En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le dernier péché

        10/18
        EAN : 9782264072108
        Code sériel : 5322
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 408
        Format : 108 x 177 mm
        Nouveauté
        Le dernier péché

        Lucas MESSMER (Traducteur)
        Date de parution : 07/06/2018
        Il y a dix ans, Nora a miraculeusement survécu à un terrible accident dont elle ne garde presque aucun souvenir. Une épreuve qui l’a poussée à se prendre en main. Aujourd’hui auteur de livres à succès et propriétaire d’une magnifique villa dans la banlieue de Stockholm, elle mène, avec son... Il y a dix ans, Nora a miraculeusement survécu à un terrible accident dont elle ne garde presque aucun souvenir. Une épreuve qui l’a poussée à se prendre en main. Aujourd’hui auteur de livres à succès et propriétaire d’une magnifique villa dans la banlieue de Stockholm, elle mène, avec son mari Frank et leurs deux enfants, une existence de rêve. Jusqu’à l’arrivée de sa nouvelle voisine : Klara.
        Klara, auprès de laquelle Nora, sans raison, perd tous ses moyens. Klara, que Frank semble connaître, même s’il prétend le contraire. Frôlant bientôt la paranoïa, Nora perd pied. D’autant qu’au même moment, des fragments de son passé lui reviennent et un soupçon se met à la hanter : et si cet accident, dix ans plus tôt, n’en était pas un ?

        « Une histoire fondée sur un adultère serait basique. Non, Rebecka Aldén, a choisi une autre voie. Les ramifications sont nombreuses, les rebondisse¬ments déroutants. Il est difficile de s’arracher à ce livre, plébiscité en Suède. »
        Paule Martigny – Mémoire des arts

        Traduit du suédois par Lucas Messmer
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264072108
        Code sériel : 5322
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 408
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        8.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • musemania Posté le 2 Novembre 2017
          Nora est une brillante écrivaine hyperconnectée en matière de coaching de vie et habite dans une banlieue paisible entourée de son époux (également son agent) et de ses enfants. Suite à un accident survenu dix ans plus tôt, elle s'est reconstruite et mène désormais une vie "parfaite". Alors qu'elle "règne" sur son quartier et qu'elle entame l'écriture de son nouveau livre consacré aux sept péchés capitaux, sa tranquilité se voit ébranlée par l'arrivée d'une nouvelle et mystérieuse voisine, Klara. Des soupçons quant à sa chute refont surface comme des fragments de souvenirs menant Nora à se demander : et si son accident n'en était pas vraiment un... Polar/thriller (la frontière est ténue) psychologique suédois bien efficace quant à la facilité avec laquelle le lecteur souhaite avancer dans le récit. Les chapitres sont courts, ce qui permet de faire monter le suspens. L'auteure aborde facilement l'hyperconnectivité de la société de part, son héroïne qui tombe parfois dans l'absurde des réseaux sociaux (est-ce que mon profil est à jour?, la photo est-elle parfaite pour être publiée?,...). Il est aisé de se mettre à la place des personnages et surtout de Nora, même si j'avoue, elle a parfois eu le don de m'insupporter de part une dose de... Nora est une brillante écrivaine hyperconnectée en matière de coaching de vie et habite dans une banlieue paisible entourée de son époux (également son agent) et de ses enfants. Suite à un accident survenu dix ans plus tôt, elle s'est reconstruite et mène désormais une vie "parfaite". Alors qu'elle "règne" sur son quartier et qu'elle entame l'écriture de son nouveau livre consacré aux sept péchés capitaux, sa tranquilité se voit ébranlée par l'arrivée d'une nouvelle et mystérieuse voisine, Klara. Des soupçons quant à sa chute refont surface comme des fragments de souvenirs menant Nora à se demander : et si son accident n'en était pas vraiment un... Polar/thriller (la frontière est ténue) psychologique suédois bien efficace quant à la facilité avec laquelle le lecteur souhaite avancer dans le récit. Les chapitres sont courts, ce qui permet de faire monter le suspens. L'auteure aborde facilement l'hyperconnectivité de la société de part, son héroïne qui tombe parfois dans l'absurde des réseaux sociaux (est-ce que mon profil est à jour?, la photo est-elle parfaite pour être publiée?,...). Il est aisé de se mettre à la place des personnages et surtout de Nora, même si j'avoue, elle a parfois eu le don de m'insupporter de part une dose de "niaiserie". Petit bémol selon moi : le thème des sept péchés capitaux aurait pu être approfondis. Malgré tout, ce livre reste un bon suspens avec un bon final, en ce sens que l'héroïne ne fera pas forcément les choix auxquels on peut s'attendre logiquement. Pour les lecteurs frileux du fait qu'il s'agisse d'une auteure suédoise, les noms des personnages et lieux sont très abordables, francophones que nous sommes ;-)
          Lire la suite
          En lire moins
        • Holon Posté le 14 Août 2017
          La réussite, l'image que l'on donne au monde, les apparences, avoir le bon mot, être à la mode de la bonne pensée et surtout avoir une belle page Facebook quitte à vivre dans un faux bonheur. Le jugement de l'auteure est sans appel, un thriller psychologique haut de gamme et je peux dire un des meilleurs romans que j'ai lus cette année. Un miroir aux alouettes une fausseté cultivée par les médias sociaux on peut dire sans se tromper que cela est Le Dernier Péché de notre époque.
