RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'année sans été

            La Découverte
            EAN : 9782348042720
            Code sériel : 499
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 125 x 190 mm
            Nouveauté
            L'année sans été
            Tambora, 1816. Le volcan qui a changé le cours de l'histoire

            Philippe PIGNARRE (Traducteur)
            Date de parution : 14/03/2019
            Quel lien entre la succession effroyable de famines, épidémies et autres désastres, que subit l’Europe en 1816, et la naissance de Frankenstein sous la plume de Mary Shelley, et des ciels inondés de lumière par Turner ? Le volcan Tambora dont l’éruption particulièrement violente va bousculer le cours du monde. Le jour où une variation de 2°C a fait une vraie différence.
            Un an après Waterloo, le monde est frappé par une catastrophe restée dans les mémoires comme l’« année sans été ». Que s’est-il passé ?
            En avril 1815, près de Java, l’éruption cataclysmique du volcan Tambora a projeté dans la stratosphère un voile de poussière qui va filtrer le rayonnement solaire....
            Un an après Waterloo, le monde est frappé par une catastrophe restée dans les mémoires comme l’« année sans été ». Que s’est-il passé ?
            En avril 1815, près de Java, l’éruption cataclysmique du volcan Tambora a projeté dans la stratosphère un voile de poussière qui va filtrer le rayonnement solaire. Ignoré des livres d’histoire, ce bouleversement climatique fait des millions de morts. On lui doit aussi de profondes mutations culturelles, dont témoignent les ciels peints par Turner ou le Frankenstein de Mary Shelley.
            L’auteur nous invite à un véritable tour du monde. Au Yunnan, les paysans meurent de faim. Dans le golfe du Bengale, l’absence de mousson entraîne une mutation redoutable du germe du choléra, dont l’épidémie gagne Moscou, Paris et la Nouvelle-Angleterre. L’Irlande connaît une effroyable famine, suivie d’une épidémie de typhus. En Suisse, des glaciers fondent brutalement, détruisant des vallées entières. Aux États-Unis, des récoltes misérables provoquent la première grande crise économique, etc.
            Ce livre, qui fait le tour d’un événement à l’échelle planétaire, sonne aussi comme un avertissement : ce changement climatique meurtrier n’a pourtant été que de 2 °C…
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782348042720
            Code sériel : 499
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 125 x 190 mm
            La Découverte
            13.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            L’épisode est connu ; son origine volcanique nettement moins. Là réside le travail remarquable de l’historien américain. Rapprocher les événements, établir les « téléconnexions ». Pour cela, il puise dans les sources scientifiques – les premiers relevés météorologiques, les observations des médecins, les carnets de voyageurs -, mais aussi les œuvres des poètes et des peintres (Caspar Friedrich, Constable, Turner…). Il plonge dans le passé lointain, l’éclaire à la lumière des dernières études, observation de volcans récents (Pinatubo, 1991) ou simulations des conséquences de l’éruption de 1815 – la plus importante du millénaire – sur la météorologie mondiale. (…) Ainsi, D’Arcy Wood déterre des épisodes enfouis. En Europe mais plus encore en Asie. Qui se souvient que c’est l’absence de mousson en 1816, puis les pluies diluviennes de 1817 qui ont provoqué la première grande épidémie de choléra en Inde ? L’historien convoque climatologues et biologistes pour pointer du doigt le Tambora. Même diagnostic pour la crise alimentaire qui décima le Yunnan entre 1815 et 1818 et convertit la province chinoise à la culture de l’opium. Jonglant entre les explications agronomiques et sur la culture du riz et les admirables poèmes de Li Yuyang, il offre là quelques pages magnifiques…auxquelles n’ont rien à envier les deux chapitres consacrés aux régimes glaciaires. L’un décrit l’improbable fonte de la banquise arctique – eh oui, il peut faire froid en Europe et chaud au Groenland – et la quête britannique du passage du Nord-Ouest. L’autre, l’apparition d’un barrage de glace dans le Valais puis la débâcle qui submergea la ville de Martigny, à l’origine de milliers de morts et de la théorie moderne de la formation des Alpes. De quoi lancer un sévère avertissement contre « l’hubris technologique » moderne. « Si, au début des années 1800, un changement climatique de trois ans a provoqué de telles destructions et redéfinit les affaires humaines (…), alors, il est impossible d’imaginer les conséquences futures d’un changement climatique de plusieurs décennies. » « L’histoire du Tambora, comme le Frankenstein de Mary Shelley, doivent être pris pour des mises en garde », poursuit l’historien. Nul doute que le parallèle s’impose. Et dans les deux cas, on garantit les frissons.
            Nathaniel Herzberg / Le Monde des livres
            ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
            Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !