Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264051011
Code sériel : 4353
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

L'amour est à la lettre A

FRANCOISE BRUN (Traducteur)
Date de parution : 17/06/2010

Tout quitter pour ouvrir la librairie de ses rêves spécialisée dans les romans d’amour ! Voilà le pari fou que fait Emma, à l’aube de ses cinquante ans. Et c’est justement là, dans ce lieu voué aux sentiments, qu’elle va retrouver Federico, son flirt de jeunesse. Une correspondance secrète s’établit...

Tout quitter pour ouvrir la librairie de ses rêves spécialisée dans les romans d’amour ! Voilà le pari fou que fait Emma, à l’aube de ses cinquante ans. Et c’est justement là, dans ce lieu voué aux sentiments, qu’elle va retrouver Federico, son flirt de jeunesse. Une correspondance secrète s’établit entre les anciens amants qui, au fil des jours, vont réapprendre à se connaître et à s’aimer.


Un roman hors normes, vibrant hommage au pouvoir des mots et de la littérature.

Traduit de l’italien
par Françoise Brun

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264051011
Code sériel : 4353
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Chrystaalle Posté le 14 Juin 2020
    Emma a 50 ans hérite de la papèterie de sa tante décédée à environ 99 ans ( puisqu'elle a passé 79 ans à tailler des crayons). Elle décide d'abandonner sa carrière de traductrice qui la fait voyager de part le monde pour créer la librairie de ses rêves. Pourquoi ce choix? Sans doute parce que Emma a besoin de se poser et de se construire un nid. Si elle semble peu affectée par la mort de sa tante Linda, expédiée en deux lignes, elle reste marquée par la mort de son père, de sa mère et celle son frère et de sa soeur dans un accident. Emma les évoque peu mais quand elle le fait c'est pour en parler avec émotion et ne jamais développer car cela lui est douloureux. Courageusement Emma s'est construit une vie. Elle est restée amie avec son ex mari, ils sont restés mariés environ 5 ans. Ensemble, ils élèvent leur fils, Mattia. Elle passe d'ailleurs Noël avec sa belle famille et les nouvelles fiancées de son ex. Sa meilleure amie depuis le lycée, Gabrielle la soutient de manière inconditionnelle ; l'époux de celle ci est son comptable, son Ennemi Intime, et aussi le frère qu'elle n'a plus. Sa collaboratrice,... Emma a 50 ans hérite de la papèterie de sa tante décédée à environ 99 ans ( puisqu'elle a passé 79 ans à tailler des crayons). Elle décide d'abandonner sa carrière de traductrice qui la fait voyager de part le monde pour créer la librairie de ses rêves. Pourquoi ce choix? Sans doute parce que Emma a besoin de se poser et de se construire un nid. Si elle semble peu affectée par la mort de sa tante Linda, expédiée en deux lignes, elle reste marquée par la mort de son père, de sa mère et celle son frère et de sa soeur dans un accident. Emma les évoque peu mais quand elle le fait c'est pour en parler avec émotion et ne jamais développer car cela lui est douloureux. Courageusement Emma s'est construit une vie. Elle est restée amie avec son ex mari, ils sont restés mariés environ 5 ans. Ensemble, ils élèvent leur fils, Mattia. Elle passe d'ailleurs Noël avec sa belle famille et les nouvelles fiancées de son ex. Sa meilleure amie depuis le lycée, Gabrielle la soutient de manière inconditionnelle ; l'époux de celle ci est son comptable, son Ennemi Intime, et aussi le frère qu'elle n'a plus. Sa collaboratrice, Alice, efficace, milite pour faire entrer la modernité dans la librairie et elle y arrive petit à petit dans l'intérêt de la librairie. Sur le plan des affaires, Emma réussi à créer sa librairie de rêve et à la faire évoluer progressivement en y ajoutant un coin cafétaria, puis un hôtel pour les écrivains qui passent. On en croise d'ailleurs certains de tout à fait charmants et réels. Ils ne sont pas présents dans la liste des remerciements, est ce à dire qu'ils ignorent qu'ils ont fait une