        • Autantenemportentleslivres Posté le 1 Août 2017
          Mon avis: Le dernier péché est un thriller que j'avais repéré parmi les dernières parutions des Editions Denoël tant il me faisait penser à la duologie de Barbara Abel Dernière la haine et Après la fin que j'avais adoré. Je remercie donc beaucoup la maison d'édition de me l'avoir fait parvenir. C'est une lecture que je n'ai pas autant apprécié que ce que j'aurais pensé, et ce malheureux constat provient sans doute du fait que je n'ai pas du tout aimé le personnage central de l'histoire à savoir Nora. C'est une femme qui de part le terrible accident dont elle a été victime 10 ans plus-tôt aurait dû m'inspirer de la sympathie, du respect et de l'admiration pour le formidable courage dont elle a fait preuve, mais qui au contraire m'a terriblement semblé narcissique. Sa vie se résume à critiquer les autres et à se féliciter pour sa réussite en tant qu'auteure. Elle est toujours dans le contrôle de son apparence. Elle passe clairement la plupart de son temps à vouloir être le centre d'attention de tout le monde, à vouloir susciter l'envie voir la jalousie de son entourage, à surveiller si personne ne lui vole la vedette ou encore si elle... Mon avis: Le dernier péché est un thriller que j'avais repéré parmi les dernières parutions des Editions Denoël tant il me faisait penser à la duologie de Barbara Abel Dernière la haine et Après la fin que j'avais adoré. Je remercie donc beaucoup la maison d'édition de me l'avoir fait parvenir. C'est une lecture que je n'ai pas autant apprécié que ce que j'aurais pensé, et ce malheureux constat provient sans doute du fait que je n'ai pas du tout aimé le personnage central de l'histoire à savoir Nora. C'est une femme qui de part le terrible accident dont elle a été victime 10 ans plus-tôt aurait dû m'inspirer de la sympathie, du respect et de l'admiration pour le formidable courage dont elle a fait preuve, mais qui au contraire m'a terriblement semblé narcissique. Sa vie se résume à critiquer les autres et à se féliciter pour sa réussite en tant qu'auteure. Elle est toujours dans le contrôle de son apparence. Elle passe clairement la plupart de son temps à vouloir être le centre d'attention de tout le monde, à vouloir susciter l'envie voir la jalousie de son entourage, à surveiller si personne ne lui vole la vedette ou encore si elle suscite moins l’intérêt qu'auparavant. Je comprends évidemment qu'en tant qu'écrivain elle se doit de faire attention à l'image qu'elle renvoie d'elle-même que se soit dans les interviews ou sur les réseaux sociaux, mais je n'ai pas réussi à véritablement la comprendre et de ce fait elle m'a clairement insupporté pendant toute ma lecture. A mon sens ce type de comportement révèle un manque de confiance en soi évidant. Et même si il révèle également une volonté aussi louable soit-elle de garder sa place de numéro un après avoir si longtemps bataillée pour réussir, ce trait de sa personnalité ne m'a pas touché. Dans de telles conditions difficile d’apprécier à sa juste valeur un récit qui tourne justement autour d'elle. Heureusement l'intrigue a quelque peu relevé mon appréciation générale, même si quelques passages se sont révélés soit brouillons soit un peu longs. Je pense notamment aux références aux 7 péchés capitaux souvent évoqués dans le récit, puisque le prochain roman de Nora porte sur ce thème précis. J'avoue ne pas avoir très bien saisi le rapport avec l'intrigue en elle-même. Ils ne m'ont ainsi pas semblé utiles et je dois dire que j'ai nettement préféré ceux mettant en scène Klara sa voisine psychopathe. Rebecka Aldén est parfaitement arrivée à retranscrire l'angoisse et la tension que j'avais aimé ressentir en lisant Derrière la haine. Klara est une femme séduisante et elle part donc déjà avec un handicap, celui d'être une rivale potentielle pour Nora. Aimable et sociable elle semble être la voisine parfaite dont tout le monde rêve, mais Nora va vite se rendre compte que Klara ne semble pas avoir un si bon fond. On apprend donc vite à se méfier de la jeune femme comme le fait Nora et sa famille, mais c'est sans compter le doute que l'auteure arrive petit à petit à immiscer dans notre