En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le feu et la fureur

        Pocket
        EAN : 9782266242851
        Code sériel : 17368
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 480
        Format : 108 x 177 mm
        Nouveauté
        Le feu et la fureur

        Isabelle CHELLEY (Traducteur), Nikki COPPER (Traducteur), Michel FAURE (Traducteur), Valérie Le Plouhinec (Traducteur)
        Date de parution : 06/09/2018
        « C'est pire que ce que vous pouvez imaginer. Un idiot entouré de clowns. »

        Dans ce livre qui a mis le feu à l'Amérique et que Donald Trump a cherché à interdire, Michael Wolff nous entraîne dans les coulisses de la Maison Blanche et multiplie les révélations. Luttes de pouvoir,...
        « C'est pire que ce que vous pouvez imaginer. Un idiot entouré de clowns. »

        Dans ce livre qui a mis le feu à l'Amérique et que Donald Trump a cherché à interdire, Michael Wolff nous entraîne dans les coulisses de la Maison Blanche et multiplie les révélations. Luttes de pouvoir, favoritisme, amateurisme, trahisons, scènes de famille...
        Difficile de ne pas être saisi d'effroi pour la marche du monde quand les principaux conseillers de la Maison Blanche se vouent une haine froide, quand les efforts des diplomates sont anéantis en quelques tweets présidentiels, quand les collaborateurs jettent l'éponge ou sont renvoyés sur un coup de tête, quand la First Lady et sa belle-fille sont à couteaux tirés...
        Difficile d'être président des États-Unis quand on est le premier surpris par son élection.
        Le livre de Michael Wolff relance le débat: Donald Trump est-il en capacité de gouverner ?

        « Le résultat de cette immersion pendant sept mois au cœur d'une présidence devenue folle est édifiant. » Bruno Dive – Sud Ouest
         