apparition dans ce roman? Concernant l'histoire d'amour c'est là que j'ai le plus de mal. Emma revoit Frederico son ancien amoureux de lycée et ils entament une correspondance puis une liaison avec des rendez vous une fois par an à Belle Ile en Mer. Cette relation va durer d'avril 2001 à janvier 2005, lorsque Frederico y met un terme. Durant ce laps de temps, Emma va recevoir 326 lettres, comme elle le dit elle même au début du livre, Frederico a besoin de trouver quelqu'un avec qui parler, effectivement. Du coup toutes ne sont pas citées dans le livre, ce qui complique aussi le suivi de l'histoire mais en même temps allège le récit déjà dense. Emma commence cette histoire avec beaucoup de légèreté mais les choses deviennent de plus en plus difficile pour elle. Elle ressent l'absence de Frederico à ses côtés, d'abord dans les moments joyeux comme un concert de Springsteen, puis dans les moments douloureux comme lors du décès d'un client devenu ami qui la renvoie aux décès de ses proches. Pour ma part Frederico ne me parait pas sympathique. Lui propose t il de la voir à ce moment là ? Non , mais il lui proposera quelques temps après de la voir à Paris quand lui sera disponible … A plusieurs reprises Emma dit qu'elle se sent seule, lui ne l'ai jamais, en cas de problème il sait que sa femme sera là. Je tique aussi sur le long argumentaire où il explique à Emma que ce sont ses parents qui ont choisi son épouse et pas lui, et ce bien qu'ils soient déjà décédés à ce moment là... Il rompt avec elle sans lui donner d'explication, mais par contre écrit une longue lettre à leur logeuse qu'il a vu 3 fois dans sa vie… ATTENTION JE REVELE UNE PARTIE DE l'INTRIGUE : Concernant la mort de sa femme, je suis extrêmement mal à l'aise. La même chose est arrivée à une de mes collègues et copines qui a fait une crise cardiaque mortelle quand son mari depuis 30 ans lui a annoncé qu'il avait rencontré quelqu'un d'autre et qu'il voulait la quitter… Mais là dans l'histoire je me suis demandé comment Anna savait que son époux avait rencontré quelqu'un d'autre ? J'ai trouvé que la mort de Anna était artificielle dans l'histoire, comme si il fallait créer soit un obstacle supplémentaire, soit trouver un moyen pour que Frederico soit disponible pour Emma, d'autant qu'il ne semblait pas décider à partir. Bref j'ai mis 5 étoiles quand même car j'ai aimé la librairie, les choix des livres cités, les commentaires, la vie dans la librairie, Emma et son entourage, les écrivains qui sont juste passés, Mattia aussi et pour Frederico on va dire que j'aurais préféré que Emma profite de la dynamique pour rencontrer quelqu'un d'autre ...mais tant pis
    Lire la suite
    En lire moins
  • peneloppe277 Posté le 22 Octobre 2019
    Tous les ingrédients sont là pour que l'histoire fonctionne : le plaisir de lire, l'amour, une librairie-refuge qui propose tout ce dont on peut rêver, des personnages attachants Emma, une italienne de cinquante ans ( une femme adorable et réfractaire aux nouvelles technologies ), décide d'ouvrir une librairie consacrée aux livres d'amour. Un jour, dans les pages d'un livre, elle découvre un post-it avec un prénom et un numéro de téléphone. C'est celui de Federico, son amour de jeunesse, qu'elle n'a pas revu depuis plus de trente ans.
  • Alexandra02 Posté le 27 Août 2018
    Moi qui suis une grande amoureuse des livres et des jolies histoires d'Amour, me voilà comblée avec cette lecture ! Accompagnons notre protagoniste Emma pour une virée en Italie. Sa librairie que j'imagine petite, chaleureuse et vintage nous invite au voyage ou plutôt aux voyages de l'Amour avec ses rayonnages si particulier... Une belle lecture qui fait du bien, qui n'hésite pas à citer d'autres livres ou divers passages de lecture en rapport au sujet cité de la conversation (rencontre, passion, déception...)
  • Patrijob Posté le 10 Avril 2018