esprit, car Nora du fait de son accident a déjà suivi il y a quelques années un psychologue. De ce fait est-elle victime d'hallucinations? Voit-elle le mal là où il n'y en a pas? Cependant malgré une ambiance suffocante et la confusion la plus totale dans laquelle nous sommes plongés pendant près de 300 pages, j'ai commencé à me méfier d'un autre personnage, dont les agissements me paraissaient de plus en plus suspects. Moi qui lis beaucoup de thrillers je commence un peu à deviner à l'avance le méchant de l'histoire, et en ce sens je ne m'étais pas trompée. Malgré tout le dénouement a pourtant réussi à me surprendre notamment en ce qui concerne le lien qui unit les personnages. Non seulement je ne m'y attendais pas mais je suis restée complètement abasourdie face à la réaction de Nora qui n'a fait que renforcer la déception et la colère que je ressentais déjà envers elle. Je me suis demandée si elle avait vraiment pris cette décision en pensant d'abord à ses enfants ou si elle avait encore une fois pensé à sa réputation. Une question se pose alors. Jusqu'où peut-on aller pour préserver son image? Quoiqu'il en soit selon moi sa décision reste incompréhensible et impardonnable voir même lâche. En définitive pour un premier roman il faut bien avouer que Rebecka Aldén sait s'y prendre pour nous faire tourner en rond à tel point que l'on ne sait plus qui est pétri de bonnes intentions ou non. Le rythme est haletant, les personnages torturés à souhait, même si à mon avis l'un d'entre eux méritait d'être un peu plus développé. Je pense notamment à la fille de Nora Saga qui semble être une petite fille effacée et mal dans sa peau, un problème sur lequel nous n'avons malheureusement aucune explication. Il n'empêche que Le dernier péché reste quand même un thriller qui se lit bien, écrit par une novice dans le domaine, et que je vous conseille si vous aimez être mené en bateau jusqu'à la toute fin. Pour conclure: Un récit assez haletant, bourré de tension qui vous rappellera sans doute par certains aspects Derrière la haine de Barbara Abel. Cependant quelques points négatifs m'ont empêché d'apprécier ce roman à sa juste valeur, notamment le fait que je n'ai pas aimé Nora le personnage principale et que je n'ai pas réellement compris la référence aux 7 péchés capitaux autour de laquelle tourne l’histoire. Ma note: 12/20.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lizouzou Posté le 10 Juillet 2017
          Nora a survécu à une chute de sept étages. Depuis, elle a décidé de livrer son expérience et des principes de développement personnel à travers ses livres. Elle a tout pour être heureuse : son mari qui est également son agent littéraire, ses deux enfants, une grande maison et des voisins charmants. Mais voilà qu'une nouvelle voisine emménage devant chez eux. Même si Klara est apprécié de tous, Nora ressent un certain malaise vis à vis d'elle... J'apprécie de plus en plus les thrillers psychologiques et lorsque j'ai lu le résumé de ce livre, je me suis dit qu'il rentrait parfaitement dans ce genre. Nora a vécu des choses pas faciles : elle a survécu à une chute de sept étages et a perdu la mémoire de ce qui s'est passé à ce moment là. Depuis elle a bien rebondi dans la vie car elle est devenue écrivaine, passe régulièrement à la télé et écrit pour des magazines. Mais ce petit bonheur va rapidement être terni par l'arrivée de Klara, une voisine qui prend rapidement ses aises dans le voisinage et même au sein de la petite famille. Nora a du mal avec Klara. Petit à petit, elle perd pied. Prises de... Nora a survécu à une chute de sept étages. Depuis, elle a décidé de livrer son expérience et des principes de développement personnel à travers ses livres. Elle a tout pour être heureuse : son mari qui est également son agent littéraire, ses deux enfants, une grande maison et des voisins charmants. Mais voilà qu'une nouvelle voisine emménage devant chez eux. Même si Klara est apprécié de tous, Nora ressent un certain malaise vis à vis d'elle... J'apprécie de plus en plus les thrillers psychologiques et lorsque j'ai lu le résumé de ce livre, je me suis dit qu'il rentrait parfaitement dans ce genre. Nora a vécu des choses pas