Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377355006
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 10,8 x 17,7 mm

Le courage de Louise

Collection : Roman & évasion
Date de parution : 20/08/2020
À travers le portrait de Louise, jeune femme confrontée à l’absence des hommes de son village en 1914, Raphaël Delpard rend hommage à toutes ces Françaises qui ont contribué à la survie du pays, plongé dans l’une des pires épreuves de son Histoire.
C’est la fête à Parigné-l’Évêque, dans la Sarthe. En ce jour de la Saint-Jean, Louise, 20 ans, se laisse séduire par Justin, un fermier des environs. Le garçon, qui vient de reprendre l’exploitation familiale après la mort de ses parents, tombe sous le charme de la jeune lavandière.
À peine sont-ils...
C’est la fête à Parigné-l’Évêque, dans la Sarthe. En ce jour de la Saint-Jean, Louise, 20 ans, se laisse séduire par Justin, un fermier des environs. Le garçon, qui vient de reprendre l’exploitation familiale après la mort de ses parents, tombe sous le charme de la jeune lavandière.
À peine sont-ils mariés que la guerre éclate – la grande, celle de 14. Justin troque la fourche pour le fusil et s’en va labourer les champs de bataille. Son épouse, qui ignore tout des travaux de la ferme, se retrouve seule.
Mais, à l’heure de la moisson, une extraordinaire entraide s’organise. Louise peut compter sur le soutien de ses voisines, privées comme elle de leur mari. Et sur celui d’un capitaine belge en mission au Mans. Ingénieur agronome dans le civil, l’homme va se montrer d’un grand secours. Peut-être même trop…
Un magnifique hommage aux femmes qui ont contribué à la survie du pays aux heures les plus terribles de son histoire.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377355006
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Shereadsabook Posté le 5 Octobre 2020
    Un roman traitant de la guerre 14-18 mais vu du côté de la vie des femmes restées seules dans les villages de France et j'ai trouvé ça très intéressant d'aborder la situation des femmes à cette époque car trop peu souvent abordée dans les romans historiques de cette période. Et à travers le portrait d'une très jeune femme, Louise, l'auteur rend un magnifique hommage à toutes ces femmes qui ont contribué à la survie du pays pendant que leurs hommes, qu'ils soient maris, fils, frères, pères, étaient partis au front. Et si les hommes ont été des héros sur le front, les femmes ont été des héroïnes à l'arrière. Leur engagement et leur solidarité a permis dans les campagnes que la gestion des fermes et des cultures puissent perdurer. Elles ont toutes appris de nouveaux métiers, que ce soit fermières, en campagne, mais aussi tous les autres métiers que les hommes occupaient et qu'il a fallu maintenir pendant la guerre car essentiels au bon fonctionnement de la vie. Le personnage de Louise est attachant, cette jeune femme ne connaît encore rien de la vie et elle va devoir s'armer de courage et tout apprendre. Ce roman historique se lit très... Un roman traitant de la guerre 14-18 mais vu du côté de la vie des femmes restées seules dans les villages de France et j'ai trouvé ça très intéressant d'aborder la situation des femmes à cette époque car trop peu souvent abordée dans les romans historiques de cette période. Et à travers le portrait d'une très jeune femme, Louise, l'auteur rend un magnifique hommage à toutes ces femmes qui ont contribué à la survie du pays pendant que leurs hommes, qu'ils soient maris, fils, frères, pères, étaient partis au front. Et si les hommes ont été des héros sur le front, les femmes ont été des héroïnes à l'arrière. Leur engagement et leur solidarité a permis dans les campagnes que la gestion des fermes et des cultures puissent perdurer. Elles ont toutes appris de nouveaux métiers, que ce soit fermières, en campagne, mais aussi tous les autres métiers que les hommes occupaient et qu'il a fallu maintenir pendant la guerre car essentiels au bon fonctionnement de la vie. Le personnage de Louise est attachant, cette jeune femme ne connaît encore rien de la vie et elle va devoir s'armer de courage et tout apprendre. Ce roman historique se lit très rapidement et devient même addictif car les rebondissements sont nombreux et on a envie de découvrir l'évolution de chacune de ces femmes, et de Louise. Chronique en ligne :
    Lire la suite
    En lire moins
  • seriesmovieslibros Posté le 28 Septembre 2020
    J'ai bien apprécié cette lecture. Tout d'abord, il faut savoir que c'est une lecture historique assez intéressante. . ~ . On va suivre Louise qui va devoir apprendre les travaux de la ferme du jour au lendemain parce que son mari est réquisitionner pour la guerre ( celle de 14-18). . ~ . Dans ce roman, on va surtout suivre l'histoire des personnes restés en arrière, la vie que les femmes ont du menées pour faire en sorte que leur ferme tienne debout, que le village tiennent debout et tout ça du jour au lendemain parce que malheureusement à cette époque c'est les hommes qui faisaient tout. Mais cette période permet de constater que les femmes sont égales des hommes, que ils peuvent faire les mêmes tâches. . ~ . On apprend beaucoup de choses sur les anecdotes de la première guerre mondiale, les faits relatés sont vraiment intéressants. On constate les horreurs que ont vécues les prisonniers. . ~ . Pour tous ceux qui aiment les lectures historiques je vous conseille ce roman !
