Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266173131
Code sériel : 12646
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Le dernier détective

Hubert TEZENAS (Traducteur)
Date de parution : 01/02/2007

« C'est le moment de payer pour ce que tu as fait ! » La sentence, assénée par un mystérieux interlocuteur au détective Elvis Cole, agit comme une grenade dégoupillée : quelques minutes plus tôt, Ben, le fils de sa fiancée, a été enlevé sous ses yeux. Très vite, pour...

« C'est le moment de payer pour ce que tu as fait ! » La sentence, assénée par un mystérieux interlocuteur au détective Elvis Cole, agit comme une grenade dégoupillée : quelques minutes plus tôt, Ben, le fils de sa fiancée, a été enlevé sous ses yeux. Très vite, pour la police, l'incompréhension laisse place à la suspicion. Aucune trace visible, aucun motif apparent. Quel crime a donc commis Cole pour que les siens se trouvent ainsi menacés ?

Epaulé par un duo de choc – le fidèle et impénétrable Joe Pike accompagné de Carol Starkey, inspecteur aux méthodes pour le moins explosives –, Elvis ne dispose plus que de 54 h 12 min pour prouver son innocence et retrouver le petit Ben, enseveli vivant…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266173131
Code sériel : 12646
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ollivier Posté le 4 Janvier 2020
    Un polar efficace.
  • chris973 Posté le 22 Décembre 2019
    fini de lire le ... 15 mars 2013; livre que j'avais noté 4 sur 5.
  • lecteur31 Posté le 4 Décembre 2019
    Je découvre et j'aime bien, suspense garanti. Je vais chercher d'autres pockets de cet auteur avec son héros Elvis Cole. Vos conseils sont les bienvenus.
  • XS Posté le 22 Mai 2019
    Elvis Cole, détective de son état, et son complice Joe Pike, deux héros récurrents de l’auteur, se trouvent ici aux prises avec l’enlèvement d’un enfant. Celui de la compagne d’Elvis. Aïe. Enlevé alors qu’il était sous la garde d’Elvis. Re-Aïe. C’est donc un Elvis pétri de culpabilité qui doit mener une traque contre des adversaires qui se révèlent plutôt doués… dans le génocide. Rien que ça. Heureusement épaulé de l’énigmatique Pike, dont le côté super-héros est malheureusement entravé par une blessure. Ce roman dévoile un pan du passé de ses protagonistes. On y découvre un Cole vétéran du Viet Nam, obligé de replonger dans ses souvenirs par un ravisseur. Avec son héros fictionnel, Robert Crais rend hommage aux familles et rescapés du conflit. En ce qui concerne Joe, c’est son enfance que l’auteur révèle par petites touches. Comme souvent avec Robert Crais, c’est efficace, enlevé, et le suspense traité de façon -presque- réaliste. J’avoue que voir un détective saccager une scène de meurtre avant l’arrivée des flics relève quand même du crime de lèse-majesté pour la lectrice assidue de roman policier que je suis. Et toujours, chez Crais, ce petit côté cow-boy – l’utilisation des armes par les héros, qui n’est pas... Elvis Cole, détective de son état, et son complice Joe Pike, deux héros récurrents de l’auteur, se trouvent ici aux prises avec l’enlèvement d’un enfant. Celui de la compagne d’Elvis. Aïe. Enlevé alors qu’il était sous la garde d’Elvis. Re-Aïe. C’est donc un Elvis pétri de culpabilité qui doit mener une traque contre des adversaires qui se révèlent plutôt doués… dans le génocide. Rien que ça. Heureusement épaulé de l’énigmatique Pike, dont le côté super-héros est malheureusement entravé par une blessure. Ce roman dévoile un pan du passé de ses protagonistes. On y découvre un Cole vétéran du Viet Nam, obligé de replonger dans ses souvenirs par un ravisseur. Avec son héros fictionnel, Robert Crais rend hommage aux familles et rescapés du conflit. En ce qui concerne Joe, c’est son enfance que l’auteur révèle par petites touches. Comme souvent avec Robert Crais, c’est efficace, enlevé, et le suspense traité de façon -presque- réaliste. J’avoue que voir un détective saccager une scène de meurtre avant l’arrivée des flics relève quand même du crime de lèse-majesté pour la lectrice assidue de roman policier que je suis. Et toujours, chez Crais, ce petit côté cow-boy – l’utilisation des armes par les héros, qui n’est pas ce que je préfère. Ce sont pour moi l’atmosphère de la ville, on se croirait à Los Angeles -la maison de Cole accrochée à la colline-, les relations entre les personnages (Lucy, la compagne d’Elvis, son fils et le père) qui permettent à ce roman de sortir du lot.
    Lire la suite
    En lire moins
  • meknes56 Posté le 21 Mai 2019
    Un bon thriller. Une intrigue fort bien mené. Mais, peut être parce que je lis de nombreux policier, j'avais deviné dès les premières pages les coupables de l'enlèvement...mais pas les raisons. J'avoue que c'est un roman" haletant et prenant" à lire
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.