Lisez! icon: Search engine
L'Amour en minuscules
Jean Justo Ramon (traduit par)
Date de parution : 19/05/2016
Éditeurs :
Pocket

L'Amour en minuscules

Jean Justo Ramon (traduit par)
Date de parution : 19/05/2016
Samuel de Juan est un professeur d'allemand solitaire qui aime se réfugier dans la littérature et la musique classique. De sa bulle, il ne s'échappe que pour donner ses cours... Samuel de Juan est un professeur d'allemand solitaire qui aime se réfugier dans la littérature et la musique classique. De sa bulle, il ne s'échappe que pour donner ses cours à l'université.
Mais au lendemain d'un réveillon du Nouvel An, une visite inattendue vient bouleverser ses habitudes. Un grattement derrière la...
Samuel de Juan est un professeur d'allemand solitaire qui aime se réfugier dans la littérature et la musique classique. De sa bulle, il ne s'échappe que pour donner ses cours à l'université.
Mais au lendemain d'un réveillon du Nouvel An, une visite inattendue vient bouleverser ses habitudes. Un grattement derrière la porte… Un chat.
Qui pouvait imaginer que le félin ferait troquer à Samuel sa vie d’ermite pour une vie d’aventures et mettrait sur son chemin un savant lunatique et une belle femme mystérieuse ?
Samuel n’est pas au bout de ses surprises…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266220408
Code sériel : 15047
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266220408
Code sériel : 15047
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« C’est drôle, prenant, bien écrit, plein de tendresse et de références littéraires. » L’Avenir.net
 
« Des personnages singuliers, parfois un peu déjantés mais qui nous  parlent de la vie, de ses petites imperfections, de ses grandes révélations ; mais également de nos attentes, de nos déceptions et de nos joies. » Les lectures de Mélusine
 
« Francesc Miralles donne le sourire, il fait du bien, avec une belle élégance. » Des mots et des notes