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266242851
        Code sériel : 17368
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 480
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.30 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • manray Posté le 4 Juillet 2018
          Le système Trump décortiqué voir disséqué ! Pour un lecteur non spécialiste de la politique intérieure américaine, c'est un peu indigeste. Documenté, à charge et informatif en tout cas !!
        • Leprofdeletre Posté le 10 Mars 2018
          Fire and Fury de Michael Wolff faisait déjà polémique avant de sortir. Le principal protagoniste du livre qui n'est autre que le président des Etats-Unis, Donald Trump, a tout fait pour interdire sa publication, puis a tenté de le discréditer avec son auteur. Cette publicité inespérée a fait son effet : le livre a été écoulé à plus d'un million d'exemplaires et a été traduit dans plusieurs langues. Mais est-ce que ce livre vaut tout le bruit et la fureur qu'il en engendré ? Fire and Fury traite des 200 premiers jours du président au sein de la Maison Blanche. Passé les anecdotes croustillantes comme les soirées de Trump à manger des hamburgers, de vouloir coucher avec les femmes de ses amis ou la façon de cacher sa calvitie, ce livre s'intéresse à la lutte d'influence que se livre la frange nationaliste incarnée par Bannon, le conseiller de Trump qui lui a fait gagner les élections et les « Jarvanka » qui sont Jared Kushner et Ivanka Trump, la fille et le gendre de Trump, davantage sur une ligne républicaine modérée et influencée par les banques. L'auteur nous explique que cette lutte entre les deux partis amène à la complète désorganisation de la Maison Blanche... Fire and Fury de Michael Wolff faisait déjà polémique avant de sortir. Le principal protagoniste du livre qui n'est autre que le président des Etats-Unis, Donald Trump, a tout fait pour interdire sa publication, puis a tenté de le discréditer avec son auteur. Cette publicité inespérée a fait son effet : le livre a été écoulé à plus d'un million d'exemplaires et a été traduit dans plusieurs langues. Mais est-ce que ce livre vaut tout le bruit et la fureur qu'il en engendré ? Fire and Fury traite des 200 premiers jours du président au sein de la Maison Blanche. Passé les anecdotes croustillantes comme les soirées de Trump à manger des hamburgers, de vouloir coucher avec les femmes de ses amis ou la façon de cacher sa calvitie, ce livre s'intéresse à la lutte d'influence que se livre la frange nationaliste incarnée par Bannon, le conseiller de Trump qui lui a fait gagner les élections et les « Jarvanka » qui sont Jared Kushner et Ivanka Trump, la fille et le gendre de Trump, davantage sur une ligne républicaine modérée et influencée par les banques. L'auteur nous explique que cette lutte entre les deux partis amène à la complète désorganisation de la Maison Blanche qui semble avancer au radar. Trump change d'idée en fonction de la dernière personne qu'il a entendue, ce qui amène des décisions qui vont d'un contraire à l'autre. Et plus le temps passe, plus ses collaborateurs démissionnent, lassés par ces changement, quand ce n'est pas un scandale qui les oblige à partir. Ce livre est aussi un portrait au vitriol du président, incapable de rester concentrer, dénué d'empathie, ayant besoin de reconnaissance de ses pairs comme Rupert Murdoch et qui passe son temps à insulter, rabaisser ses collaborateurs et se plaindre au téléphone. Oui, Trump est un enfant. Fire and Fury traite aussi en filigrane l'affaire russe que Trump va traîner comme un boulet. C'est encore l'amateurisme de son équipe et de lui-même, son incapacité à prendre une décision réfléchie et ses mensonges qui l'ont conduit dans ce pétrin. Passé la curiosité, Fire and Fury se lit comme un thriller. Sauf qu'ici, ce n'est pas une fiction et que Trump a au minimum encore trois ans de présidence à faire.
          Lire la suite
          En lire moins
        • silencieuse1 Posté le 7 Mars 2018
          Deux millions d'exemplaires vendus en quatre semaines, trente-cinq traductions et la colère de Trump qui voulait interdire le livre. On comprend très bien pourquoi en le lisant. Même s'il est possible de mettre en doute quelques affirmations tapageuses de la part de l'auteur, la plupart des faits sont vérifiables et c'est là que nous nous retrouvons complètement désespérés devant la bêtise, la cruauté, la vantardise de ce président, élu alors que lui-même n'y croyait pas. Difficile d'imaginer personnage plus stupide et plus cupide ! Michael Wolff décrit un homme qui veut être un winner et rien de plus, et peu importe les moyens utilisés. Ignorant de politique intérieure comme de relations internationales, c'est le cirque chaque jour à la Maison blanche et "C'est encore pire que vous ne l'imaginez" ... Un texte édifiant qui fait froid dans le dos. Merci à Babelio pour ce livre reçu dans le cadre de Masse critique.
        • michfred Posté le 26 Février 2018