  • Charliebbtl Posté le 20 Septembre 2020
    Ma première incursion dans le monde paysan au cours du premier conflit mondial remonte à mon adolescence avec le roman "Des grives aux loups" de Claude Michelet. Et ça avait été une véritable découverte. Mais il faut reconnaître effectivement que la saga de Michelet était plutôt « masculine ». La présentation du roman de Raphaël Delpard promettait de combler cette lacune en mettant dans la lumière toutes ces femmes, et plus spécifiquement, Louise, dont le jeune époux se voit appelé au front, laissant le jeune femme totalement démunie face à la gestion de la ferme familiale. Mais voilà, tout se révèle beaucoup trop simple pour moi. Le roman s’annonce ainsi comme une sorte de roman initiatique. Mais tout va trop vite à mon goût. Certes, Louise se retrouve confrontée à de multiples problèmes d’intendance qui la dépassent mais qui trouvent en un temps éclair des solutions d’une simplicité parfois déroutante. Alors oui, on imagine bien que la solidarité ait pu intervenir durant cette période entre les femmes contraintes d’endosser le rôle de leurs époux mais je doute que les choses aient pu se révéler aussi faciles. L’intrigue de ce côté manque pour moi de complexité. En effet, je m’étais attendu à... Ma première incursion dans le monde paysan au cours du premier conflit mondial remonte à mon adolescence avec le roman "Des grives aux loups" de Claude Michelet. Et ça avait été une véritable découverte. Mais il faut reconnaître effectivement que la saga de Michelet était plutôt « masculine ». La présentation du roman de Raphaël Delpard promettait de combler cette lacune en mettant dans la lumière toutes ces femmes, et plus spécifiquement, Louise, dont le jeune époux se voit appelé au front, laissant le jeune femme totalement démunie face à la gestion de la ferme familiale. Mais voilà, tout se révèle beaucoup trop simple pour moi. Le roman s’annonce ainsi comme une sorte de roman initiatique. Mais tout va trop vite à mon goût. Certes, Louise se retrouve confrontée à de multiples problèmes d’intendance qui la dépassent mais qui trouvent en un temps éclair des solutions d’une simplicité parfois déroutante. Alors oui, on imagine bien que la solidarité ait pu intervenir durant cette période entre les femmes contraintes d’endosser le rôle de leurs époux mais je doute que les choses aient pu se révéler aussi faciles. L’intrigue de ce côté manque pour moi de complexité. En effet, je m’étais attendu à des rivalités, des coups fourrés entre ces femmes pour qui s’en sortir ne relevait pas forcément de l’évidence. Or, là, elles se donnent systématiquement des coups de main sans contreparties. Ou plutôt avec certaines contreparties immédiatement oubliées, ce qui laisse apparaître dans l’intrigue, parfois, des incohérences. Un exemple parmi d’autres : des religieuses viennent donner un coup de main pour la moisson. Leur mère supérieure précise à Louise que tout est arrangé avec l’une de ses amies pour leur dédommagement. On imagine soit une question d’argent soit un pourcentage sur la récolte… Et pourtant, cela ne revient jamais sur le tapis alors qu’on apprend que Louise a vendu l’intégralité de la moisson et qu’elle a gagné moins que ce dont elle avait besoin pour payer une autre de ses voisines… Ce flou dans l’histoire m’a personnellement gêné, d’autant qu’il y a eu d’autres incohérences de ce type. J’ai parfois eu l’impression que le prétexte de l’histoire était avant tout de suivre le personnage de Louise dans l’apprentissage de son émancipation vis-à-vis d’une société où les hommes règnent en maîtres. Compte tenu de cela, le contexte historique m’est apparu finalement