Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266313261
Code sériel : 18136
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté

Le Fil rompu

Date de parution : 02/09/2021
New York, 2015. Qu’est-ce qui intrigue tant Ethan, d’ordinaire si discret, chez sa vieille voisine madame Janik ? Sa solitude qui le renvoie à la sienne ? Son accent étranger ? Sa coiffure toujours impeccable qui contraste avec son informe manteau aubergine ? À force de patience, le mystère autour... New York, 2015. Qu’est-ce qui intrigue tant Ethan, d’ordinaire si discret, chez sa vieille voisine madame Janik ? Sa solitude qui le renvoie à la sienne ? Son accent étranger ? Sa coiffure toujours impeccable qui contraste avec son informe manteau aubergine ? À force de patience, le mystère autour de madame Janik lui sera révélé, jetant une passerelle vers l’Europe et traversant le siècle dernier, grâce à trois générations de femmes. Comme les portraits, jadis remportés pour un million de dollars chez Sotheby’s, qu’elle garde à l’abri des regards, certains de ses secrets craignent encore la lumière. Ethan remonte bientôt le fil de son histoire – avant qu’il ne se rompe...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266313261
Code sériel : 18136
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus

Ils en parlent

« J’ai été impressionné par l’ampleur, la beauté et le souffle du livre. Une fresque romanesque magistralement composée. »
Bernard Lehut / RTL

