Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266298261
Code sériel : 17655
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 108 x 177 mm

L'autre personne que j'ai rencontrée là-haut

Edith SOONCKINDT (Traducteur)
Date de parution : 16/01/2020
31 ans. Pour n’importe qui d’autre, c’est un bien jeune âge pour mourir. Mais pour Annie, c’est beaucoup plus que ça n’aurait dû l’être. Sans le vieil Eddie, l’homme qui la sauva jadis d’un accident de nacelle, au parc d’attraction de Ruby Pier, elle n’aurait jamais grandi. Jamais aimé. Ni... 31 ans. Pour n’importe qui d’autre, c’est un bien jeune âge pour mourir. Mais pour Annie, c’est beaucoup plus que ça n’aurait dû l’être. Sans le vieil Eddie, l’homme qui la sauva jadis d’un accident de nacelle, au parc d’attraction de Ruby Pier, elle n’aurait jamais grandi. Jamais aimé. Ni n’aurait eu, le jour même de son mariage, cet accident de montgolfière. Une nacelle, encore. Le destin est joueur. Annie entame à son tour un voyage vers là-haut, où chaque personne qui a compté pour elle a quelque chose à lui dire. Parce que la fin n’est jamais qu’un début…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298261
Code sériel : 17655
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une histoire pleine de joie, de coeur et de sagesse. Et le rappel de toujours chérir ceux qu’on aime. »
Women’s World Magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Equilivriste Posté le 2 Juillet 2020
    Idem que pour la 1ere partie 'Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut'
  • bouquinovore Posté le 28 Août 2019
    Il y a longtemps, que je n’avais pas lu un roman de Mitch Albom, le dernier étant « la guitare magique de Frankie Presto » en 2016. Mais cet auteur à une place toute particulière dans mon cœur, pour la poésie de ces textes et pour son roman « le vieil homme qui m’a appris la vie », car je découvrais ce roman à l’une des périodes les plus dure de ma vie, la disparition de ma petite Maman. Le jour des funérailles, j’ai d’ailleurs lu l’un des textes qui apparaît dans ce roman. Ce livre est pleins d’émotions et d’espoir, je ne serais que dire de plus à part peut-être que ce livre fut à mes yeux une lecture extraordinaire. ***** Extrait du sermon du Rabin, 1975 Un homme cherche du travail dans une ferme. II tend sa lettre de recommandation à son nouvel employeur. Il y est simplement écrit : "Dort en dépit de la tempête." Ayant désespérément besoin d'aide, l'agriculteur embauche l'homme en question. Plusieurs semaines passent et tout à coup au milieu de la nuit, une puissante tempête déferle sur la vallée. Réveillé par la pluie battante et le vent rugissant, l’agriculteur saute de son lit. Il appelle son nouvel ouvrier, mais ce... Il y a longtemps, que je n’avais pas lu un roman de Mitch Albom, le dernier étant « la guitare magique de Frankie Presto » en 2016. Mais cet auteur à une place toute particulière dans mon cœur, pour la poésie de ces textes et pour son roman « le vieil homme qui m’a appris la vie », car je découvrais ce roman à l’une des périodes les plus dure de ma vie, la disparition de ma petite Maman. Le jour des funérailles, j’ai d’ailleurs lu l’un des textes qui apparaît dans ce roman. Ce livre est pleins d’émotions et d’espoir, je ne serais que dire de plus à part peut-être que ce livre fut à mes yeux une lecture extraordinaire. ***** Extrait du sermon du Rabin, 1975 Un homme cherche du travail dans une ferme. II tend sa lettre de recommandation à son nouvel employeur. Il y est simplement écrit : "Dort en dépit de la tempête." Ayant désespérément besoin d'aide, l'agriculteur embauche l'homme en question. Plusieurs semaines passent et tout à coup au milieu de la nuit, une puissante tempête déferle sur la vallée. Réveillé par la pluie battante et le vent rugissant, l’agriculteur saute de son lit. Il appelle son nouvel ouvrier, mais ce dernier dort à poings fermés. Il se précipite vers la grange. Á sa grande surprise, il voit que les animaux sont à l’abri et approvisionnés en fourrages. Il se précipite vers le silo. Les portes sont très bien fermées et le grain est sec. C’est alors qu’il comprend les mots « Dort en dépit de la tempête ». Mes amis, si dans la vie nous nous occupons des choses importantes, si nous sommes dans le juste avec ceux que nous aimons et si nous nous comportons en adéquation avec notre foi, nos vies ne seront pas alourdies par la douleur lancinante du devoir inaccompli. Nos paroles seront toujours sincères, et nos actes aussi. Nous ne nous perdrons jamais dans les affres d’un « ah ! Si j’avais su ». Nous pourrons alors dormir en dépit de la tempête.