amertume face à la perte de valeurs tel le courage et l'honneur et ce même dans les plus hautes sphères du royaume. Il garde cependant foi en ses idéaux et en ces serments échangés sur l'honneur. C'est d'ailleurs cette foi et ce genre de serment, qui vont le mener dans une aventure hors du commun.Le danger sera son quotidien mais hélas sa quête va en faire aussi celui de ses proches. Marcello Simoni signe là encore un roman empli de belles phrases et d'actions dignes d'un roman d'aventure ou de chevalerie. Sous sa plume les évènements prennent vie et les frissons se propagent au lecteur au travers des pages tournées. Nous allons suivre avec bonheur la quête du chevalier Maynard de Rocheblanche à la poursuite d'une précieuse relique dont le pouvoir est susceptible de faire basculer l'histoire dans le chaos. A ses côtés, des amis, des proches mais aussi parfois la traîtrise et la peur. Marcello Simoni nous prouve cette fois encore sa maîtrise de cette période et les bienfaits de ses compétences de bibliothécaires sur les descriptions du contexte social ou historique. Ce roman est à la fois une aventure et un cours romancé sur le XIVe siècle. On y retrouve le travail de fourmi de l'auteur sur le contexte historique et social mais aussi la richesse de sa plume qui sait y intégrer ses personnages souvent torturés et sombres. Rien n'y est tout blanc ou tout noir. C'est un vrai reflet de cette période, romancé cependant pour y inclure son propre scénario complexe et pourtant intriqué dans l'Histoire. Comme pour sa trilogie du marchand de livres maudits Marcelli Simoni aime les personnages torturés, ceux qui portent un terrible fardeau sur leurs épaules et ne semblent pas capables de s'en délester sans ressentir de la culpabilité. Maynard n'est pas différent et cette quête semble être un moyen de rédemption pour lui. Il devient alors obsédé par la recherche de cet artefact religieux au détriment parfois de la sécurité des personnes qu'il côtoie. Heureusement son sens de l'honneur est lui aussi très fort et prend souvent le dessus face à cette culpabilité. Il va ainsi tout faire pour sauver les innocents qu'il a mis dans le pétrin tout en faisant avancer son enquête. Cela apporte une touche plus profonde au récit en nous permettant de le cerner plus avant. Les personnages secondaires sont aussi très importants dans le déroulement du récit. Le chevalier Robert de Vermandois par exemple semble être une partie de cette rédemption mais d'une façon que Maynard n'aurait pu prévoir. Soeur Eudeline la mère supérieure mais aussi sœur de Maynard va elle aussi être entraînée dans cette quête et dans les dangers qui l'entoure. Cela nous apportera un suspens inattendu car elle se verra confronté à un ennemi surprenant et qui pourrait l'aider fortement à avancer. Gualtiero m'a particulièrement surpris et enthousiasmé par cette passion qu'il dégage malgré son jeune âge et cette force de caractère qui le pousse à tenir la tête haute malgré les épreuves qui vont lui être imposées. En résumé, cette saga promet tout autant que la trilogie précédente car elle met en scène des personnages intéressants, une intrigue qui emporte le lecteur sous la férule de la plume instruite et éloquente de Marcello Simoni. Ce nouveau tome me conforte dans ma décision de suivre cet auteur et je n'ai qu'une hâte lire la suite des aventures de ces hommes et femmes courageux ou mauvais mais toujours intéressants.
              Lire la suite
              En lire moins
            • joanskingdom Posté le 29 Décembre 2016
              L'histoire se déroule durant le moyen-âge. Le chevalier Maynard va se retrouver mêler à une quête dont il ne s'attendait pas. Il a donné sa parole de ne jamais parler de ce qui lui a été demandé et surtout de cacher le parchemin qui lui a été confié. Je sais je sais vous allez dire "rien de nouveau sous le soleil" et bien même si l'histoire n'est pas des plus originales, je vous peux vous dire que je l'ai adoré. Dès le départ, j'ai été prise dans l'histoire et j'ai eu énormément de mal à poser mon livre à chaque fois que je devais faire quelque chose d'autre. L'histoire est prenante, les personnages sont très bien travaillés mais surtout on mêne une quête qui ne nous laisse pas indifférent. Pour tout vous dire, j'ai vraiment eu l'impression de me retrouver dans un film. Je pense que le point fort ce roman ce sont les personnages. Que ce soit le personnage principal, Maynard, ou tous les autres personnages, ils sont tous très bien développés. Bien sûr mon personnage préféré est celui de Maynard. Un homme qui n'a pas eu la vie facile avec un père qui a fait des horreurs et une mère décédée. Heureusement que son amour... L'histoire se déroule durant le moyen-âge. Le chevalier Maynard va se retrouver mêler à une quête dont il ne