En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le brouillard tombe sur Deptford

        10/18
        EAN : 9782264070623
        Code sériel : 5203
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 360
        Format : 108 x 177 mm
        Le brouillard tombe sur Deptford

        Jean-Baptiste DUPIN (Traducteur)
        Collection : Grands Détectives
        Date de parution : 04/05/2017
        Une nouvelle enquête de l’inspecteur Ben Ross dans le Londres victorien : secondé par sa femme Lizzie, il devra cette fois innocenter un ami que tout accuse.
        Londres, époque victorienne. Par une froide nuit de novembre, le docker Harry Parker trébuche sur un cadavre dans une ruelle de Deptford. Que venait faire Mme Clifford, si chic, si bien vêtue, dans cette partie peu fréquentable de la ville ? Chargé de l’enquête par Scotland Yard, l’inspecteur Ben Ross... Londres, époque victorienne. Par une froide nuit de novembre, le docker Harry Parker trébuche sur un cadavre dans une ruelle de Deptford. Que venait faire Mme Clifford, si chic, si bien vêtue, dans cette partie peu fréquentable de la ville ? Chargé de l’enquête par Scotland Yard, l’inspecteur Ben Ross ne trouve aucun témoin. De son côté, sa femme Lizzie tente d’étouffer un scandale : Edgar Wellings, un ami de la famille, souffre d’addiction au jeu. Mais le pire reste à venir : Wellings semble être le dernier à avoir vu Mme Clifford vivante… Et que penser de son excellente raison de la tuer ?

