Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266096560
Code sériel : 3028
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Le Désert des Déserts

Michèle BOUCHET-FORNER (Traducteur), JEAN MALAURIE (Direction de collection)
Collection : Terre Humaine Poche
Date de parution : 07/06/1999

L'hebdomadaire The Observer a réalisé un sondage auprès des dix plus remarquables explorateurs britanniques : « Quel est donc le plus grand explorateur contemporain ? » Réponse unanime : Wilfred Thesiger.

Le Désert des Déserts est le livre d'un homme auquel on ne peut s'attacher sans évoquer Lawrence. Thesiger a dirigé,...

L'hebdomadaire The Observer a réalisé un sondage auprès des dix plus remarquables explorateurs britanniques : « Quel est donc le plus grand explorateur contemporain ? » Réponse unanime : Wilfred Thesiger.

Le Désert des Déserts est le livre d'un homme auquel on ne peut s'attacher sans évoquer Lawrence. Thesiger a dirigé, dans le sud de l'Arabie Saoudite, une expédition extraordinaire à la limite de la survie. Un des grands exploits de l'homme.

Naturaliste, ayant vécu entièrement avec les Arabes du désert, il nous décrit ses expéditions et cette société bédouine. Des hommes en haillons, qui n'ont pour tout bien que leur fierté, religieux mais violents, égoïstes mais aussi solidaires et généreux, fatalistes. Leur langue, sous l'action inspirée de Mahomet, a été parlée de la Perse aux Pyrénées. Les conventions que l'Islam prescrit à ses millions de fidèles sont celles-là mêmes des Bédouins dont Thesiger nous fait partager la vie. Ces nomades sont dans le droit fil des Arabes, disciples du Prophète, qui sont à l'origine d'un des plus grands ébranlements de l'histoire humaine.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266096560
Code sériel : 3028
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ConstanceK Posté le 11 Août 2019
    Un classique du genre, et un témoignage précieux sur une Arabie qui n'existe plus.
  • tristantristan Posté le 7 Juin 2019
    Récit de voyage de plus de 400 pages dont l'essentiel à travers le désert avec des tribus différentes de Bédouins. L'aventure est au rendez-vous mais, un peu gâchée à mon avis par le "moi" omniprésent.
  • Nicolosette Posté le 23 Février 2017
    Vivant moi-même en Arabie Saoudite et adorant les récits de voyageurs j'ai vraiment apprécié ce récit qui se lit comme un roman d'aventure. J'ai admiré l'enthousiasme, l'endurance de l'auteur ,son empathie pour ce peuple de bédouins,il m'a fait découvrir un monde qui n'existe plus ce dont il avait la prescience.
  • Corboland78 Posté le 29 Mars 2012
    Wilfred Thesiger (1910 - 2003) était un explorateur et un écrivain britannique. Il est surtout connu pour ses descriptions des peuples nomades africains et asiatiques. Son ouvrage, Le Désert des Déserts est sous-titré « Avec les Bédouins, derniers nomades de l’Arabie du Sud ». Il s’agit du récit de ses deux expéditions pour cartographier le sud de l’Arabie entre 1945 et 1950. Des milliers de kilomètres parcourus à dos de chameaux, à travers les dunes et déserts de sable, accompagné de quelques Bédouins fidèles, partageant avec eux joies et souffrances quand la nourriture et l’eau venaient à manquer. Seul un amoureux fou du désert pouvait se lancer dans une telle aventure et Wilfried Thesiger l’était assurément. Même si le lecteur ne se sent pas apte à dupliquer l’exploit, il peut en comprendre les motivations quand l’auteur écrit « Dans le désert, j’avais fait l’expérience d’une liberté impossible dans le monde civilisé, d’une vie allégée de tout bien personnel et appris qu’en fait ce qui n’est pas de première nécessité encombre. » Si le voyage vous tente, vous saurez tout sur la vie des Bédouins et vous en apprendrez énormément sur les chameaux. L’origine du tam-tam arabe vous sera révélée, coutumes et us... Wilfred Thesiger (1910 - 2003) était un explorateur et un écrivain britannique. Il est surtout connu pour ses descriptions des peuples nomades africains et asiatiques. Son ouvrage, Le Désert des Déserts est sous-titré « Avec les Bédouins, derniers nomades de l’Arabie du Sud ». Il s’agit du récit de ses deux expéditions pour cartographier le sud de l’Arabie entre 1945 et 1950. Des milliers de kilomètres parcourus à dos de chameaux, à travers les dunes et déserts de sable, accompagné de quelques Bédouins fidèles, partageant avec eux joies et souffrances quand la nourriture et l’eau venaient à manquer. Seul un amoureux fou du désert pouvait se lancer dans une telle aventure et Wilfried Thesiger l’était assurément. Même si le lecteur ne se sent pas apte à dupliquer l’exploit, il peut en comprendre les motivations quand l’auteur écrit « Dans le désert, j’avais fait l’expérience d’une liberté impossible dans le monde civilisé, d’une vie allégée de tout bien personnel et appris qu’en fait ce qui n’est pas de première nécessité encombre. » Si le voyage vous tente, vous saurez tout sur la vie des Bédouins et vous en apprendrez énormément sur les chameaux. L’origine du tam-tam arabe vous sera révélée, coutumes et us des tribus n’auront plus de secrets pour vous. Mais Thesiger ne devra pas seulement faire avec les particularités des autochtones, il devra aussi déployer des talents de fin politique et des ruses dignes de Sioux, pour passer outre (d’eau fraîche !) les interdictions de circuler dans certaines zones ou slalomer entre les tribus rebelles pour parvenir à ses fins. Bien entendu on songe à Lawrence, mais c’est un compliment. Un texte très moderne aussi car Thesiger qui ne voyage qu’à dos de chameau, devine déjà les conséquences induites par les forages pétroliers, de l’arrivée proche de voitures et avions dans la région sur le mode de vie des nomades : « des forces économiques échappant totalement à leur contrôle, finiraient par les condamner à vivre dans les villes où, « main-d’œuvre non spécialisée », ils rôderaient sans espoir le long des rues ». Un très beau texte écrit par un Européen de nationalité, mais Bédouin de cœur, ayant vécu au plus près de ces hommes, en parfaite harmonie avec la nature, même quand elle se montrait hostile de prime abord.
    Lire la suite
    En lire moins
  • GabySensei Posté le 6 Décembre 2011
    Wilfred Thesiger est l'un des plus grands explorateurs du XX ème siècle. Et pour notre plus grand bonheur c'est aussi un écrivain remarquable. Dès les première lignes du livre on comprend que l'on entre les mains un livre qui "restera". Chaque mot fait sens et se nourrit de la grande expérience de l'auteur. Il nous raconte plusieurs années d'exploration dans les déserts de la péninsule arabique juste après la deuxième guerre mondiale. Il avait été mandaté par la société royale de géographie afin d'étudier la reproduction des criquets. Mais il s'agit d'un alibi qui va très vite se perdre dans les sables car Thesiger est beaucoup plus intéressé par les hommes. A l'époque, la civilisation occidentale n'avait que très peu pénétrée ces contrées. Il nous fait découvrir ces bédouins du désert qui vivent de la même manière depuis la nuit des temps et qui, sous l'action inspirée de Mahomet ont été à "l'origine d'un des plus grands ébranlements de l'histoire humaine". Ce livre bien qu'édité dans une collection d’éthologie se dévore comme un excellent roman d'aventure.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.