secondaire, l’intrigue et les thématiques abordées pouvant être transposées à toute autre époque moderne (par exemple, l’histoire de la mère de Louise). C’est, je crois, cela qui m’a le plus gêné et a fait que ce roman ne m’a pas complètement séduit. Malgré cette déception, il y a eu quelques satisfactions mais étrangement, dans un roman qui se voulait mettre en avant les femmes, la plupart de ces passages furent liés à des personnages masculins. Ainsi, le récit fait par Fabien Lagrange, revenu quelques jours des tranchées en permission, montre bien le degré d’insouciance avec laquelle la France semble avoir envisagé ce conflit franco-allemand qui ne devait, selon elle, durer que quelques mois. Le contraste avec le retour de combattants à la fin de la guerre est alors terrible dans la mesure où on découvre alors ce que la guerre a causé comme séquelles physiques mais aussi psychologiques. La scène des retrouvailles entre anciens combattants (Justin et Constantin) où tout se dit en silence car finalement qui peut comprendre l’incompréhensible s’il ne l’a pas vécu. En cela, Raphaël Delpard réussit à bien rendre ces destins anéantis par quatre années d’horreur. On apprécie également l’histoire de Marguerite Schneider, autre facette importante du conflit et dont les conséquences furent sans doute encore plus difficiles à vivre. Mais je vous laisse la découvrir par vous-même. Au final, un roman qui se lit agréablement même si, du côté historique, j’aurais bien aimé une intrigue un peu plus complexe concernant la vie à l’arrière et le destin de ces femmes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MariLovesBooks Posté le 15 Septembre 2020
    Je n'ai pas lu énormément de livres ayant pour sujet la Première Guerre mondiale. alors quand j'ai vu passer ce livre j'ai eu envie de le découvrir ! Louise est tout juste mariée à un fermier prospère lorsque celui-ci est appelé à aller sur le front. Elle n'a jamais eu à tenir de ferme avant et le fait qu'elle ne sache ni lire ni écrire ne l'aide pas non plus ! Mais elle n'est pas la seule femme des environs à connaitre pareilles difficultés. Toutes se retrouvent seules à devoir gérer le travail laissé vacant par leurs maris. Heureusement une chaîne de solidarité va se mettre en place... Louise est très touchante. Elle est à la fois très candide, de par son absence d'éducation, mais aussi très lucide de la situation dans laquelle elle se trouve. Par moment le côté un peu simplet de la personnalité de Louise m'a un peu agacée (surtout que l'on est principalement dans sa tête) mais c'est aussi ce qui fait que le personnage est comme il est ! Et puis on la voit prête à tout pour y arriver sans son mari. Parce qu'elle n'a pas le choix mais aussi parce que c'est libérateur. C'est... Je n'ai pas lu énormément de livres ayant pour sujet la Première Guerre mondiale. alors quand j'ai vu passer ce livre j'ai eu envie de le découvrir ! Louise est tout juste mariée à un fermier prospère lorsque celui-ci est appelé à aller sur le front. Elle n'a jamais eu à tenir de ferme avant et le fait qu'elle ne sache ni lire ni écrire ne l'aide pas non plus ! Mais elle n'est pas la seule femme des environs à connaitre pareilles difficultés. Toutes se retrouvent seules à devoir gérer le travail laissé vacant par leurs maris. Heureusement une chaîne de solidarité va se mettre en place... Louise est très touchante. Elle est à la fois très candide, de par son absence d'éducation, mais aussi très lucide de la situation dans laquelle elle se trouve. Par moment le côté un peu simplet de la personnalité de Louise m'a un peu agacée (surtout que l'on est principalement dans sa tête) mais c'est aussi