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Foufoubella Posté le 1 Septembre 2021
    J'ai emprunté ce livre auprès de ma médiathèque car j'en avais entendu parler par l'une des rares booktubeuses que je suis. Je l'ai vu en rayon, je me suis dit, "tiens, pourquoi pas". Je l'ai donc ouvert sans attente particulière, je savais simplement qu'il était possible que je passe un bon moment. Et quel bon moment j'ai passé! Passé les trente ou quarante premières pages, qui peuvent sembler complexes et un poil longues, j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher. Une vieille dame cache dans son appartement (je ne trouve pas de verbe plus adéquat) des toiles achetées anonymement aux enchères des années plus tôt. Il s'agit des six seules toiles d'un peintre désormais disparu. Son jeune voisin les trouve "par hasard", la vieille dame décide de lui raconter leur histoire, et par truchement la sienne. Céline Spierer m'a fait voyager à travers le temps et à travers l'espace, de New York aux plaines enneigées de l'Empire russe, en passant par Berlin et la Pologne; elle m'a conviée à un voyage que je ne suis pas prêt d'oublier, peuplé de rencontres et de personnages parfois attachants, parfois mystérieux, d'autres fois encore remplis de contradictions. La narration, qui peut paraître déroutante dans sa... J'ai emprunté ce livre auprès de ma médiathèque car j'en avais entendu parler par l'une des rares booktubeuses que je suis. Je l'ai vu en rayon, je me suis dit, "tiens, pourquoi pas". Je l'ai donc ouvert sans attente particulière, je savais simplement qu'il était possible que je passe un bon moment. Et quel bon moment j'ai passé! Passé les trente ou quarante premières pages, qui peuvent sembler complexes et un poil longues, j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher. Une vieille dame cache dans son appartement (je ne trouve pas de verbe plus adéquat) des toiles achetées anonymement aux enchères des années plus tôt. Il s'agit des six seules toiles d'un peintre désormais disparu. Son jeune voisin les trouve "par hasard", la vieille dame décide de lui raconter leur histoire, et par truchement la sienne. Céline Spierer m'a fait voyager à travers le temps et à travers l'espace, de New York aux plaines enneigées de l'Empire russe, en passant par Berlin et la Pologne; elle m'a conviée à un voyage que je ne suis pas prêt d'oublier, peuplé de rencontres et de personnages parfois attachants, parfois mystérieux, d'autres fois encore remplis de contradictions. La narration, qui peut paraître déroutante dans sa réalisation de prime abord, est parfaitement maîtrisée, toutes les pièces du puzzle se trouvent à la bonne place. L'écriture est belle, à la fois simple et aérée, sans fioriture mais pourtant soignée. Céline Spierer, dont il s'agit ici du premier roman, sait raconter des histoires, et a su toucher mon cœur de lectrice avec cette histoire dans l'Histoire. Si vous aimez les jolies plumes, si vous aimez l'Histoire, si vous aimez les secrets et les sagas sur plusieurs générations, si vous aimez les romans aboutis, ce livre est fait pour vous. Je ne peux que le conseiller. Lu en juin 2021
    Lire la suite
    En lire moins
  • Roudoul Posté le 26 Mars 2021
    Beaux portraits de femmes courageuses malgré elles, subissant les horreurs de la guerre mais parfois ce livre est complexe. On se perd dans les personnages, les dates, les lieux qui alternent sans cesse. Cela accentue sûrement le fil invisible au départ qui relie les divers personnages et que l'on devine dans le dernier quart du roman, exercice difficile d'écriture assez réussi cependant.
  • isa-vp Posté le 18 Février 2021
    Trois femmes sur trois générations sont les héroïnes de cette grande histoire dans laquelle Céline SPIERER construit, avec maîtrise et sensibilité, le fil de vies qui ont traversé les deux grandes guerres du XXème siècle. Juste avant l’invasion de la Pologne par les allemands, Katarzina émigre en 1913 en Amérique alors qu’elle attend un enfant. En 1943, dans la Pologne occupée, Magda, une petite fille enlevée à sa mère, est adoptée par un couple d’allemands nazis qui l’ont choisie pour son physique aryen. Dans son immeuble du quartier de Manhattan, la vieille Madame Janik se lance en 2015 dans le récit de son incroyable vie à son jeune voisin Ethan avec qui elle se lie d’amitié. Des femmes belles et volontaires qui traversent les mers et les guerres pour se forger une place dans le monde et élever leurs enfants. Des destins hors du commun animés par un mélange de volonté et de fragilité que l’amour met à rude épreuve. Le récit, qui se déroule sur plus d’un siècle, prend sa source avec la vente aux enchères, en 1978, des tableaux d’un peintre polonais, représentant tous une ravissante jeune fille, pour lesquels l’acquéreur inconnu a payé un prix exorbitant. Dans un délicat et... Trois femmes sur trois générations sont les héroïnes de cette grande histoire dans laquelle Céline SPIERER construit, avec maîtrise et sensibilité, le fil de vies qui ont traversé les deux grandes guerres du XXème siècle. Juste avant l’invasion de la Pologne par les allemands, Katarzina émigre en 1913 en Amérique alors qu’elle attend un enfant. En 1943, dans la Pologne occupée, Magda, une petite fille enlevée à sa mère, est adoptée par un couple d’allemands nazis qui l’ont choisie pour son physique aryen. Dans son immeuble du quartier de Manhattan, la vieille Madame Janik se lance en 2015 dans le récit de son incroyable vie à son jeune voisin Ethan avec qui elle se lie d’amitié. Des femmes belles et volontaires qui traversent les mers et les guerres pour se forger une place dans le monde et élever leurs enfants. Des destins hors du commun animés par un mélange de volonté et de fragilité que l’amour met à rude épreuve. Le récit, qui se déroule sur plus d’un siècle, prend sa source avec la vente aux enchères, en 1978, des tableaux d’un peintre polonais, représentant tous une ravissante jeune fille, pour lesquels l’acquéreur inconnu a payé un prix exorbitant. Dans un délicat et savant puzzle, l’histoire se met en place au fil des pages et les nombreux allers et retour dans le temps, que maîtrise à la perfection l’auteure, éclairent chaque fois un peu plus le fil de cette saga familiale. Une belle réussite pour ce premier roman de Céline SPIERER qui m’a passionnée et m’a fait vibrer d’émotion.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MissAlfie Posté le 16 Février 2021
    Les femmes de ce roman ne sont a priori pas des femmes fortes, des héroïnes qui s'élèveraient contre leur destin et qui viendraient le braver. Ce sont plutôt des femmes mélancoliques, abimées par les événements, qui vont tenter de sauver leur peau en quelque sorte en saisissant les opportunités que la vie placera sur leur route. Ce sont des femmes "normales", auxquelles chacune de nous peut s'identifier, mais des femmes qui, malgré leur fragilité apparente, auront survécu et seront passées par-dessus bien des difficultés et des déconvenues. Des femmes comme nous, fortes finalement !
  • nathys Posté le 26 Janvier 2021
    Une très belle lecture. Céline Spierer assure pour un premier roman. Elle a un style d'écriture très beau, recherché, qui peut créer quelques phrases à rallonge parfois mais j'ai été charmée. L'histoire bascule entre différentes époques et pays, distillant les informations sur les personnages jusqu'à ce que tout se recoupe. On est attristé et attendri par ces femmes battantes.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.