        « Maîtresse des récits bourrés d'intrigues hautes en couleur, et maniant le suspense comme personne, l'auteur britannique nous régale avec cette enquête qui explore les faces sombres de l'Angleterre du XIXe siècle... »
        Renaud Baronian, Aujourd’hui en France (sur Un assassinat de qualité)
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264070623
        Code sériel : 5203
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 360
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • mogador83 Posté le 28 Octobre 2017
          J'ai eu plaisir à retrouver les personnages de cette série avec une impression plus positive que les précédents tomes. L'enquête s'étoffe et est plus intéressante que les précédentes. Des personnages nouveaux ont fait leur apparition. Néanmoins le nombre de personnes potentiellement coupable est très réduit et l'on devine assez rapidement le dénouement de l'intrigue. Malgré ces petits défauts, je continuerai à lire cette série avec plaisir.
        • Trottinette Posté le 23 Août 2017
          C'est toujours avec bonheur que je retrouve Lizzie Martin et Ben Ross. Cette fois encore, le duo fonctionne bien. L'ambiance de l'époque est plutôt bien restituée. J'ai passé un agréable moment de lecture.
        • Cellardoorfr Posté le 16 Juin 2017
          Le brouillard tombe sur Deptford a été une bonne lecture, pour deux choses : La peinture de la société victorienne qui est, comme toujours, extrêmement poussée, intéressante, réaliste. Elle donne une véritable épaisseur à l’œuvre. Des quartiers les plus mal fréquentés aux belles demeures en passant par la petite maison de Ben et Lizzie, on est vraiment immergé dans le Londres de cette fin de 20ème siècle. Vous imaginez à quel point ça me plait ! L’enquête m’a également parue bien menée. Pas forcément super originale ou super compliquée, mais c’est toujours le cas avec Ann Granger, mais suffisamment intéressante pour que j’ai envie de connaître la fin (malgré une certaine langueur dont je reparle plus loin). Comme toujours, le roman est partagé entre la voix de Lizzie et celle de Ben que l’on suit dans leurs recherches. J’ai aimé le fait que Lizzie soit très présente et que son intervention dans l’enquête de son mari ne soit pas tirée par les cheveux, mais plutôt naturelle. Par contre, j’ai trouvé le roman assez plat. Il y a moins d’humour que dans les tomes précédents (bon c’était pas de la franche rigolade mais quand même), l’enquête... Le brouillard tombe sur Deptford a été une bonne lecture, pour deux choses : La peinture de la société victorienne qui est, comme toujours, extrêmement poussée, intéressante, réaliste. Elle donne une véritable épaisseur à l’œuvre. Des quartiers les plus mal fréquentés aux belles demeures en passant par la petite maison de Ben et Lizzie, on est vraiment immergé dans le Londres de cette fin de 20ème siècle. Vous imaginez à quel point ça me plait ! L’enquête m’a également parue bien menée. Pas forcément super originale ou super compliquée, mais c’est toujours le cas avec Ann Granger, mais suffisamment intéressante pour que j’ai envie de connaître la fin (malgré une certaine langueur dont je reparle plus loin). Comme toujours, le roman est partagé entre la voix de Lizzie et celle de Ben que l’on suit dans leurs recherches. J’ai aimé le fait que Lizzie soit très présente et que son intervention dans l’enquête de son mari ne soit pas tirée par les cheveux, mais plutôt naturelle. Par contre, j’ai trouvé le roman assez plat. Il y a moins d’humour que dans les tomes précédents (bon c’était pas de la franche rigolade mais quand même), l’enquête tourne longtemps à vide et ça manque cruellement de peps. Le roman manque d’amour aussi, car Ben et Lizzie pourraient bien être frère et sœur, ça serait la même chose… En somme, le contexte historique est bien et l’histoire correcte mais le roman manque de charme et de ce petit quelque chose qui te fait dire oui, c’est un super roman ! Par contre, j’ai trouvé la fin de ce nouveau tome assez sombre, ce qui m’a bien plu. L’auteure insiste sur les injustices dont sont victimes les plus pauvres et est ainsi parvenue à me toucher. Mais seulement dans les dernières pages… En bref, Ce nouveau Ann Granger m’a permis de passer un bon moment de lecture mais ne m’a pas passionnée. Je ne quittais pas mon roman à regrets et à certains instants, j’ai dû me « forcer » un peu pour avaler les pages histoire de le finir sans trop trainer. Je n’aime pas trop cette sensation. Est ce que j’ai trop lu d’Ann Granger ? Est ce que j’ai trop lu de polars victoriens mettant en scène un couple d’enquêteurs ? En tous cas, cette lecture m’a donné envie de relire des Anne Perry, ce que je vais faire sans tarder ! 5Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)5Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)
          Lire la suite
          En lire moins
        • JessSwann Posté le 14 Juin 2017
          Alors, j'avais été un peu déçue par le précédent tome mais celui ci m'a réconciliée avec l'auteure. On y retrouve tous les ingrédients que j'apprécie, le côté sociétal (avec d'un côté les indigents et de l'autre les nantis ... qui ont toutefois besoin d'avoir recours à une prêteuse...). J'aime toujours les points de vue alternés Lizzie/Benjamin et le fait que Benjamin... se laisse égarer au début et sache reconnaitre ses torts professionnels à la fin du tome. L'enquête est bien menée et réussit sans peine à capter l'intérêt tout comme les personnages secondaires (comme Patience que j'espère revoir dans de futures enquêtes). J'avoue que je n'avais pas trouvé l'assassin (ce qui est bon signe ) ! Par contre, la proximité avec les séries d'Anne Perry me saute toujours autant aux yeux, je m'attendais presque à voir un nouveau personnage arriver chez les Ross... Mais je ne vais pas bouder mon plaisir et j'ai apprécié ! Ce que j'aime : l'enquête très bien menée, le personnage de Patience, l'alternance de points de vue Ce que j'aime moins : toujours cette ressemblance avec Anne Perry, dommage que ce soit si proche (parfois j'ai l'impression de lire du Perry à la première personne) En bref :... Alors, j'avais été un peu déçue par le précédent tome mais celui ci m'a réconciliée avec l'auteure. On y retrouve tous les ingrédients que j'apprécie, le côté sociétal (avec d'un côté les indigents et de l'autre les nantis ... qui ont toutefois besoin d'avoir recours à une prêteuse...). J'aime toujours les points de vue alternés Lizzie/Benjamin et le fait que Benjamin... se laisse égarer au début et sache reconnaitre ses torts professionnels à la fin du tome. L'enquête est bien menée et réussit sans peine à capter l'intérêt tout comme les personnages secondaires (comme Patience que j'espère revoir dans de futures enquêtes). J'avoue que je n'avais pas trouvé l'assassin (ce qui est bon signe ) ! Par contre, la proximité avec les séries d'Anne Perry me saute toujours autant aux yeux, je m'attendais presque à voir un nouveau personnage arriver chez les Ross... Mais je ne vais pas bouder mon plaisir et j'ai apprécié ! Ce que j'aime : l'enquête très bien menée, le personnage de Patience, l'alternance de points de vue Ce que j'aime moins : toujours cette ressemblance avec Anne Perry, dommage que ce soit si proche (parfois j'ai l'impression de lire du Perry à la première personne) En bref : Un très bon tome avec une enquête intéressante et des personnages attachants Ma note 8/10
          Lire la suite
          En lire moins
        • LePamplemousse Posté le 26 Mai 2017
          Cette nouvelle enquête de Ben Ross et de sa femme Lizzie nous emmène à la fois dans les bas-fonds de Londres du XIXème siècle et dans les secrets des familles vivants au cœur des quartiers chics de la ville. Pendant que Ben tente de résoudre le meurtre d’une femme retrouvée dans un terrain vague, son épouse aide son cousin à régler un petit problème qui risque d’entacher sa carrière politique et de remettre en cause son futur mariage. Le Londres victorien est superbement décrit, on ressent bien le froid, le brouillard omniprésent, l’insécurité qui sévit le soir dans certains quartiers, mais aussi le luxe et l’oisiveté dans lequel vivent les plus fortunés. Une enquête policière plaisante à lire, qui ne nécessite nullement d’avoir lu les précédents opus, chaque enquête étant totalement indépendante.
        Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
        Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.