Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264052582
Code sériel : 4416
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Le gang des mégères inaprivoisées

Daphné BERNARD (Traducteur)
Date de parution : 03/02/2011

Dans le Northumberland, depuis des générations, les dames Grope font régner la terreur. Signes distinctifs : un physique ingrat, une nature antipathique et des pulsions castratrices inversement proportionnelles à leur volonté de se reproduire. Qu'à cela ne tienne ! Chez les Grope, on kidnappe les hommes de mère en fille....

Dans le Northumberland, depuis des générations, les dames Grope font régner la terreur. Signes distinctifs : un physique ingrat, une nature antipathique et des pulsions castratrices inversement proportionnelles à leur volonté de se reproduire. Qu'à cela ne tienne ! Chez les Grope, on kidnappe les hommes de mère en fille. Une coutume familiale dont le jeune Esmond Burnes va faire les frais...

Disparitions suspectes, soûleries aggravées et torrides accès de folie... Par l’un des maîtres de l’humour british, une nouvelle farce échevelée, explosive et hilarante.

Traduit de l’anglais
par Daphné Bernard

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264052582
Code sériel : 4416
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Motsetmerveilles Posté le 28 Mai 2020
    La voix de G. Galienne berce mes endormissements. C'est après une de ses lectures que je me suis précipitée chez mon libraire pour acheter un Tom Sharpe (en vrai, j'ai dû attendre le déconfinement). Plusieurs titres s'offraient à moi, la quatrième de couverture m'a décidé pour Le Gang des mégères inapprivoisées. Dans la famille Grope, les femmes commandent, les hommes obéissent et assouvissent les désirs, notamment sexuels, de ces dames. Femmes de tête, sales caractères, physiques ingrats, les demoiselles Grope doivent rapidement avoir recours au kidnapping pour se trouver des maris. Des géniteurs serait d'ailleurs le terme plus exact puisque la principale besogne de ces messieurs est de faire des enfants à leurs épouses (geôlières?). Des filles de préférence qui perpétueraient la tradition. Soit dit en passant, les mauvaises langues n'ont pas manqué qui se sont interrogées au fil des siècles sur le nombre restreint de naissances masculines. Cependant, au XXème siècle, le kidnapping s'avère plus difficile et les filles de la famille quittent le nid pour se trouver des maris ailleurs. La tradition n'est pas loin de se perdre. Esmond Burnes est un jeune homme de 19 ans doté d'une famille elle aussi encombrante. Un père pitoyable qui a, de plus,... La voix de G. Galienne berce mes endormissements. C'est après une de ses lectures que je me suis précipitée chez mon libraire pour acheter un Tom Sharpe (en vrai, j'ai dû attendre le déconfinement). Plusieurs titres s'offraient à moi, la quatrième de couverture m'a décidé pour Le Gang des mégères inapprivoisées. Dans la famille Grope, les femmes commandent, les hommes obéissent et assouvissent les désirs, notamment sexuels, de ces dames. Femmes de tête, sales caractères, physiques ingrats, les demoiselles Grope doivent rapidement avoir recours au kidnapping pour se trouver des maris. Des géniteurs serait d'ailleurs le terme plus exact puisque la principale besogne de ces messieurs est de faire des enfants à leurs épouses (geôlières?). Des filles de préférence qui perpétueraient la tradition. Soit dit en passant, les mauvaises langues n'ont pas manqué qui se sont interrogées au fil des siècles sur le nombre restreint de naissances masculines. Cependant, au XXème siècle, le kidnapping s'avère plus difficile et les filles de la famille quittent le nid pour se trouver des maris ailleurs. La tradition n'est pas loin de se perdre. Esmond Burnes est un jeune homme de 19 ans doté d'une famille elle aussi encombrante. Un père pitoyable qui a, de plus, le mauvais goût de détester son fils, une mère complètement allumée, un oncle pour le moins malhonnête et la femme de celui-ci : tante Belinda. Quand son père part en vrille, la famille d'Esmond se trouve précipitée dans une série de situations ubuesques et de quiproquos absurdes. La tante Belinda, lasse de son mari, malfrat alcoolique et stérile, en profite pour kidnapper Esmond et le conduire dans la propriété de ses ancêtres avec la ferme intention de l'épouser et mettre au monde tout plein de petites Grope. Une écriture enlevée, un rythme rapide, un roman truculent qui m'a fait passer de très bons moments même si la fin est arrivée de façon un peu abrupte. Il paraît que ce n'est pas le meilleur roman de Sharpe? Tant mieux, les autres me promettent donc bien du plaisir. Quant à celui-ci? J'ai quatre filles, je crois que je vais leur offrir!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Wolfgang Posté le 22 Octobre 2019
    C'est léger, cela se lit très facilement, une histoire typiquement anglaise à l'humour typiquement anglais. Vite lu, sans doute oublié rapidement, mais j'ai passé un bon moment en observant les relations entre les membres de cette famille atypique. Esmond dont le père le craint et tente de le tuer et dont la mère est surprotectrice tout en se gavant de romans à l'eau de rose, se retrouve confié à sa tante qu'il connait à peine et méprise un peu.Cette tante n'est autre qu'une descendante d'un dynastie de femmes maitresses de leur domaine et de leur destin. Que va devenir Esmond ? Et dans le même temps, que font ses parents et le mari de sa tante ? Les situations sont excessives. C'est amusant, c'est anglais. Je pense qu'il faudrait le lire en VO pour en apprécier plus précisément l'ambiance.
  • Wilena Posté le 22 Juillet 2016
    Un de mes coups de cœur de l'année, une vraie pépite d'humour anglais. Cela faisait vraiment longtemps que je n'avais pas lu un livre qui me fasse rire comme celui-ci. Le rythme est enlevé, il n'y a pas de longueurs (sauf quelques redites), c'est complètement décalé tout en étant plausible. L'histoire est farfelue mais on s'attache aux différents personnages et l'imbroglio de leur histoire est vraiment incroyable ! Je ne connaissais pas cet auteur mais ce livre m'a vraiment donné envie de découvrir ses autres livres.
  • Patience82 Posté le 18 Octobre 2015
    Voici des personnages loufoques, une histoire absurde, une ambiance complètement déjantée, tout ça arrosé d'humour anglais. Les évènements improbables s'enchaînent sans répit dans cette grande farce. J'ai adoré les déductions idiotes des policiers. Une lecture rapide, drôle et très agréable.
  • nanilyne Posté le 3 Septembre 2015
    Sans nous entraîner dans la folie des wilt, Tom Sharpe nous fait passer un bon moment. L'évolution du pauvre Esmond est assez savoureuse. Bref, je ne me suis pas ennuyée et j'ai lu ce livre d'une seule traite.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…