Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264036896
Code sériel : 3602
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm

L'affaire Nicolas Le Floch

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 08/01/2004

En ce mois de janvier 1774, Nicolas Le Floch, le célèbre commissaire au Châtelet, est d'humeur sombre. Sa maîtresse, la belle et capricieuse Julie de Lastérieux, est retrouvée empoisonnée et tous les indices le désignent comme coupable. Qui cherche à compromettre le protégé du roi et du lieutenant général Sartine...

En ce mois de janvier 1774, Nicolas Le Floch, le célèbre commissaire au Châtelet, est d'humeur sombre. Sa maîtresse, la belle et capricieuse Julie de Lastérieux, est retrouvée empoisonnée et tous les indices le désignent comme coupable. Qui cherche à compromettre le protégé du roi et du lieutenant général Sartine ? Pour prouver son innocence et démêler les écheveaux de cette affaire qui met directement en péril la sûreté de l'État, Nicolas doit se cacher. Au service du Secret du roi, il découvrira les cruelles subtilités des complots de cour. Avec l'aide du fidèle inspecteur Bourdeau, tandis qu'entre Londres, Versailles et Paris les factions rivales s'affrontent, il devra déjouer bien des pièges. Après Le Fantôme de la rue Royale, c'est avec le même plaisir que nous retrouvons l'intrépide et talentueux Nicolas Le Floch dans une aventure sur fond de fin de règne, alors que la colère du peuple commence à gronder.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264036896
Code sériel : 3602
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Les romans de Jean-François Parot sont tout entier tendus vers la résolution de l'énigme policière. Mais ce qui leur donne une âme, et une sorte de vibration émotive propre, tient à un art du non-dit et à son corollaire d'une attention extrême à l'expression des visages, au détail d'un geste ou d'une intonation, au brillant d'un regard. »
Chantal Thomas, Le Figaro Littéraire

«
Chez Jean-François Parot, l'art du détail sonne juste et on se régale autant en compagnie de Le Floch et des becs-fins de son entourage qu'à le suivre dans les sous-sols de la prison du Châtelet. »
Frédérique Bréhaut, Le Maine Libre


 

