Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259241328
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 150
Format : 110 x 170 mm

Le hareng de Bismarck

(le poison allemand)

Date de parution : 07/05/2015
Le « poison allemand » est celui que la politique du gouvernement Merkel diffuse dans l’économie de ses voisins. Un poison asphyxiant qui condamne ceux-ci à la misère, au chaos social et politique. Dans ce pamphlet, Jean-Luc Mélenchon appelle à assumer une confrontation franche des points de vue avec l’Allemagne actuelle pour stopper la marche au chaos en cours.
 
Ceci est un pamphlet. Mon but est de percer le blindage des béatitudes de tant de commentateurs fascinés par l’Allemagne.
Je prends la plume pour alerter : un monstre est né sous yeux, l’enfant de la finance dérégulée et d’un pays qui s’est voué à elle, nécrosé par le vieillissement accéléré de...
Ceci est un pamphlet. Mon but est de percer le blindage des béatitudes de tant de commentateurs fascinés par l’Allemagne.
Je prends la plume pour alerter : un monstre est né sous yeux, l’enfant de la finance dérégulée et d’un pays qui s’est voué à elle, nécrosé par le vieillissement accéléré de sa population. L’un ne serait rien sans l’autre.
Cette alliance est en train de remodeler l’Europe à sa main. Dès lors, l’Allemagne est, de nouveau, un danger. Le modèle qu’elle impose est, une fois de plus, un recul pour notre civilisation.
Ce poison allemand est l’opium des riches. Changer la donne politique et faire changer l’Allemagne sont devenus une seule et même chose. Il faut le faire avant qu’il ne soit trop tard.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259241328
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 150
Format : 110 x 170 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nominoe Posté le 13 Novembre 2015
    Le hareng de Bismarck est un véritable pamphlet, un genre littéraire qui sied parfaitement aux diatribes de Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier a véritablement un style d’écriture en phase avec son style oratoire : volontairement excessif et provoquant mais malgré tout plaisant. D’ailleurs il assume pleinement sa virulence quitte à en faire parfois un peu trop et à tomber dans la caricature ou la naïveté. Au moins sur la forme on ne peut que constater qu’il existe bien un style “Mélenchon” qui me laisse croire qu’à l’inverse de nombreux politiques il écrit lui même ses livres. Sur le fond, il faut reconnaître à Jean-Luc Mélenchon des convictions fortes qu’il tient à défendre même si elles vont à contre courant de la plupart des médias et des politiques qui encensent généralement la réussite économique allemande (alors que cette dernière est effectivement critiquable et imparfaite sur de nombreux points). L’auteur s’alarme aussi beaucoup du poids de l’Allemagne dans la gouvernance de l’Union Européenne et force est de constater que nos amis d’Outre Rhin ont su placer leurs pions à différents postes clés des instances européennes. Mais à trop en faire, Jean-Luc Mélenchon sombre aussi dans la caricature et sa mauvaise foi bien... Le hareng de Bismarck est un véritable pamphlet, un genre littéraire qui sied parfaitement aux diatribes de Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier a véritablement un style d’écriture en phase avec son style oratoire : volontairement excessif et provoquant mais malgré tout plaisant. D’ailleurs il assume pleinement sa virulence quitte à en faire parfois un peu trop et à tomber dans la caricature ou la naïveté. Au moins sur la forme on ne peut que constater qu’il existe bien un style “Mélenchon” qui me laisse croire qu’à l’inverse de nombreux politiques il écrit lui même ses livres. Sur le fond, il faut reconnaître à Jean-Luc Mélenchon des convictions fortes qu’il tient à défendre même si elles vont à contre courant de la plupart des médias et des politiques qui encensent généralement la réussite économique allemande (alors que cette dernière est effectivement critiquable et imparfaite sur de nombreux points). L’auteur s’alarme aussi beaucoup du poids de l’Allemagne dans la gouvernance de l’Union Européenne et force est de constater que nos amis d’Outre Rhin ont su placer leurs pions à différents postes clés des instances européennes. Mais à trop en faire, Jean-Luc Mélenchon sombre aussi dans la caricature et sa mauvaise foi bien qu’assumée dessert aussi parfois ses propos. On pourra aussi lui reprocher sa vision très patriotique et un peu désuète de la France mais que l’on apprécie ou non Jean-Luc Mélenchon, sa parole et sa plume restent d’utilité publique dans le sérail politique français pour faire entendre un autre son de cloche.
    Lire la suite
    En lire moins
  • simonediniz Posté le 20 Juillet 2015
    Excelent pamphlet pour amêliorer le pessimisme des Français qui vivente dans extraordinaire pays mais dont la plupart semble hystérique ou de mauvaise número.
  • chrislav Posté le 18 Juin 2015
    Si, effectivement, quelques propos ou chiffres peuvent être discutables, il n'en reste pas moins que je trouve ce "pamphlet" extrêmement pertinent actuellement, étant donnée la situation financière, économique et sociale grecque que je suis au jour le jour. Je ne peux qu'engager chacun à le lire pour se faire sa propre opinion et non s'abreuver aux sources journalistiques que je trouve de plus en plus contestables en raison d'un consensus libéral qui me dérange. Par ailleurs, et bien loin d'être un chef-d'œuvre littéraire-ce qu'il n'a pas la prétention d'être ! - j'avoue que certains passages très imagés, notamment en rapport avec l'Histoire, sont d'un humour décapant ! A lire si l'avenir de l'Europe en général vous intéresse et l'influence de Madame M. sur son évolution vous interpelle. (J'assume intégralement mes prises de position)
  • Heimat2 Posté le 14 Juin 2015
    Certes JL Mélenchon annonce bien la couleur en expliquant qu'il s'agit d'un pamphlet et non d'un "ouvrage savant" mais cela n'oblige pas à aller dans la critique exagérée qui ne s'attaque qu'à une partie des faits. Il y a des propos qui me semblent justes (oui, l'Allemagne n'est pas le paradis) mais d'autres qui mériteraient plus de nuances pour être le reflet des choses (à mon avis). Pour avoir vécu en Allemagne, c'est en tous cas mon ressenti. J'ai trouvé plus intéressant les réflexions sur le "pilotage" de l'Europe par l'Allemagne...
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…