Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266281348
Code sériel : 17124
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Le Bruit du silence

Date de parution : 01/02/2018
Depuis combien d’années Laure n’a-t-elle pas passé une nuit chez son père ? Elle ne sait pas, évite de compter, ne vient plus que pour récupérer des affaires. Aujourd’hui, des toiles pour sa prochaine expo qu’elle enfourne dans sa vieille voiture. François est un écrivain misanthrope, dur, inconsolable veuf coupé... Depuis combien d’années Laure n’a-t-elle pas passé une nuit chez son père ? Elle ne sait pas, évite de compter, ne vient plus que pour récupérer des affaires. Aujourd’hui, des toiles pour sa prochaine expo qu’elle enfourne dans sa vieille voiture. François est un écrivain misanthrope, dur, inconsolable veuf coupé d’un monde qu’il ne veut plus voir. Mais avec la neige, le sol boueux, la sortie de route, Laure est dans l’obligation d’y retourner avec un nœud au ventre. Affronter ce regard qui blesse, et les silences qui tuent la maison à petit feu. Un tête-à-tête forcé qui permettra, peut-être enfin, d’abattre les tristesses, les incompréhensions et les colères cristallisées…

« Une jolie plume. Ce roman est une belle surprise. » Mohammed Aïssaoui – Le Figaro
 
« Une histoire à la fois sincère et très sentimentale. » Nicole Garcia – ELLE

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266281348
Code sériel : 17124
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une histoire à la fois sincère et très sentimentale. » Nicole Garcia - ELLE
« Une jolie plume. Ce roman est une belle surprise. » Mohammed Aïssaoui - Le Figaro
« Charme indéniable, talent plein de promesses. » Dominique Bona de l'Académie française - Version Femina
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • visages Posté le 17 Mars 2021
    Un peu comme devant un tableau d'Escher, mon regard sur ce roman a pu être fluctuant,ne sachant pas si je l'aimais ou pas. Ceci du fait des beaux sentiments qui palpitent à chaque page. Et finalement, j'ai laissé tomber mon critique intérieur et mes jugements pour seulement me laisser porter par une belle histoire. Il y est question du poids du secret familial même lorsqu'il est nourrit des meilleures intentions. Il y est question du deuil parfois impossible d'un enfant,d'un amour et de la souffrance qui se traduit en désamour pour ceux qui reste...et enfin, il est question du pardon et de la réconciliation. Si la jolie plume de Léa Wiazemsky semble être au service des happy end (c'était déjà le cas avec Le vieux qui déjeunait seul) ,cela ne l'empêche pas d'aborder avec justesse les maux de notre condition humaine...et un peu de sentimentalisme ne peut pas faire de mal de temps en temps !
  • Yolu Posté le 29 Mars 2020
    Tout en subtilité, l’auteure nous parle de sentiments enfouis au plus profond de l’être, mais qui n’attendent qu’un coup de pouce pour émerger.
  • Ladybirdy Posté le 21 Décembre 2019
    Le bruit du silence. Ce roman porte très bien son titre. Il y a de ces silences qui crient et vous hurlent à l’âme tous les non-dits retenus dans la gorge. Laure en fait les frais depuis toute petite. Sa mère, qui savait changer le regard de ceux qui la croisaient est partie trop vite. Son père, lui, s’est terré dans un silence et un désamour qui a martyrisé à jamais Laure. Lors d’un week-end enneigé dans la maison de son père, les souvenirs de l’un et l’autre refont surface. Pour tisser la toile de ce lien père et fille. Une toile coriace où l’enfance s’est empêtrée, grignotant la confiance et la sécurité affective. La neige en toile de fond, ce roman m’a beaucoup plu pour l’espoir qu’il véhicule. Briser le cercle vicieux du silence n’est pas une mince affaire mais ouvrir son cœur pour que cesse la malédiction, c’est possible à qui veut se donner une seconde chance. L’écriture est tendre à souhait, très sensible et émouvante. C’est vrai néanmoins que ça pleure énormément de part et d’autre, ça souffre aussi beaucoup mais ce n’est pas dérangeant avec la plume de l’auteure qui jongle avec intelligence sur des... Le bruit du silence. Ce roman porte très bien son titre. Il y a de ces silences qui crient et vous hurlent à l’âme tous les non-dits retenus dans la gorge. Laure en fait les frais depuis toute petite. Sa mère, qui savait changer le regard de ceux qui la croisaient est partie trop vite. Son père, lui, s’est terré dans un silence et un désamour qui a martyrisé à jamais Laure. Lors d’un week-end enneigé dans la maison de son père, les souvenirs de l’un et l’autre refont surface. Pour tisser la toile de ce lien père et fille. Une toile coriace où l’enfance s’est empêtrée, grignotant la confiance et la sécurité affective. La neige en toile de fond, ce roman m’a beaucoup plu pour l’espoir qu’il véhicule. Briser le cercle vicieux du silence n’est pas une mince affaire mais ouvrir son cœur pour que cesse la malédiction, c’est possible à qui veut se donner une seconde chance. L’écriture est tendre à souhait, très sensible et émouvante. C’est vrai néanmoins que ça pleure énormément de part et d’autre, ça souffre aussi beaucoup mais ce n’est pas dérangeant avec la plume de l’auteure qui jongle avec intelligence sur des thèmes qui font mouche. « Le pardon n’est pas au bout du chemin; il est le chemin. » Françoise Chandernagor.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Arwen78 Posté le 9 Décembre 2019
    Laure rend visite à son père François. Elle y reste la journée et doit repartir le soir. Ils n'entretiennent pas de bon rapport. Au bout de quelques kilomètres, elle a un accident. Elle passera la nuit dans la maison de son enfance avec son père et Simone l'employée de maison. Laure aura une explication avec son père. Découvrira-t-elle la vérité et les non-dits ? Pourras-t-elle définir le mal être qui l'habite, afin d'être heureuse avec Marc, son petit ami ? Ce livre est sur les relations filiales père-fille. Un huit clos magnifique et un livre formidable. J'ai été énormément émue par ce roman.
  • luis1952 Posté le 7 Octobre 2019
    La découverte pour moi, d'une auteure que je ne connaissais pas encore. Quelques personnages, mais une belle intrigue. Pourquoi François, un père de soixante dix ans ne parle pas à sa fille Laure depuis bientôt trente ans ? Un drame familial, si bien raconté dans ce petit roman de 150 pages à peine.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.