RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Jardin du repos

            Robert Laffont
            EAN : 9782221103753
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 308
            Format : 122 x 182 mm
            Le Jardin du repos

            Nicolas CHAPUIS (Traducteur), Roger DARROBERS (Traducteur)
            Collection : Pavillons Poche
            Date de parution : 06/01/2005
            Le Jardin du repos est un îlot de lumière et de tendresse dans l'oeuvre souvent âpre d'un des plus grands romanciers chinois du XXe siècle, sans doute parce que les personnages principaux en sont deux enfants, ainsi qu'une jeune femme pleine de bonté et de sensibilité. L'un est le fils... Le Jardin du repos est un îlot de lumière et de tendresse dans l'oeuvre souvent âpre d'un des plus grands romanciers chinois du XXe siècle, sans doute parce que les personnages principaux en sont deux enfants, ainsi qu'une jeune femme pleine de bonté et de sensibilité. L'un est le fils d'un homme riche qui a dilapidé sa fortune au jeu puis achevé de mal tourner en se faisant jeter en prison pour vol. Mais l'enfant ne peut se détacher de ce père indigne dans la faiblesse duquel il décèle les signes d'une humanité que n'ont ni sa mère ni son frère aîné, froids, durs, enfermés dans leurs préjugés. L'autre, dont le père est veuf et adore son fils, se conduit au contraire en égoïste capricieux, gâté par une grand-mère qui ne pardonne pas au père de s'être remarié avec une femme jeune, belle, intelligente. Le sort va frapper les deux enfants, de facon aussi différente que le sont leurs natures.
            Un roman empreint d'une vérité et d'une lucidité qui le rendent universellement humain.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221103753
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 308
            Format : 122 x 182 mm
            Robert Laffont
            8.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • lafilledepassage Posté le 25 Octobre 2018
              Parfois, je m’amuse à imaginer ce qui a poussé un écrivain à écrire tel ou tel livre. Imaginer, c’est vraiment le verbe qui convient, car c’est bien plus un jeu qu’une réflexion rondement menée, bien plus une intuition qu’une pensée … Pour ce « Jardin du repos », il me plait à imaginer Pa Kin dubitatif sur le sens de sa vie, lui l’écrivain « improductif » dans cette Chine laborieuse. L’écrivain obnubilé par ce besoin d’écrire à tout prix, et en même temps conscient de la futilité de son travail, de ses écrits, de sa vie. Tout n’est-il que néant? Ecrire pour qui et pour quelles raisons ? Y a-t-il moyen par le pouvoir des mots et des histoires d’alléger le poids de la détresse humaine ? En lisant la page 90 (édition de poche chez Folio), je le voyais presque, attablé à son petit bureau, le front couvert de sueur, les mots jaillissant de sa plume. J’entendais sa respiration courte et rapide. Plus loin, une centaine de pages plus loin, il propose une justification au métier d’écrivain. Et à nouveau, son excitation est presque palpable dans ses mots, dans ses lignes. Alors je me dis même que peut-être... Parfois, je m’amuse à imaginer ce qui a poussé un écrivain à écrire tel ou tel livre. Imaginer, c’est vraiment le verbe qui convient, car c’est bien plus un jeu qu’une réflexion rondement menée, bien plus une intuition qu’une pensée … Pour ce « Jardin du repos », il me plait à imaginer Pa Kin dubitatif sur le sens de sa vie, lui l’écrivain « improductif » dans cette Chine laborieuse. L’écrivain obnubilé par ce besoin d’écrire à tout prix, et en même temps conscient de la futilité de son travail, de ses écrits, de sa vie. Tout n’est-il que néant? Ecrire pour qui et pour quelles raisons ? Y a-t-il moyen par le pouvoir des mots et des histoires d’alléger le poids de la détresse humaine ? En lisant la page 90 (édition de poche chez Folio), je le voyais presque, attablé à son petit bureau, le front couvert de sueur, les mots jaillissant