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • thisou08 03/05/2022
    Traduit de l'espagnol par Jean Justo Ramon Une fois de plus séduite par la couverture représentant un joli chat roux, j'ai emprunté ce livre. Et, cerise sur le gâteau, chaque chat-pitre ( coucou, Casimir ! ) est illustré par la silhouette d'un minou. Un fait d'apparence anodin va transformer la vie tranquille et ennuyeuse de Samuel de Juan, professeur d'allemand, par un effet boule de neige inattendu. Ce fait anodin, c'est la rencontre avec un chaton qu'il va appeler Mishima. D'accord, ce choix n'est pas judicieux puisque son homologue est un écrivain japonais qui s'est fait hara-kiri. Mais qui est ce chat ? Un envoyé des dieux ? Le hasard ? Ou "l'ombre de Dieu" ? Telle est la question !
  • helenebib 13/02/2022
    Un roman rafraîchissant pour ceux qui aiment les chats, les surprises et les romans d'amour non conventionnels. Une lecture très agréable. Un héro grognon et attachant. Une belle idée pour offrir à celui que l'on aime et qui partage l'amour des chats.
  • M0rgAn3 19/08/2021
    Que dire ? Un livre qui attire à la lecture par moment grâce à son rythme, son mystère et la curiosité qu'il dégage. Mais une histoire qui met du temps à prendre forme, que l'on met du temps à comprendre. Une lecture mitigée pour moi. Il faut tout de même reconnaître l'inventivité de l'auteur sur les personnages de Titus, Valdemar et la construction des vies des personnages. Certains passages, selon moi, paraissent trop inconcevables. Je me suis demandé plusieurs fois si Samuel, le protagoniste, était naïf, "idot" malgré sa grande culture et son âge. Mishima, le chat est le fil conducteur de cette histoire et cela à mes yeux est surjoué. On ne croit pas que cela puisse se dérouler en réalité. On a du mal à croire à tous les éléments vraisemblables de l'histoire. On a plutôt l'impression que tout est pensé, prémédité, ce que l'histoire fait passer pour le destin ou le hasard. Une impression que l'histoire doit nous donner une philosophie de vie, une matière à réfléchir sur la vie qui pour moi, ne fonctionne pas. Bref, une lecture qui par moment donne envie de continuer à lire et qui par d'autres moments donne envie d'arrêter... Que dire ? Un livre qui attire à la lecture par moment grâce à son rythme, son mystère et la curiosité qu'il dégage. Mais une histoire qui met du temps à prendre forme, que l'on met du temps à comprendre. Une lecture mitigée pour moi. Il faut tout de même reconnaître l'inventivité de l'auteur sur les personnages de Titus, Valdemar et la construction des vies des personnages. Certains passages, selon moi, paraissent trop inconcevables. Je me suis demandé plusieurs fois si Samuel, le protagoniste, était naïf, "idot" malgré sa grande culture et son âge. Mishima, le chat est le fil conducteur de cette histoire et cela à mes yeux est surjoué. On ne croit pas que cela puisse se dérouler en réalité. On a du mal à croire à tous les éléments vraisemblables de l'histoire. On a plutôt l'impression que tout est pensé, prémédité, ce que l'histoire fait passer pour le destin ou le hasard. Une impression que l'histoire doit nous donner une philosophie de vie, une matière à réfléchir sur la vie qui pour moi, ne fonctionne pas. Bref, une lecture qui par moment donne envie de continuer à lire et qui par d'autres moments donne envie d'arrêter mais qui interroge tout de même sur certaines citations ou thèmes du livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • charlottelit 13/07/2018
    belle histoire belles idées ! un bon moment
  • Gaoulette 12/03/2018
    C'est dommage, l'idée était bonne, la trame intéressante. Les mésaventures de Samuel de Juan. Mais le roman tombe comme un soufflet. J'écris cette critique en sachant qu'il n'y a pas de suite. L'amour en minuscules c'est l'histoire de la solitude et de Samuel. Le soir du réveillon un joli félin va faire irruption dans sa vie et chambouler son quotidien insipide. Samuel y verra un signe car cette rencontre va l'entrainer dans de drôles d'aventures et surtout le replonger dans un amour de jeunesse. Donc l'idée d'un homme limite ermite qui voit des signes partout à cause d'un chat, j'ai adoré. Samuel est une tronche, prof d'allemand et parfois il part dans ses délires et son défilé de culture général où je ne suivais pas du tout. Alors quand on rajoute le savant fou Valdemar, j'étais sur la Lune. Mais bizarrement j'ai accroché aux péripéties de Samuel surtout avec l'entrée en scène de Gabriella. Samuel qui aurait fait peur n'importe quelle femme. Pauvre Meritxel. D'ailleurs dommage que Frances Miralles n'a pas plus développé les coups manqués de Samuel. Et voilà d'où vient ma déception. Le problème de Samuel est la solitude. Il réapprend à se sociabiliser grâce à ce chat. Mais Gabriella reste... C'est dommage, l'idée était bonne, la trame intéressante. Les mésaventures de Samuel de Juan. Mais le roman tombe comme un soufflet. J'écris cette critique en sachant qu'il n'y a pas de suite. L'amour en minuscules c'est l'histoire de la solitude et de Samuel. Le soir du réveillon un joli félin va faire irruption dans sa vie et chambouler son quotidien insipide. Samuel y verra un signe car cette rencontre va l'entrainer dans de drôles d'aventures et surtout le replonger dans un amour de jeunesse. Donc l'idée d'un homme limite ermite qui voit des signes partout à cause d'un chat, j'ai adoré. Samuel est une tronche, prof d'allemand et parfois il part dans ses délires et son défilé de culture général où je ne suivais pas du tout. Alors quand on rajoute le savant fou Valdemar, j'étais sur la Lune. Mais bizarrement j'ai accroché aux péripéties de Samuel surtout avec l'entrée en scène de Gabriella. Samuel qui aurait fait peur n'importe quelle femme. Pauvre Meritxel. D'ailleurs dommage que Frances Miralles n'a pas plus développé les coups manqués de Samuel. Et voilà d'où vient ma déception. Le problème de Samuel est la solitude. Il réapprend à se sociabiliser grâce à ce chat. Mais Gabriella reste un mystère complet pour le lecteur. Meritxel on en sait pas plus sur elle. Je remercie Stéphanie dite Paléoticgirl pour la découverte de ce roman original et sympa.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.