Lisez! icon: Search engine
Le fossé
Isabelle Rosselin (traduit par)
Date de parution : 18/03/2021
Éditeurs :
10/18

Le fossé

Isabelle Rosselin (traduit par)
Date de parution : 18/03/2021
Dans la veine du Dîner, une comédie noire au suspense redoutable où il est question – entre autres – des affres de la vie conjugale, de la disparition d’un chat, de préjugés racistes, d’un François Hollande en goguette, de la finitude de l’univers, de tri des déchets… le tout sur fond de satire sociale acerbe.
Maire respecté d'Amsterdam, père et époux comblé, Robert est homme heureux. Jusqu'au jour où il aperçoit sa femme rire à gorge déployée avec son adjoint. Tiens, il ne les savait... Maire respecté d'Amsterdam, père et époux comblé, Robert est homme heureux. Jusqu'au jour où il aperçoit sa femme rire à gorge déployée avec son adjoint. Tiens, il ne les savait pas si proches. Et si... Non, impossible. D'ailleurs, Sylvia se comporte de manière on ne peut plus normale ces derniers... Maire respecté d'Amsterdam, père et époux comblé, Robert est homme heureux. Jusqu'au jour où il aperçoit sa femme rire à gorge déployée avec son adjoint. Tiens, il ne les savait pas si proches. Et si... Non, impossible. D'ailleurs, Sylvia se comporte de manière on ne peut plus normale ces derniers temps. On pourrait même dire qu'elle n'a jamais été aussi normale. Mais justement, ne devrait-il pas s'en inquiéter ? Et voilà, le doute s'installe, le fossé se creuse. Et tandis que ses parents lui annoncent leur décision de mettre fin à leurs jours, c'est tout son équilibre - et sa belle assurance - qui menacent de voler en éclats.

« Herman Koch tire à vue tous azimuts dans cette satire drôle et grinçante. » L’Express
« Une écriture légère et ironique pour dépeindre un homme qui oscille entre folie douce et paranoïa, c’est irrésistible. » Madame Figaro
« Herman Koch déjoue les attentes et trace des lignes de fuite inattendues. » Le Canard enchaîné

Traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264076151
Code sériel : 5540
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264076151
Code sériel : 5540
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • christinebeausson 27/12/2022
    Herman Koch, un auteur découvert comme tout le monde avec « le dîner », lecture plaisante qui m’a donné envie de poursuivre ma découverte de son univers. Ce sera « le fossé ». Un début difficile, des chapitres bavards qui jouent avec nous pour nous dissimuler la nationalité de la femme du narrateur ! Comme si c’est ce qui est important ! Tout est prétexte pour se trainer, nous traîner entre diverses banalités. La suite s’enchaîne, l’écriture est plaisante, l’humour essaie de se faire un peu de place au milieu de supputations les plus diverses. La vie d’un néerlandais quelconque, même s’il est maire d’une grande ville, n’est pas d’un intérêt majeur, et la façon dont il gère son couple, sa fille, ses parents et ses amis ne constitue pas des événements majeurs à ne pas ignorer ! Lecture reposante, mais pas vraiment indispensable. Ma curiosité me poussera à rechercher « jours de Finlande », une œuvre présentée comme étant autobiographique et présentée comme étant une belle ode à l’écriture et à la lecture.
  • luis1952 22/12/2022
    Un excellent roman qui se passe pas si loin de chez moi, à Amsterdam. Robert est maire d'Amsterdam et sa vie s'écoule sans aucun problèmes : il a une jolie femme et une charmante fille. Jusqu'au jour où quelque chose va basculer ; lors de son discours annuel il remarque sa femme dans l'assemblée, bien vêtue , ses orteils dépassants de ses sandales tropéziennes rire aux éclats avec un de ses conjoint de la mairie. Dès lors il a des soupçons sur son épouse , la confiance n'y est plus, et un fossé se creuse.
  • Nessbhlit 13/01/2022
    out allait bien pour Robert, comblé par une vie de famille épanouie, respecté en tant que Maire d’Amsterdam, aucune ombre au tableau. Mais voilà qu’un jour, un moment d’hilarité entre sa femme et son adjoint vient mettre un grain de sable dans les rouages parfaitement huilés de sa vie. Depuis quand sont-ils si proches ? Et si… Non, inconcevable. Robert doute puis se raisonne puis re-doute…entre les deux son cœur et son équilibre vacillent. Dans une moindre lignée de Le diner (que j’ai adoré), voilà un roman drôlement grinçant de cynisme. La plume toujours aussi alerte et acérée, débute par une idée assez originale autour d’un homme à qui tout réussit et qui sombre insidieusement dans le doute, creusant un fossé entre lui et les autres. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un roman magistral : un soupçon d'humour noir, un brin de suspense et des moments aussi cocasses que réalistes. Cependant, à la trame principale, plusieurs thèmes viennent se greffer sans réellement de liens et sans être plus approfondis, restant à l’état d’anecdotes… Petit bémol qui m’a empêché de savourer à 100% le roman, dommage…
  • Deej1223 21/07/2021
    Les astres ligués envers et contre Robert, maire « silver » qui n'en finit plus de questionner, de ressasser, de soupçonner; des doutes qui polluent, qui pullulent comme un pustule qui se pointe et postule, qui se pose, se plaît et marque la peau de son estompe, son barbot. S'il n'était question que de « Sylvia », mais à ce plat déjà rance, rendu froid, s'y ajoutent une touche d'abnégation, un autre de désinvolture, ses parents faisant fi du cours du lit, du lit de la plaie, les derniers sacrements étant inscrits ici-bas au calendrier, en date d'un avenir restreint certain. « le fossé » d'Herman Koch, guet-apens projeté d'une gifle sociale amstellodamienne comme toile de fond, où la rixe est à deux doigts de battre le fer, la mère s'ensuit !
  • mjaubrycoin 17/06/2021
    Au fil de ses romans Herman Koch me séduit de plus en plus par son humour noir et son ironie féroce qui fait toujours mouche. Dans ce roman qui évoque en fait un long monologue par lequel le héros fait partager au lecteur ses pensées les plus intimes, l'auteur nous offre une critique savoureuse de la société néerlandaise contemporaine avec ses rapports étroits et ambigus à l'écologie à travers les problématiques du tri des déchets et de l'implantation des éoliennes, mais c'est surtout une réflexion pertinente sur les arcanes de la vie conjugale et de la jalousie qui peut se faufiler dans les pensées profondes des couples les plus unis. Mais pourquoi donc Robert, Maire apprécié d'Amsterdam et époux comblé de la belle Sylvia, voit il d'un mauvais oeil l'entretien que sa femme a eu avec un de ses adjoints lors d'une réception de Nouvel An. Trouvant qu'elle a ri de façon trop joyeuse au récit d'une anecdote qui lui a été rapportée, voici qu'il entre dans la spirale infernale du doute, soupçonnant une liaison (entièrement imaginaire ?) et jamais il n'osera mettre des mots sur son malaise et crever l'abcès en interrogeant directement sa femme. Voici qu'un fossé se creuse... Au fil de ses romans Herman Koch me séduit de plus en plus par son humour noir et son ironie féroce qui fait toujours mouche. Dans ce roman qui évoque en fait un long monologue par lequel le héros fait partager au lecteur ses pensées les plus intimes, l'auteur nous offre une critique savoureuse de la société néerlandaise contemporaine avec ses rapports étroits et ambigus à l'écologie à travers les problématiques du tri des déchets et de l'implantation des éoliennes, mais c'est surtout une réflexion pertinente sur les arcanes de la vie conjugale et de la jalousie qui peut se faufiler dans les pensées profondes des couples les plus unis. Mais pourquoi donc Robert, Maire apprécié d'Amsterdam et époux comblé de la belle Sylvia, voit il d'un mauvais oeil l'entretien que sa femme a eu avec un de ses adjoints lors d'une réception de Nouvel An. Trouvant qu'elle a ri de façon trop joyeuse au récit d'une anecdote qui lui a été rapportée, voici qu'il entre dans la spirale infernale du doute, soupçonnant une liaison (entièrement imaginaire ?) et jamais il n'osera mettre des mots sur son malaise et crever l'abcès en interrogeant directement sa femme. Voici qu'un fossé se creuse ...dans l'esprit de Robert bien sûr mais Sylvia ne s'est elle vraiment jamais rendu compte des doutes qui empoisonnaient les pensées quotidiennes de son mari ? Quand les parents âgés de Robert informent leur fils de leur volonté commune de mettre un terme à leur vie, notre héros dévasté reste cependant en retrait et on a l'impression que cet homme politique brillant se tient sur les lisières de la vraie vie, trop occupé à analyser ses pensées intimes pour faire valoir sa place dans le monde et intervenir dans la vie des siens. Au delà des sujets graves sur la vie, la mort, l'amour et la jalousie, il y a des moments parfaitement désopilants liés à la rencontre entre Robert homme politique néerlandais de premier plan et les autres dirigeants du monde. le passage consacré à François Hollande est vraiment délicieux...J'ai également beaucoup apprécié les développements liés à ce que notre héros assimile à une "dictature" de l'écologie bien pensante et ce thème trouve des résonnances bien particulières en ce moment ! La fin du livre constitue à mon sens un tour de force puisqu'il laisse le lecteur sur sa faim sans jamais aborder la résolution franche des problématiques développées . Certes c'est frustrant, mais cela permet à chacun de construire à sa façon la résolution de l'intrigue et de se faire une opinion sur ce héros que l'on a appris à apprécier au fil des pages . Un illuminé qui voit une manifestation de l'au-delà dans un chant d'oiseau ? Un homme lucide qui respecte la personnalité des autres même si leurs actes le blessent ? Un lâche incapable de s'impliquer ? Ou un malade atteint d'un trouble psychiatrique ? Un roman inclassable et brillant qui en plus donne envie d'aller faire un petit tour le long des canaux d'Amsterdam.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    10/18

    26 livres pour barouder cet été

    Envie de barouder.. depuis votre canapé cet été ? Partez sur les routes d'Europe et d'Asie avec ces 26 livres des Editions 10/18 ! Roman d'espionnage au Vietnam ; enquête policière en Finlande ou roman historique en Turquie... c'est parti !

    Lire l'article