    J'ai pioché ce roman dans une boîte à livres. Le titre ne m'accrochait pas: trop "fleur bleue" L'amour est à la lettre A... Je me suis décidée en lisant le quatrième de couverture qui annonce l'histoire d'une libraire. Et je ne regrette pas mon choix. Emma, 50 ans, a ouvert une librairie spécialisée dans les romans d'amour. Elle y retrouve son flirt de jeunesse, Federico, devenu architecte et qui vit à New-York. Toujours amoureux l'un de l'autre, ils entament une correspondance secrète ponctuée, chaque année à la même date, par une semaine de retrouvailles et de passion à Belle-Île en mer. Mais Federico est marié... Ce que j'ai aimé: Les nombreuses références à la littérature qui permettent de découvrir des oeuvres méconnues. Des grands classiques aux romans à l'eau de rose. L'écriture, fluide et fine, très descriptive, qui permet à cette histoire romantique de figurer parmi les romans de qualité. Les lettres de l'un et l'autre qui ne sont pas trop nombreuses et donc, ne lassent pas. On aurait pu croire que Federico s'attarderait inutilement sur ses travaux d'architecture, mais il n'en n'est rien. A part les deux, trois premières lettres où il explique en long et en large les travaux entamés à la Morgan... J'ai pioché ce roman dans une boîte à livres. Le titre ne m'accrochait pas: trop "fleur bleue" L'amour est à la lettre A... Je me suis décidée en lisant le quatrième de couverture qui annonce l'histoire d'une libraire. Et je ne regrette pas mon choix. Emma, 50 ans, a ouvert une librairie spécialisée dans les romans d'amour. Elle y retrouve son flirt de jeunesse, Federico, devenu architecte et qui vit à New-York. Toujours amoureux l'un de l'autre, ils entament une correspondance secrète ponctuée, chaque année à la même date, par une semaine de retrouvailles et de passion à Belle-Île en mer. Mais Federico est marié... Ce que j'ai aimé: Les nombreuses références à la littérature qui permettent de découvrir des oeuvres méconnues. Des grands classiques aux romans à l'eau de rose. L'écriture, fluide et fine, très descriptive, qui permet à cette histoire romantique de figurer parmi les romans de qualité. Les lettres de l'un et l'autre qui ne sont pas trop nombreuses et donc, ne lassent pas. On aurait pu croire que Federico s'attarderait inutilement sur ses travaux d'architecture, mais il n'en n'est rien. A part les deux, trois premières lettres où il explique en long et en large les travaux entamés à la Morgan Library de NY, les autres lettres se soucient essentiellement de répondre aux attentes d'Emma. Je conseille d'ailleurs aux lecteurs de rechercher cette bibliothèque sur internet et d'y faire une petite visite virtuelle. Cela déclenche inévitablement l'envie d'en savoir plus et de s'intéresser aux commentaires de l'architecte. Ce que j'ai moins aimé: Quelques longueurs tout de même, surtout vers la fin du livre. Notamment lors des séjours à Belle-Île. Je trouve aussi un peu dommage qu'Emma ne se soit pas contentée de sa petite librairie-café et ait vu grand au point d'ouvrir un hôtel. Bravo pour l'ambition mais elle tue un peu le côté typique du commerce. Un joli roman italien.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CDIDOC13 Posté le 3 Août 2017
    Un livre que j'ai adoré car tout ce que j'aime y est : des livres et une histoire d'amour. Le genre épistolaire n'est pas trop ma tasse de thé mais là, il est entrecoupé de narrations sur la vie de l'héroïne, une libraire à Milan. J'ai suivi avec intérêt la création et l'extension de sa librairie, ses relations avec ses clients et ses voisins de quartier. J'ai apprécié aussi les récits de son amant architecte sur l'extension de la JP Morgan Library, qui m'ont donnée envie de la visiter. Dans ce roman, plein de références à des ouvrages, c'est un vrai plaisir pour une lectrice comme moi. Bien sûr. On peut lui reprocher des détails assez irréels notamment dans la relation amoureuse des deux amants, mais je ne demande pas à un roman de coller à la réalité.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…