de sa plume. J’entendais sa respiration courte et rapide. Plus loin, une centaine de pages plus loin, il propose une justification au métier d’écrivain. Et à nouveau, son excitation est presque palpable dans ses mots, dans ses lignes. Alors je me dis même que peut-être il a commencé son roman par cette page-là. Et ensuite il n’y avait plus qu’à imaginer toute l’histoire autour de cette page. La chair autour de l’os, pour paraphraser l’un de mes profs. Ce passage était tellement vivant, tellement parlant, tellement habité, … qu’au final je pense que c’est le souvenir que je garderai de ce roman. Bon tout ça m’éloigne en fait de l’interprétation généralement faite de ce livre, c’est-à-dire un témoignage de l’intérêt, de la sympathie, de l’attachement même de l’auteur pour les petites gens. Oui, c’est vrai, il est ici aussi question de cela. Et de la Chine à la fin de la deuxième guerre mondiale, une Chine en pleine mutation, en pleine évolution (et quel siècle que ce vingtième siècle pour cet immense pays), à la croisée entre confucianisme (où, entre autre chose, la loyauté filiale est essentielle. Loyauté que l’on retrouve dans la relation entre le petit Yang et son père Yang-le-troisième) et course débridée aux richesses matérielles, entre capitalisme bourgeois et société égalitaire.
              Lire la suite
              En lire moins
            • MarielleBriffaux Posté le 8 Février 2016
              Pa Kin nous propose une lecture reposante. Le Jardin du repos est le roman de la destinée tragique de deux familles. L'absence d'éducation, de valeurs morales et spirituelles, alliée à l'addiction de l'argent mènent inéluctablement à la décadence. L'auteur pénètre les secrets de famille en toute humilité sans bousculer, en pleine empathie. Il s'interroge sur l'âme humaine et sur la quête du bonheur "Mon cœur est lié aux autres. Si l'on rit, je suis heureux ; si l'on pleure, je suis triste. Je vois bien toutes les souffrances et tous les malheurs de ce monde, mais j'y vois encore davantage d'amour. " Et il place au cœur de ses interrogations la place de l'écrivain, de son utilité parmi les hommes. Roman tout en pudeur, Pa Kin est résolument du côté des humbles.
            • corally4 Posté le 11 Janvier 2016
              Belle découverte de cet auteur chinois par ce petit livre « le Jardin du Repos ».Le narrateur, écrivain, guère fortuné, rentre au pays après une longue absence. Il croise un vieil ami qui l’invite dans sa somptueuse villa à séjourner pour écrire un livre. Notre Monsieur Li s’installe, mais que de découvertes va-t-il faire sur le genre humain : la pauvreté des uns, la perversité des autres, les méfaits de l’argent. Mais aussi les rapports familiaux bien conflictuels dans la famille de son bienfaiteur, mais aussi, dans celle d’un mystérieux petit garçon qui vient cueillir régulièrement des fleurs dans cette riche demeure : quelle en est la raison ? Pa kin nous dévoile tous ces mystères avec une écriture précise, simple tant pour nous décrire cette vie de riche chinois sur le déclin que la beauté de la nature environnante. Cela me donne envie de lire « Famille ».
            • bettyvale Posté le 20 Août 2015
              Un roman emprunt d humanité qui ne peut que nous faire réfléchir sur la place que nous voulons donner aux êtres et aux choses dans la vie. Un écrivain chinois, Monsieur Li, séjourne chez un vieil ami où il va être confronté aux problèmes d éducation qu à cet ami avec son fils. Fuyant l école pour les jeux d argent auxquels il s adonne chez sa grand mère, ce fils est loin de la sagesse dont fait preuve Petit Yang, un jeune garçon qui doit ,à l inverse, assumer les déboires de son père ayant dilapidé la fortune de la famille du Petit Yang. Une intrigue complexe mais riche de philosophie ...
            • petaledelune Posté le 3 Novembre 2012
              Belle analyse sur la nature humaine, les jeux d'argent et autres....
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.