Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377352975
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 461
Format : 110 x 178 mm

Le Grimoire

GILLES MAURICE-DUMOULIN (Traducteur)
Collection : Suspense
Date de parution : 21/08/2019
Jane Stanton Hitchcock déploie à nouveau le sens du suspense et de l'intrigue qui a fait le succès de son précédent roman, Illusions d'optique (Archipoche, 2018).
Sur les traces du meurtrier de son père  Quels secrets recèle donc le Malleus Maleficarum, ce traite du xve siècle qu’un patient reconnaissant a offert au Dr O’Connell, bibliophile passionne ? C’est manifestement pour lui dérober cet ouvrage qu’on l’a assassiné chez lui, a New York.  Désormais,... Sur les traces du meurtrier de son père  Quels secrets recèle donc le Malleus Maleficarum, ce traite du xve siècle qu’un patient reconnaissant a offert au Dr O’Connell, bibliophile passionne ? C’est manifestement pour lui dérober cet ouvrage qu’on l’a assassiné chez lui, a New York.  Désormais, sa fille Be atrice n’a plus qu’une idée : retrouver le meurtrier de son père.Elle découvre bientôt l’existence d’une secte aux ramifications internationales menant une lutte sans merci contre les femmes, ces « sorcières », qui doivent a l’homme une obéissance absolue.Pourquoi ce grimoire a-t-il tant de valeur aux yeux de ses adeptes ? La détermination de Be atrice a connaître la vérité pourrait l’amener jusqu’aux confins de la folie...    « Un thriller aussi sombre que diabolique. » FreshFiction
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377352975
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 461
Format : 110 x 178 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LePamplemousse Posté le 3 Septembre 2020
    J'ai été attirée par cette histoire d'assassinat d'un vieil homme et de grimoire volé, mais très rapidement des incohérences et une surenchère de faits et d'actions dignes d'un James Bond sont venues entacher le récit. La fille de l'homme assassiné veut découvrir qui a tué son père, jusqu'à là, ça m'a semblé plutôt normal, mais en même temps qu'elle comprend que cette quête est dangereuse, car elle concerne une secte fanatique, elle découvre qu'elle a « une louve en elle qui ne demande qu'à s'exprimer » et là, j'ai beaucoup souri, tellement les scènes liées au pouvoir du sexe sont ridicules. Alors que cette femme était limite frigide depuis 20 ans, d'un coup, elle se met à coucher avec un inconnu, à s'acheter de la lingerie sexy et des accessoires de domination, elle ne parle plus que de « sa louve » qui cherche à sortir par tous les moyens…. Les dialogues sont souvent grotesques et les scènes d'action se succèdent à un rythme que même un mannequin habitué à faire tous les défilés européens de la fashion-week en quelques jours ne pourraient pas suivre ! Et que je prends l'avion de New-York à Londres, et que je fais un détour... J'ai été attirée par cette histoire d'assassinat d'un vieil homme et de grimoire volé, mais très rapidement des incohérences et une surenchère de faits et d'actions dignes d'un James Bond sont venues entacher le récit. La fille de l'homme assassiné veut découvrir qui a tué son père, jusqu'à là, ça m'a semblé plutôt normal, mais en même temps qu'elle comprend que cette quête est dangereuse, car elle concerne une secte fanatique, elle découvre qu'elle a « une louve en elle qui ne demande qu'à s'exprimer » et là, j'ai beaucoup souri, tellement les scènes liées au pouvoir du sexe sont ridicules. Alors que cette femme était limite frigide depuis 20 ans, d'un coup, elle se met à coucher avec un inconnu, à s'acheter de la lingerie sexy et des accessoires de domination, elle ne parle plus que de « sa louve » qui cherche à sortir par tous les moyens…. Les dialogues sont souvent grotesques et les scènes d'action se succèdent à un rythme que même un mannequin habitué à faire tous les défilés européens de la fashion-week en quelques jours ne pourraient pas suivre ! Et que je prends l'avion de New-York à Londres, et que je fais un détour par l'Italie avant de rentrer aux Etats-Unis, et que je repars dans la foulée en Suisse, tout en échappant à plusieurs tentatives de meurtres au passage et en ayant quelques orgasmes foudroyants par-ci par-là. C'est dommage, car tout ce qui concernait le fameux grimoire, le Malleus Maleficarum, un livre qui a servi aux inquisiteurs lors des chasses aux sorcières était passionnant et véridique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sonylesaux Posté le 12 Juin 2020
    Magnifique roman. Belle intrigue sous fond d'obscurantisme, de retour par certains hommes de l'inquisition avec le Maliens Maleficarum. Pourquoi ce retour? Béatrice se venge de la mort de son père. Ce Grimoire maléfique!
