Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266325035
Code sériel : 58
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté
Le fil à couper le beurre
Date de parution : 30/06/2022
Éditeurs :
Pocket
Nouveauté

Le fil à couper le beurre

Date de parution : 30/06/2022
Quand une balade à la Foire du trône amorce une traque sans merci...
L'ambiance de la Foire du Trône, c'est quelque chose d'inoubliable pour un môme. De temps en temps, ça ne fait pas de mal d'aller prendre un bain de jeunesse pour... L'ambiance de la Foire du Trône, c'est quelque chose d'inoubliable pour un môme. De temps en temps, ça ne fait pas de mal d'aller prendre un bain de jeunesse pour se laver de toute la pourriture quotidienne. Seulement moi, je ne peux plus faire trois pas sans rencontrer des connaissances:... L'ambiance de la Foire du Trône, c'est quelque chose d'inoubliable pour un môme. De temps en temps, ça ne fait pas de mal d'aller prendre un bain de jeunesse pour se laver de toute la pourriture quotidienne. Seulement moi, je ne peux plus faire trois pas sans rencontrer des connaissances: la rançon de la gloire, quoi!
Bien sur, mon métier m'a amené dans tous les milieux... et je compte des amis dans les sphères les plus hautes.
Pourtant, ce jour-là, je n'ai pas eu affaire au gratin. Et cette furieuse bagarre parmi les joyeux fêtards m'a valu de retrouver ce vieux Carmona!
Et de me plonger dans une des aventures les plus ahurissantes de ma vie...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266325035
Code sériel : 58
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AlexandreAllamanche Posté le 15 Mars 2022
    Toujours le même style clinquant pour cette nouvelle aventure du commissaire San-Antonio. L'enquête est du même acabit que les précédentes sans que je ne m'en lasse personnellement. Quelques réflexions "philosophiques" redondantes mais rien de bien méchant. A noter l'arrivée de Bérurier avec ses gros sabots...
  • evergreen13 Posté le 5 Janvier 2022
    Balle perdue Un bon vieux San-Antonio pour commencer 2022 ! Et quand je dis « un bon vieux », c’est pour de vrai, car j’ai en main l’édition « originale » de 1955, le numéro 85 des Editions Fleuve-Noir, livre qui appartenait à mon père. En fait, j’ai été élevée au San-Antonio ! Mon père lisait peu, mais il y avait toujours un bouquin estampillé « San-A » à la maison (souvenirs d’enfance, doux parfum de nostalgie…). Certes, ce « fil à couper le beurre » n’est certainement pas l’un des meilleurs de l’auteur mais la gouaille parigote du commissaire et de son inénarrable acolyte Bérurier (Béru pour les intimes) est au rendez-vous ! C’est aussi l’occasion de se plonger dans les années 50, la deuxième guerre mondiale n’était pas si loin … De fait, ici, il est question d’une invention mise au point par un savant polonais, au potentiel redoutable, sur laquelle il faudrait mettre la main avant que des « gonzes » malfaisants s’en emparent… Une lecture facile et souriante.
  • mikaelunvoas Posté le 2 Janvier 2021
    Un San Antonio classique qui se déroule sur quelques jours à Paris. Félicie, la maman fait partie du décor avec sa célèbre blanquette de veau et Bérurier commence à assurer la sécurité du commissaire en le filochant. L'histoire se lit facilement, nous ne sommes pas loin de la seconde guerre mondiale, et certains acteurs néfastes de celle ci circulent toujours. Je note tout de même deux évènements déjà lus dans des tomes précédents, le témoin qui se fait sulfater devant le commissariat et l'appât féminin trop facile. Un dix huitième tome plutôt moyen.
  • TmbM Posté le 27 Mai 2020
    Supplié d'un regard par Félicie de ne pas la laisser seule avec le cousin Hector, San-A les emmène, sa mère et lui, à la foire du trône. Et voilà qu'entre les manèges et les machines à barpapa, il croise une vieille connaissance, Carmona. Ce voyou, revanchard, s'en prend violemment au commissaire, qui lui a mis la main dessus dans le passé. Quelques jours plus tard, San-Antonio est interpellé dans la rue par un inconnu qui souhaite lui parler de cet incident, et vite, sous prétexte que ses jours sont comptés. Et en effet, dans la minute, celui-ci est abattu depuis une voiture qui prend la fuite... Pas grand chose à dire de ce roman si ce n'est qu'il remplit honnêtement son office. Il coche toutes les bonnes cases mais, sympathique et anecdotique, il exploite ses personnages sans se fouler et tisse une intrigue peu consistante basée sur des secrets militaires. Il est plaisant mais n'offre finalement rien de réellement notable.
  • Wyoming Posté le 19 Janvier 2019
    18ème San-Antonio, paru en 1955. Une histoire d'espionnage autour d'un acide dans un balle fabriquée par un polonais durant la seconde guerre mondiale. L'intrigue est sans prétention mais Dard pique bien le beurre.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.