RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Lamentation

            Pocket
            EAN : 9782266273541
            Code sériel : 16920
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 960
            Format : 108 x 177 mm
            Lamentation

            Georges-Michel SAROTTE (Traducteur)
            Date de parution : 05/10/2017
            Angleterre, 1546. Rien ne va plus au royaume des Tudors : alors qu'il s'apprête à pousser son dernier soupir, Henri VIII tente un ultime rapprochement avec le catholicisme. La chasse aux hérétiques protestants est de nouveau ouverte.
            Matthew Shardlake, le célèbre avocat, est alors contacté par Catherine Parr, sixième épouse du...
            Angleterre, 1546. Rien ne va plus au royaume des Tudors : alors qu'il s'apprête à pousser son dernier soupir, Henri VIII tente un ultime rapprochement avec le catholicisme. La chasse aux hérétiques protestants est de nouveau ouverte.
            Matthew Shardlake, le célèbre avocat, est alors contacté par Catherine Parr, sixième épouse du souverain, terrifiée : fervente protestante, elle vient de se faire dérober son journal intime, la menaçant d’une mort certaine. Et toute la dynastie des Tudors risquerait de tomber dans sa chute.
            Pour Shardlake, le défi est de taille. Entre sombres machinations, passions dévastatrices et tensions religieuses, il est prêt à tout pour sauver sa fidèle protectrice…

            « Une formidable fresque humaine et historique. » Le Figaro Magazine
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266273541
            Code sériel : 16920
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 960
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            10.80 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Matthew Shardlake brille une nouvelle fois dans ce roman parfaitement maîtrisé qui lie l'inspiration éclatante de C.J. Sansom à une minutieuse recherche historique. » The Independent

            « Entre les bas-fonds londoniens et les fastes de Whitehall, avec un souci du détail quasi obsessionnel, C.J. Sansom plante le décor d'une intrigue machiavélique qui se révèle aussi une formidable fresque humaine et historique. » Le Figaro Magazine

            « Ce livre est génial : la rencontre parfaite du récit historique d'une époque aussi cruelle que fascinante, et d'une lecture hautement compulsive. » Literary Review



             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Phoenicia Posté le 28 Avril 2019
              6e tome avec Matthew Shardlake et encore une sacrée réussite. C.J. Sansom nous emmène dans les dernières années de règne de Henri VIII. Je ne sais si il y a une suite mais en tout cas, au bout de six romans sous ce roi tout bonnement terrifiant ( impossible de penser autrement), on a réellement l'impression qu'une page se tourne. Avec son fabuleux talent de conteur, C.J. Sansom se faufile dans les interstices de l'Histoire et nous propose des enquêtes bien documentées et plutôt cohérentes. Ici il s'agit de la recherche d'un écrit de Catherine Parr, reine, qui pourrait la compromettre aux yeux de Henri VIII au moment où les questions religieuses ne sont une nouvelle fois pas tranchées. L'enquête est intéressante et jusqu'à la fin nous ignorons qui est le réel voleur. De plus, malgré le pavé que cela représente (plus de 900 p), l'action est toujours présente. C.J. Sansom nous sert un héros avocat. Par conséquent, nous avons à nouveau son quotidien, en plus de la mission royale, ce que je trouve plutôt vraisemblable. Ainsi, entre ses mystères royaux, Matthew doit faire face à une affaire juridique épineuse et à des soucis domestiques. Sans compter que son penchant pour... 6e tome avec Matthew Shardlake et encore une sacrée réussite. C.J. Sansom nous emmène dans les dernières années de règne de Henri VIII. Je ne sais si il y a une suite mais en tout cas, au bout de six romans sous ce roi tout bonnement terrifiant ( impossible de penser autrement), on a réellement l'impression qu'une page se tourne. Avec son fabuleux talent de conteur, C.J. Sansom se faufile dans les interstices de l'Histoire et nous propose des enquêtes bien documentées et plutôt cohérentes. Ici il s'agit de la recherche d'un écrit de Catherine Parr, reine, qui pourrait la compromettre aux yeux de Henri VIII au moment où les questions religieuses ne sont une nouvelle fois pas tranchées. L'enquête est intéressante et jusqu'à la