Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264071996
Code sériel : 5278
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 216
Format : 108 x 177 mm

Le Boucher de Chicago

Jane FILLION (Traducteur)
Collection : Domaine Policier
Date de parution : 05/10/2017
Chicago, 1893. l’Exposition Universelle abrite une monstrueuse curiosité : H.H. Holmes, le premier serial-killer de l’histoire des États-Unis...
Le château : il surgit, menaçant, dans les rues d’un Chicago livré aux grands travaux de l’Expo Universelle, la fameuse « ville blanche ». Les épais murs en pierre de cette bâtisse lugubre abritent un labyrinthe de passages secrets et de pièces cachées, d'un crématorium et d'une table de dissection,... Le château : il surgit, menaçant, dans les rues d’un Chicago livré aux grands travaux de l’Expo Universelle, la fameuse « ville blanche ». Les épais murs en pierre de cette bâtisse lugubre abritent un labyrinthe de passages secrets et de pièces cachées, d'un crématorium et d'une table de dissection, de pièges et de chausse-trappes. Le château est la demeure de G. Gordon Gregg (nom du personnage incarnant H.H. Holmes, et en tout point conforme à la réalité), pharmacien et meurtrier à ses heures. Ses victimes sont jeunes et belles. Ses méthodes rapides, scientifiques et sans douleur. Ses crimes parfaits et impunis. Jusqu’au jour où une journaliste commence à avoir des doutes sur ce citoyen, en apparence bien sous tous rapports…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264071996
Code sériel : 5278
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 216
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • belette2911 Posté le 24 Août 2020
    — Allo, la boucherie Sanzot ? — Absolument pas, madame, ici vous être à la pharmacie du docteur Gordon Gregg. — Oh, pardon… On m’avait donné votre numéro en me disant que vous étiez un bon boucher… — Effectivement, je suis le boucher de Chicago, mais personne ne le sait encore et vous n’aimerez pas la viande que je fais brûler. G. Gordon Gregg est un personnage ambigu : il est élégant, gentleman, homme d’affaire avisé, séducteur, prometteur de monts et merveilles, intelligent… Mais ne vous y trompez pas, mesdames, mesdemoiselles, car c’est un tueur. Et il le fait en série. Une facture d’un entrepreneur à payer ? Paf, on le tue. Une femme de chambre trop curieuse ? Paf, dégommée. Une secrétaire qui se voit déjà en madame Gordon Gregg et qui a du fric ? Paf ! Mais vous ne verrez rien, vous ne saurez pas avec exactitude si telle ou telle personne a bien été assassinée. Le doute vous habitera, vous supputerez qu’il y a des chances pour qu’elle soit passée de vie à trépas, mais vous ne connaîtrez pas tous les petits secrets du maître es crimes. Le docteur Gordon Gregg qui est aussi docteur que moi, est un personnage retors, machiavélique, au... — Allo, la boucherie Sanzot ? — Absolument pas, madame, ici vous être à la pharmacie du docteur Gordon Gregg. — Oh, pardon… On m’avait donné votre numéro en me disant que vous étiez un bon boucher… — Effectivement, je suis le boucher de Chicago, mais personne ne le sait encore et vous n’aimerez pas la viande que je fais brûler. G. Gordon Gregg est un personnage ambigu : il est élégant, gentleman, homme d’affaire avisé, séducteur, prometteur de monts et merveilles, intelligent… Mais ne vous y trompez pas, mesdames, mesdemoiselles, car c’est un tueur. Et il le fait en série. Une facture d’un entrepreneur à payer ? Paf, on le tue. Une femme de chambre trop curieuse ? Paf, dégommée. Une secrétaire qui se voit déjà en madame Gordon Gregg et qui a du fric ? Paf ! Mais vous ne verrez rien, vous ne saurez pas avec exactitude si telle ou telle personne a bien été assassinée. Le doute vous habitera, vous supputerez qu’il y a des chances pour qu’elle soit passée de vie à trépas, mais vous ne connaîtrez pas tous les petits secrets du maître es crimes. Le docteur Gordon Gregg qui est aussi docteur que moi, est un personnage retors, machiavélique, au sourire enjôleur pour mieux vous engeôler, mesdemoiselles. Tout son château est conçu pour cacher ses exactions coupables. Ce polar historique est addictif car d’un côté, on a les manigances d’un séducteur style Landru (la beauté en plus) prêt à tuer pour de l’argent et de l’autre, une jeune journaliste qui rêve de faire un scoop et qui a des soupçons sur le G.G. Même si je connaissais encore l’histoire du véritable H.H. Holmes pour avoir lu une bédé l’année dernière (Englewood), même si j’avais toujours les images dans la tête, le récit romancé de Bloch s’éloigne à certains moments de l’Histoire puisque le but n’est pas de raconter les meurtres de H.H. Holmes mais d’un avatar. Le final est hautement angoissant et ma tension en a pris un coup car si je sais que le véritable H.H. Holmes (Herman Webster Mudgett, de son vrai nom) a été arrêté, je n’avais aucune idée du traitement que Bloch allait réserver à sa créature démoniaque, ni à la courageuse journaliste qui tente de lever le lièvre. Donc, suspense garantit. Une fois de plus, Bloch a joué avec mes nerfs, les a mis à vifs et ces sueurs froides par temps de canicule n’étaient pas pour me déplaire. On peut dire que c’est, une fois de plus, une LC avec Bianca réussie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • liliej56 Posté le 14 Mars 2020
    ❤❤❤❤❤ {Le boucher Chicago/Robert Bloch} Clap de fin pour ce chouette bouquin, mais je m'attendais à un peu de sang, de cris de dégoût.... non rien dans ce sens... Pas grave j'ai aimé quand même. C'était intéressant et rapidement lu , basé sur des faits réels d'un véritable sérial killer ayant sévit il y a de cela des décennies. Les petites âmes allez y il n'y a vraiment rien qui ne puisse vous effrayer...