faciles : elle a survécu à une chute de sept étages et a perdu la mémoire de ce qui s'est passé à ce moment là. Depuis elle a bien rebondi dans la vie car elle est devenue écrivaine, passe régulièrement à la télé et écrit pour des magazines. Mais ce petit bonheur va rapidement être terni par l'arrivée de Klara, une voisine qui prend rapidement ses aises dans le voisinage et même au sein de la petite famille. Nora a du mal avec Klara. Petit à petit, elle perd pied. Prises de tête, doutes, hallucinations. C'est une véritable descente aux enfers pour Nora, elle qui veut toujours donner une image parfaite d'elle même. Qui est réellement Klara ? Quelle influence a-t-elle dans la vie de Nora ? Au fur et à mesure de la lecture, l'auteur nous livre quelques pistes jusqu'au dénouement final qui m'a plu et un peu surprise. Le style est agréable et le côté psychologique est très présent du début à la fin. Bref, un thriller psychologique plaisant à lire !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Cellardoorfr Posté le 29 Juin 2017
          J’adore ce genre de polars. J’adore ces histoires de voisins. J’adore ces histoires de rivalité féminine. Oui, j’adore ce genre de polars. D’un genre que j’ai envie de qualifier de domestique puisqu’il ne concerne finalement que des gens comme vous et moi. Pas de fous furieux, de tueurs en série, de monstres traqueurs de victimes entre ces pages. Non, dans ce roman, il n’y a pas l’ombre d’un policier, aucune convocation au commissariat, pas d’enquête, pas de meurtre, pas de journaliste qui cherche à débusquer la vérité… Juste Nora. Juste Nora et ses doutes. Nora et ses prises de tête. Nora et sa vie, qu’elle voudrait parfaite mais qui, à son grand désarroi ne l’est pas du tout malgré l’image idyllique qu’elle pensait renvoyer à ses voisins, à sa famille, à ses fans (puisqu’en tant que conférencière populaire, elle accorde beaucoup d’importance aux réseaux sociaux et à son image publique). Chapitre après chapitre, tout se lézarde à cause de sa nouvelle voisine. Comme si Klara était une boule de bowling et qu’elle avait fait un strike dans la vie de Nora, envoyant tout valser. Mais sans avoir l’air d’y toucher. La majeur partie du roman est donc consacré au récit d’une descente... J’adore ce genre de polars. J’adore ces histoires de voisins. J’adore ces histoires de rivalité féminine. Oui, j’adore ce genre de polars. D’un genre que j’ai envie de qualifier de domestique puisqu’il ne concerne finalement que des gens comme vous et moi. Pas de fous furieux, de tueurs en série, de monstres traqueurs de victimes entre ces pages. Non, dans ce roman, il n’y a pas l’ombre d’un policier, aucune convocation au commissariat, pas d’enquête, pas de meurtre, pas de journaliste qui cherche à débusquer la vérité… Juste Nora. Juste Nora et ses doutes. Nora et ses prises de tête. Nora et sa vie, qu’elle voudrait parfaite mais qui, à son grand désarroi ne l’est pas du tout malgré l’image idyllique qu’elle pensait renvoyer à ses voisins, à sa famille, à ses fans (puisqu’en tant que conférencière populaire, elle accorde beaucoup d’importance aux réseaux sociaux et à son image publique). Chapitre après chapitre, tout se lézarde à cause de sa nouvelle voisine. Comme si Klara était une boule de bowling et qu’elle avait fait un strike dans la vie de Nora, envoyant tout valser. Mais sans avoir l’air d’y toucher. La majeur partie du roman est donc consacré au récit d’une descente aux enfers d’abord inexpliquée puis de plus en plus trouble, ou comment Nora, la femme qui se voulait parfaite, se laisse déstabiliser jusqu’à perdre pied. Mais pourquoi ? Quel est le pouvoir qu Klara semble exercer sur elle ? De fausses pistes en révélations, l’auteure nous emmène loin sans jamais sombrer dans la facilité ou le manque de crédibilité. En bref, Rebecka Aldén signe ici un thriller psychologique très facile à lire, très agréable à découvrir et qui monte en puissance, de page en page jusqu’à nous dévoiler enfin LA vérité qu’on attendait. C’est bien mené, rythmé sans aller trop vite, intelligent et l’histoire tient ses promesses jusqu’à la fin. Une lecture qui m’a ravie ! 🙂
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com