          Chronique des neuf premiers mois du règne de Trump, de son élection à la révocation de Bannon, son éminence grise. Y a -t-il un pilote dans l'avion? Immersion dans le chaos. Plongée dans le marigot. Descriptif clinique du rôle aggravant d'une situation stressante sur un individu immature, narcissique et paranoïaque. De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites. Tout cela n'est déjà pas bien rassurant, mais n'est-ce pas surtout la vision prophétique, à travers ce cas d'école , d'une dérive alarmante des États Unis - d'un libéralisme débridé à une radicalisation néo fascisante? Le pilote de l'avion est fou à lier mais le pire serait à venir. Ce livre- un peu vite et souvent mal écrit -ou mal traduit- , si grand a été là-bas son succès- m'a mis beaucoup de points sur les "i", (bien qu'il n'y en ait aucun dans le nom de Donald Trump.. )mais m'a surtout édifiée sur l 'état de chaos dramatique aux manettes de la Maison Blanche. Un monde fou, fou fou... Une entropie généralisée: le ballet des conseillers, des ministres, des bras-extrêmes- droits. La lutte d'influence sans merci entre les trois "conseillers" : Bannon, champion fou de l'alt-right, la frange ultra droitière du Parti Républicain, Priebus,... Chronique des neuf premiers mois du règne de Trump, de son élection à la révocation de Bannon, son éminence grise. Y a -t-il un pilote dans l'avion? Immersion dans le chaos. Plongée dans le marigot. Descriptif clinique du rôle aggravant d'une situation stressante sur un individu immature, narcissique et paranoïaque. De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites. Tout cela n'est déjà pas bien rassurant, mais n'est-ce pas surtout la vision prophétique, à travers ce cas d'école , d'une dérive alarmante des États Unis - d'un libéralisme débridé à une radicalisation néo fascisante? Le pilote de l'avion est fou à lier mais le pire serait à venir. Ce livre- un peu vite et souvent mal écrit -ou mal traduit- , si grand a été là-bas son succès- m'a mis beaucoup de points sur les "i", (bien qu'il n'y en ait aucun dans le nom de Donald Trump.. )mais m'a surtout édifiée sur l 'état de chaos dramatique aux manettes de la Maison Blanche. Un monde fou, fou fou... Une entropie généralisée: le ballet des conseillers, des ministres, des bras-extrêmes- droits. La lutte d'influence sans merci entre les trois "conseillers" : Bannon, champion fou de l'alt-right, la frange ultra droitière du Parti Républicain, Priebus, pilier du P.R. "classique" , convenablement réactionnaire, et" Jarvenka", le monstre à deux têtes, Jared, monsieur Gendre et sa femme Ivanka, la fifille adulée et toute-puissante du fêlé à crête orange, complotant et grenouillant auprès de papa Donald au nom d'une "modération "du bonhomme qu'ils sont loin de posséder eux-mêmes, au prétexte d'obscurs idéaux démocrates- ceux des milliardaires de la 5ème avenue et de Goldmann Sachs- mais mus, par-dessus tout, par une ambition personnelle démesurée (Ivanka se voit la future présidente...) Des postes à responsabilités -clés - tenus par des incompétents, des inexpérimentés, des fous furieux, des pantins, des courtisan(e)s , aussi vite en place que répudiés. All the world's a stage... L'autre personnage de ce drame shakespearien adapté en sitcom c'est Bannon. Steve Bannon, le mouton noir des Républicains, sulfureux partisan des "alt-rights" - ou droits alternatifs...tout un programme- tout ..droit sorti du site ultra -droitier de Breitbart, à côté duquel certains Tea Parties font figure de groupes de scoutisme! Bannon, l'idéologue, Bannon , le faiseur de roi- contre toute attente, c'est à son travail forcené que, in extremis, Trump doit d'avoir passé le cap de cette élection que lui-même n'attendait pas et qu'il n'avait tentée que pour relancer sa "marque " et populariser son image (on peut dire que sur ce chapitre, les résultats ont dépassé ses espérances!!). Bannon, donc, qui a, dans son bureau bordélique, de grands panneaux blancs sur lesquels il a inscrit le "programme" ultra de Donald -qui s'en tape comme de sa première balle de golf, et qu'il oublie régulièrement pour d'autres lubies autrement plus pressantes: se faire aimer des gentils et virer les méchants, piquer des colères, regarder la télé, passer des heures au téléphone avec ses amis milliardaires, faire de la com' à outrance et du golf sans modération...avec tout son staff, pour faire croire qu'il bosse, etc.. Pour Bannon, si Trump se casse la pipe, et, si, comme il le pense, il n'achève pas son mandat, ce n'est pas grave: l'important est d'avoir mis le bordel, d'avoir créé les conditions de chaos nécessaires à l'émergence d'un nouvel ordre. D'un Ordre Nouveau? Man on a flying trapeze... Un cirque terrifiant, parce que les USA ce n'est pas le Lichtenstein... Post scripum: Un index bien fichu aide les petits français en détresse à trouver leurs repères dans ce grand marigot étasunien!
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Donald Trump mis en difficulté par le livre sur les coulisses de sa présidence. » Le Monde
        « Le résultat de cette immersion pendant sept mois au cœur d’une présidence devenue folle, est édifiant. » Bruno Dive, Sud Ouest
        « Un témoignage rare et inédit sur le chaos qui règne à la Maison Blanche. » Amin Arefi, Le Point
        « Lisez ce livre ! » Yann Barthès, Quotidien
        « La méthode est peut-être contestable, mais le résultat est édifiant. » Thomas Sotto, Le 20 h de France 2
        « Le Feu et la Fureur va faire un tabac ! » Le Journal du dimanche
        « Le Feu et la Fureur : dans la Maison Blanche de Trump provoque depuis mercredi une tempête politique à Washington. »  La Dépêche
        « Clairement, Le Feu et la Fureur a déclenché une tempête qui a causé sa part de dommages. […] Ne faites pas d’erreur, le dernier livre de Wolff est un must-read. » The Guardian
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com