Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266305907
Code sériel : 17813
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm
Le Bruit des pages
Date de parution : 18/06/2020
Éditeurs :
Pocket

Le Bruit des pages

Date de parution : 18/06/2020
Eva vient de s’installer au-dessus de l’ancienne librairie de la Butte-aux-Cailles léguée par son vieil ami Ernest. Entre ces murs chargés de livres et de souvenirs, entre anarchie littéraire et... Eva vient de s’installer au-dessus de l’ancienne librairie de la Butte-aux-Cailles léguée par son vieil ami Ernest. Entre ces murs chargés de livres et de souvenirs, entre anarchie littéraire et poussière, elle retrouve ce tableau qui, selon le testament d’Ernest, ne doit jamais quitter la librairie. Le portrait d’une jeune... Eva vient de s’installer au-dessus de l’ancienne librairie de la Butte-aux-Cailles léguée par son vieil ami Ernest. Entre ces murs chargés de livres et de souvenirs, entre anarchie littéraire et poussière, elle retrouve ce tableau qui, selon le testament d’Ernest, ne doit jamais quitter la librairie. Le portrait d’une jeune femme, daté de 1916, le nom d’une ville du Caucase comme seule indication. Tout pour intriguer Eva, étudiante en lettres passionnée de romans et de culture slaves. Alors elle imagine l’histoire de la femme du tableau qui, étrangement, semble petit à petit s’immiscer dans la réalité…

« Elle nous promène entre le passé et le présent et fait battre notre cœur plus fort avec cette histoire d’amour et de passion. » Maxi

« Un ouvrage qui emporte ses lecteurs dès les premières pages pour un voyage entre le Paris actuel et la Russie d’hier et d’aujourd'hui. » Le Courrier Picard
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266305907
Code sériel : 17813
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un ouvrage qui emporte ses lecteurs dès les premières pages pour un voyage entre le Paris actuel et la Russie d'hier et d'aujourd'hui. Un premier roman qui se savoure d'une traite. »
Le Courrier Picard

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mylene76 Posté le 14 Novembre 2021
    Un roman magnifique et puissant qui prend au cœur et fait voyager à travers les mots dans le temps et la Russie. « Eva emménage dans la librairie que son vieil ami lui a léguée. Elle tombe amoureuse du lieu et du mystérieux tableau qui ne doit jamais quitter l’endroit. Prise d’inspiration, Eva commence à rédiger le journal intime de la jeune fille représentée. » A déguster et à savourer assis-e sous un acacia en fleurs.
  • Mylea45 Posté le 25 Août 2021
    fait de ta vie un rêve et d'un rêve une réalité voici l'esprit du roman en quelque mot les 260 premières pages sont très plaisantes à lire puis la suite devient plus pénible à lire : trop de référence littéraire qui alourdissent la lecture C'est bien dommage
  • Lectricedemots Posté le 30 Juin 2021
    Je découvre cette auteure avec ce livre, alors ca parle d'amour, de livres et d'une librairie, il m'en fallait pas plus pour être conquise. Merci Livia grâce à vous j'ai voyagée en Russie et révisée mes classiques littéraires. J'ai aimée le coté mystérieux de ce livre car on veut connaitre la suite et du coup on tournent et on tournent les pages jusqu'à la fin. J'ai trouvée qu'il y avait parfois quelques longueurs mais cela ne m'a pas gênée du tout. Si je dois dressé le bilan de cette lecture , je dirais qu'elle fut bien agréable, j'ai immédiatement été embarquée par l'historie d'Eva. Un livre romantique et historique. Mais à vous de vous faire votre propre opinion en lisant ce livre.
  • Vanillasky Posté le 20 Avril 2021
    Ce roman nous plonge dans la vie d'Eva jeune étudiante en lettre à Paris et qui hérite d'une vieille librairie. Mais il y avait des exigences de l'ancien propriétaire à ce leg. Un tableau et un livre russe ne devront jamais être séparés ni quitter les murs de cette librairie au cœur du vieux Paris. Tout cela pique la curiosité de notre héroïne. Et parallèlement, l'auteure nous raconte l'histoire d'une jeune russe aristocrate, Apollinariya dont Eva invente le récit dans un journal. Tout cela, elle l'imagine en regardant ce tableau représentant une jeune fille dans la campagne russe et en se replongeant au fil des pages dans ses romans russes préférés. Cent ans séparent ces deux jeunes femmes et nous navigons au fil des pages entre St Petersbourg et Paris. Livia Meinzolt partage avec nous son amour des belles lettres et de la littérature russe parsemée de descriptions très romantiques de la Russie du début du XIXe. Mais elle utilise aussi habilement l'Histoire, pour nous raconter finalement une histoire d'amour dans une autre histoire. J'ai adoré ce roman qui m'a fait me replonger dans mes romans russes et même mes romans français classiques préférés, comme ceux de Dostoïevski, Tolstoï,... Ce roman nous plonge dans la vie d'Eva jeune étudiante en lettre à Paris et qui hérite d'une vieille librairie. Mais il y avait des exigences de l'ancien propriétaire à ce leg. Un tableau et un livre russe ne devront jamais être séparés ni quitter les murs de cette librairie au cœur du vieux Paris. Tout cela pique la curiosité de notre héroïne. Et parallèlement, l'auteure nous raconte l'histoire d'une jeune russe aristocrate, Apollinariya dont Eva invente le récit dans un journal. Tout cela, elle l'imagine en regardant ce tableau représentant une jeune fille dans la campagne russe et en se replongeant au fil des pages dans ses romans russes préférés. Cent ans séparent ces deux jeunes femmes et nous navigons au fil des pages entre St Petersbourg et Paris. Livia Meinzolt partage avec nous son amour des belles lettres et de la littérature russe parsemée de descriptions très romantiques de la Russie du début du XIXe. Mais elle utilise aussi habilement l'Histoire, pour nous raconter finalement une histoire d'amour dans une autre histoire. J'ai adoré ce roman qui m'a fait me replonger dans mes romans russes et même mes romans français classiques préférés, comme ceux de Dostoïevski, Tolstoï, Zola, Troyat, Gogol... J'en ai découvert d'autres également dont j'ai cherché les références et que je vais lire prochainement. J'ai passé un moment merveilleux au fil des pages. J'ai aimé les références et les nombreuses citations qu'elle utilise. Le bruit des pages va devenir l'un de mes romans préférés. Je ne me lasserai pas de le relire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nathys Posté le 5 Novembre 2020
    Une belle lecture pour moi. J'ai trouvé que pour un premier roman c'était très prometteur. Livia Meinzolt sait écrire, elle a un style très gracieux, j'avais l'impression de lire de la poésie en prose. Le décalage entre les deux époques avec l'écriture de Polina plus lyrique est bien mené. Cela fait du bien de lire quelque chose de si qualitatif chez une auteure contemporaine française. J'ai aimé aussi cette ambiance finalement un peu surréelle. Le seul bémol que je mettrais est cette envie d'en faire trop: trop de références, trop de citations de poèmes...on sent l'auteure passionnée par la Russie que ce soit le pays, sa gastronomie, sa culture littéraire ou musicale, et désireuse de caser toutes ses références. Si ça m'a effectivement donné envie d'en découvrir plus au début, j'étais un peu lasse au vingtième poème cité. Au final bien qu'un peu surchargée, une jolie lecture très poétique parmi mes plus belles découvertes de l'année.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.