s'attendait pas. Il a donné sa parole de ne jamais parler de ce qui lui a été demandé et surtout de cacher le parchemin qui lui a été confié. Je sais je sais vous allez dire "rien de nouveau sous le soleil" et bien même si l'histoire n'est pas des plus originales, je vous peux vous dire que je l'ai adoré. Dès le départ, j'ai été prise dans l'histoire et j'ai eu énormément de mal à poser mon livre à chaque fois que je devais faire quelque chose d'autre. L'histoire est prenante, les personnages sont très bien travaillés mais surtout on mêne une quête qui ne nous laisse pas indifférent. Pour tout vous dire, j'ai vraiment eu l'impression de me retrouver dans un film. Je pense que le point fort ce roman ce sont les personnages. Que ce soit le personnage principal, Maynard, ou tous les autres personnages, ils sont tous très bien développés. Bien sûr mon personnage préféré est celui de Maynard. Un homme qui n'a pas eu la vie facile avec un père qui a fait des horreurs et une mère décédée. Heureusement que son amour pour sa soeur a réussi à le maintenir "en vie". J'ai trouvé que Maynard est un personnage attachant, chevaleresque (ça tombe bien car il est chevalier) mais surtout altruiste. Même s'il ne connaît pas les personnes qu'il rencontre, il va tout faire pour les défendre. Et puis il y a ce petit côté viril qui fait qu'on ne peut pas craquer pour lui. Ensuite j'ai aimé le personnage de Eudeyline (sa soeur) qui a quitté sa vie pour en mener une toute autre mais qui se fait rattraper par ses sentiments. Ce que j'ai apprécié avec elle c'est son côté humain. Mais bon il n'y a pas que ces deux personnages qui m'ont marqué mais je préfère que vous les découvriez par vous-même. Pour ce qui est de la plume de l'auteur, je l'ai trouvé fluide mais surtout rythmée même s'il n'y a pas beaucoup d'action dans ce premier tome. Je ne me suis pas ennuyée une seule minute tout au long des 429 pages. Depuis que j'ai terminé ce premier tome, je me sens "seule". J'aurais vraiment voulu en lire plus sur les aventures de Maynard mais aussi sur les autres protagonistes. Je n'ai qu'une hâte c'est d'avoir le tome 2 entre les mains malheureusement je ne sais pas pour quand sa sortie est prévue. Alors si vous aimez les romans historiques et que vous voulez passer un très bon moment, je vous invite vivement à découvrir ce premier tome. Pour ma part, je vais de ce pas m'acheter les autres romans de l'auteur car s'ils sont dans la même veine que ce dernier, je suis persuadée que je vais les aimer.
              Lire la suite
              En lire moins
            • eowyntara Posté le 6 Décembre 2016
              Une relique mystérieuse et une énigme à résoudre. J'aime déjà mais sachant qu'il ne s'agit que du premier tome, j'imagine déjà ma rage de devoir attendre la suite. L'intrigue est d'emblée palpitante et Maynard m'apparait comme un chevalier courageux et très intelligent. Je m'attache vite à lui. L'auteur introduit au fur et à mesure de nouveaux personnages et l'énigme s'épaissit mais l'écriture est tellement fluide qu'on suit l'histoire sans difficulté et sans se perdre entre les différents personnages. Ce livre se situe quelque part entre "Le nom de la rose" et le "Da Vinci Code". D'un côté, il y a l'univers moyenâgeux aux temps des croisades et des reliques et, de l'autre, des mystères entourant une mystérieuse pierre, des reliques et un ouvrage appelé Codex Millenarium. La quête de Maynard qui me semble simple au départ s'épaissit d'intrigues et d'embûches au fur et à mesure des pages. Quand il attend l'abbaye de Pomposa, peut-être influencée par la quatrième de couverture qui dit que l'auteur est "le Ken Follett italien", j'ai pensé aux "Piliers de la Terre" (la série car je n'ai pas lu les romans) pour le passage concernant les fresques à refaire dans l'abbaye. L'intrigue se déroule sur les routes avec Maynard mais... Une relique mystérieuse et une énigme à résoudre. J'aime déjà mais sachant qu'il ne s'agit que du premier tome, j'imagine déjà ma rage de devoir attendre la suite. L'intrigue est d'emblée palpitante et Maynard m'apparait comme un chevalier courageux et très intelligent. Je m'attache vite à lui. L'auteur introduit au fur et à mesure de nouveaux personnages et l'énigme s'épaissit mais l'écriture est tellement fluide qu'on suit l'histoire sans difficulté et sans se perdre entre les différents personnages. Ce livre se situe quelque part entre "Le nom de la rose" et le "Da Vinci Code". D'un côté, il y a l'univers moyenâgeux aux temps des croisades et des reliques et, de l'autre, des mystères entourant une mystérieuse pierre, des reliques et un ouvrage appelé Codex Millenarium. La quête de Maynard qui me semble simple au départ s'épaissit d'intrigues et d'embûches au fur et à mesure des pages. Quand il attend l'abbaye de Pomposa, peut-être influencée par la quatrième de couverture qui dit que l'auteur est "le Ken Follett italien", j'ai pensé aux "Piliers de la Terre" (la série car je n'ai pas lu les romans) pour le passage concernant les fresques à refaire dans l'abbaye. L'intrigue se déroule sur les routes avec Maynard mais également dans le couvent où sa soeur est abbesse et j'ai eu l'agréable surprise de deviner la naissance d'une "romance" possible dans un récit où je ne pensais pas en trouver. La fin, comme je m'y attendais, me fait bouillonner de connaître la suite car on s'arrête en pleine action.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Maks Posté le 30 Novembre 2016