fin nous ignorons qui est le réel voleur. De plus, malgré le pavé que cela représente (plus de 900 p), l'action est toujours présente. C.J. Sansom nous sert un héros avocat. Par conséquent, nous avons à nouveau son quotidien, en plus de la mission royale, ce que je trouve plutôt vraisemblable. Ainsi, entre ses mystères royaux, Matthew doit faire face à une affaire juridique épineuse et à des soucis domestiques. Sans compter que son penchant pour Catherine Parr qui le fait s'impliquer au mépris de toutes mesures de sécurité n'est pas sans rebondir sur ses proches et donc de lui être reproché. [masquer] J'ai bien cru que Barack était mort!!! [/masquer] En somme pas le temps de s'ennuyer et les pages se tournent très rapidement! On ne s'ennuie pas et c'est également une valeur sûre d'un point de vue historique. J'ai appris beaucoup. L'auteur se renseigne si bien qu'il nous fait appréhender une époque où la simple question de la messe peut entraîner une condamnation au bûcher. On nous présente les factions radicales telles que les anabaptistes. La reine est également à l'honneur dans ce tome et j'avoue trouver son personnage très intéressant. Les notes historiques m'ont appris ce qui lui était arrivé à la fin de sa vie ce que je trouve désolant. Ça avait l'air d'être une femme admirable. Je trouve que la fin présume une suite. J'espère la voir paraître rapidement en France si tel est le cas car un roman de C.J Sansom ça signifie à n'en pas douter Histoire passionnante! Challenge Le tour du scrabble en 80 jours Challenge Trivial Reading 2e édition Challenge Multi-défis 2019 Challenge Séries Challenge Détectives littéraires Challenge Mauvais Genres Challenge Pavés 2019
              Lire la suite
              En lire moins
            • lcath Posté le 6 Mars 2018
              Un long roman où l'intrigue s'installe peu à peu. Manigances de palais, complots, espions, luttes pour le pouvoir, guerre de religions, le château d'Henri VIII bruisse de conspirations de tous ordres. La reine Catherine Parr craint les colères du roi, ( il a quand même fait décapiter deux de ses six femmes! ), or elle a écrit un livre de réflexions religieuses qui a disparu.La lutte est sans merci entre réformateurs et conservateurs et il ne fait pas bon penser autrement que le roi. Elle fait donc appel à l'avocat Matthew Shardlake pour agir en toute discrétion et retrouver le livre volé. Le Barbe-Bleue de l'Angleterre du XVIIIe siècle, paranoïaque et instable a une fin de règne difficile qui n'épargne ni son peuple ni ses proches. Après un début un peu lent, les évènements s'emballent pour un dénouement étonnant. Il y a une grande richesse de détails historiques qui donne une vraie profondeur au roman et l'on perçoit bien la difficulté qu'il y avait à vivre dans une période de persécutions religieuses, avec la terreur de finir sur un bûcher. Le personnage de l'avocat est crédible et ses assistants apportent une touche de couleur et de vivacité ce qui forme... Un long roman où l'intrigue s'installe peu à peu. Manigances de palais, complots, espions, luttes pour le pouvoir, guerre de religions, le château d'Henri VIII bruisse de conspirations de tous ordres. La reine Catherine Parr craint les colères du roi, ( il a quand même fait décapiter deux de ses six femmes! ), or elle a écrit un livre de réflexions religieuses qui a disparu.La lutte est sans merci entre réformateurs et conservateurs et il ne fait pas bon penser autrement que le roi. Elle fait donc appel à l'avocat Matthew Shardlake pour agir en toute discrétion et retrouver le livre volé. Le Barbe-Bleue de l'Angleterre du XVIIIe siècle, paranoïaque et instable a une fin de règne difficile qui n'épargne ni son peuple ni ses proches. Après un début un peu lent, les évènements s'emballent pour un dénouement étonnant. Il y a une grande richesse de détails historiques qui donne une vraie profondeur au roman et l'on perçoit bien la difficulté qu'il y avait à vivre dans une période de persécutions religieuses, avec la terreur de finir sur un bûcher. Le personnage de l'avocat est crédible et ses assistants apportent une touche de couleur et de vivacité ce qui forme un bon trio. J'ai apprécié cette lecture savante mais pas trop, qui m'a entrainée dans la cour d'Angleterre Henri VIII et je retrouverai avec plaisir Shardlake pour d'autres enquêtes.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Bobby_The_Rasta_Lama Posté le 1 Mai 2017
