Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264060891
Code sériel : 4706
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

L'appel des ombres

Marianne Bertrand (traduit par)
Collection : Domaine Policier
Date de parution : 21/03/2013


Il ne veut pas lui faire de mal. Seulement qu’elle meurt… Dans le petit bourg de Shipcott, nichée au creux des collines enneigées d'Exmoor, le meurtre sans motif apparent de la vieille Margaret Priddy, tétraplégique, sème un vent de panique. Ici tout le monde se connaît. Pour le policier Jonas...


Il ne veut pas lui faire de mal. Seulement qu’elle meurt… Dans le petit bourg de Shipcott, nichée au creux des collines enneigées d'Exmoor, le meurtre sans motif apparent de la vieille Margaret Priddy, tétraplégique, sème un vent de panique. Ici tout le monde se connaît. Pour le policier Jonas Holly, chargé de l'enquête, l’affaire prend une tournure bien trop personnelle et inquiétante quand il découvre ces mots sur son pare-brise : Et ça se dit de la police ?

« Une écriture extraordinaire, un dénouement époustouflant. L'un des thrillers les plus haletants que vous lirez cette année. »
Sunday Times

Traduit de l’anglais par Marianne Bertrand

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264060891
Code sériel : 4706
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • collectifpolar Posté le 18 Juillet 2021
    Nous proposer un excellent roman policier à l’anglaise c’est ce que Belinda Bauer fait de mieux. La preuve, a reçu le Gold Dagger Award 2010, pour "Sous les bruyères", son premier thriller. Elle sait que pour captiver son lecteur et que tout soit réussi il faut réunir trois ingrédients : Le premier, une psychologie complexe des personnages. Le second, une atmosphère oppressante qui tourne au tragique ou à l’humour selon les paragraphes. Le troisième, un scénario qui se tient et qui nous tienne en haleine. Et là on est pas mal. On est m^me bien tintin. Alors qu’est-ce que nous raconte notre auteure dans « l’appel des ombres » : A Shipcott, petite bourgade anglaise, le meurtre d'une vieille femme handicapée bouleverse l'ensemble de la communauté. Quand le policier Jonas Holly repêche un 2e corps, celui d'une femme de 60 ans souffrant de troubles mentaux, il a peur. Sa propre femme est atteinte de sclérose en plaque : une proie idéale. Holly commence à soupçonner tous les villageois qu'il croyait si bien connaître. Ah j’allais oublier le quatrième ingrédient qu’il ne faut surtout pas négliger une fin surprenante où quelque part, cela ne va jamais se résoudre comme vous le... Nous proposer un excellent roman policier à l’anglaise c’est ce que Belinda Bauer fait de mieux. La preuve, a reçu le Gold Dagger Award 2010, pour "Sous les bruyères", son premier thriller. Elle sait que pour captiver son lecteur et que tout soit réussi il faut réunir trois ingrédients : Le premier, une psychologie complexe des personnages. Le second, une atmosphère oppressante qui tourne au tragique ou à l’humour selon les paragraphes. Le troisième, un scénario qui se tient et qui nous tienne en haleine. Et là on est pas mal. On est m^me bien tintin. Alors qu’est-ce que nous raconte notre auteure dans « l’appel des ombres » : A Shipcott, petite bourgade anglaise, le meurtre d'une vieille femme handicapée bouleverse l'ensemble de la communauté. Quand le policier Jonas Holly repêche un 2e corps, celui d'une femme de 60 ans souffrant de troubles mentaux, il a peur. Sa propre femme est atteinte de sclérose en plaque : une proie idéale. Holly commence à soupçonner tous les villageois qu'il croyait si bien connaître. Ah j’allais oublier le quatrième ingrédient qu’il ne faut surtout pas négliger une fin surprenante où quelque part, cela ne va jamais se résoudre comme vous le pensiez. Et là notre auteur est vraiment à la hauteur, le dénouement de ce parfait thriller est tout bonnement bluffant Alors croyez-moi avec L'appel des ombres, Belinda Bauer a à nouveau réussi parfaitement le test des auteurs anglais à lire et à découvrir. Mieux Belinda Bauer est dorénavant une incontournable auteure à suivre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Boom Posté le 16 Août 2015
    Tout au long de l'histoire, le lecteur ne sait pas qui est ce tueur fou, d'où vient-il, où se cache-t-il, pourquoi fait-il cela? Parfois l'auteure nous plonge dans sa tête (même si cela est rare), cela ne fait que mener encore plus de doute sur son identité ! Mais en tout cas, la fin nous coupe la chique, il a bien fallu 10 minutes avant que je m'en remette ! En somme, je vous le conseille si vous aimez les thriller déroutant avec une très belle écriture accrocheuse.
  • pupucing Posté le 21 Janvier 2015
    Shipcoot, tranquille petite bourgade anglaise où tout le monde se connaît, s'entraide, mais pourtant il n'empêche que la doyenne Margareth Priddy, pauvre vieille dame handicapée se fait assassinée au fin fond de son lit, son fils est bien sûr soupçonné . Quand le tour de d'Yvonne Marsh, la population commence à s'inquiéter et ce n'est pas Jonas Holly, policier de la bourgade qui va pouvoir les rassurer, coincé entre la sclérose en plaques de sa femme et son évincement de l'enquête par le Capitaine Marvel qui l'a pris en grippe dès le premier instant .... Ce livre fait suite à "Sous les bruyères", le lien n'est pas flagrant, c'est juste que ça se passe dans la même bourgade, il précède "Le voleur d'enfants tristes" que j'ai beaucoup aimé. Je me rend compte que sur 3 livres lus de cette auteur, j'en aime un sur deux, ce qui fait une bonne moyenne ceci dit ... Ce n'est pas que je n'ai pas aimé, mais beaucoup moins que les autres, le Capitaine est si caricatural qu'il en est parodique, limite pathétique !!! mais par contre, les parties consacrées à Jonas et sa femme Lucy sont une pure merveille. A lire, surtout pour ces deux perso
  • nelson43 Posté le 21 Janvier 2013
    j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans le livre car dans les 200 premières pages , il ne se passe pas grand chose à part les meurtres de deux personnes âgées et handicapées .Les personnages sont stéréotypés: un policier de la ville hautain et dédaigneux , un policier de la campagne qui se laisse humilier sans se rebiffer et une enquête qui piétine...bref , rien de passionnant pour le lecteur heureusement qu'au milieu (enfin! ) il se passe des choses et qu'on commence à prendre du plaisir
  • theo2b Posté le 2 Septembre 2012
    Tous les ingrédients sont réunis pour faire un bon roman policier. Un petit village anglais isolé par la neige, des habitants au passé douloureux, un tueur impitoyable, une police de la ville hautaine et inefficace, un héros local modeste est plein de contradictions. J'ai pris du plaisir à lire ce livre même si j'ai été déçu par la manière, ou plutôt les artifices utilisés par l'auteur pour présenter sa conclusion. Mais l'ensemble est sauvé par l'ambiance, les quelques pointes d'humour trés british, les pressions subies par les personnages qui les rendent plausibles. Même si on imagine la fin par les indices distillés par l'auteur, on a du mal à les admettre, ce qui nous pousse à atteindre cette fin le plus vite possible. Je n'aime pas être manipulé par l'auteur, et pourtant c'est tellement amusant et rageant à la fois. J'ai donc trouvé cette lecture agréable.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…