« Et le moment venu, nos adieux seront dénis de regrets » ***** Vous comprendrez alors que lorsque j’ai découvert par hasard qu’un des autres romans de l’auteur « Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut » avait une suite, je n’ai pu faire autrement que me plonger dans sa lecture. Bien que l’on puisse considérer ce roman comme une suite, il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier pour pouvoir apprécier « l’autre personne que j’ai rencontrée là-haut ». Annie sauvée in extremis, dans le premier opus, après une chute de manège, par Eddie, chargé de l’entretien, qui lui, oui fini par mourir. Cette fois-ci Annie, n’échappe pas à la grande faucheuse et est victime d’un accident aussi tragique qu’improbable a l’instar de sa chute de manège. Eddie également de retour dans ce nouveau titre. Je suis une personne bien loin d’être mystique ni même croyant, mais l’auteur nous réconcilie avec la mort, la présentant comme un voyage initiatique avec soit même, moment où l’Homme peut enfin réfléchir sur sa vie passée. On reste totalement dans la thématique proposée dans le premier tome et la poésie est encore une fois au rendez-vous. Comme vous pouvez l’imaginer, c’est encore un très beau et bon moment de lecture que je viens de passer avec Mitch Albom, si vous n’avez pas encore lu « l’autre personne que j’ai rencontrée là-haut », je ne peux faire autrement que de vous inviter à découvrir ce très beau roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • criscat Posté le 23 Juillet 2019
    Ce livre est là pour nous parler de la vie aprés la mort...long debat... En dehors de cette réflexion,ce livre nous oblige à nous poser quelques bonnes questions sur nous: sur le manque de communication par exemple,sur les non-dits qui blessent et peuvent déchirer des familles.
  • paolinna Posté le 13 Mai 2019
    Suite au succès de son premier roman, les Cinq personnes que j'ai rencontré là-haut, Mitch Albom a décidé de nous emmener à nouveau dans l'au-delà mais cette fois-ci aux côtés d'Annie, jeune trentenaire qui a malheureusement perdu la vie dans un terrible accident (pas très commun d'ailleurs cet accident). On pourrait s'attendre à lire une histoire triste et morose mais détrompez-vous, c'est loin d'être le cas ! Dans ce roman, l'auteur imagine qu'après la mort, nous entamons une sorte de voyage initiatique qui passe par la rencontre de cinq personnes que l'on a connu de près ou de loin à un moment de notre vie. J'ai beaucoup aimé cette approche de l'au-delà. C'est une idée originale et assez réconfortante je trouve. La mort est une étape effrayante car elle nous est souvent synonyme de fin et de solitude. Ici, place à la joie, aux souvenirs, à la gratitude, au pardon. Le roman alterne entre les rencontres dans l'au-delà et des flashbacks de la vie d'Annie, des moments qui ont marqué un tournant dans son existence. Grâce à ces rencontres, Annie va redécouvrir sa vie passée sous un autre angle. Certains passages font un pincement au cœur mais le récit est empli d'une... Suite au succès de son premier roman, les Cinq personnes que j'ai rencontré là-haut, Mitch Albom a décidé de nous emmener à nouveau dans l'au-delà mais cette fois-ci aux côtés d'Annie, jeune trentenaire qui a malheureusement perdu la vie dans un terrible accident (pas très commun d'ailleurs cet accident). On pourrait s'attendre à lire une histoire triste et morose mais détrompez-vous, c'est loin d'être le cas ! Dans ce roman, l'auteur imagine qu'après la mort, nous entamons une sorte de voyage initiatique qui passe par la rencontre de cinq personnes que l'on a connu de près ou de loin à un moment de notre vie. J'ai beaucoup aimé cette approche de l'au-delà. C'est une idée originale et assez réconfortante je trouve. La mort est une étape effrayante car elle nous est souvent synonyme de fin et de solitude. Ici, place à la joie, aux souvenirs, à la gratitude, au pardon. Le roman alterne entre les rencontres