              Dans mon palmarès privé des enquêteurs qui vous transportent corps et âme dans une autre époque figurent (dans un ordre totalement interchangeable) -Sherlock Holmes, pour la délicieuse atmosphère victorienne , Juge Ti, qui récrée à la perfection la Chine médievale , et Matthew Shardlake, pour nous immerger jusqu'au sommet de la tête dans l'époque du règne de Henri VIII. Mon histoire avec messire Shardlake commença il y a quelques années, avec un livre pris à la bibliothèque municipale en début des vacances (un roman historique doublé d'enquête, et l'époque Tudor en plus, donc adjugé d'emblée...) et j'ai un souvenir impérissable de la chaise longue à l'ombre, un verre de citronnade et la lecture, lecture, lecture....pour savoir "ce qui se trouve au fond du puits" ! C'était le deuxième tome de la série, "Le sang royal", et le déclenchement d'une vraie passion pour la suite. Difficile à dire pourquoi; ces romans n'ont jamais figuré dans les hitparades, il y a, certes, d'enquêtes beaucoup plus passionnantes; le protagoniste principal est un avocat bossu et vieillissant, MAIS...c'est peut-être précisément pour ça. Car Matthew Shardlake est quelqu'un extrêmement crédible. Il est intelligent, malgré se tare physique assez vaniteux,... Dans mon palmarès privé des enquêteurs qui vous transportent corps et âme dans une autre époque figurent (dans un ordre totalement interchangeable) -Sherlock Holmes, pour la délicieuse atmosphère victorienne , Juge Ti, qui récrée à la perfection la Chine médievale , et Matthew Shardlake, pour nous immerger jusqu'au sommet de la tête dans l'époque du règne de Henri VIII. Mon histoire avec messire Shardlake commença il y a quelques années, avec un livre pris à la bibliothèque municipale en début des vacances (un roman historique doublé d'enquête, et l'époque Tudor en plus, donc adjugé d'emblée...) et j'ai un souvenir impérissable de la chaise longue à l'ombre, un verre de citronnade et la lecture, lecture, lecture....pour savoir "ce qui se trouve au fond du puits" ! C'était le deuxième tome de la série, "Le sang royal", et le déclenchement d'une vraie passion pour la suite. Difficile à dire pourquoi; ces romans n'ont jamais figuré dans les hitparades, il y a, certes, d'enquêtes beaucoup plus passionnantes; le protagoniste principal est un avocat bossu et vieillissant, MAIS...c'est peut-être précisément pour ça. Car Matthew Shardlake est quelqu'un extrêmement crédible. Il est intelligent, malgré se tare physique assez vaniteux, tantôt stoique dans les situations extrêmes, tantôt il se laisse emporter pour un rien. Dans une de ses aventures il est devenu tellement moralisateur que je lui en ai voulu... En tout cas, j'ai pris un plaisir énorme de lire toutes ses aventures qui retracent, livre par livre tout le règne de roi Henri VIII. Historiquement, les livres sont très bien documentés (la bibliographie à la fin de celui-là est exhaustive et la note historique assez longue et très intéressante, notamment pour le triste sort de Catherine Parr, que je ne connaissais pas). Malheureusement, comme une autre lectrice l'a judicieusement remarquée, cette aventure semble être la dernière. Il s'agit, cette fois, de retrouver le manuscrit volé de la reine Catherine Parr, la dernière épouse de Henri. La situation religieuse est très instable, la chasse aux hérétiques est ouverte et la reine a suffisamment d'ennemis qui aimeraient la voir tomber. Il faut donc retrouver "Lamentation d'une pècheresse" avant que le livre ne tombe entre les mains du roi. Commence alors une excursion parmi les premiers imprimeurs à Londres, dans les bas-fonds et les tavernes, jusqu'au palais royal. La difficile atmosphère politique et religieuse est encore une fois habilement inscrite dans le cadre de l'enquête, les descriptions de Whitehall très colorées, on fait connaissance de tous les hommes qui tirent les ficelles de la politique, et l'aventure ne piétine pas sur place. Je ne dirais pas qu'elle est moins passionnante que les autres, à part le fait qu'à la fin j'ai un petit sentiment de "tout ça pour ça....", mais n'oublions pas l'affaire parallèle des Cotterstoke, qui fait remonter l'intérêt quand on commence à se lasser des déboires de la reine. Et la fin de Bealknap ! Je l'ai presque regretté, ce malheureux adversaire de longue date ! Mais bref, tout est bien qui finit bien, porte-toi bien dans ta nouvelle vie, sergent royal Matthew Shardlake, et qui sait, peut-être un jour pour une nouvelle aventure...
