En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Cheval d'Orgueil

        Pocket
        EAN : 9782266097833
        Code sériel : 3000
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 672
        Format : 108 x 177 mm
        Le Cheval d'Orgueil

        JEAN MALAURIE (Direction de collection)
        Collection : Terre Humaine Poche
        Date de parution : 17/09/1999

        « Trop pauvre que je suis pour posséder un autre animal, du moins "le Cheval d'orgueil" aura-t-il toujours une stalle dans mon écurie. » Ainsi parlait le grand-père de l'auteur, l'humble paysan Alain Le Goff qui n'avait d'autre terre que celle qu'il emportait malgré lui aux semelles de ses sabots de bois....

        « Trop pauvre que je suis pour posséder un autre animal, du moins "le Cheval d'orgueil" aura-t-il toujours une stalle dans mon écurie. » Ainsi parlait le grand-père de l'auteur, l'humble paysan Alain Le Goff qui n'avait d'autre terre que celle qu'il emportait malgré lui aux semelles de ses sabots de bois. « Quand on est pauvre, mon fils, il faut avoir de l'honneur. Les riches n'en ont pas besoin. » Et l'honneur consiste à tenir et à faire respecter son rang, si humble soit-il. Au pays bigouden, on ne redoute rien tant que la honte qu'on appelle « arvez ». Tout le reste est supportable.

        L'auteur a grandi dans ce sentiment. Avant d'apprendre le français, il a été élevé en milieu bretonnant, dans une société qui vivait selon un code strictement établi.

        Il n'enseigne pas, il raconte minutieusement comment on vivait dans une « paroisse » bretonnante de l'extrême ouest armoricain dans la première moitié du XXsiècle. Il nous fait partager sa profonde conviction : ceux qui jugent les paysans comme des êtres grossiers sont eux-mêmes des esprits sommaires et naïfs. Il affirme que ce sont des siècles de mépris culturel qui ont fini par déclencher jacqueries et révoltes chez les paysans de notre pays.

        Et puis, un jour, « le Cheval d'Orgueil » a secoué furieusement sa crinère !

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266097833
        Code sériel : 3000
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 672
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.30 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Wyoming Posté le 3 Août 2018
          Un récit fleuve sur la vie paysanne en Bretagne au début du siècle dernier. Le livre est extrêmement détaillé, toutes les traditions sont décrites et commentées. Le lavage du linge au lavoir public est un grand moment de l'ouvrage avec tous les dialogues que partageaient les lavandières. L'Ankou est également célébré de même que les nombreux calvaire au détour des chemins ou bien à proximité des chapelles. L'abondance de détails est intéressante pour ce qui est de la précision mais elle alourdit considérablement l'ouvrage que j'ai trouvé très, très long à lire.
        • mikaelunvoas Posté le 26 Février 2018
          Ce témoignage est riche et rare. Quand je raconte aux jeunes que nos grands parents n'avaient pas l'électricité ni l'eau courante et qu'en plus ils ne parlaient pas français, ils ont du mal à me croire. Ce n'est pas si loin que cela dans le temps. Pierre JAKEZ HELIAZ a compilé ces souvenirs précieux pour ceux qui s'intéressent à ce qu'était la vie des paysans bretons pauvres soit au moins 90% de la population bretonne à cette époque.
        • Plouzennec Posté le 1 Décembre 2017
          Hélias réhabilite les paysans sans dépeindre un monde idyllique. Il décrit, souvent avec humour, une organisation sociale cohérente pour "tenir la misère en respect". Au rythme des saisons et des fêtes religieuses, sous la férule d'un clergé veillant abusivement au grain. Avec Hélias enfant, le lecteur découvre les antagonismes entre les Rouges (républicains et plutôt de gauche, comme son père) et les Blancs (conservateurs et catholiques), entre paysans et pêcheurs, entre bretonnants et bilingues. Immigré dans son propre pays quand il franchit le seuil de l'école primaire parce qu'interdit de prononcer un mot de breton, seul idiome qu'il connaisse, le fils de paysan bigouden s'indigne : "On a écarté délibérément cette langue de l'enseignement sous un prétexte d'unification nationale, dont la vanité s'est avérée depuis longtemps."
        • kanarmor Posté le 13 Août 2014
          Je viens de terminer la relecture de ce Cheval d'orgueil -découvert adolescent- alors que partout en Bretagne des fêtes estivales, à Quimper, Lorient et dans de nombreuses autres villes célèbrent la culture bretonne. Une lecture qui prend tout son sens, tant Pierre-Jakez Hélias était un fervent défenseur de la langue et de la culture bretonne. Il avait à cœur de préserver des racines fortes et profondes -son travail de collectage pour conserver la mémoire le prouve- tout en s'ouvrant vers l'extérieur. Ce livre est un témoignage humaniste, sincère, humble sur un monde qui était en voie de disparition. Une société avec des codes sociaux très affirmés, des valeurs humaines pouvant être difficiles à comprendre pour des gens extérieurs. Pas de misérabilisme, ni de nostalgie dans son regard, juste un témoignage avec un regard d'ethnologue, qui justifiait pleinement sa publication dans la collection Terre Humaine. Ce livre est un véritable trésor pour ceux qui veulent connaître un peu de "l'âme bretonne" et comprendre la Bretagne d'aujourd'hui.
        • manaud Posté le 21 Juin 2014
          '
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com