dans l'au-delà et des flashbacks de la vie d'Annie, des moments qui ont marqué un tournant dans son existence. Grâce à ces rencontres, Annie va redécouvrir sa vie passée sous un autre angle. Certains passages font un pincement au cœur mais le récit est empli d'une grande douceur. J'ai particulièrement apprécié les descriptions oniriques qui apportent un côté féerique à l'histoire. Grâce à cela, au fur et à mesure de l'histoire, Annie comme nous lecteur, finissons par accepter la mort avec une certaine sérénité. Le choix des cinq personnes est lui aussi original. Annie ne va pas rencontrer ses grands-parents ou d'anciens amis, mais d'autres personnes qui ont influencé sa vie d'une manière ou d'une autre. On ne se rend pas compte parfois de l'impact qu'une personne peut avoir sur notre vie. Tous les gens que nous rencontrons chaque jour peuvent potentiellement changer le cours de notre existence : un.e médecin, un.e professeur.e, un.e facteur.rice, un.e policier.e, un.e caissier.e... la liste est longue et fait réfléchir. Je serais vraiment curieuse de connaître les cinq personnes qui m'accompagneraient dans ce voyage. En tout cas, c'est vraiment une jolie découverte que j'ai pris plaisir à lire. Un grand merci à Calmann-Lévy de m'avoir proposé ce roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Melvie77 Posté le 11 Mai 2019
    Faisant suite à un de ses plus grands succès, Les cinq personnes que j'ai rencontrées là haut (chronique ici), Mitch Albom nous narre le grand voyage dans le ciel d'Annie, la petite fille que Eddie, personnage principal du premier livre, avait sauvée aux dépens de sa vie... Ce rappel étant fait lors de notre lecture, il n'est pas obligatoire de lire le premier livre mais pour le ressenti, j'ai trouvé que ce n'était pas du superflu, personnellement. C'est avec joie que j'ai retrouvé cette petite fille qui a grandi, connu beaucoup de malheurs jusqu'à sa fin tragique, ainsi que Eddie, de façon fugace, certes, mais pour une jolie leçon de vie. La construction du roman est sensiblement identique à celle du roman Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut, et pourtant j'y ai trouvé un supplément d'âme, de bonheur, notamment dans le dénouement. La rencontre avec les cinq personnes qui ont jalonné la vie d'Annie vont nous révéler des pans inédits de son enfance, adolescence et sa vie de jeune femme... ses blessures tues et ses douleurs visibles. Toujours aussi poétique et sensible, Mitch Albom a peaufiné sa recette et a livré un conte cruel encore plus abouti et émouvant. Je le conseille autant à ceux... Faisant suite à un de ses plus grands succès, Les cinq personnes que j'ai rencontrées là haut (chronique ici), Mitch Albom nous narre le grand voyage dans le ciel d'Annie, la petite fille que Eddie, personnage principal du premier livre, avait sauvée aux dépens de sa vie... Ce rappel étant fait lors de notre lecture, il n'est pas obligatoire de lire le premier livre mais pour le ressenti, j'ai trouvé que ce n'était pas du superflu, personnellement. C'est avec joie que j'ai retrouvé cette petite fille qui a grandi, connu beaucoup de malheurs jusqu'à sa fin tragique, ainsi que Eddie, de façon fugace, certes, mais pour une jolie leçon de vie. La construction du roman est sensiblement identique à celle du roman Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut, et pourtant j'y ai trouvé un supplément d'âme, de bonheur, notamment dans le dénouement. La rencontre avec les cinq personnes qui ont jalonné la vie d'Annie vont nous révéler des pans inédits de son enfance, adolescence et sa vie de jeune femme... ses blessures tues et ses douleurs visibles. Toujours aussi poétique et sensible, Mitch Albom a peaufiné sa recette et a livré un conte cruel encore plus abouti et émouvant. Je le conseille autant à ceux qui ont lu le premier qu'à ceux qui le découvriront avec cet opus. Une palette d'émotions vous secouera à cette lecture qui vous réconciliera quelque peu avec une humanité à la dérive et vous confortera sur le bienfait de chaque action dans votre quotidien. Pas vraiment un feelgood et pourtant une belle sensation de légèreté à sa lecture malgré les révélations parfois abruptes. Une sensible et émouvante évasion livresque.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.