Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707169075
Code sériel : 646
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Le dollar et le système monétaire international

,

Collection : Repères
Date de parution : 16/10/2014
Aucune réglementation n’oblige les acteurs financiers, les gouvernements ou les banques centrales à utiliser le dollar dans leurs transactions internationales ; pourtant, 86 % d'entre elles ont toujours le billet vert comme contrepartie. Quels sont les ressorts de cette position dominante ?
Le dollar occupe une position dominante dans le système monétaire international. Comment se manifeste cette position par rapport aux autres grandes monnaies ? Quelles en sont les causes et les enjeux pour l’économie mondiale ?
En émettant la monnaie internationale dominante, les États-Unis disposent d’un « privilège exorbitant ». Dans le...
Le dollar occupe une position dominante dans le système monétaire international. Comment se manifeste cette position par rapport aux autres grandes monnaies ? Quelles en sont les causes et les enjeux pour l’économie mondiale ?
En émettant la monnaie internationale dominante, les États-Unis disposent d’un « privilège exorbitant ». Dans le système de Bretton Woods, le dollar était le pivot des relations de change. Il est remarquable que le passage aux changes flottants ait préservé cette asymétrie. La structure des relations monétaires l’explique. Car la liquidité dépend d’effets de réseaux qui confortent les positions dominantes.
Mettre en évidence cette persistance découle de l’analyse des processus historiques qui forment les monnaies internationales. Aussi sa remise en cause dépend-elle de l’évolution mondiale qui affirme de nouvelles puissances hors de l’orbite occidentale. Parce que la monnaie est un bien public, la concurrence des devises pour la liquidité internationale est un processus instable. Avec l’internationalisation du renminbi (yuan) réapparaîtra vers la fin de l’actuelle décennie le besoin de règles monétaires mutuellement acceptées.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707169075
Code sériel : 646
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Ils en parlent

Si les décideurs politiques ne mesurent pas toujours bien les conséquences de leurs choix économiques, les citoyens ordinaires, eux, ont de plus en plus de mal à comprendre les mécanismes à l'origine d'une crise qui pèse pourtant lourdement sur leur quotidien. Petit livre, par la taille, Le Dollar et le Système monétaire international, cosigné par deux spécialistes de renom, Michel Aglietta et Virginie Courdet, présente le mérite de pouvoir être lu avec profit par les deux catégories de public. Les premiers y puiseront quelques idées stimulantes pour faire évoluer le système monétaire international en l'affranchissant d'un dollar dont l'hégémonie est, depuis des décennies, un puissant facteur de dysfonctionnements. A condition de faire un effort soutenu dans la lecture pour entrer dans la complexité de la matière, les seconds comprendront mieux, pourquoi, dans le contexte de globalisation financière qui caractérise l'économie mondiale, il est primordial de se doter de règles communes pour que la monnaie redevienne un "bien public" profitable pour tous.
Antoine d'Abbundo / La Croix
"Monnaie et politique sont intimement mêlées." Dès le début de l'ouvrage, la couleur est annoncée : concevoir comment une monnaie domine le monde mobilise autant la politique que l'économie. On le comprend dès le premier long chapitre historique où les affrontements de pouvoir entre l'Etat fédéral et les Etats en interne ainsi que les batailles des années 1920-1930 au niveau mondial influent sur le développement du rôle du billet vert. La suite du livre analyse le rôle international du dollar, les conditions de sa domination et de ses fluctuations. La partie finale fait le pari optimiste d'un avenir marqué par la pluralité de monnaies internationales gérées de manière coopérative. Mais comme le soulignent les auteurs, "le monde d'après ne se dessine pas encore".
Christian Chavagneux / Alternatives économiques
« Le dollar est notre monnaie mais votre problème. » La boutade de l’Américain John Connally, ministre des finances dans les années 1970, reste d’actualité. En février 2014, la Réserve fédérale réduit ses achats de titres, contraignant les pays émergents à rehausser leurs taux d’intérêt pour stopper l’hémorragie de capitaux, au prix d’un ralentissement de leur croissance. Cet ouvrage analyse l'échec de la réforme du système monétaire international entreprise en 1967 sous l'égide  du Fonds monétaire international, et ses conséquences sur l'économie mondiale, notamment le financement de la dette américaine par les réserves de change des pays émergents. Dans le sillage des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), qui ont inauguré en juillet 2014 la Nouvelle Banque de développement pour financer leur croissance, les auteurs préconisent un retour à la philosophie du plan Keynes de la conférence des Bretton Woods (1944): institutionnaliser des zones régionales de coopération monétaire et renforcer les régulations financières.
André Piriou / Le Monde diplomatique

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Simach Posté le 25 Mars 2021
    Cet ouvrage est très intéressant dans sa partie historique, avec des similitudes qui ne peuvent manquer de frapper, même si cela n’apparait pas vraiment dans le texte, entre ces treize États d’Amérique du Nord qui se disputent vivement sur la question de savoir s’il faut ou non mutualiser les dettes résultant de la guerre d’indépendance, et notre situation européenne contemporaine, ce petit livre devient très confus dès qu’il aborde les questions techniques. Par exemple, le paradoxe de Triffin, pourtant très simple, fait l’objet d’une explication inutilement longue et compliquée, et il en va de même dans la partie sur les accords de Bretton woods, quant au mode de fonctionnement de la proposition de Keynes. La confusion croit au fur et à mesure qu’on avance dans le livre, et devient maximale dans les dernières pages, au point que l’on peut se demander si ces choses là sont seulement exposées de manière maladroite ou ne sont en réalité même pas claires dans l’esprit des auteurs. Il reste que, dans son ensemble, sa lecture est tout de même utile.
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION MENSUELLE DE LA COLLECTION REPÈRES
Pour connaître toutes les nouveautés et les nouvelles éditions de la collection !