  • Overbooks Posté le 31 Mars 2020
    Je partage enfin mon avis sur "Le grimoire" de Jane Stanton Hitchcok publié chez L'Archipel ! Ne connaissant pas du tout l'autrice, c'est le résumé qui m'avait donné très envie de découvrir ce roman. Et je dois dire que j'ai bien fait. Voici quelques raisons de lire ce roman : - Bien qu'écrit il y a plus de 20 ans, "Le Grimoire" sonne très juste et est résolument dans l'air du temps. La question de la place de la femme dans la société y est traitée avec justesse. - Béatrice connait une remarquable évolution. Elle se révèle au fil des pages en acceptant pleinement sa féminité. L'autrice donne une vraie dimension psychologique à ses personnages. - "Le Grimoire" est un thriller ésotérique palpitant et captivant. Jane Stantoon Hitchcok nous mène par le bout du nez du début à la fin et elle n'hésite pas à sacrifier ses personnages (Ne vous attachez à personne ) - Le thème de la magie noire et de la sorcellerie est très intéressant. L'autrice donne très envie d'approfondir le sujet et de lire d'autres ouvrages
  • Litteratureandco Posté le 12 Novembre 2019
    Le docteur O’Connell est un grand collectionneur de livres rares. Quel ne fut pas son plaisir de recevoir un grimoire datant du XVe siècle, de la part d’un de ses patients. Mais rapidement, l’homme est retrouvé assassiné. Sa fille, Béatrice, est persuadée que le grimoire en est la cause. Mais que représente aujourd’hui ce livre ésotérique aux dessins malsains et aux affirmations mettant en exergue une haine des femmes ? Béatrice et ses alliés vont tenter de percer le mystère et de découvrir qui est l’assassin de son père. . Ce roman est très intéressant dans la mesure où l’auteure s’appuie sur des faits historiques et notamment sur le Maleus Maaleficarum, un traité de 1486, fondateur de la chasse aux sorcières. Le livre est résolument féministe et c’est très plaisant. L’auteure fait naître l’idée que toutes les femmes sont des sorcières et que chacune de nous, finalement, aurait-pu finir sur le bûcher lors de l’Inquisition. De quoi se questionner sur la place de la femme dans notre société patriarcale actuelle. . Il m’a fait penser à une aventure du type « Indiana Jones » et je ne pensais pas que ce genre de roman pouvait me plaire. J’ai beaucoup aimé le personnage principal, Béatrice, qui... Le docteur O’Connell est un grand collectionneur de livres rares. Quel ne fut pas son plaisir de recevoir un grimoire datant du XVe siècle, de la part d’un de ses patients. Mais rapidement, l’homme est retrouvé assassiné. Sa fille, Béatrice, est persuadée que le grimoire en est la cause. Mais que représente aujourd’hui ce livre ésotérique aux dessins malsains et aux affirmations mettant en exergue une haine des femmes ? Béatrice et ses alliés vont tenter de percer le mystère et de découvrir qui est l’assassin de son père. . Ce roman est très intéressant dans la mesure où l’auteure s’appuie sur des faits historiques et notamment sur le Maleus Maaleficarum, un traité de 1486, fondateur de la chasse aux sorcières. Le livre est résolument féministe et c’est très plaisant. L’auteure fait naître l’idée que toutes les femmes sont des sorcières et que chacune de nous, finalement, aurait-pu finir sur le bûcher lors de l’Inquisition. De quoi se questionner sur la place de la femme dans notre société patriarcale actuelle. . Il m’a fait penser à une aventure du type « Indiana Jones » et je ne pensais pas que ce genre de roman pouvait me plaire. J’ai beaucoup aimé le personnage principal, Béatrice, qui évolue au fil des pages. Elle prend de l’assurance et de l’aisance. Elle devient une femme qui sait ce qu’elle veut. Malgré quelques moments que j’ai trouvé invraisemblables, le roman est une réussite, j’ai eu du mal à le lâcher! .