ce qui fait que le personnage est comme il est ! Et puis on la voit prête à tout pour y arriver sans son mari. Parce qu'elle n'a pas le choix mais aussi parce que c'est libérateur. C'est ainsi que l'on finit par s'attacher à Louise... Au moment où j'ai lu cette histoire, j'avais visiter Verdun peu de temps avant. J'avais encore à l'esprit les dalles remplies de noms de personnes ayant perdues la vie à l'ossuaire et l'image de champs remplis de croix blanches. Pendant une semaine tout cela m'a travaillé. Alors quand j'ai commencé ma lecture et cela m'a fait du bien ! On a tendance à oublier le bain de sang qu'a été cette guerre mais surtout à quel point elle a pu être difficile à vivre pour les femmes laissées seules chez elles à devoir tout gérer d'un coup ! C'est ce versant de l'histoire que Raphaël Delpard a décidé de raconter à travers celle de Louise. Cette histoire a été une lecture très instructive que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lectricedhiver Posté le 4 Septembre 2020
    J'aime beaucoup les romans historiques et celui-ci est axé sur une période importante de notre histoire. La première guerre mondiale. Le Courage de Louise c'est l'histoire de Louise mais à travers elle c'est surtout l'histoire de toutes les femmes durant la guerre de 14-18 qui nous ai raconté. Nous sommes dans la Sarthe, plus précisément à Parigné-l'Évêque, où Louise 20 ans se marie avec Justin jeune fermier. Malheureusement pour le jeune couple la guerre est déclarée peut de temps après leurs mariage et Justin doit partir sur le front laissant derrière lui la jeune femme pour gérer la ferme. J'ai adoré ma lecture, Louise m'a scotché avec sa résilience et son aptitude à ne jamais abandonné malgré les épreuves qui se manifesteront à elle. Mais ce roman c'est aussi l'histoire de toutes les femmes qui, à l'heure de la guerre, n'ont d'autres choix que de prendre la place des hommes. Ce courage dont elles font preuve, cette volonté qu'elles ont de prouver leurs aptitudes, tout cela m'a laissée complètement admirative. C'est une ode pour ces femmes qui ont maintenu la France à flot durant toute la guerre et si je devais mettre deux mots sur ce roman se seraient courage et solidarité. L'écriture est fluide... J'aime beaucoup les romans historiques et celui-ci est axé sur une période importante de notre histoire. La première guerre mondiale. Le Courage de Louise c'est l'histoire de Louise mais à travers elle c'est surtout l'histoire de toutes les femmes durant la guerre de 14-18 qui nous ai raconté. Nous sommes dans la Sarthe, plus précisément à Parigné-l'Évêque, où Louise 20 ans se marie avec Justin jeune fermier. Malheureusement pour le jeune couple la guerre est déclarée peut de temps après leurs mariage et Justin doit partir sur le front laissant derrière lui la jeune femme pour gérer la ferme. J'ai adoré ma lecture, Louise m'a scotché avec sa résilience et son aptitude à ne jamais abandonné malgré les épreuves qui se manifesteront à elle. Mais ce roman c'est aussi l'histoire de toutes les femmes qui, à l'heure de la guerre, n'ont d'autres choix que de prendre la place des hommes. Ce courage dont elles font preuve, cette volonté qu'elles ont de prouver leurs aptitudes, tout cela m'a laissée complètement admirative. C'est une ode pour ces femmes qui ont maintenu la France à flot durant toute la guerre et si je devais mettre deux mots sur ce roman se seraient courage et solidarité. L'écriture est fluide et très belle ce qui a permis une lecture vraiment agréable. Je ne connais pas encore les autres romans de cet auteur mais je vais vite me pencher dessus.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés