Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266292719
Code sériel : 7278
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm
Largo Callahan : Six petites gouttes de sang, 1
Date de parution : 10/10/2019
Éditeurs :
Pocket

Largo Callahan : Six petites gouttes de sang, 1

Date de parution : 10/10/2019
Largo Callahan vit écartelé entre deux mondes : celui des Apaches et celui des Blancs. Le métis ne connaît qu'une loi, la sienne. Ses passions : les armes, les femmes,... Largo Callahan vit écartelé entre deux mondes : celui des Apaches et celui des Blancs. Le métis ne connaît qu'une loi, la sienne. Ses passions : les armes, les femmes, et la vengeance, car il a juré d'expédier en enfer les assassins de son père. Avec sa bande de hors-la-loi,... Largo Callahan vit écartelé entre deux mondes : celui des Apaches et celui des Blancs. Le métis ne connaît qu'une loi, la sienne. Ses passions : les armes, les femmes, et la vengeance, car il a juré d'expédier en enfer les assassins de son père. Avec sa bande de hors-la-loi, il écume l'Ouest. Jusqu’au jour où une mystérieuse comtesse italienne lui propose un pacte avec des forces aussi obscures que dangereuses. Mais que peut un homme, même le meilleur des pistoleros, face à la plus inquiétante des sorcelleries ? Une fois les portes du surnaturel ouvertes, qui pourra les refermer ?

« Les décors sont là, grands espaces et déserts torrides, les règlements de comptes aussi. Michel Robert n’oubliant pas tout à fait d’où il vient, sorcellerie et surnaturel font un petit tour de piste à la fin. On attendra avec plaisir la saison 2… » Hubert Prolongeau – Marianne
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266292719
Code sériel : 7278
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un récit purement jubilatoire »
Michel Dufranne / RTBF - 6/8 Matin Première
« Impossible de ne pas rentrer, de ne pas plonger dans l’histoire : un western 4 étoiles. »
France Bleu, Mag Loisirs Weekend