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sami33 Posté le 6 Novembre 2019
    Ce qui m'a donné envie de découvrir ce titre, c'est la première de couverture que je trouve absolument magnifique ! Elle est belle, simple et sombre à la fois pour un rendu des plus beaux. J'ai découvert la plume de l'auteur avec "Illusions d'optique" que j'avais bien aimé et c'est naturellement que j'ai voulu poursuivre avec cette belle plume. Je suis heureuse d'avoir découvert ce titre qui m'a offert un bon moment de thrill comme je les aime. Béatrice est une jeune femme timide mais un peu trop sérieuse pour son âge. Elle vit avec l'éminent Docteur O'Connell, son père qui est bibliophile. Un soir, il présente à sa fille chérie et à un ami collectionneur sa dernière acquisition, un magnifique grimoire de magie noire datant de l'époque médiévale ayant appartenu au Pape Honorius III ! Et oui, rien que ça mes chers livrauvores ! Dans ce livre, la femme est diabolisée et n'est pas représentée à sa juste valeur. On la dépeint comme une vile tentatrice, dominatrice castratrice sauf que voilà, Béatrice ne sent pas très à l'aise avec cet ouvrage, ce qui se comprend aisément mais elle a un mauvais pressentiment au contraire de l'ami de son père, Antonelli, qui... Ce qui m'a donné envie de découvrir ce titre, c'est la première de couverture que je trouve absolument magnifique ! Elle est belle, simple et sombre à la fois pour un rendu des plus beaux. J'ai découvert la plume de l'auteur avec "Illusions d'optique" que j'avais bien aimé et c'est naturellement que j'ai voulu poursuivre avec cette belle plume. Je suis heureuse d'avoir découvert ce titre qui m'a offert un bon moment de thrill comme je les aime. Béatrice est une jeune femme timide mais un peu trop sérieuse pour son âge. Elle vit avec l'éminent Docteur O'Connell, son père qui est bibliophile. Un soir, il présente à sa fille chérie et à un ami collectionneur sa dernière acquisition, un magnifique grimoire de magie noire datant de l'époque médiévale ayant appartenu au Pape Honorius III ! Et oui, rien que ça mes chers livrauvores ! Dans ce livre, la femme est diabolisée et n'est pas représentée à sa juste valeur. On la dépeint comme une vile tentatrice, dominatrice castratrice sauf que voilà, Béatrice ne sent pas très à l'aise avec cet ouvrage, ce qui se comprend aisément mais elle a un mauvais pressentiment au contraire de l'ami de son père, Antonelli, qui lui, a une soudaine curiosité pour ce grimoire pour le moins étrange. Le lendemain, lorsqu'elle va pour retrouver son père, Béatrice retrouve son corps sans vie. Il est mort, assassiné. Pour Béatrice, le coupable, c'est le grimoire sauf que comment un "simple" livre pourrait être la cause du décès de son père ? Elle a décidé de réunir son courage à deux mains et de mener l'enquête. Ses investigations vont l'amener tout droit à une secte religieuse aux codes bien à eux où la femme libre et indépendante est cataloguée suppôt de Satan ! Cette découverte n'est que la partie émergée de l'ice berg car en réalité, il y a des meurtres de femmes libres et indépendantes qui sont sur le devant de la scène qui passent de vie à trépas sans savoir pourquoi, comment et par qui... C'est ainsi que l'on va suivre Béatrice partir sur les traces du meurtrier de son père. Ce qu'était loin d'imaginer la pauvre enfant, c'est que sa vie allait virer rapidement au cauchemar... Avec l'aide d'Antonelli, expert en livres anciens, elle va découvrir une secte aux ramifications internationales qui date de la seconde guerre mondiale. Ce livre m'a fait pensé à "La neuvième porte" avec Johnny Depp ou encore à "Da Vinci Code" avec Tom Hanks où la religion est au cœur du récit. L'intrigue de l'histoire est intéressante et bien menée. L'auteur nous embarque dans un monde riche, où les intrigues laissent place à des sous-intrigues pour mieux noyer le poisson mais il ne faut pas se laisser avoir et tenir bon. Entre les mythes des templiers, l'image de la femme qui est malmenée, le satanisme, le sectarisme, la magie noire, la religion sont des sujets mis en avant par l'auteur avec ingéniosité. La psychologie des personnages est bien travaillée et donne une grande dimension au récit. La plume de l'auteur est belle, fluide, frissonnante et très agréable à lire. Tout ça pour vous dire que ce thriller ésotérique est un roman qui est à découvrir ; il est remarquablement bien mené !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.