              Marcello Simoni nous propose avec ce premier tome du Codex Millenarius, L'abbaye des cents péchés, la mise en place de l'intrigue et des personnages pour une série prometteuse. Comme tout premier tome le rythme n'est pas forcément très élevé (ici ce n'est pas un problème, je ne me suis pas ennuyé). L'histoire se déroule XIV ème siècle dans une période où la chevalerie est en déclin. Nous découvrons donc les aléas de Maynard de Rocheblanche, chevalier désireux de tenir sa parole, donnée à un défunt noble sur les champs de bataille afin de retrouver une relique sacrée, Le Lapis Exilii, pour la protéger contre des âmes malintentionnées pouvant s'en servir pour prendre le pouvoir de la papauté en Avignon et répandre le chaos sur l'Europe. En parallèle nous suivons la vie de la sœur de Maynard, devenue Mère supérieure (donc Abbesse) du couvent de Reims, c'est une partie du livre que j'ai vraiment beaucoup aimé. Une histoire qui n'est pas sans me faire penser à un mélange de "Game of throne" sans le côté Fantasy mais avec des arguments historiques en toile de fond, une aventure médiévale au temps des croisades, et du "Nom de la rose" pour l'ambiance complots, espionnage et... Marcello Simoni nous propose avec ce premier tome du Codex Millenarius, L'abbaye des cents péchés, la mise en place de l'intrigue et des personnages pour une série prometteuse. Comme tout premier tome le rythme n'est pas forcément très élevé (ici ce n'est pas un problème, je ne me suis pas ennuyé). L'histoire se déroule XIV ème siècle dans une période où la chevalerie est en déclin. Nous découvrons donc les aléas de Maynard de Rocheblanche, chevalier désireux de tenir sa parole, donnée à un défunt noble sur les champs de bataille afin de retrouver une relique sacrée, Le Lapis Exilii, pour la protéger contre des âmes malintentionnées pouvant s'en servir pour prendre le pouvoir de la papauté en Avignon et répandre le chaos sur l'Europe. En parallèle nous suivons la vie de la sœur de Maynard, devenue Mère supérieure (donc Abbesse) du couvent de Reims, c'est une partie du livre que j'ai vraiment beaucoup aimé. Une histoire qui n'est pas sans me faire penser à un mélange de "Game of throne" sans le côté Fantasy mais avec des arguments historiques en toile de fond, une aventure médiévale au temps des croisades, et du "Nom de la rose" pour l'ambiance complots, espionnage et manipulations dans diverses abbayes à la recherche d'indices pour trouver la fameuse relique. Il y a évidemment bien plus de personnages et de lieux dans cette histoire mais il serait dommage que je vous en dise plus afin de préserver l'intrigue, sachez que tous les personnages sont bien construits, c'est l'un des points forts du roman. Le deuxième point intéressant se porte sur les détails et les description de cette période médiévale ou les novices du genre n'auront aucun mal à se plonger et pourront découvrir des choses intéressantes. En fin d'ouvrage l'auteur nous fait également un topo explicatif de certaines choses présentent dans le livre, ainsi qu'un rapport sur les faits historiques ou fictifs, les choix qu'il a fait, les personnages et lieux ayant vraiment existé etc. Le scénario en lui même, bien qu'intéressant, n'est pas ce qui a retenu le plus mon attention, sans toutefois être ennuyeux, disons qu'il est classique et correspond à ce que l'ont peut attendre de ce genre d'aventure, ni plus ni moins. Pour conclure je ne peut que vous conseiller de lire ce roman, à condition de vous engager sur la suite de la saga quand elle paraîtra (on s'arrête en pleine intrigue quand le stress est au plus haut à l'instar de la saison 1 de Game of throne pour ceux qui l'ont vue ou lue). Les lecteurs experts en période médiévale et/ou très exigeants trouveront eux, peut-être le scénario un peu léger. Dans tous les cas, c'est un début de saga qui se lit vite et facilement malgré ces 430 pages et je m'engagerai dans le deuxième tome avec plaisir lors de sa sortie car j'ai vraiment envie de savoir ce qui va se passer par la suite. Lire la chronique sur mon blog :
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com