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marcellina Posté le 5 Juillet 2020
    Encore une belle réussite, je ne m'en lasse pas ! Des personnages toujours aussi attendrissants, un humour bien présent et qui touche au noir parfois, que du plaisir, une enquête bien particulière menée par notre charmant Nicolas qui est pourtant le principal suspect, pour un temps du moins, et toujours ce style que j'adore, truffé d'expressions oubliées que l'on ne rencontre que dans les vieux livres d'antan. Une plume tellement colorée du coup qu'elle parfume le récit d'une touche unique et que ce soit pour décrire un cadavre ou pour présenter une recette de terroir le ton y est toujours juste et délectable. Et puis, dans ce tome, on entre dans une page d'Histoire bien particulière avec le récit presque heure par heure de l'agonie du roi Louis XV. L'auteur super bien documenté profite des témoignages de proches qui ont vécu au plus près ce terrible instant pour nous en fait un compte rendu qui s'intègre parfaitement dans son roman et où le commissaire Le Floch a bien sûr un rôle à jouer. Bien sûr, pour terminer sur une note goûteuse, une petite recette de derrière les fagots pour se mettre en appétit, des œufs à la Tartuffe :-p « Je coupe du... Encore une belle réussite, je ne m'en lasse pas ! Des personnages toujours aussi attendrissants, un humour bien présent et qui touche au noir parfois, que du plaisir, une enquête bien particulière menée par notre charmant Nicolas qui est pourtant le principal suspect, pour un temps du moins, et toujours ce style que j'adore, truffé d'expressions oubliées que l'on ne rencontre que dans les vieux livres d'antan. Une plume tellement colorée du coup qu'elle parfume le récit d'une touche unique et que ce soit pour décrire un cadavre ou pour présenter une recette de terroir le ton y est toujours juste et délectable. Et puis, dans ce tome, on entre dans une page d'Histoire bien particulière avec le récit presque heure par heure de l'agonie du roi Louis XV. L'auteur super bien documenté profite des témoignages de proches qui ont vécu au plus près ce terrible instant pour nous en fait un compte rendu qui s'intègre parfaitement dans son roman et où le commissaire Le Floch a bien sûr un rôle à jouer. Bien sûr, pour terminer sur une note goûteuse, une petite recette de derrière les fagots pour se mettre en appétit, des œufs à la Tartuffe :-p « Je coupe du petit larde en tranches minces et je le cuis à petit feu avec un peu d'eau dans une casserole. Le jus donné est jeté, emportant le trop de sel et le peu de rance. J'en chemise un plat de terre commune et j'ajoute un demi-setier de jus de vin, une bonne bouteille de rouge que j'évapore à gros bouillons. Je casse sur le tout une dizaine d’œufs bien mirés et, pour l'assaisonnement, sel, gros poivre et muscade râpée. Il faut cuire le tout à petit feu et passer enfin la pelle rouge par-dessus pour gratiner un peu, en prenant bien garde de ne point faire durcir les jaunes qui se doivent manger mollets. » Avouez, ça donne envie :-p Les temps changent, le Roi est mort, vive le Roi ; une autre cour se met en place, avec ses courtisans, ses favoris ; les jalousies d'antan resurgissent et voilà un coup de vent qui balaye les fidèles et bouleversent même le domaine du lieutenant général de police ; Monsieur de Sartine est nommé ministre de la Marine et un certain Lenoir le remplace et alors, tout change… Une belle fin qui ne peut que m'inciter à me plonger dans le volume suivant car je veux savoir ce qu'il va advenir de tous ces personnages qui sont devenus comme des amis chers que l'on veut continuer à suivre :-p
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nicepours Posté le 7 Mars 2020
    Belle reconstitution de l'époque; très bien;
  • melodbellaisa Posté le 15 Février 2020
    L'Affaire Nicolas le Floch est un roman policier historique de Jean-François Parot publié en 2002
  • Tatooa Posté le 11 Septembre 2019
    Encore une bonne et saine lecture avec Nicolas Le Floch. Vous le savez déjà, j'adore le style de l'auteur, sa façon de décrire, les mots utilisés (souvent besoin de traduction, d'ailleurs, mdr, dommage que les notes soient en fin de bouquins et non en bas de pages). Le voyage temporel est toujours impressionnant, avec cet auteur ! Dans ce tome-ci, les arts (tous) mais plus particulièrement le culinaire, comme toujours, sont à l'honneur. Comme nous avons en personnage important Balbastre, organiste de Notre-Dame et maître de musique (un personnage tout à fait réel, comme les autres "grands" cités par Parot), nous avons également le côté musical des arts dans ce tome-ci. Immense culture pour un excellent auteur. Après, côté "complot anti-Nicolas", même si j'ai adoré et ai été très accrochée par l'histoire, je l'ai trouvé quand même un peu léger. Certes il nous est décrit que la justice quelque peu expéditive de l'époque pouvait, sur les mêmes bases, envoyer rapidement un innocent à la pendaison (non non, la guillotine, c'est plus tard, lol !), mais Nicolas, j'ai trouvé, s'en tire un peu trop facilement. Mais bon, on savait bien qu'il ne serait pas pendu, alors qu'importe, c'est savoureux, donc on... Encore une bonne et saine lecture avec Nicolas Le Floch. Vous le savez déjà, j'adore le style de l'auteur, sa façon de décrire, les mots utilisés (souvent besoin de traduction, d'ailleurs, mdr, dommage que les notes soient en fin de bouquins et non en bas de pages). Le voyage temporel est toujours impressionnant, avec cet auteur ! Dans ce tome-ci, les arts (tous) mais plus particulièrement le culinaire, comme toujours, sont à l'honneur. Comme nous avons en personnage important Balbastre, organiste de Notre-Dame et maître de musique (un personnage tout à fait réel, comme les autres "grands" cités par Parot), nous avons également le côté musical des arts dans ce tome-ci. Immense culture pour un excellent auteur. Après, côté "complot anti-Nicolas", même si j'ai adoré et ai été très accrochée par l'histoire, je l'ai trouvé quand même un peu léger. Certes il nous est décrit que la justice quelque peu expéditive de l'époque pouvait, sur les mêmes bases, envoyer rapidement un innocent à la pendaison (non non, la guillotine, c'est plus tard, lol !), mais Nicolas, j'ai trouvé, s'en tire un peu trop facilement. Mais bon, on savait bien qu'il ne serait pas pendu, alors qu'importe, c'est savoureux, donc on savoure... Le morceau de bravoure du livre, c'est la maladie de Louis XV, la petite vérole, autrement dit, la variole. Absolument affreuse, sa fin. On en vient à le plaindre de tout son coeur avec Nicolas, mais c'est qu'on deviendrait presque royaliste, ma parole ! Mdrrrrr ! Non, je plaisante... En tous les cas, Parot sait aussi prendre aux tripes, de temps en temps, et provoquer de jolies émotions. Surtout, en fait, avec les personnages secondaires, l'entourage de Nicolas, fort sympathique. Bref, c'est une excellente série de policiers historiques, à tous les niveaux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sandraboop Posté le 28 Juillet 2019
    Succulent. En plus d une intrigue policière et diplomatique intéressante, une vision de l amitié forte et intangible face à l accusation. Nicolas Le Floch peut compter sur ses bons amis pour se sortir d un guet après fomenté contre lui et contre le roi.
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.