Lisez! icon: Search engine
L'antisémitisme en France dans les années 1930
Collection : Archidoc
Date de parution : 18/11/2021
Éditeurs :
Archipoche

L'antisémitisme en France dans les années 1930

Collection : Archidoc
Date de parution : 18/11/2021
À partir de sources inédites, d’archives, de témoignages et d’écrits du temps, l’historien Ralph Schor présente une synthèse sur l’antisémitisme dans l’entre-deux-guerres. Un ouvrage de référence, incontournable pour qui s’intéresse à cette période et à cette thématique.
L’antisémitisme, qui s’était atténué après la guerre de 1914- 1918, déferle sur la France avec une force singulière au cours des années 1930. En cette période de crise économique et... L’antisémitisme, qui s’était atténué après la guerre de 1914- 1918, déferle sur la France avec une force singulière au cours des années 1930. En cette période de crise économique et de poussée du chômage, d’aggravation des tensions internationales, de débats politiques avivés par l’avènement du Front populaire, nombre de Français... L’antisémitisme, qui s’était atténué après la guerre de 1914- 1918, déferle sur la France avec une force singulière au cours des années 1930. En cette période de crise économique et de poussée du chômage, d’aggravation des tensions internationales, de débats politiques avivés par l’avènement du Front populaire, nombre de Français attribuent aux Juifs une lourde part de responsabilité dans les diffi cultés traversées par le pays.

S’appuyant sur des sources rares ou inédites, Ralph Schor présente une synthèse de référence sur l’antisémitisme de l’entre-deux-guerres. Il analyse l’organisation du courant hostile aux Juifs, sa sociologie, ses méthodes de combat et ses thèmes, puis il montre la réplique des Juifs et de leurs défenseurs, militants, politiques, intellectuels, chrétiens. Il insiste sur la diff érence des modes d’expression : passion dévastatrice d’un côté, argumentation rationnelle de l’autre.