  • VivianeB Posté le 28 Février 2020
    Je ne suis pas du genre à aimer à avoir peur en lisant un roman, exception faite pour ce boucher de Chicago qui m'a immédiatement fascinée pour ne le lâcher qu'à la dernière page et pour découvrir que l'auteur avait également écrit "Psychose" dont on connaît le film d'Alfred Hitchcock. J'ai beaucoup aimé ce petit texte effrayant et plein de suspens.
  • Capucine214 Posté le 7 Juin 2019
    Psychose pour moi c'était Hitchcock. Et bien j'ai découvert que l'auteur de ce chef d’œuvre c'est Bloch Robert. J'ai donc plongé avec délice dans cette lecture d'autant plus que ce récit est tiré d'un fait réel. H. H Holmes, considéré comme le premier et le pire tueur en série. Et en plus, en faisant des recherches, je découvre que H. H Holmes a été exhumé et va reprendre vie sous les traits de Leonardo DiCaprio avec l'aide de Martin Scorcese. En lisant ce récit on ne peut s'empêcher de faire le rapprochement avec le Docteur Petiot. Des femmes tuées, démembrées pour finir brûlées dans la chaudière. G. Gordon Gregg est pharmacien et a inventé l’élixir miracle. Il compte sur l'exposition universelle de 1893 pour assoir sa renommée. Pour cela, il achète un terrain et construit son "château". Un imposant immeuble dont le rez de chaussée abrite sa pharmacie et d'autres commerces, et à l'étage, une vingtaine de chambres d'hôtel. Mais l'aménagement intérieur inquiète : des portes closes, des escaliers qui débouchent nul part, des couloirs invisibles... Tout comme H.H Holmes, le bon docteur Gregg est un tombeur et cueille les dames à tour de bras. Mais celles ci ont la fâcheuse... Psychose pour moi c'était Hitchcock. Et bien j'ai découvert que l'auteur de ce chef d’œuvre c'est Bloch Robert. J'ai donc plongé avec délice dans cette lecture d'autant plus que ce récit est tiré d'un fait réel. H. H Holmes, considéré comme le premier et le pire tueur en série. Et en plus, en faisant des recherches, je découvre que H. H Holmes a été exhumé et va reprendre vie sous les traits de Leonardo DiCaprio avec l'aide de Martin Scorcese. En lisant ce récit on ne peut s'empêcher de faire le rapprochement avec le Docteur Petiot. Des femmes tuées, démembrées pour finir brûlées dans la chaudière. G. Gordon Gregg est pharmacien et a inventé l’élixir miracle. Il compte sur l'exposition universelle de 1893 pour assoir sa renommée. Pour cela, il achète un terrain et construit son "château". Un imposant immeuble dont le rez de chaussée abrite sa pharmacie et d'autres commerces, et à l'étage, une vingtaine de chambres d'hôtel. Mais l'aménagement intérieur inquiète : des portes closes, des escaliers qui débouchent nul part, des couloirs invisibles... Tout comme H.H Holmes, le bon docteur Gregg est un tombeur et cueille les dames à tour de bras. Mais celles ci ont la fâcheuse idée de disparaître en nommant ce bon docteur héritier. Ici, ce n'est pas la police qui mène l'enquête mais une jeune femme, Chrystal, journaliste de son état. Dès sa première rencontre, elle flaire quelque chose de louche chez ce charismatique docteur, séduisant, beau parleur, riche. Elle entre donc dans l'antre du loup afin de mieux le démasquer. Et comme H.H Holmes c'est une escroquerie à l'assurance qui va faire chuter ce tombeur assassin de son piédestal. L'écriture est simple et efficace. C'est un récit à deux voix : celle du tueur et celle de l'enquêteur. L'intrigue se déroule tranquillement à la mode Agatha Christie et la lecture s'enchaine avec plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MisterZombie Posté le 12 Novembre 2018
    Un très bon bouquin, intense (un peu plus de 200 pages) et angoissant inspiré par l'un des premiers tueurs en série de l'histoire des USA: HH Holmes. L'auteur maîtrise à la perfection le rythme effréné et effrayant de ce thriller "post-gothique".
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…