Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073334
Code sériel : 5375
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

L'air de rien

Florence CABARET (Traducteur)
Date de parution : 06/09/2018
Fragilisé par les années et sa santé, Waldo, un célèbre réalisateur, est contraint de rester cloitré dans son appartement londonien. C’est Zee, sa charmante femme, bien plus jeune, qui s'occupe de lui. Mais lorsqu'il commence à la soupçonner d'avoir une liaison avec Eddie, qui est "bien plus qu'une connaissance et... Fragilisé par les années et sa santé, Waldo, un célèbre réalisateur, est contraint de rester cloitré dans son appartement londonien. C’est Zee, sa charmante femme, bien plus jeune, qui s'occupe de lui. Mais lorsqu'il commence à la soupçonner d'avoir une liaison avec Eddie, qui est "bien plus qu'une connaissance et moins qu'un ami, depuis plus de trente ans", Waldo est poussé à agir : déterminé à dénoncer la supercherie, il s'attache à prouver que ses soupçons sont fondés avant de mettre en place sa vengeance très « cinématographique ».  Avec son humour et son ironie mordante,  Hanif Kureishi nous livre un étrange et redoutable triangle amoureux.

« Chez Kureishi, la méchanceté n’est pas destructrice, car elle est une forme de générosité. Tout ce qu’il est, il le transforme, "l’air de rien", en histoire. »
Héléna Villovitch, ELLE

Traduit de l’anglais par Florence Cabaret
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073334
Code sériel : 5375
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marie987654321 Posté le 23 Février 2020
    Le narrateur est un très vieil homme parvenu au bout de sa vie. Paralysé, celui qui fut un cinéaste célèbre et adulé est devenu dépendant pour ses gestes quotidiens de l'aide d'une infirmière et de celle de sa femmes Zee de 20 ans sa cadette. Mais la faiblesse du corps n'implique pas la faiblesse de l'homme. Eddie, un soi-disant admirateur du grand cinéaste, plus ou moins critique dans le milieu du cinéma et complètement pique-assiette, est là tous les jours, près de la femme encore jeune de Waldo. Les bruits dans la chambre voisine et les regards des amants ne laissent aucun doute au vieil homme. Il est trompé sous son nez dans sa maison et son impuissance physique le laisse à la merci de tout ce qui peut arriver. Enfin pas tant que ça : l'impuissance physique ne signifie pas incapacité à se défendre, voire attaquer. Mais qui manipule qui ? Qui est qui ? Eddie est-il un escroc qui veut profiter de Zee? Est-il ébloui par la gloire du grand cinéaste ? Zee est-elle une femme aimante et dévouée à son mari, mais infidèle car depuis trop long temps privée... Le narrateur est un très vieil homme parvenu au bout de sa vie. Paralysé, celui qui fut un cinéaste célèbre et adulé est devenu dépendant pour ses gestes quotidiens de l'aide d'une infirmière et de celle de sa femmes Zee de 20 ans sa cadette. Mais la faiblesse du corps n'implique pas la faiblesse de l'homme. Eddie, un soi-disant admirateur du grand cinéaste, plus ou moins critique dans le milieu du cinéma et complètement pique-assiette, est là tous les jours, près de la femme encore jeune de Waldo. Les bruits dans la chambre voisine et les regards des amants ne laissent aucun doute au vieil homme. Il est trompé sous son nez dans sa maison et son impuissance physique le laisse à la merci de tout ce qui peut arriver. Enfin pas tant que ça : l'impuissance physique ne signifie pas incapacité à se défendre, voire attaquer. Mais qui manipule qui ? Qui est qui ? Eddie est-il un escroc qui veut profiter de Zee? Est-il ébloui par la gloire du grand cinéaste ? Zee est-elle une femme aimante et dévouée à son mari, mais infidèle car depuis trop long temps privée des plaisirs de la chair? Attend-elle avec impatience le décès de l'impotent pour vivre sa vie et profiter de l'argent, quitte à en accélérer la survenue ? Et Waldo qu'espère t'il ? Virer cet homme de chez lui et retrouver sa femme ? Pourtant, il comprend bien que sa femme est encore jeune... Ou bien est-il en train de construire un dernier film avant sa fin imminente? En tout cas, l'auteur manipule son lecteur ! L'air de rien !
    Lire la suite
    En lire moins
  • silencieuse1 Posté le 1 Septembre 2017
    "La vieillesse est une nouvelle enfance" dit le personnage principal, au seuil de la mort... C'est également le moment tragique où il faut se détacher de ses biens, de ses amours, de ses rancoeurs ... Mais, peut-on réellement oublier le contact des corps, le désir qui fait monter la fièvre, le sexe de la femme aimée, l’odeur de l’amour ? "L'air de rien" est un texte troublant qui évoque cela avec cruauté et humour, d'un ton mordant et sans aucune concession. L'auteur n'hésite pas à employer les mots qui parlent pour décrire ce qu'il ressent intimement, dans sa jalousie face à cette jeunesse vaine et prétentieuse qui lui volera ses dernières illusions. Un roman troublant, dans son sujet et dans son écriture.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…