Au terme de cette étude, il apparaît que les mesures antijuives du régime de Vichy furent l’exacte mise en oeuvre des idées agitées par les milieux antisémites au long de ces années de crise. Mais aussi que les débats de l’immédiat avant-guerre, aux conséquences tragiques, continuent d’éclairer l’actualité.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377359646
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 10,8 x 17,7 mm
EAN : 9782377359646
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • JMLire17 08/03/2022
    Le livre qui traite des années 1930, résonne encore fréquemment dans l'actualité, à cause des agressions et des paroles antisémites qui surgissent régulièrement de nos jours, voire des contre-vérités qui sont émises sur le rôle du gouvernement de Vichy vis à vis des juifs français. Mais aussi, à cause du racisme concernant la minorité d'une autre confession accusée du grand remplacement, au même titre que les juifs dans les années 1930 étaient accusés, par les antisémites, de chercher la domination du monde. Très documenté, riche d'un nombre impressionnant de citations, cette étude se partage en deux partie : la première traite du discours antisémite, alors que la seconde aborde la défense des juifs. Alors que la France avait assimilé les juifs comme citoyens français dès 1791, au 19ème siècle l'antisémitisme était très actif notamment lié à "l'affaire Dreyfus". Aussitôt la grande guerre (14-18), dans les années 1920, il avait régressé, car beaucoup de juifs avaient combattu dans les tranchées. A partir de 1930 il a repris de manière plus virulente, à cause de la crise de 29, dont les juifs étaient accusés d'être les instigateurs pour s'enrichir. Puis, à partir de la prise de pouvoir d'Hitler en Allemagne, provoquant l'afflux de... Le livre qui traite des années 1930, résonne encore fréquemment dans l'actualité, à cause des agressions et des paroles antisémites qui surgissent régulièrement de nos jours, voire des contre-vérités qui sont émises sur le rôle du gouvernement de Vichy vis à vis des juifs français. Mais aussi, à cause du racisme concernant la minorité d'une autre confession accusée du grand remplacement, au même titre que les juifs dans les années 1930 étaient accusés, par les antisémites, de chercher la domination du monde. Très documenté, riche d'un nombre impressionnant de citations, cette étude se partage en deux partie : la première traite du discours antisémite, alors que la seconde aborde la défense des juifs. Alors que la France avait assimilé les juifs comme citoyens français dès 1791, au 19ème siècle l'antisémitisme était très actif notamment lié à "l'affaire Dreyfus". Aussitôt la grande guerre (14-18), dans les années 1920, il avait régressé, car beaucoup de juifs avaient combattu dans les tranchées. A partir de 1930 il a repris de manière plus virulente, à cause de la crise de 29, dont les juifs étaient accusés d'être les instigateurs pour s'enrichir. Puis, à partir de la prise de pouvoir d'Hitler en Allemagne, provoquant l'afflux de réfugiés provenant de Pologne, d'Allemagne et d'Italie, et enfin, à cause d'une extrême droite très forte dans ces années là qui ne supportait l'arrivée comme président du conseil de Léon Blum. Les antisémites étaient constitués de quelques membres âgés, mais beaucoup de personnalités jeunes, politiques, notables, écrivains, journalistes, dont certains à partir de 33 appointés par les nazis et dans une moindre mesure d'une population ouvrière. L'extrême droite s'acharnait contre les juifs les accusant de tous les maux de la société, le chômage, les richesses accaparées, les bouleversements politiques, d'être à l'origine de la révolution russe de 1917, et de l'arrivée au pouvoir de Staline, et c'est un comble, d'être à l'origine d'un grand nombre de morts en Allemagne avant l'arrivée des nazis. Ajouté à cela qu'un nombre non négligeable de chrétiens continuaient à considérer que les juifs étaient déicides, et d'être les tortionnaires du Christ. En 1934, l'affaire Stavisky a provoqué un déferlement de paroles antisémites. Parmi les fers de lances de l'antisémitisme, l'écrivain Louis Ferdinand Céline avec ses deux livres "Bagatelle pour un massacre" et "L'école des cadavres" a été un des plus virulents avec des propos et des écrits orduriers, immondes, qui discrédite totalement l'admiration que l'on peut avoir pour le reste des son œuvre. D'autres écrivains n'étaient pas en reste, tel que Jean Giraudoux, Paul Morand, Pierre Drieu La rochelle, Robert Brasillach. A la fin de la première partie on est stupéfait de l'ampleur de cette haine et de l'importance de l'extrême droite en France dans ces années 30. Heureusement la seconde partie montre que nombre de voix dans les milieux politiques, dans l'épiscopat français, chez les artistes, les scientifiques, du côté des protestants, qui avaient eux même endurés des persécutions se sont élevés contre le sort réservé en juifs en Allemagne et prendre la défense des juifs en France, en démontrant que les griefs qui leurs étaient reprochés étaient infondés, qu'ils étaient des hommes et des femmes comme les autres. (l'étude consacre un chapitre à ce sujet). La conclusion apporte un démenti à certains propos émis récemment: 12 Jours après l'obtention des pleins pouvoirs par le maréchal Pétain, le régime de Vichy mettaient en place les premières lois discriminantes contre la communauté juive de France. C'est un livre dont la lecture n'est pas aisée, mais qu'il faut avoir lu pour comprendre l'ampleur de ce phénomène et celui du racisme en général.
    Lire la suite
    En lire moins
  • karined1 07/03/2022
    Dans "L’antisémitisme en France dans les années 1930", Ralph Schor nous livre une photo très réaliste de la France d'avant guerre. Cet ouvrage est extrêmement bien documenté, avec des sources telles que les archives de la préfecture de police de Paris, la presse quotidienne de tout horizon et des livres et opuscules variés. Une première partie très perturbante nous montre la société de l'époque dans tout ce qu'elle a d'antisémite et de raciste: "L’antisémitisme est latent dans la foule, comme un ferment en sommeil qui lèvera rapidement si le temps devient clément" observait C.A. Bontemps en 1932. Nous savons tous ce qui est arrivé quelques années après ... Une seconde partie plus courte s'attache à la défense des juifs et au chemin tracé vers Israël. C'est un excellent ouvrage que devrait lire le plus grand nombre, et à minima les enseignants et les politiciens, pour que jamais nous n'ayons à revivre une période aussi tragique que la seconde guerre mondiale. Un grand merci à Babélio et aux Editions Archipoche de me l'avoir envoyé. Il ne quittera pas ma bibliothèque si ce n'est pour le faire lire aux plus grand nombre.
  • GaellePoupin 24/02/2022
    Un livre très complet sur la montée de l'antisémitisme en France dans les années 1930. Nous vivons une sombre période qui me fait penser à l'avant guerre... Ce livre devrait être lu par beaucoup de personnes. "Sans doute les esprits les plus fantiques ne seront ils pas convaincus, mais il existe une frange d'individus influençables, mal informés, peu conscients des implications profondes de l'antisémitisme. C'est à eux qu'il faut rappeler à quelles monstruosités conduisirent les attaques dirigées contre les juifs pendant les années 1930, c'est à eux qu'il faut expliquer combien les oppositions artificiellement posées entre les hommes représentent une régression, c'est à eux qu'il faut montrer que les théories de haine entraînent des combats fratricides niant le principe essentiel de l'unité du genre humain."
Lisez Histoire
Vous aimez l'histoire ? Vous souhaitez être informé de toutes nos parutions ? Abonnez-vous dès maintenant.