              Lire la suite
              En lire moins
            • bricoli Posté le 10 Janvier 2017
              Les arcanes du pouvoir. Peu d’auteurs ont la carrure d’authentiques enquêteurs, documentés, rigoureux … et passionnants ! Christopher-John Sansom est incontestablement l’un d’eux. Parvenu aux derniers mois de son existence, le roi Henri VIII est un homme irascible et toujours aussi dangereux. Miné par la souffrance et soucieux de la perspective d’un au-delà qui se rapproche inexorablement, il est écartelé entre « le maintien des rituels catholiques traditionnels et l’évolution des pratiques protestantes ». La période de fin de règne est marquée au fer rouge par cette hésitation du roi et de ses sujets. Ces positions constituaient tout simplement « une question de vie ou de mort ». Dans cette lourde et exécrable atmosphère, le sergent royal Shardlake est contacté par celui qui deviendra plus tard l’éminence grise de la reine Elisabeth Ière, William Cecil. Ce dernier lui transmet une demande pressante de Catherine Parr, dernière épouse d’Henri VIII. On lui a dérobé un journal qui serait plus que compromettant aux yeux du roi ; celui-ci l’aime, mais est encore plus préoccupé par le respect dû à sa personne et à son autorité ! Shardlake accepte la responsabilité de l’enquête qui devra bien entendu rester rigoureusement secrète ; il sait pourtant ce qu’il en coûte de se frotter aux puissants de ce... Les arcanes du pouvoir. Peu d’auteurs ont la carrure d’authentiques enquêteurs, documentés, rigoureux … et passionnants ! Christopher-John Sansom est incontestablement l’un d’eux. Parvenu aux derniers mois de son existence, le roi Henri VIII est un homme irascible et toujours aussi dangereux. Miné par la souffrance et soucieux de la perspective d’un au-delà qui se rapproche inexorablement, il est écartelé entre « le maintien des rituels catholiques traditionnels et l’évolution des pratiques protestantes ». La période de fin de règne est marquée au fer rouge par cette hésitation du roi et de ses sujets. Ces positions constituaient tout simplement « une question de vie ou de mort ». Dans cette lourde et exécrable atmosphère, le sergent royal Shardlake est contacté par celui qui deviendra plus tard l’éminence grise de la reine Elisabeth Ière, William Cecil. Ce dernier lui transmet une demande pressante de Catherine Parr, dernière épouse d’Henri VIII. On lui a dérobé un journal qui serait plus que compromettant aux yeux du roi ; celui-ci l’aime, mais est encore plus préoccupé par le respect dû à sa personne et à son autorité ! Shardlake accepte la responsabilité de l’enquête qui devra bien entendu rester rigoureusement secrète ; il sait pourtant ce qu’il en coûte de se frotter aux puissants de ce monde. Sansom est passé maître dans l’art de disséquer les faiblesses, les fourberies et les bassesses de ce 16e siècle assoiffé de sang. Il joue également avec maestria de l’implication, dans une intrigue complexe, de personnages secondaires particulièrement bien campés. Il faudra d’ailleurs un peu de temps au lecteur impatient pour saisir les divers niveaux imbriqués de cette intrigue, mais une fois quelques fils démêlés on se laisse griser par cette même complexité.
              Lire la suite
              En lire moins
            • mguy Posté le 30 Juillet 2016
              Il s'agit de la suite des enquêtes de l'avocat Shardlake. La reine Catherine PARR, dernière épouse du roi Henri VIII, et protestante, s'est fait voler son manuscrit "Lamentation d'une pécheresse". Or, le roi, du côté des catholiques, ne doit absolument pas découvrir ce manuscrit. Sinon, la reine risque d'être accusée d'hérésie. L'avocat Shardlake va tout mettre en œuvre pour le retrouver. Il s'agit d'un récit passionnant. On y découvre la complexité politique et religieuse de cette époque. De plus, l'auteur termine le livre par une note historique, très intéressante. Vraiment à lire et à découvrir. On entre dedans même si on n'a pas lu les autres volumes.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.