En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Laissez tomber la fille

        Pocket
        EAN : 9782266239813
        Code sériel : 2
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 108 x 177 mm
        Laissez tomber la fille

        Date de parution : 11/04/2013

        Paris est occupé. S'il y a un truc que San-Antonio n'encaisse pas, c'est bien le bruit des bottes. En attendant que les Allemands décampent, le fier commissaire s'essaie à la pêche dans un bras de Seine. Las, ceux des Parisiennes lui manquent, on n'est pas de bois. La preuve, à...

        Paris est occupé. S'il y a un truc que San-Antonio n'encaisse pas, c'est bien le bruit des bottes. En attendant que les Allemands décampent, le fier commissaire s'essaie à la pêche dans un bras de Seine. Las, ceux des Parisiennes lui manquent, on n'est pas de bois. La preuve, à sa première sortie en métro, l'ex-flic se fait trouer le buffet, façon pruneaux – par qui, pourquoi ? Bientôt une sombre histoire de sosie, d'infirmière kidnappée et de saxophoniste cryptographe vient placer entre ses mains le salut du monde llibre...

        SAN-ANTONIO ANNÉES 50

        @ Disponible chez 12-21
        L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266239813
        Code sériel : 2
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • jmb33320 Posté le 12 Février 2018
          évidemment Frédéric Dard fait encore ses gammes dans ce second San-Antonio, paru il y a près de 70 ans, qui en plus se passe dans Paris occupé... Si l'intrigue a ses moments faibles ce qui fait tout le sel de ce roman ce sont déjà les digressions, les comparaisons tirées par les cheveux...
        • domisylzen Posté le 10 Mai 2016
          1942. Les allemands occupent Paris. San-Antonio s'est mis au vert, pas envie de collaborer avec le gouvernement en place. Pour passer le temps, il lit des polars et taquine le goujon. Mais sa retraite l'ennui, se laisserait bien tenter par un p'tit verre du côté de République. C'est en s'y rendant un métro qu'il est victime d'une rafale de pistolet en pleine bidoche. A l'hosto, la poitrine de l'infirmière Gisèle le remettra d'aplomb et il ne pourra pas résister à lui conter fleurette. Chez elle, il apprendra par la radio que le commissaire San-Antonio vient d'être retrouvé mort criblé de balles. Deuxième de la série, pas encore de Pinaud et de Béru, seule sa maman, Félicie est en place, dans ce tome le commissaire évolue seul, enfin pour cette fois il ne peut résister à la demande pressante de Gisèle de l'accompagner. Un nain boxeur, une arme secrète, un saxophone qui joue en morse : l'imagination de Frédéric Dard et sans limite et nous entraîne dans une enquête riche en aventures, en événements et en suspense. Aucune lassitude au cours de la lecture de ce polar au langage argotique et qui engueule parfois le lecteur : " Noix comme vous... 1942. Les allemands occupent Paris. San-Antonio s'est mis au vert, pas envie de collaborer avec le gouvernement en place. Pour passer le temps, il lit des polars et taquine le goujon. Mais sa retraite l'ennui, se laisserait bien tenter par un p'tit verre du côté de République. C'est en s'y rendant un métro qu'il est victime d'une rafale de pistolet en pleine bidoche. A l'hosto, la poitrine de l'infirmière Gisèle le remettra d'aplomb et il ne pourra pas résister à lui conter fleurette. Chez elle, il apprendra par la radio que le commissaire San-Antonio vient d'être retrouvé mort criblé de balles. Deuxième de la série, pas encore de Pinaud et de Béru, seule sa maman, Félicie est en place, dans ce tome le commissaire évolue seul, enfin pour cette fois il ne peut résister à la demande pressante de Gisèle de l'accompagner. Un nain boxeur, une arme secrète, un saxophone qui joue en morse : l'imagination de Frédéric Dard et sans limite et nous entraîne dans une enquête riche en aventures, en événements et en suspense. Aucune lassitude au cours de la lecture de ce polar au langage argotique et qui engueule parfois le lecteur : " Noix comme vous êtes, vous lisez ce que j'écris comme vous liriez votre déclaration d'impôts."
          Lire la suite
          En lire moins
        • Beathi Posté le 21 Avril 2014
          Deuxième roman de San-Antonio (avec le tiret) publié en 1950 (Dépôt légal 05/12/1950) et qui n'est pas une suite du premier car l'histoire se déroule pendant l'Occupation à Paris. Elle commence en octobre 1942 et se termine le 31 décembre de la même année. Contrairement au premier livre où il était en mission, San Antonio qui s'est mis en disponibilité se trouve, malgré lui, mêlé dans une affaire de vol d'ampoule et devra aussi combattre les allemands et la Gestapo. On retrouve la plume de l'auteur avec ces comparaisons et ses remarques envers le lecteur. Ce n'est pas le meilleur de la série mais il se lit comme un bon livre d'espionnage. Voici les informations concernant le commissaire dans ce livre : - San-Antonio a 31 ans dans le roman si on se réfère au premier livre - Poids : 90 kg - Chausse du 44 - Connais le langage morse - Joue un peu de violon - Son arme : un Luger - A un oncle, Gaston, instituteur à la retraite - A une tante Amélie
        • fdelorme Posté le 4 Avril 2014
          Le deuxième "San-Antonio" de la série. Ici, San-Antonio travaille sur une affaire d'espionnage, pendant la seconde guerre mondiale, en pleine Occupation. Un très bon roman, comme à mon avis la plupart des oeuvres de cette auteur, même si le style est encore loin d'être arrivé à son apogée, et les personnages récurrents (Bérurier notamment) sont encore absents.

        Ils en parlent

        « Difficile de cerner le caractère d'une pareille grande gueule, d'un homme à la fois fanfaron et touchant, pétri de tendresse pour l'humanité, qui effraie les bourgeois avec ses titres provocateurs et ses couvertures érotiques mais désarme les téléspectatrices d'Apostrophes avec son regard candide. Ses proches lui reconnaissent sa générosité sans bornes, son attention aux autres, sa fidélité en amitié. » Tristan Savin - Lire

        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com