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tatooa 13/07/2022
    C'est pas mal, mais quand on vient de l'ange du chaos, c'est un poil décevant. Il y a des longueurs, dans ce livre, franchement par moments je me suis ennuyée grave, j'ai pas souvenir que cela me soit arrivé dans l'Ange du Chaos. J'ai eu l'impression que ça mettait des plombes à démarrer, tin ! En fait l'auteur a un peu peiné, à mon sens, hein, qui n'est que cela, à mettre en place son histoire, et à intercaler les descriptions "historiques", mais également de paysages, et contextuelles, dans son roman. Il est plus compliqué d'écrire un roman fantastique dans notre monde "réel" plutôt qu'un roman de fantasy dans un univers totalement imaginaire, et M. Robert me semble plus à l'aise dans le second domaine. Ceci dit, étant donné que je suis sur le tome 2 et que ça s'est amélioré, c'était peut-être un petit manque d'expérience dans la "fantasy historique" qui se fait sentir dans ce tome 1. Bref, pour ma part, je n'ai pas été tout à fait convaincue par "Largo 1" (pas autant que je l'avais été par Cellendhyl 1, lol !!!). C'est parce que je connais l'auteur que j'ai continué sur le tome 2... Et j'ai bien fait :... C'est pas mal, mais quand on vient de l'ange du chaos, c'est un poil décevant. Il y a des longueurs, dans ce livre, franchement par moments je me suis ennuyée grave, j'ai pas souvenir que cela me soit arrivé dans l'Ange du Chaos. J'ai eu l'impression que ça mettait des plombes à démarrer, tin ! En fait l'auteur a un peu peiné, à mon sens, hein, qui n'est que cela, à mettre en place son histoire, et à intercaler les descriptions "historiques", mais également de paysages, et contextuelles, dans son roman. Il est plus compliqué d'écrire un roman fantastique dans notre monde "réel" plutôt qu'un roman de fantasy dans un univers totalement imaginaire, et M. Robert me semble plus à l'aise dans le second domaine. Ceci dit, étant donné que je suis sur le tome 2 et que ça s'est amélioré, c'était peut-être un petit manque d'expérience dans la "fantasy historique" qui se fait sentir dans ce tome 1. Bref, pour ma part, je n'ai pas été tout à fait convaincue par "Largo 1" (pas autant que je l'avais été par Cellendhyl 1, lol !!!). C'est parce que je connais l'auteur que j'ai continué sur le tome 2... Et j'ai bien fait : Largo 2, je vous le dis de suite, est meilleur ! :) Mais il y aura toujours un défaut : là où passe un héros "surhumain" trop beau trop tout dans un monde imaginaire, dans notre monde "réel", c'est un peu plus compliqué. Disons que ça manque un peu de subtilité, voire d'humanité, dans ce personnage principal trop parfait, qui me fait penser à Dirk Pitt... Le genre de mec dont je lis deux bouquins, qui tombe toutes les nanas à 100 kms à la ronde et qui s'en sort toujours tellement trop bien que ça finit par me gaver... Pour être humain, faut des défauts, des failles, et parfois en prendre plein la gueule, sinon, avec moi, ça passe pas. Bref, ce que j'aime dans la fantasy avec des héros "surhumains", dans la fantasy "historique" avec de simples humains, je l'apprécie moins. (Oui je suis une lecteuse compliquée, j'ai le droit ! mdr !)
    Lire la suite
    En lire moins
  • KristelR 31/10/2021
    Michel Robert nous entraîne dans une ambiance Western à la conquête de l'Ouest américain. Rajoutez-y une pointe de fantastique et cela viendra pimenter le tout ! Un livre plein de poudre et de poussière, de sang et d'adrénaline qui vous donnera envie de découvrir la suite !
  • tyty666 19/07/2021
    Comme d 'habitude du grand Michel Robert. Après avoir lu les 2 tomes de balafrée en espérant un troisième tome. Tous ceux de la sage: l'ange du chaos; je m'attaquez à celui-là. Mordant, captivant, un décor à couper le souffle, des personnages tout aussi attachant que mystérieux. Hâte de lire le tome 2 dans la foulée.
  • sodiumgum 05/09/2020
    Un roman qui nous emporte au fin fond du Nouveau Mexique où Largo Callahan et sa bande de hors-la-loi font les quatre cents coups. Entre massacre de Tuniques Bleues, braquage de train et sauvetage de demoiselle en détresse… les missions se suivent mais ne se ressemblent pas ! Largo Callahan est un jeune homme au caractère bien trempé tiraillé entre son appartenance à une tribu Apache et sa soif de vengeance (et de dollars !). Une très bonne lecture où se mêle différents genres littéraires : le western, le roman d’aventure et le fantastique
  • SChaptal 10/06/2020
    Encore un livre, ou plutôt un pavé, reçu à l’occasion du Mois de l’imaginaire… Six petites gouttes de sang est l’occasion pour moi de découvrir Michel Robert, alors qu’avouons-le clairement son genre de prédilection n’est pas du tout dans mes lectures favorites. Hormis Glen Cook (La Compagnie noire, Les Instrumentalités de la Nuit) et le cycle de Malazan, la dark fantasy classique manque certainement de charmes à mes yeux. Heureusement Six petites gouttes de sang n’est pas de la fantasy, mais… Du western. Mâtiné juste ce qu’il faut de sorcellerie (indienne ou européenne) et de gros monstres pour satisfaire les amateurs de fantastique. Un Européen peut-il faire un bon western ? Sergio Leone nous en avait apporté la preuve en film, Michel Robert s’en charge en livres. Même si personnellement je trouve ses personnages plus proches de la série des Trinita que de la Trilogie du dollar. Nous suivons donc dans Six petites gouttes de sang, Largo Callahan mi-Apache, mi-Irlandais alors qu’il est à la tête d’un gang de voleurs. Celui-ci, voulant mener une vengeance contre les assassins de son père et trouver sa place dans cet Ouest sauvage où les métis ont une position bancale, se retrouve embauché par... Encore un livre, ou plutôt un pavé, reçu à l’occasion du Mois de l’imaginaire… Six petites gouttes de sang est l’occasion pour moi de découvrir Michel Robert, alors qu’avouons-le clairement son genre de prédilection n’est pas du tout dans mes lectures favorites. Hormis Glen Cook (La Compagnie noire, Les Instrumentalités de la Nuit) et le cycle de Malazan, la dark fantasy classique manque certainement de charmes à mes yeux. Heureusement Six petites gouttes de sang n’est pas de la fantasy, mais… Du western. Mâtiné juste ce qu’il faut de sorcellerie (indienne ou européenne) et de gros monstres pour satisfaire les amateurs de fantastique. Un Européen peut-il faire un bon western ? Sergio Leone nous en avait apporté la preuve en film, Michel Robert s’en charge en livres. Même si personnellement je trouve ses personnages plus proches de la série des Trinita que de la Trilogie du dollar. Nous suivons donc dans Six petites gouttes de sang, Largo Callahan mi-Apache, mi-Irlandais alors qu’il est à la tête d’un gang de voleurs. Celui-ci, voulant mener une vengeance contre les assassins de son père et trouver sa place dans cet Ouest sauvage où les métis ont une position bancale, se retrouve embauché par une comtesse italienne pour retrouver de mystérieux objets dans des missions de plus en plus lucratives, mais également de plus en plus étranges et sanglantes. Pendant presque tout le premier volume, le fantastique est quasiment absent de l’histoire : les personnages sont introduits, on explore un peu le côté vengeance, etc. Les premiers éléments fantastiques arrivent dans le dernier quart du livre. Ils se développeront dans le deuxième volume, mais sans jamais prendre l’ascendant par rapport à l’aspect western du roman. Autrement dit, pour arriver au bout de Six petites gouttes de sang, mieux vaut vous passionner pour les histoires de cowboys et d’Indiens et aimer faire parler la poudre… Et que ce soit dans l’aspect western, comme dans l’aspect fantastique, n’ayez pas peur des bains de sang ni de la crasse. Il n’y a certes pas de la violence à toutes les pages, mais quand Michel Robert décide d’en mettre, il ne s’embarrasse pas d’euphémisme. Notons que le style d’écriture est dans le même ton : il s’agit d’aller au plus efficace, au plus percutant, pas du tout de faire de belles phrases ou de suggérer une atmosphère avec sa plume. Si Six petites gouttes de sang est dans la collection Outrefleuve, il ne dépareillerait pas non plus dans la collection sœur Fleuve noir. Le seul gros reproche que je ferais à ce livre est son découpage. En effet, il a été scindé en deux volumes (sortis avec plusieurs mois d’écart en grand format) et le premier s’arrête au beau milieu d’une scène d’action. J’ai eu la chance de les lire l’un derrière l’autre, mais du coup, je me retrouve avec deux formats différents pour une même histoire… Assez peu pratique, vous en conviendrez.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    50 romans incontournables à offrir ce Noël

    Des romans primés, des thrillers entêtants, des auteurs stars, des étoiles montantes, des héros inoubliables... Dans notre hotte, il y a des histoires pour tous les goûts et toutes les envies. Découvrez vite notre sélection de 50 romans incontournables à offrir ce Noël.

    Lire l'article